Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Ouvry, l’assurance NRBC des Armées

Messages recommandés

............../.........

C’est une petite PME lyonnaise, Ouvry, qui est aujourd’hui le fleuron français de la protection et de la décontamination NRBC.

OUVRY.png

La société, qui réalise la moitié de son chiffre d’affaires à l’export, a notamment fourni à l’armée de Terre les 22 000 tenues Felin NRBC (étanches et dotées de gants et de kits de réparation) résistantes aux agents chimiques de guerre (ypérite, VX, soman). Ainsi qu’une version dédiée aux besoins des forces spéciales, plus légère et adaptée à leurs équipements (casque Ops-Core, ostéophone…).

Ces combinaisons, bénéficiant d’un traitement spécial de leur surface contre les liquides et d’un système intérieur charbonné filtrant contre les gaz assurant 24 heures de protection, sont également utilisées par le GIGN, le RAID, la BRI et le CEA. Une version plus légère pour primo-intervenants et assurant 12 heures de protection est, elle, en dotation dans la Gendarmerie et chez les Pompiers.

Les aviateurs sont également concernés par ces menaces et Ouvry a développé un dispositif de protection pour pilotes de Rafale et de Mirage 2000 s’interfaçant avec leur combinaison, casque et l’ensemble de leurs équipements. Doté, entre autres, de sous-vêtements spéciaux, d’une cagoule de protection et d’un dispositif de désembuage par injection de flux d’air dans le masque, il doit permettre aux pilotes de voler à travers des vapeurs chimiques ou de pouvoir transiter rapidement au sol du tarmac à leur appareil en cas d’attaque NRBC. Un équipement essentiel, notamment pour les Forces aériennes stratégiques, qui doit connaître son baptême en vol l’année prochaine et qui intéresse aussi la Marine nationale où il est en cours de qualification sur porte-avions.

Ouvry propose également un masque de protection NRBC OC-50 à pression négative, très souple qui a notamment été testé au sein du 1er RPIMa et de la 13e DBLE, avec de bons retours en matière de traitement de la buée grâce à une gestion efficace des flux d’air. Si l’armée de Terre dispose déjà d’un masque qualifié qu’elle devrait conserver encore quelques temps, l’OC-50 est en dotation au sein des unités spécialisées du SAMU et des Pelotons spécialisés de protection de la Gendarmerie, les unités d’élite chargées notamment de la protection des installations nucléaires françaises.

Autre matériel particulièrement utile pour les forces armées et développé par Ouvry, dans le cadre d’un programme Rapid de la DGA (avec le concours du CEA), le gant de décontamination DECPOL, qui permet d’extraire les agents chimiques par capilarité et de les détruire, en minimisant le risque de surcontamination. Il intéresse particulièrement les unités de recherche et de sauvetage au combat (RESCo) et le Service de santé des armées, qui ont pu le testé dans le cadre du programme Rapid.

Mais ces technologies de protection ne sont pas uniquement destinées aux forces armées ou de sécurité, et Ouvry, pour poursuivre sa croissance, vise aujourd’hui d’autres marchés dans l’industrie et l’agriculture, avec, cette fois, des problématiques liées à la prévention des maladies professionnelles.

https://www.ttu.fr/ouvry-lassurance-nrbc-des-armees/


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :