Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
BTX

Renault Trucks Defense : bilan et perspectives

Messages recommandés

Avec 1,9 milliard d’euros de contrats signés et 600 millions de prises de commandes fermes, Renault Trucks Defense (RTD) enregistre ses meilleurs résultats depuis trois ans, dans un contexte compliqué marqué par la décision de la société mère Volvo d’abandonner la vente de sa filiale. Deux tiers des activités de RTD se concentrent sur son cœur de métier : le développement et la production de plateformes terrestres, alors que les services et le MCO comptent pour le tiers restant.

En France, et malgré la perte du contrat VBMR léger face à Nexter, sur lequel RTD avait lourdement misé, le groupe a décroché le renouvellement de ses trois contrats cadres de service et de soutien logistique pour les VAB, les camions tactiques et l’ensemble des véhicules fabriqués par Panhard, pour une période de huit à dix ans.

Le secteur des services devrait prendre une part de plus en plus importante dans les années à venir, le projet de LPM n’ayant pas intégré le remplacement des VBL et des camions tactiques.

En attendant, RTD va néanmoins continuer à développer son offre pour le programme VBAE (6 à 8 tonnes), qui devrait remplacer le VBL à partir de 2025.

Autre programme majeur, le tourelleau téléopéré d’auto­protection de 7,62 mm, qui devrait être intégré sur les programmes de modernisation du parc blindé lourd, y compris les chars Leclerc.

Le groupe souhaite aussi renforcer ses résultats à l’export, avec, pour 2017, seulement 100 millions de commandes enregistrées, la plupart concernant le Bastion en Afrique, où l’évolution de la menace terroriste oblige les armées à se doter de moyens plus lourds. Mais RTD fait face à une concurrence accrue, sur ces marchés comme au Moyen-Orient, de la part de l’industrie turque, qui propose désormais une offre globale sur les segments blindés légers et moyens.

Parmi les prochaines commandes potentielles : le marché Scorpion en Belgique (un milliard d’euros) avec une décision finale attendue cette été et, aux Pays-Bas, le programme pour 1 000 véhicules tactiques protégés (4×4) de 12 tonnes pour lequel RTD proposera une version modifiée du Sherpa. En attendant, le groupe devrait officialiser courant mai son changement de nom.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.opex360.com/2020/05/19/arquus-a-produit-son-1000e-vehicule-blinde-tactique-sherpa/

ARQUUS a produit son 1000e véhicule blindé tactique Sherpa

sherpa-20200519-2.jpg

En ces temps d’incertitude économique et alors qu’un plan de relance est à l’étude, la ministre des Armées, Florence Parly ne cesse de souligner l’importance des atouts que représente la base industrielle et technologique de défense [BITD] française, que ce soit au niveau de l’emploi [200.000 postes directs non délocalisables] ou à celui du commerce extérieur. Elle l’a ainsi fait lors de ses dernières auditions parlementaires… ainsi que lors d’un entretien qu’elle a accordé au quotidien Ouest France.

« Nous avons un rôle majeur à jouer pour répondre aux besoins de nos forces et pour soutenir l’ensemble de la base industrielle et technologique de défense, ses grands groupes et ses milliers de PME et PMI, et leur éviter d’être impactées par la crise du coronavirus », a fait de nouveau valoir Mme Parly.

En guise d’exemple, la sortie du 1.000e véhicule blindé tactique Sherpa des lignes de production d’ARQUUS vient soutenir le propos de la ministre.

Lancée en 2006, la gamme des véhicules Sherpa, qui se décline en plusieurs versions [Sherpa Scout, Sherpa Station, Sherpa Carrier, Sherpa APC, Sherpa Forces spéciales], a notamment connu le succès à l’exportation, en comptant, parmi ses utilisateurs, le Chili, le Liban, l’Égypte, l’Indonésie, le Brésil et, plus récemment, le Koweït, qui en a commandé 300 exemplaires.

En France, le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale [GIGN] a été équipé de Sherpa en version « Échelle d’Assaut », développée sur fonds propre afin de proposer « des capacités inédites aux forces de police et de sécurité en matière de lutte contre le grand banditisme et le terrorisme », rappelle l’industriel. Le Sherpa Light sert aussi de base au Poids lourd des forces spéciales [PLFS], commandé à 202 exemplaires par la Direction générale de l’armement [DGA] en 2015. Cependant, la mise au point de ce véhicule n’est pas allée sans poser quelques problèmes…

sherpa-20200519.jpg

Cela étant, à l’occasion de la production du 1.000e véhicule de cette gamme, à Limoges, ARQUUS n’a donc pas manqué de souligner que les « succès commerciaux du Sherpa dans toutes ses versions et configurations différentes ont permis de fonder et de faire croître une activité industrielle durable, combinant méthodes modernes, savoir-faire et conception de haute qualité. »

« Il s’agit d’un cap majeur pour la famille Sherpa […], qui a connu de très nombreuses évolutions au fil de son histoire. Le Sherpa rejoint ainsi le club fermé des véhicules produits à plus de 1.000 exemplaires, 14 ans après sa première présentation. Engagés sur tous les théâtres et dans toutes les configurations, les Sherpa servent aujourd’hui au quotidien au sein de forces très diverses. Cette réussite est un témoignage à la qualité de la conception et de la réalisation des véhicules de la gamme Sherpa, ainsi qu’à la prise en compte des retours d’expérience issus du terrain », insiste ARQUUS, qui met aussi en avant le « savoir-faire » de ses ingénieurs ainsi que la « qualité de l’organisation industrielle mise en place pour permettre la production et le soutien » de ces blindés.

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...