Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

RETEX Partenariat Grandes Ecoles (PGE)


Ilvanor
 Share

Recommended Posts

Bonjour à chacun,

 

Dans le but d’apporter ma participation à la mine d’informations qu’est ce forum, je vous fais part de mon RETEX au sujet de la candidature au PGE, le Partenariat Grandes Ecoles, pour lequel peu d’infos sont disponibles.

Je remercie d’abord les auteurs des très nombreux RETEX que j’ai pu lire au cours de ma préparation pour ce partenariat, qui m’ont été très utiles, notamment pour le CSO (GRS).

Dans ce RETEX, je donne des infos objectives, mais aussi beaucoup des infos « officieuses », venant de sources restreintes ou simplement mon ressenti. A ne pas prendre au pied de la lettre donc !

 

Le PGE, c’est quoi ?

Le Partenariat Grandes Ecoles est comme son nom l’indique, une offre de stage d’officier dans l’armée destinée aux étudiants des grandes écoles. Pour le stage 2017, sont concernées :

         - un grand nombre de grandes écoles de commerce

         - quelques écoles de commerce post bac

         - un bon nombre de grandes écoles d’ingénieurs (d’où je viens)

         - huit des dix IEP

         - l’ENS de Lyon

         - Paris Dauphine

Il s’agit d’un stage de 6 mois entre février et juillet comportant 6 semaines de formation au 4e bataillon de l’ESM, 4 de plus dans une des quatre écoles d’arme proposées (infanterie, cavalerie, génie, artillerie), et enfin trois mois en régiment.

Les années précédentes, des régiments assez divers dans ces quatre armes ont été proposés, tous très bons/prestigieux de mon point de vue. Parmi eux se trouvent entre autre des régiments des Troupes de Marine (dont paras), de la Légion (dont paras), des Forces Spéciales, des troupes de montagne… Une belle expérience en perspective !

A l’issue de la formation (10 semaines), les galons d’aspirant sont remis. Le stage se termine avec la participation au Triomphe à St Cyr fin juillet, au cours duquel les galons de sous-lieutenant sont remis à leur tour. Un engagement à servir dans la réserve (ESR) est proposé pour la suite.

30 places sont proposées depuis les quelques années que l’offre existe. L’an dernier, 190 candidatures ont été envoyées. Il n’est pas inimaginable que, face à un tel succès, les effectifs augmentent dans les années à venir.

Le stage est proposé, de ce que j’en sais et ce que j’en comprends, dans une double optique :
- faire découvrir l’armée a de jeunes étudiants qui seront très bientôt des cadres dans la société civile, cela participe donc de la relation armée-nation
- former des officiers de réserve avec une « tête bien faite », comme on dit, et s’ajouter sous le coude quelques bonshommes assez spécialisés et diplômés en cas de besoin de spécialistes (ce qui est le cas actuellement si je ne m’abuse)

Attention donc : ce n’est pas une « expérience » pour un dossier d’OST. De ce que j’en sais, les cadres s’emploient à repérer et refuser les futurs candidats OST qui voudraient « essayer » l’armée de Terre via ce stage.

 

Processus de recrutement :

Tout d’abord, le dépôt de candidature entre juin et septembre : CV, lettre de motivation, attestation de diplôme (bac+4 ou bac+5) et fiche de renseignements spécifique complétée.

Je n’ai pas de conseil particulier à donner pour le CV : les expériences type management/leadership sont sans doute appréciées, et je pense que le plus important est de donner l’image d’un type équilibré (un peu de sport, un peu de relationnel, quelques compétences et quelques expériences).

Même chose pour la lettre de motivation : je ne pense pas qu’être totalement étranger a l’armée ou au contraire dedans depuis tout petit joue beaucoup, cependant montrer que vous vous intéressez a l’institution me semble essentiel (pourquoi candidater sinon ?).
Comme pour toute lettre de motivation, donnez vos attentes (et tant qu’à faire, qu’elles correspondent aux objectifs du stage) et expliquez pourquoi vous iriez jusqu’au bout de l’expérience (d’après mes recherches, des candidats ont abandonné durant la formation, dommage quand on voit le prix des places).

 

Une première pré-sélection a lieu sur les éléments ci-dessus. Pour ma part, je reçois un mail de la DRHAT mi-octobre m’annonçant que je suis présélectionné, et me demandant de contacter mon CIRFA. Mon CeR ajoute que nous sommes encore une petite centaine de candidats en lice.

