Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

YaYannick

L'EMHM et les Troupes de Montagne, qu'est-ce que c'est ?

Messages recommandés

L’EMHM et les Troupes de montagne qu’est-ce que c’est ?

(29/04/18 : Il faut que je fasse des modifications car certaines infos ne sont plus trop a jour comme les tests pour l'agrément technique par exemple. Il faut que je corrige certaines fautes d'orthographe aussi...)

Je crée ce post pour les personnes qui veulent intégrer les troupes de montagne en tant que MDR ou Sous off voire même officier direct. La majorité des informations sont consultables sur internet ou avec votre Conseiller en Recrutement mais bon comme je suis gentil et que j’ai l’esprit de cordée, je vous aide moi aussi !

La 27e BIM

La 27ème Brigade d’infanterie de Montagne est la brigade qui regroupe tous les régiments ou les bataillons ayant la spécificité montagne (sauf exception comme la BFST, ou la 2e compagnie du 2e REP). C’est une brigade d’urgence au même titre que la 11e Brigade Parachutiste. Elle est spécialisée dans les milieux montagneux et par extension dans les milieux difficiles.

La 27 BIM est composée des régiments/bataillons suivant :

-          7 BCA, 27 BCA, 13 BCA ce sont  les Bataillons de chasseurs alpins (INFANTERIE) basés respectivement à GRENOBLE, ANNECY, CHAMBERY

-          93 RAM, seul régiment d’artillerie de montagne équipé de CAESAR et Mortier ainsi que de DRAC et de RADAR (ARTILLERIE), basé à GRENOBLE

-          4 RCH, Régiment de chasseur est le régiment de Cavalerie légère de la brigade équipé d’AMX 10 RC, ERC 90 SAGAIE et des VBL (CAVALERIE) basé à GAP

-          27 CCTM, compagnie de transmission. (TRANSMISSION) basée à GRENOBLE

-          7 RMAT, plus précisément une compagnie DU régiment de matériel (MATERIEL) basé à GRENOBLE

-          2 REG, régiment de génie de la légion étrangère (GENIE)

-          EMHM, Ecole Militaire de Haute Montagne qui est l’école de formation de la BIM. Basée à CHAMONIX

-          ETAT MAJOR 27 basé a GRENOBLE

Mais pourquoi les alpins vont au Mali, alors qu’il n’y a pas de montagne ni de neige ?

Le Mali est un exemple concret de milieu difficile à cause de la chaleur et aussi de ses reliefs certes pas hauts mais avec du dénivelée. Donc on est en mesure d’intervenir efficacement même s'il n’y a pas de neige… (Pour rappel l’été en montagne, il n’y a pas de neige)

Je rebondis là-dessus pour dire que non la 27 BIM ce n’est pas que du Ski, il y a l’hiver mais aussi l’été donc avis aux freeriders de l’extrême… Il faut savoir grimper aussi.

C’est aussi uniquement à la 27 BIM que nous portons avec fierté, la TARTE ! Couvre-chef emblématique des troupes de montagne qui s’obtient à l’issue d’une longue marche en Montagne.

Les Qualifications montagne

Comme la hiérarchie militaire, il y a des « grades » en montagne, plus des qualifications, que vous passerez tout au long de votre carrière d’alpin, qu'elle soit longue ou courte, en fonction de vos capacités de montagnard.

Brevet Alpiniste Militaire : C’est le diplôme de base pour un alpin en été, vous êtes désormais exécutant en montagne été. Stage d’environ 4 semaines. Formation interne régimentaire.

Brevet Skieur Militaire : Diplôme de base pour l’hiver, exécutant montagne hiver. Stage d’environ 4 semaines. Formation interne.  

Félicitation vous voilà BASM, passons à la suite

CEHM HIVER/ETE : La stage de Chef d’Equipe de Haute Montagne vous donnera une autonomie technique en montagne et vous donnera le « grade » de chef de cordée. Vous êtes maintenant un élément essentiel en montagne. Stage de 4 semaines pour l’hiver et 4 semaines pour l’été. Formation interne. NOTA BENE : C’est le diplôme maximum auquel un militaire du rang peut accéder. (Hormis exception).

Vous êtes maintenant sous –officier et votre soif de sommet et votre goût de l’effort vous amènent au stade suivant !

BQTM HIVER/ETE : Brevet de Qualification des troupes de montagne. Sensiblement le même stage que le CEHM en terme technique mais vous apporte des capacités dans la conduite de détachement, des responsabilités dans la pose d’équipement de passage  ainsi qu’en montagne. Vous rentrez maintenant dans le cursus du CDHM et vous devenez formateur des BASM et des CEHM. Formation d’environ 5 semaines pour l’hiver et pour l’été. Stage à l’EMHM par les cadres techniques de celle-ci (CDHM et guide).

Le stage suivant requiert une liste de courses (une course est un sommet ou une sortie avec des critères précis en montagne) pour l’été et pour l’hiver qui doivent s’effectuer avec un détachement militaire et dans le civil. Donc ça demande un investissement personnel conséquent !

Mais bon, vous êtes une machine qui vit que grâce au goût du sang dans la bouche et vous vivez dans un igloo ! Votre liste de course est complète !

CDHM HIVER/ETE : Chef de détachement en Haute montagne, c’est un peu le graal pour votre régiment et votre compagnie car vous êtes maintenant capable de prendre la responsabilité technique (et juridique…) d’un détachement complet en montagne qu’il soit de 2 PAX jusqu’à un régiment entier !!! Stage de 6 semaines pour l’hiver et 6 semaines pour l’été à l’EMHM.

Elevé au rang de demi dieu au sein de votre unité, il vous en faut plus et l’appelle de l’or blanc vous titille et vous souhaitez vraiment laisser une marque dans votre régiment (ou dans le siège du bureau montagne). Et surtout de vous baladez en civil dans le régiment sans aucune impunité ! Vous allez présenter le MGM

MGM : La formation de guide militaire est une formation qui est normalement dispensée par l’EMHM mais au final l’armée vous redirige vers l’ENSA qui vous formera comme un guide civil (qui vous donnera le Diplôme d’Etat de guide et vous pourrez donc exercer vos deux métiers en même temps ! BRAVO le cumul d’emploi et vive les sous !!!). Hormis que ça soit le seul moyen qui vous rendra riche à l’armée c’est une formation très longue et très difficile techniquement, il y a peu d’élu. Vous serez responsable ensuite d’un bureau montagne régimentaire donc de toutes les sorties ou le matériel montagne du régiment et ainsi que la formation des CDHM.

Voici donc le cursus possible dans les troupes de montagne, c’est exactement le même cursus pour nos amis de la BFST et des diverses compagnies montagne comme celle du 2REP ou de la DGSE.

ATTENTION : Ces diplômes (hormis celui de guide car celui-ci est un diplôme d’état mais quand vous serez à ce stade, vous ne vous poserez pas la question…) n’ont aucune équivalence réelle dans le civil ou en gendarmerie. Pour la gendarmerie, un BQTM ou un CDHM vous donnera à la rigueur un niveau de base mais pas celui équivalent car en gendarmerie leur formation comprend notamment du secourisme.

Comment intégrer les troupes de montagne ?

Ces informations ne sont pas forcément au goût du jour en fonction du jour voire de l’année où vous lirez ce post. Car le contexte de recrutement change en fonction des besoins et surtout du budget ! Je ne vous donnerai pas des résultats exacts à avoir aux épreuves sportives ni un profil à avoir mais sachez que les troupes de montagne tendent vers une certaine « élite » de l’ADT, donc on ne cherche pas des tocards ! Donnez-vous à fond, ayez un projet clair et ne faites pas le touriste de base !

SIGYCOP DES TROUPES DE MONTAGNES (indicatif) : 2 2 2 4 4 2 1

Militaire du rang : Un Engagé Volontaire de l’Armée de Terre s’engage au titre d’un régiment pour une spécialité donnée. Il n’est pas nécessaire d’avoir un BAC ou équivalent mais c’est préférable car le BAC vous donne la possibilité d’accéder au concours officier.

Donc pour cela il faut faire un tour dans un CIRFA et prendre contact avec votre CeR. Prendre des informations. Vous préparer physiquement et intellectuellement. Et vous lancer direction les tests de sélection qui durent 2 ou 3 jours.

Après ces tests, vous ferez vos vœux et vous demanderez tout simplement les régiments de la BIM.

Une fois en régiment votre cursus théorique (je dis bien théorique car tout peut arriver !!) sera : CFIM (formation générale initiale 3 mois), FTS (formation technique de la spé, durée change en fonction de l’arme et de la spé), ensuite un BAM ou BSM.

Si vous souhaitez avoir des spés un peu particulières (comme TP, Milan etc etc…)  sachez qu’elles seront définies en fonction de votre classement et de vos aptitudes à l’issue de la Formation Générale Initiale donc toujours à fond !

Vous pouvez et devez passer par la Légion étrangère pour aller au 2e REG. Pour cela il faut vous présenter à un centre de recrutement de la Légion ! Comme ça vous ferez partie des FUN FLASH FLUO de la légion ! La grande classe !

Sous-officier : Cette fois ci un peu plus compliqué, car il y a plusieurs voies ! Mais pour vous je vais faire simple, ne me remerciez pas !

Semi-direct : Vous étiez militaire du rang et vous aviez un bac ou son équivalent et vous souhaitez monter en grade ! Vous faites l’affaire, vous êtes un bon soldat et vous avez votre CME et un même un CEHM ! Le semi-direct s’offre à vous ! Vous passerez par Saint Maixent (4 mois) ou par l’EMHM (10 mois) et reviendrez dans votre garnison d’origine avec votre graton de sergent ou de maréchal des logis !

Les directs : Civil titulaire du BAC ou d’un équivalent et de préférence avec le permis VL, vous souhaitez intégrer les troupes de montagne ! Vous avez deux possibilités ! Une plus ou moins hasardeuse, une autre plus longue et plus dure mais qui vous garantira un régiment de la BIM !

Pour prétendre à intégrer une de ces deux écoles, il vous faudra passer les tests de sélection et avoir l’aptitude sous-officier. Bien entendu, il vous faudra un meilleur dossier que pour une candidature EVAT et surtout vous serez face à une concurrence importante !

ENSOA : Ecole Nationale des sous-officiers d’active, il vous faudra choisir un Domaine de Spécialité qui correspond au régiment de la BIM donc INFANTERIE, ARTILLERIE, CAVALERIE, TRANSMISSION et MATERIEL (Vous remarquerez qu’il n’y a pas le GENIE car il est impossible de rentrer directement en tant que sous-officier à la Légion). Formation de 8 mois qui comporte 2 mois de CME et 6 mois de CM1).

Pourquoi c’est hasardeux ? Car à l’issue de la formation de 8 mois et fonction de votre classement par rapport aux épreuves, vous devrez faire votre choix de régiment ! Sachant que les premiers choisissent et les derniers sont choisis. De plus, rien ne vous garantit que cette année les régiments en question recrutent… Ça serait balot de finir premier et comme il n’y a pas de régiment des troupes de montagne… Bah de finir chez les parachutistes !

Mais comme vous êtes un joueur né et que finalement sauter d’un avion avec un drap ne vous dérange pas tant que ça, choisissez l’ENSOA !

Conseil : Prenez l’infanterie vous avez 3x plus de chance ! (C’est mathématique hein !)

EMHM : Je vais vous expliquer dans une autre grande partie car aller déjà que l’EMHM c’est la classe mais c’est un peu plus long et plus compliqué que l’ENSOA ! Donc rdv à la partie EMHM !

Officier : Je ne vais pas trop m’attarder sur les officiers car déjà je ne connais pas trop et si vous les tentez vous êtes assez grand pour trouver les infos tout seul ! Mais sachant que le grade de sergent c’est juste le même que celui de lieutenant sauf que le nôtre est tordu par le travail, je vais vous donner les grandes lignes ! Le parcours est autant hasardeux que ceux qui passent par l’ENSOA encore une fois c’est une affaire de classement et vous avez des chances de finir chez les fraises de bois ! Par expérience, certains lieutenants montagnard dans l’âme, regrettent de ne pas être passés par l’EMHM par simple ignorance de l’école ! (Et oui l’EMHM personne connaît mais tout le monde la veut ! Et ça c’est classe)

Direct Saint Cyr : A la suite de votre formation à St Cyr, votre classement vous permettra de choisir votre arme. Qui vous donnera accès à l’école d’application et après celle-ci vous pourrez prétendre à un régiment de la BIM encore une fois en fonction de votre classement donc très élitiste ! Une fois le choix fait, vous devriez faire un tour à l’EMHM pour passer les « qualifs lieutenants » qui vous donneront le BQTM complet.

