Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Akneur

Reconversion afin la fin de mon contrat.

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je m'excuse d'avance si j'ouvre un sujet pour un thème déjà abordé ou si la réponse à ma question a déjà été abordée mais je ne l'ai pas trouvée si c'est le cas.

 

Je vous explique, ma conjointe étant tombée malade (cécité), ma situation familiale n'est plus compatible avec ma condition de militaire et les absences prolongées qui s'ensuivent. J'aurais voulu savoir s'il y avais moyen pour moi d'avoir accès à la reconversion, plus précisément dans la fonction publique (Emplois réservés, détachement, etc...).

Je suis actuellement engagé dans l'armée depuis 2012, j'ai un contrat militaire du rang jusqu'en 2022. Je suis passé sous-officier en décembre 2016 et je n'ai pas encore signé mon contrat de substitution sous-officier. Je n'ai pas non plus signé le document de lien au service pour une durée de 5 ans (équivalente à ma formation de spécialité que je n'ai pas encore réalisé).

Selon vous, serait-il possible de signer un contrat au titre de la reconversion ? (étant donné que j'ai effectivement réalisé plus de 4 ans de service). Ou est-ce que je risque de me retrouver "une main devant une main derrière" en quittant l'institution ? Quels choix s'offrent à moi ?

Merci d'avance pour vos réponses,

Cordialement,

Akneur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es tu rapproché de ta GSBDD et de défense mobilité pour te renseigner ? Ils devraient pouvoir répondre à tes interrogations.

Je pense que dans ton cas une réorientation vers un emploi plus "sédentaire" en interne peut être envisagé au cas ou tu ne puisse trouver une reconversion adéquate, rapproche toi de ton BEH pour en discuter...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je m'en suis rapproché, j'ai rendez-vous avec Défense mobilité bientôt.

Je pense aussi que c'est ce qu'ils risquent de me proposer, mais malheureusement je ne me suis pas engagé pour "sécher" dans mon régiment, alors si je peut avoir cet emploi réservé ce serait un bon compromis..

Je passe dans le bureau de ma hiérarchie demain, nous verrons bien ce qu'ils en pensent.

Merci en tout cas d'avoir répondu rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

 

Je reviens vers vous après quelques mois d'absence afin de vous expliquer comment les choses se sont déroulées. Lorsque que j'ai annoncé que ma situation ne me permettais plus d'être projeté, que je souhaitais quitter l'institution et prendre ma reconversion (demande faite en juillet 2017), la drhat a décidé de me radier des contrôles sans reconversion, chômages, ni quoi que ce soit. Décision prise le 5 octobre 2017 pour prise d'effet le 1 novembre 2017 (3 semaines pour me retourner en gros..) 

 

Malheureusement ayant 2 enfants en bas âge (9 mois et 4 ans), ma conjointe ne pouvant travailler du fait de son handicap, il est vite apparu que rester dans l'institution (au moins le temps de préparer ma reconversion étais la meilleure solution pour ne pas dire la seule). 

 

Seulement voilà, l'institution souhaite m'envoyer au CT1 dans un emploi non sédentaire qui me lierais au service jusqu'au 10 octobre 2021. La fin de mon contrat de substitution est le 1 décembre 2021. Si je ne me trompe pas, un militaire ne peut pas entamer son cursus de reconversion tant qu'il est lié au service (ce qui est normal). C'est pourquoi je compte refusé d'aller au ct1 et demander une réorientation dans un emploi sédentaire tout les ans (dans ce cas j'irais au ct1 correspondant), je tiens à préciser que je suis favorable à la mobilité, et que je n'ai pas encore signé de lien au service.

J'aurais voulu savoir s'il étais possible que encore une fois l'institution me mette à la porte en un claquement de doigts (pour insuffisance de formation par exemple)? Et si c'est le cas quelles autres solutions pourraient éventuellement s'offrir à moi ? 

Merci d'avance pour vos réponses, 

En attente de vous lire. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Tout d'abord merci pour ta réponse. C'est le RH et le CDC qui font obstacle pour une éventuelle réorientation, du coup ils sont bien au courant de la situation.. 

Une demande de réorientation à déjà été réalisées. Refus niveau régiment. Je ne pense pas que ce soit monté niveau drhat. 

L'assistante sociale est déjà dans la boucle, elle l'est depuis le début. Elle m'a parler des aides possibles une fois l'institution quitter mais elle n'as pas pouvoir a faire changer le commandement d'avis.. 

Je sais que le chef de corps s'opposera a ce que je n'aille pas au ct1. Il voudra peut être même me sanctionner pour refus d'ordre. Mais peu importe.. La seule chose dont je veux être sur c'est de ne pas être radié des contrôles en refusant ce stage. 

Après si je dois être puni pour sa. Qu'il en soit ainsi, dans tout les cas faire ce CT1 entraînera tôt ou tard une projection. La maladie de ma conjointe étant dégénérescente, aucune amélioration de ce côté n'est envisageable. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais essayer de reprendre contact avec elle pour être sur et certain qu'elle ne peux vraiment rien faire de plus. PSO également dans la boucle, il a déjà parler au chef de corps.. Et malchance oblige, le PSO change en juillet il est muté, donc je suis loin d'être sa priorité pour l'instant. 

Et pas de soucis merci beaucoup de prendre la peine de me répondre déjà ! J'espère trouver quelqu'un qui connaisse les textes pour savoir à quoi m'attendre réellement.. Je suis censé partir au CT1 en juillet.. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...