CIRFA que je contacte donc dans la foulée et nous convenons d’un rdv pour l’ouverture du dossier. On vous donne la liste des éléments à apporter, ce sont à peu près les même que pour tout autre type de candidature. Le rdv doit arriver avant fin octobre.
C’est là que je réalise que, dans mon cas, cette candidature va me couter cher (je suis alors en Angleterre, peu de CIRFAs là-bas)

Le rdv arrive, contact avec le CeR, tout se passe bien. Sauf que le CeR croit que je viens pour une candidature OSC-S, donc si vous passez par cette étape, annoncez la couleur assez vite. Il retrouve les infos correspondant au PGE sans problème, les papiers à remplir sont les papiers classiques et il me parle du GRS (Groupement de Recrutement et de Sélection, anciennement CSO) comme pour tout autre type de candidature.
Au sujet du GRS, il me dit de me donner aux épreuves sportives, de ne pas me contenter du barème et encore moins de m’arrêter a la « réforme » (arrêts aux palier 8 LL et a 5 tractions). Ça me plaît plutôt bien, je m’entrainais depuis un bon bout de temps et j’avais dépassé ces niveaux.

 

Le GRS arrive fin novembre. Je ne vais pas rentrer dans les détails, il y a beaucoup de RETEX dessus, mais je vais donner quelques points qui me paraissent important dans le cadre d’une candidature PGE.

Très classiquement, j’arrive le dimanche soir, on se retrouve en chambre.
Première matinée pour moi, visite médicale. Pas trop stressé (j’en avais fait une deux ans et demi auparavant pour les écoles d’officier), je suis inapte TAP car Y4, ce que je savais, mais ça semble coincer un peu pour la spé montagne qui m’intéresse beaucoup (et oui, venant d’Annecy). Seule l’inaptitude TAP est marquée sur mon papier cependant, et je suis apte au service et apte pour mon stage.

Après-midi : tests psycho. Tout se passe assez bien, j’ai l’impression de rater l’arithmétique (idiot pour un ingénieur). Le soir, séance d’info avec un sergent-chef très enjoué qui plaît bien à toute la section. Bien retenir ce qu’il raconte, ça ressort dans l’entretien du lendemain.

Lendemain matin : épreuves sportives. Je fais gaffe de ne pas boire le matin mais de manger un minimum quand même, rien d’acide. Le sergent-chef en charge explique les épreuves, et explique que jusqu’à la semaine suivante (1er décembre), tout le monde, sauf les candidats BSPP, FS et marin pompier, doit s’arrêter au palier 8 au Luc-Léger et à 5 tractions, ce que je redoutais. Et oui, je m’étais entrainé pour faire une différence sur le sport (200 candidats je vous rappelle), et là c’est mal parti.
On se regarde avec mon voisin, un candidat OST avec qui on a convenu de forcer un peu et on lève la main. Le sergent-chef ne sait pas trop si la réforme s’applique aussi aux OST et n’a carrément jamais entendu parler de mon stage. Dans le doute, il nous fait passer le test dans les conditions « normales », celles des BSPP/FS/marins pompiers (chouette !).
Je passe donc les épreuves, palier 12 au Luc-Léger, 19/20 au parcours et 13 tractions, l’entrainement paye (il y a quelques mois encore, une seule traction !)

L’après-midi : entretiens. On se retrouve assez vite, le candidat OST, une candidate OSC/S, un candidat OSC/P et moi. Entre les différents sous-off qui font passer les tests arrive un commandant qui emmène le candidat OST (il a ensuite vu le colonel), et qui revient chercher la candidate OSC/S apres. Le candidat OSC/P cependant, est emmené par un sous-officier tandis que je me retrouve avec… le sergent-chef de la veille !
Je confirme donc un point mis en valeur dans un RETEX de candidature OR/EM de Cephalyx (merci beaucoup pour ce super post Cephalyx) : dans le cadre de recrutement d’officier de réserve et assimilé (ici assimilé), on est bien face à un sous-off comme les autres candidats EVAT/SO, et non face à un officier comme je m’y attendais.
L’entretien se passe bien. Le sergent-chef me dit qu’après vérification, je n’aurais pas du etre autorisé à dépasser les limites en sport, mais que bon, du coup, ça me fait passer de « bon sportif » a « très bon sportif ». Parfait. Il me pose les questions habituelles : mes motivations, comment je me considère, comment je gère un problème stressant, si je connais bien mon projet et si je suis familier avec l’institution. Il débriefe ensuite : tout est bon, et il conclut en disant que le dossier est « bon » et qu’il l’améliorera encore avec son évaluation. Super, ça me met dans d’excellentes conditions pour le sélection, je suis ravi.