NOTA BENE : Contrairement aux sous-officiers, les officiers peuvent accéder à la légion étrangère donc au 2e REG (Ce qui augmente vos chances)

Semi direct EMIA/OAEA : Même principe que les directs mais avec un cursus à St Cyr plus court, mais autant de hasard, sauf pour les OAEA qui eux retourneront dans leur régiment d’origine. Et ensuite direction les « qualifs lieutenants ».

L’EMHM, description, cursus, comment et pourquoi ?

Bon avant de commencer la présentation, je vais m’excuser d’avance car forcément je ne serais pas complètement objectif puisque évidemment je viens de l’EMHM. Encore une fois ce sont des données qui datent de 2014 et je sais déjà qu'en 2017 il y a eu des changements mineurs mais bon comme d’hab je vais vous donner les grandes lignes et si vous voulez plus de précisions ! Une seule solution, intégrer l’EMHM.

Description : l’Ecole Militaire de Haute Montagne est basée à Chamonix et porte plusieurs casquettes ! Elle héberge l’Equipe de France de ski du moins son siège ainsi que le GMHM. Elle est responsable de la formation des cadres de montagne en formant des BQTM et des CDHM. Et son action principale reste la formation des futurs sous-officiers des troupes de montagne grâce aux SEM. C’est donc la deuxième école de sous-officiers, à l'époque autonome maintenant l’ENSOA a remis la main sur le CME. Elle est globalement peu connue (je me souviens que mon CeR découvrait l’école en même temps que moi et j’étais le premier du CIRFA à y aller) mais maintenant elle gagne en popularité grâce à la relative montée en puissance des troupes de montagne et aussi à une campagne de communication pour augmenter les effectifs ! Elle est actrice dans les activités montagne française comme l’organisation de l’UTMB mais forme aussi des troupes de montagne étrangères. Elle est en étroite collaboration avec les militaires suisses, allemands et italiens.

Des civils et des militaires travaillent ensemble dans cette école.

Equipe de France de Ski : Supportée par l’EMHM, elle met à disposition des infrastructures d’entrainement mais finance aussi les athlètes en les sponsorisant ! On peut croiser divers athlètes internationaux comme Martin Fourcade dans les locaux de l’EMHM.

GMHM : C’est le groupe militaire de haute montagne, en gros c’est le "nec plus ultra" des montagnards, composé de militaire mais aussi de civils. Il repousse les limites de l’alpinisme et participe au rayonnement de la France. Il teste du nouveau matos et sert de cobaye pour des expériences scientifiques (un peu comme Thomas PESQUET, pas dans l’espace mais en montagne). Ouvre des voies en montagne. Et de temps en temps fait de la formation au profit des GCM. Je vous conseille l’excellent film/documentaire « Sur le fil de Darwin » qui retrace son exploit récent !!

SEM : La Section d’éclaireur de Montagne n’est autre que la section composée des futurs sous-officiers directs et semi directs. Jugés comme les « enfants des troupes de montagne », ils armeront après un an de formation le corps des sous-officiers des bataillons et régiments de la 27 et feront partie du futur vivier des CDHM ! Venir d’une SEM, vous confère une "étiquette" et surtout vous lie à une vraie « famille » car il y a une forte cohésion entre les SEM.

Comment rentrer à l’EMHM ? : Le cursus au départ est sensiblement le même que pour intégrer l’ENSOA sauf que, en fonction de vos résultats au CSO/GRS, vous aurez accès ou non aux agréments pour l’EMHM.

Voici le RETEX de mes agréments. Ils datent de 2014 mais c’est encore sensiblement la même chose. Sachant qu’à l’époque nous étions en baisse drastique d’effectifs ! Soyez indulgents aussi j’avais 17 ans !

