Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

RocketGG

Conseils pour le CNEC (ENSOA)

Messages recommandés

Bonjour à tou(te)s,

Actuellement dans la 317 ème promotion de l'ENSOA, nous allons très bientôt effectuer notre stage au CNEC (dans deux semaines pour être exacte). Voilà plusieurs semaines que je recherche par-ci, par-là le maximum d'informations dessus, bon nombres de vidéos postées ici et sur Youtube m'ont permise de me faire une petite idée de ce qui nous attend (surtout pour les pistes d'audace).

Néanmoins je ne serai pas contre échanger avec des personnes l'ayant déjà effectué afin d'avoir des petits conseils ou de plus amples détails sur les activités. Par exemple pour la "tactique" à avoir afin d'aborder certaines épreuves (exemple : faire partir les chats maigres pour le départ de la course/montée des 12 minutes en 1ers afin qu'ils posent le sac puis redescendent pour filer un coup de main à ceux ou celles qui ont du mal. Ce genre de conseil quoi). 

De même, si vous avez des petits trucs et astuces de n'importe quel ordre je suis preneuse ! :Y

Sinon dans notre section nous sommes très motivés et impatients d'effectuer le CNEC, on s'attend à dépasser nos limites pour cette dernière ligne droite et surtout à découvrir de nouvelles activités (la nouveauté : Y'a que ça d'vrai), du coup nous sommes curieux de savoir à quelle sauce nous allons être cuisinés :X

Merci d'avance pour vos retours et votre partage d'expérience :m

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-Toujours effectuer à fond ce que vous demandent les instructeurs.

- penser toujours à la réussite du groupe avant la sienne.

- ne jamais montrer de faiblesses même si vous êtes crevés.

- Savoir se préserver et lorsque vous n'aurez qu'une heure de sommeil, privilégier le fait de dormir un minimum propre et soigner ses pieds quitte à dormir un peu moins que les autres. 

- Etre volontaire, en tout temps en tout lieu. 

- Ne pas hésiter à vider parfois le sac d'un camarade quitte à se partager ses affaires s'il peine à avancer. 

- S'adapter aux variations de températures qui en montagne, sont bien plus fréquentes et surprennent parfois le corps. Il vous suffit d'effectuer une marche puis de s'arrêter pour vous rendre compte de ces changements !

- Maîtrisez vos peurs ( du vide notamment ). Rien de ce que tu feras ne seras insurmontable, alors tout le monde doit passer. 

- Ne perdez pas votre matériel par précipitation dans la verte, car si c'est retrouvé, un instructeur pourrait tout à fait le remplacer par un sac de sable de 15 à 25 kilos pourquoi pas ;)

- Les revues de sacs sont fréquentes. Si vous voulez jouer et que vous apportez de la nourriture persos, soyez malins. C'est tout ce que je peux vous dire.

- SOYEZ À L'HEURE. Ce conseil est probablement l'un des plus importants. Les instructeurs vous feront payer votre retard, et votre stage pourra devenir bien plus difficile. J'avais une section particulièrement lente et mon stage ne s'est pas passé de la même manière que d'autres sections, je peux le garantir. Ils vous appelleront à la radio par un indicatif couleur, et vous devrez avoir quitter le bivouac en 5 min pour rejoindre la zone de rassemblement. J'insiste là dessus. 

Modifié par Raynor

307ème promotion de l'ENSOA. 

Au Danger, mon plaisir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au-delà de ces précieux conseils dispensés - je l'en remercie vivement - par RAYNOR, je rajouterai qqs observations tirées de mon expérience.

1. A quoi ça sert et pourquoi ?

Jusque là, au sein de l'Ecole, durant le stage en CT ou dans les camps, vous avez été préservé physiquement, mentalement et moralement. C'est maintenant, la tête bien pleine, qu'on veut savoir et qu'on va enfin savoir ce que vous valez. Et on ne va pas y aller avec des pincettes, le temps est contracté et vous allez être secoué. Donc, toujours la tête froide. Réfléchir. Dans les moments de "baisse de moral", pensez d'où vous venez et ce que vous avez du faire pour être là. Vous ne connaissez pas vos limites. Donc même si vous sentez la fatigue et la peur, le stress et l'angoisse  vous submerger, reprenez vous et continuez d'avancer. C'est à cela qu'on reconnaît l'étoffe du chef.

2. Rien d'insurmontable. Des milliers sont passés sur les câbles et ont gravi la gouttière. Des milliers ont juré à la fin du stage de se "farcir un instructeur". Des milliers ont failli démonter la gueule du camarade qui fait tout foirer. Et pourtant aucun ne la fait. Parce qu'ils avaient compris qu'il fallait passer par là. Le stage au CNEC quel que soit le niveau - initiation, aide-moniteur, moniteur et instructeur - est un passage obligé, une espèce de rite.

3. Tout ce que j'ai appris au CNEC m'a réellement servi dans ma carrière et dans le cadre d'opérations extérieures. Donc écouter consciencieusement ce que vous disent les cadres. S'ils vous le disent ce n'est jamais par hasard. Regardez bien la technique employée pour franchir l'obstacle. C'est comme cela que vous progresserez. Et le jour où l'on vous remettra l'insigne, remerciez votre instructeur pour son enseignement. Car vous lui devrez beaucoup dans votre réussite.

BTX

  • Like 2
  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...