Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Quentin-57

Quotidien d'un Linguiste militaire

Messages recommandés

Bonjour tout le monde !

Lors de mon entretien au CIRFA, mon conseiller m'a parlé de la spé linguiste d'écoute. Sortant de LEA et avec un profil plutôt littéraire, j'y avais déjà pensé mais ce que j'avais trouvé sur Internet ne m'attirait pas tant que ça : enfermé dans un shelter, casque sur les oreilles non-stop.. J'avais l'image d'une spé avec très peu de contacts humains et le quotidien en OPEX reste très flou. Mon conseiller m'a assuré qu'il n'en était rien, que les linguistes partaient autant en OPEX que les autres et qu'il y avait des missions terrain (notamment au contact des autochtones).

Ne trouvant rien sur Internet, j'aimerai savoir si quelqu'un pouvait me renseigner sur le quotidien d'un linguiste, aussi bien en régiment qu'en OPEX ?

En vous remerciant d'avance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>> Découvrez notre TOP 8 des meilleures chaussures de running !

il y a 27 minutes, Quentin-57 a dit :

Bonjour tout le monde !

Lors de mon entretien au CIRFA, mon conseiller m'a parlé de la spé linguiste d'écoute. Sortant de LEA et avec un profil plutôt littéraire, j'y avais déjà pensé mais ce que j'avais trouvé sur Internet ne m'attirait pas tant que ça : enfermé dans un shelter, casque sur les oreilles non-stop.. J'avais l'image d'une spé avec très peu de contacts humains et le quotidien en OPEX reste très flou. Mon conseiller m'a assuré qu'il n'en était rien, que les linguistes partaient autant en OPEX que les autres et qu'il y avait des missions terrain (notamment au contact des autochtones).

Ne trouvant rien sur Internet, j'aimerai savoir si quelqu'un pouvait me renseigner sur le quotidien d'un linguiste, aussi bien en régiment qu'en OPEX ?

En vous remerciant d'avance !

Hello,

La spé linguiste dépend surtout de ton organisme d'affectation. Si tu es, par exemple, linguiste d'écoute dans la guerre électronique (44, 54 etc) alors, oui, le quotidien en OPEX ressemble à ce que tu décris. En régiment le linguiste se perfectionne aux langues, dialectes, notamment par le biais de stage de perfectionnement en école comme feu (EIRL, COGE etc).

Le contact avec les autochtones sur le terrain dans le cadre des AMC est avant tout le boulot des psyops dans lesquels ont trouve effectivement des linguistes (SO supérieurs ou OFF).

  • Like 2

Parcours d'un candidat officier de réserve / Officier de réserve promotion 2017 / "Le soldat n'est pas un homme de violence. il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d'aller sans faillir au bout de sa parole, tout en sachant qu'il est voué à l'oubli." Antoine de Saint-Exupéry.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/11/2017 à 11:45, Cephalyx a dit :

Hello,

La spé linguiste dépend surtout de ton organisme d'affectation. Si tu es, par exemple, linguiste d'écoute dans la guerre électronique (44, 54 etc) alors, oui, le quotidien en OPEX ressemble à ce que tu décris. En régiment le linguiste se perfectionne aux langues, dialectes, notamment par le biais de stage de perfectionnement en école comme feu (EIRL, COGE etc).

Le contact avec les autochtones sur le terrain dans le cadre des AMC est avant tout le boulot des psyops dans lesquels ont trouve effectivement des linguistes (SO supérieurs ou OFF).

Slt 

Je viens de voir ce que tu as écris concernant les affectations possibles pour un linguiste et je me posai la question de savoir quel possibilité d’affectation Un linguiste a t’il ? Seulement 44 ou 54 ou à t’il le droit de demander par exemple de demander à aller au 27 bca ?

Je te remercie d’avance.

mon conseiller m’aninformer Qu’à la fin de Saint Maixent je n’aurai le choix qu’entre deux régiments le 44 et le 54 mais je ne souhaite pas y aller... j’espère avoir la possibilité d’autres affectations...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Sarah44100 a dit :

Slt 

Je viens de voir ce que tu as écris concernant les affectations possibles pour un linguiste et je me posai la question de savoir quel possibilité d’affectation Un linguiste a t’il ? Seulement 44 ou 54 ou à t’il le droit de demander par exemple de demander à aller au 27 bca ?

Je te remercie d’avance.

mon conseiller m’aninformer Qu’à la fin de Saint Maixent je n’aurai le choix qu’entre deux régiments le 44 et le 54 mais je ne souhaite pas y aller... j’espère avoir la possibilité d’autres affectations...

Salut,

Le problème quand tu entres linguiste à niveau SO direct, c'est que tu n'as aucune chance de pouvoir prétendre à autre chose que le 54 ou le 44 directement à l'issue de St-Maixent (aller, j'ai ptet vu une fois un hussard) pour la simple et bonne raison que les postes de linguiste en EM/Ecole/Centre etc. sont des postes à minima de sous-off supérieurs ou d'officiers. Le régiment reste donc un passage obligatoire (et nécessaire) pour pouvoir ensuite évoluer vers des fonctions d'enseignement - conception.


Parcours d'un candidat officier de réserve / Officier de réserve promotion 2017 / "Le soldat n'est pas un homme de violence. il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d'aller sans faillir au bout de sa parole, tout en sachant qu'il est voué à l'oubli." Antoine de Saint-Exupéry.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'impression que tu choisis linguiste par défaut avec l'espoir de finir dans un BCA.

A vouloir être trop difficile tu vas finir par ne rien avoir, n'oublie pas que ta précédente dénonciation ne joue pas en ta faveur et qu'en temps normal dénonçant = VDAT. Linguiste te permettrait peut être d'éviter ça car peu de candidat admissible mais si c'est juste pour cette raison ça va pas marcher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une croyance courante des candidats que de s'imaginer entrer dans une spé, souvent déficitaire, pour ensuite espérer bifurquer par un coup de baguette magique vers une autre spé, souvent ultra demandée. Sauf que ça se passe pas comme ça, que ça soit à l'armée ou ailleurs. A moment donné il faut savoir faire le deuil de son échec (et comprendre pourquoi on a échoué) à intégrer la spécialité de ses rêves. C'est aussi un gage de maturité.

Quant aux pseudos voies médianes : l'expérience à prouvé qu'elles étaient plus une source de frustration et de démotivation qu'autre chose, car il n'y a rien de pire que de faire quelque chose qui déplait tout en entretenant de vains espoirs.

Modifié par Cephalyx

Parcours d'un candidat officier de réserve / Officier de réserve promotion 2017 / "Le soldat n'est pas un homme de violence. il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d'aller sans faillir au bout de sa parole, tout en sachant qu'il est voué à l'oubli." Antoine de Saint-Exupéry.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...