Agréments techniques EMHM (page 3 et descendez un peu) : https://www.aumilitaire.com/communaute/topic/13897-lemhm-parlons-en/?page=3

Cursus : Le cursus change un peu fonction des années mais reste le même dans sa globalité ! Il y a notamment une volonté d'excellence et une rigueur qui sont de mise donc la formation reste plus dure que celle de nos camarades de l’ENSOA grâce justement à la liberté de manœuvre du chef de section.

CME : Pour les directs, passage de 2 mois à Saint Maixent. On nous a martelé le crâne "faut être meilleur que l’ENSOA" sur les tests théoriques et physiques donc beaucoup de marche, beaucoup de cours, beaucoup de sport ! Assez dur et très fatiguant pour d’anciens civils !

CM1 : Directs et semi directs passent le CM1 dans l'optique de devenir sergent mais surtout en vue de passer le monitorat commando au CNEC donc encore plus de rigueur et différents raids. Le CM1 change d’endroit chaque année entre les régiments de la BIM notamment les BCA et se conclue par un camp d'un mois à Caylus ou au Valdahon.

BQTM complet : Passage du BQTM hiver et été. Deux fois 6 semaines

Semaine combat tactique en montagne : 1 semaine d’apprentissage du combat spécifique en montagne dans les GLIERES.

Semaine de combat AZUR : 1 semaine d’apprentissage de combat en zone urbaine à Draguignan.

CNEC : Passage du Monitorat commando au CNEC à Mont louis et à Collioure.

Quelques semaines de permission entre les blocs mais une grosse intensité tout au long de cette année. Chaque module est sanctionné par un examen et les échecs sont possibles. Ces différents examens donnent un classement et permettent aux directs de choisir leur affectation.

A la différence de l’ENSOA, les ESO (= élève sous-officier) ne signent pas au titre d’un domaine de spécialités mais au titre de l’EMHM donc ils peuvent devenir fantassin, artilleur, cavalier ou transmetteur.

De plus depuis un certain temps une place au profit de la BFST (13e RDP/1er RPIMA)  est ouverte.

Pourquoi l’EMHM ? : L’EMHM permet d’accéder de façon certaine à la 27e BIM, dispense une formation de qualité et permet à un sergent d’arriver chef en montagne ainsi qu'autonome, avec un niveau dans les techniques commandos ainsi qu'avec des qualifications de combat et des CATi plus complets qu’un Saint Maixentais. Ayant cet avantage, il est projeté plus rapidement.

De plus il bénéficie d’une étiquette « EMHM » et d’une « reconnaissance » dans le milieu.

Le GROUPEMENT COMMANDO MONTAGNE

Le GCM est un groupement commando, héritier des Sections d’Eclaireurs Skieurs et plus récemment des URH. Il est composé du personnel de la 27e BIM. Il est sous commandement direct de  l’ETAT MAJOR de la 27. Il est spécialisé dans le renseignement ainsi que l’intervention en milieu montagneux et/ou difficile. De plus il est spécialisé dans l’AéroCombat. Il est fait aussi du soutien pour les Forces Spéciales.

Pour intégrer le GCM, il faut passer des tests. Une à deux campagnes de recrutement visent à trouver les futurs commandos. Ils passeront ensuite un CTE avant d’intégrer complétement le GCM.

Les tests ont récemment été harmonisés dans la brigade donc chaque régiment fait passer les mêmes tests. Pour accéder aux tests, il faut différent prérequis notamment au niveau sportif (CCPM).

De plus la réussite des tests dépend d’une excellente condition, d’une préparation intellectuelle et technique efficace ainsi que d’une solide expérience opérationnelle. Le profil du candidat rentre également en compte.

 

Voilà pour la présentation des troupes de montagne, j’ai essayé de faire au mieux. Si vous voulez des précisions supplémentaires n’hésitez pas à poster un message sur le post.

Faites quelques recherches complémentaires sur internet. Notamment les sites du gouvernement et sur certains posts du forum. C’est comme cela que j’ai réussi à intégrer l’EMHM.

Bonne chance pour vos tests !

