Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Akhilleus

Comment la Gendarmerie va dénicher ses hauts potentiels

Messages recommandés

https://lessor.org/gendarmerie-va-denicher-hauts-potentiels/

La chasse aux hauts potentiels est ouverte dans la Gendarmerie. Le service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (Saelsi) vient de publier, le 14 février, un appel d’offres sur ce sujet pour le compte de l’arme. Repéré par “La Lettre A”, ce marché d’évaluation des officiers supérieurs de la Gendarmerie est estimé à 480.000 euros. Il fait suite à la création d’une mission consacrée à ce thème à la direction générale, en décembre 2013. 

Il s’agit d’évaluer des officiers supérieurs, brevetés de l’enseignement militaire du second degré (niveau Ecole de guerre ou équivalent), totalisant déjà une riche expérience professionnelle d’environ douze années (soit trois à quatre postes successifs)”, précise le Saelsi dans l’appel d’offres.

Méthode éprouvée dans le privé

Ce recours au privé n’est pas anodin. La Gendarmerie cherche visiblement à s’inspirer des méthodes du monde de l’entreprise, citant ainsi la méthode de “l’assessment center”. Une technique, rappelle “L’Express”, née aux Etats-Unis dans les années 1940 pour évaluer les espions américains. Cette méthode d’évaluation approfondie des compétences est basée sur la mise en situation, par exemple en se mettant, le temps d’une journée, dans la peau d’un des cadres de l’entreprise, assortie de tests de personnalité ou de logique.

La Gendarmerie n’est pas la seule à s’intéresser à ce type de méthode. La Marine nationale, selon “Le Monde”, a lancé récemment un “Graduate program”, chargé de sélectionner de former les hauts potentiels destinés à intégrer le vivier des futurs cadres dirigeants de “La Royale”.

La feuille de route du futur prestataire est déjà tracée. Le cabinet de ressources humaines retenu par le Saelsi devra apprécier le potentiel général des officiers évalués, “pour adapter au mieux la suite de leur carrière en fonction de leur profil et des besoins de l’institution”. Il devra détecter les officiers ayant les capacités “à franchir rapidement plusieurs niveaux de responsabilité”, avec des compétences en matière de leadership, de management ou d’expertises spécialisées. Les meilleurs profils pourront être intégrés ensuite dans le vivier des hauts potentiels de la Gendarmerie, cette réserve à futurs étoilés.

 

 

Je ne suis pas certain de la totale bonne idée de mêler  une entreprise civile à ce genre de choix. C'est une plue-value mais cela ne doit pas être parole d'évangiles. A noter que l'article se mélange les pinceaux concernant l'existence d'un programme similaire dans la Marine nationale. Le "graduate program" n'est ni plus ni moins que le passage obligatoire pour tout officier sortant de Navale. 

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
>> Nouveau : Comparatif barres de traction !!!

Au temps pour moi , je ne suis pas très habitué au salon "Gendarmerie" mais j'aurais pu faire l'effort de vérifier avant si le sujet n'était pas déjà traité. Si vous voulez fusionner mon sujet ou le supprimer @BTX : aucun souci pour moi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...