Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Un militaire du 1er Régiment d’Artillerie victime d’une forme grave du paludisme en Centrafrique

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2017/03/09/militaire-du-1er-regiment-dartillerie-victime-dune-forme-grave-du-paludisme-en-centrafrique/

remy-20170309.jpg

 

Revenu en février de Centrafrique, où il avait été affecté au sein de la mission européenne EUTM RCA, le brigadier-chef Anthony Rémy, 29 ans, a rapidement présenté des symptômes d’une forme grave de paludisme. Hospitalisé le 4 mars, ce militaire du 1er Régiment d’Artillerie est décédé trois jours plus tard.

Engagé en août 2010 au titre du 8e Régiment d’Artillerie de Commercy en tant que volontaire de l’armée de Terre, Anthony Rémy a rapidement été élevé à la distinction de 1ère classe. Après une première mission en Nouvelle-Calédonie, il est muté, en 2013, au 1er Régiment d’Artillerie au poste d’adjoint chef de groupe munitions avant d’obtenir le certificat militaire élémentaire et le certificat technique élémentaire dans la spécialité d’artilleur navigateur.

.../............

Le brigadier-chef Rémy n’est pas le premier militaire français à être victime d’une forme grave de paludisme contractée en Centrafrique. En novembre 2014, le caporal-chef Heiarii Moana, du 126e Régiment d’Infanterie (RI) de Brive, fut aussi mortellement atteint par cette maladie, alors qu’il avait été affecté à la force européenne EUFOR RCA.

............/................

More Majorum.

BTX


 

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un rappel assez fort à ceux qui néglige le paludisme et le traitement, certes contraignant, associé pour le limiter au maximum. Bon courage à sa famille, un triste départ.

Modifié par hatonjan

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal." MLK

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le traitement n'est pas forcément en cause. le paludisme grave est la forme la plus virulente et mortelle du paludisme (c'est la maladie la plus mortelle au monde), si on s'en sort (minorité) les séquelles sont graves et irréversibles.

les antipaludéens fonctionnent comme la pillule, pas imperméable a 100%.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/01/2019 à 15:30, lili67 a dit :

le traitement n'est pas forcément en cause. le paludisme grave est la forme la plus virulente et mortelle du paludisme (c'est la maladie la plus mortelle au monde), si on s'en sort (minorité) les séquelles sont graves et irréversibles.

les antipaludéens fonctionnent comme la pillule, pas imperméable a 100%.

Je doute. Pour avoir suivi une conférence avec un professeur en recherche sur les maladies infectieuses du ssa la prise des ttt préventifs et des gestes de prévention est efficace. Il s'avère qu'une négligence est toujours l'origine des décès chez les militaires. Souvent due au commandement comme en Guyane qui reste sur l'adage :le matériel d'abord, l'homme ensuite. Hors dans les zones à risques comme la Guyane on envoit les gars se laver avant la nuit et une fois habillés manche longues spray, moustiquaires etc ils peuvent nettoyer le matos. Hors c'est tjrs l'inverse et on se retrouve avec des gars au tapis pour plus ou autre.

Le traitement préventif tue dans le sang tous les types de palu. Il n'empêche pas la récidive pour les formes simples car dans ce cas le palu est stocké dans le foie et ressort de temps en temps. D'ou la fausse croyance des militaires que le traitement est inefficace. Non il protège sur le terrain et empêche toute crise mortelle ou non. Il existe un médicament qui empêche toute récidive mais exige des contrôles sanguins en amont car peut être mal toleré. Les australiens l'ont testé au Timor oriental et n'ont eu aucune récidive de paludisme. En France l'autorisation de mise sur le marché n'existe pas pour ce médicament...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu peux en douter c'est ton droit. je t'invites a lire les études récentes sur le sujet.

oui c'est ce qu'on m'a dit avant de partir, antipaludéen, bouclier suprême etc etc....
et le médecin spécialiste que j'ai vu a été le premier a me jeter mes documents a la figure en me criant que "vous avez tord le neuropaludisme ne créent pas de séquelles et ne peut pas être contracté en ayant prit des antipaludéens" (c'est le même gars qui après une semaine de coma intermittent et 42 de fievres etc, m'a fait sortir sans suivi, sans convalescence et sans traitement). la Val de grâce en a conclu tout autrement, ainsi que mes différents médecins neurologues et autres spécialistes des maladies tropicales et infectieuses qui eux se mettent a jour. il faut donc tomber sur un bon..

donc en gros depuis 10 ans maintenant l'armée effectivement me dit que je suis fautive nianiania, sauf que ma prise de sang prouvait que j'avais prit mes antipaludéens.
les traitements agissent comme la pillule, tu sais 99.9 % (et encore....). avec en plus une résistance accrue aux anti paludéens (comme les bactéries avec les antibiotiques) cela n'arrange rien.

le soucis avec les "spécialistes" c'est que beaucoup ne veulent pas faire marche arriere et revenir sur leur égo démesurés et apprendre des choses. nombre d'études dont certaines faites par une centaine de médecin venant de partout, prouve que les anti paludéens ne sont pas impénétrable ET que le neuropaludisme crèent des mortalités chez les adultes et des séquelles gravissimes au niveau neurologique quand on contracte un Falciparum.

alors....... pour la petite histoire..... comme je l'ai expliqué le Falciparum ne provoque pas forcément de récidive (mais des études récentes tendant a prouver que cela, malheureusement, peut arriver, surtout chez les personnes ayant été fortement infectées) mais est mortel dans 90% des cas.
en gros tu fais une crise, une seule, tu t'en sors ou pas.
les autres paludisme ne sont pas mortels et ont des récidives (paludisme chronique). il existe 5 types aujourd'hui de paludisme:

la paludisme vivax, malariae, ovale et Falciparum (le seul qui tue) connu depuis longtemps ainsi qu'un petit nouveau, découvert récemment (tu vois on est loin de tout savoir) le paludisme P.Knowlesi.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a tjrs le 0,01%de malchance. Mon message était juste qu'il ne fautboas écouter les croyances populaires. Tu as pas eu de chance mais il ne faut pas laisser le message que les antipaludeens ne servent à rien 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

malheureusement c'est un fait les antipaludéens deviennent de moins en moins efficace..... des moustiques de plus en plus résistants, des bactéries de plus en pus résistantes. on appelle ca des souches "multirésistantes".... en ajoutant a cela les effets secondaire indésirables de ces antipaludéens.... comme ces personnes qui se battent avec le mefloquine.... bref il y aurait beaucoup à dire sur le sujet....

http://sante.lefigaro.fr/article/paludisme-une-inquietante-resistance-aux-medicaments-en-asie/

 

sachant qu'une "nouvelle souche paludique a été découverte en 2014. la nature n'est pas immobile elle avance et elle s'adapte. méfiance donc.

il ne faut pas non plus penser que parce qu'on prend des médicaments on est invincibles.

c'est plus que 0,01% de malchance....... je t'assure.....

souvent le neuropaludisme n'est même pas diagnostiqué. donc méfiance!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

à mes début en guyane on ne prenait pas le Lariam car trop de souci d'effets secondaires. certains se faisaient envoyer des traitements préventifs. pour beaucoup on a rien pris du tout. on a eu de la chance. Depuis que je suis au ssa je prends les préventifs car c'est mieux que rien. Après qu'un neuro palu ne soit pas diagnostiqué il faut y aller... la moindre fièvre dans les zones à risque est directement controlée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...