 

Au sujet du GRS : ne pas négliger la partie « infos » du CSO et constitution du projet personnel. Parmi les candidats présents, j’étais l’un de ceux qui en savaient « beaucoup », alors que je ne suis pas candidat pour l’active !
Par ailleurs, la salle d’information m’a aidé à découvrir des régiments que je n’avais pas considéré jusque-là, et qui finalement pourraient énormément m’intéresser pour les 3 mois de la deuxième partie du stage et pour une carrière dans la réserve a l’issue (les RIMa et le RMT en particulier).

 

Je rentre chez moi (à Londres, donc, bien noter que les BUT ne marchent pas dans les aéroports) et écrit un petit bilan à mon CeR. Pendant ce temps-là, mon dossier part à Paris pour la sélection.

Le 1er décembre, je reçois un coup de téléphone de mon CeR qui m’annonce que je suis retenu sur liste principale (pour rappel : 30 places sur liste principale, 10 sur liste complémentaire). Joie, évidemment. Nous prenons deux rdv : l’un pour clôturer le dossier au CIRFA, percevoir les BUT, et l’autre pour signer le contrat, deux jours avant le départ pour St Cyr début février.
En parallèle, j’avais reçu un mail de la DRHAT pour m’annoncer le résultat.

 

Et maintenant ?

Pour le moment, je finis mon stage en Angleterre, et prépare mon arrivée au 4e Bataillon début février. Je compléterai ce RETEX une fois que j’aurai l’expérience du début du stage.

 

Pour ceux qui seraient intéressés pour plus d’information

Pour plus d’information, ne pas hésiter à me contacter, j’essaierai de répondre dans la limite de mes moyens, bien sûr. J’ai quelques documents qui détaillent le contenu de la formation et qui listent les régiments qui ont offert des places pour ce programme dans les années précédentes.

 

Edited by Ilvanor
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Félicitation ! C'est interessant de savoir que l'armée s'ouvre aux jeunes diplômés afin de se rendre plus attractive.

On peut dire également que tout est fait pour que celui-ci soit le plus rapide possible par rapport au cursus GE (à moins que ce ne soit un hasard de calendrier ?).

En tout cas hâte de connaître la suite, tu seras sous-lieutenant que je ne serai toujours pas encore en école (si tant est que mon dossier soit retenu). :Y

Parcours d'un candidat officier de réserve / Officier de réserve promotion 2017 / "Le soldat n'est pas un homme de violence. il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d'aller sans faillir au bout de sa parole, tout en sachant qu'il est voué à l'oubli." Antoine de Saint-Exupéry.

Link to comment
Share on other sites

Salut Cephalyx !

En effet, le programme est fait dans un format "grandes écoles" qui a mon avis arrange tout le monde:
- pas plus de six mois (mon école, par exemple, n'accepte pas qu'on passe plus de six mois dans un meme stage)
- deuxieme partie d'année, éventuel stage de fin d'étude donc, et aussi zone "creuse" pour le 4e bat apres le départ des EOX notamment (si je ne m'abuse)
- fin calibrée sur le Triomphe

Le recrutement en est d'autant accéléré, les candidats devant pouvoir se retourner en cas de non-sélection...

 

Mais effectivement, c'est une tres belle opportunité pour quelqu'un comme moi qui revait d'une expérience militaire, et qui commencait tout juste a envisager la réserve :Y

Link to comment
Share on other sites

Merci Afrandeas.

En effet, il n'y a que tres peu de communication autour de cette offre. Pour ma part, je l'ai découverte totalement par hasard sur internet, sur un réseau social !
Par la suite, j'ai remarqué une affiche datant du PGE 2013 sur un mur de mon école, mais la com' s'arrete la manifestement...

 

Petite rectification sur le RETEX: la remise du sabre et des galons d'aspirant s'effectue, d'apres st-cyr.terre.defense.gouv.fr, au bout des six semaines de formation a St Cyr, et non a l'issue de l'école d'arme apres 10 semaines.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
  • BTX pinned and featured this topic
  • 3 weeks later...
 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...