Modifié par YaYannick
  • Like 3
  • Thanks 1

"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>> Découvrez notre TOP 8 des meilleures chaussures de running 2020 !

Parfait,:m une mine d'informations pour beaucoup sur ce corps pas assez reconnu. Beaucoup de lecteurs en perspective. Et j'en connais un qui ne va pas s'en priver. Evidement pour le chambrage des fraises des bois c'est vilain :P :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Aegise a dit :

Prochain équipement des troupes de montagnes prévu dans la prochaine LPM pour l'EMHM.

DXWmXm9XkAABXVJ.jpg:large

Sergent Jango Fett au rapport ! 

  • Haha 1

307ème promotion de l'ENSOA. 

Au Danger, mon plaisir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces informations @YaYannick ! 

Je ne savais pas qu’on pouvait choisir un régiment alpin dès la sortie de l’ENSOA en DS Infanterie, c’est bon à savoir. Le cas échéant, comment se déroule la formation pour le sergent ? Quel sera son parcours à l’issue de l’ENSOA par rapport à un engagé EMHM initial ?

Bien à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si un sergent sortant de l'Ensoa a la chance d'avoir un BCA.

il effectuera son CT1 de spécialité a draguignan.

Donc pareil que pour un sergent de l'emhm.

la difference ce fera au niveau montagne, L'Ensoa devrait passé tout ses stages depuis la base (donc bsm bam etc...).

En sortant de l'EMHM, on passe le monitorat commando aussi.


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, donc si un sous-officier qui sort de l’ENSOA choisit un bataillon alpin : il passe tous les BSM et BAM dans son bataillon (exemple le 13e BCA) mais pas à l’EMHM ? 

Il n’aura en passant par l’ENSOA que l’Initiation CNEC plutôt que le Monitorat : ok, mais ne devra-t’il pas quand même passer le Monitorat un fois en BCA pour être au même niveau que les autres sous-officiers EMHM ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un sergent sortant de l'EmHM est normalement BQTM. (Voir sur le post original la hierarchie en montagne).

Le cnec et le monitorat/instructorat commando n'est pas une nécessité absolue chez les troupes de montagnes. Car le BQTM été en terme de prérogatives en franchissement est supérieur au monitorat commando et a l'instructorat (la seul difference avec l'instructorat c'est que le BQTM n'est pas le responsable technique)

Par exemple : Pour un rappel. 

Un BQTM peut poser un rappel mais un instructeur commando sera le responsable technique malgré que le BQTM soit autant qualifié que lui en franchissant.

Donc chez nous le seul intérêt est niveau piste d'audace.

Ainsi que pour l'aguerissement.

Je suis egalement DMOE avec le cnec mais je vais pas te cacher sue je fais pas peter de l'explo tous les 4 matins !

Tu seras plus facilement dirigé vers le cursus montagne qui est plus qualifiant chez nous. Tout fois si tu ne trouves pas ton bonheur dans la montagne et/ou que tu n'as pas le niveau pour passer les stages, on te dirigera éventuellement vers le monitorat commando (Mais bon ca reste de mon point de vue assez handicapant)

Mais tu peux tout fois demander a passer le monitorat et y aller si y a des places.

 

Modifié par YaYannick

"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

YaYannick,

Je me suis toujours posée une question ( peut être bête):

Faut t'il s'avoir déjà Skiez (ou avoir les base du ski) pour intégrer L'EMHM?

Un candidat bon grimpeur a l'aise dans le dénivelé positif, mais sans aucune connaissance civile en ski sera t'il obligatoirement écarté?

Merci pour ces précieuses informations,

Très cordialement 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pourrais pas te dire précisément, la politique a changé ces dernieres années.

Avant ce n'etait pas obligatoire, car un temps était consacré a la formation.

Recemment la politique a changé et ils ne peuvent plus se permettre de former quelqu'un pour le ski depuis le début.

Maintenant est ce que c'est encore le cas je ne sait pas. Mais cela ne m'etonnerais pas car il essaye d'integrer l'IMS (Instructeur militaire de Ski) durant le BQTM Hiver pour les meilleurs.

Pour moi, il faut indéniablement une base de ski pour pretendre a une candidature correcte et surtout pour avoir toute ses chances lors du BQTM hiver. Car contrairement aux soldats qui passent leur BSM, les ESO de l'EMHM seront directement mis en situation technique "difficile" et de commandement.

Quand je parle de base de ski, je ne parle pas de ski de randonnée. Je parle uniquement de ski de descente. Car monter c'est "facile" et rapide à faire apprendre alors que descendre en sécurité est beaucoup plus long a apprendre.

Apres fondamentalement une bonne semaine a l'ESF avec un moniteur particulier, une bonne volonté et surement un léger talent naturel et ca passe ;)

Il ne faut pas etre Candide Thovex ou Lindsey vonn ! D'ailleurs plein ont réussi alors qu'il ne savait pas skié certains sont même CDHM :) 


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse:m

J'en déduis qu'un candidat réellement impliqué par une solide candidature EMHM devras ce mettre au niveau basique de ski.

"L'EMHM c'est pas pour tout l'monde, mais c'est aussi ça qui fait sont charme"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une fois rien n'empêche de faire une candidature et pourquoi pas passé ! Je ne souhaite que ca a tous les candidats...

Mais il faut voir un peu plus loin, si le BQTM hiver saute a cause d'un niveau technique en ski extrêmement faible. Le classement final prend un coup sévère ! Et au final on est plus maitre de son destin pour le choix de l'affectation.

Et je parle pas de la reputation une fois en régiment...

C'est une ecole qui reste un peu sectaire... On a du mal a bien considérer (au premier abord) un mec qui a loupé une qualif parce que c'etait une merguez et non pas a cause d'une blessure... 

  • Thanks 1

"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, le BCDHM'a aucune équivalence dans le civil.Néanmoins, le ministère de la défense a signé il y a quelques années une convention avec la fédération française de ski qui reconnaît ce brevet et l'homologue en tant que brevet de moniteur fédéral du 2eme degré de ski de randonnée. Il existe aussi des homologations comme moniteur raquette, randonnée et autres disciplines auprès de la ffs mais aussi de la ffme..... 

PS: en clair, cette convention autorise les titulaires du brevet à exercer comme bénévoles une fois à la retraite, sans rémunération...ça c'est de la convention !!!

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Voilà j'avais quelques questions à propos de l'emhm: 

- j'ai vu que les tests se déroulaient vers Mars et le début à l'école en septembre pour les civils  , je me trompe ? 

- pensez-vous que avec une pmd  , une pms, quelques mois en tant que réserviste, un niveau en ski moyen , un niveau intellectuel normal ... ( bac S , mention bien ) , et un niveau physique plutôt correct ( 18,5 de VMA calculé par mon coach de triathlon ), ainsi que quelques bases en escalade ( je compte m'inscrire avant ma présentation aux tests à un club d'escalade pour renforcer mon "bagages techniques").  J'ai mes chances pour incorporer l'école ? 

- enfin derniere question , j'aimerai savoir le nombre de civil qui incorpore l'emhm chaque année environ ... 

 

Merci beaucoup d'avance ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Normalement les agréments sont en Avril, pour une incorporation Septembre/Octobre

Tout le monde a ses chances ! Mais plus y a de bagages mieux c'est effectivement.

Quand je suis rentré, on etait 12.... Puis l'année suivante y en a eu 40. C'est en fonction des besoins de recrutement.


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et entre les tests CSO , et le passage des agréments pour l'emhm il faut compter combien de temps environ ? 

Il est possible de savoir à l'avance le nombre de place que propor l'école pour l'année ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais passer le Cso en février pour agréments en avril.

Non les places sont dites aux derniers moments. Tu n'es même pas censé le savoir.


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord merci dernières questions: 

-il est possible de passer les tests plusieurs fois ? Si je ne réussi pas cette année le retenter  l'année d'après ? 

- J'ai vu que les tests avaient changé depuis l'année dernière, un peu moins exigeant au niveau physique , je me trompe ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui il est possible de tenter plusieurs fois. 

Oui les tests ont changés, moins difficile je sais pas mais dans tous les cas ils sont plus accessible... Mais ca fait donc plus de concurrents potentiels.


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...