Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

La retraite du combattant remise en cause par la Cour des comptes et la direction du Budget

Messages recommandés

Créée en 1930, la retraite du combattant se veut être un témoignage de la reconnaissance de la Nation à l’égard des anciens combattants. D’un montant, actuellement, de 748,80 euros par an et cumulable avec une pension professionnelle, elle est versée à chaque titulaire de la carte du combattant, à partir de 65 ans (voire 60 ans dans certains cas particuliers). En outre, elle n’est ni imposable, ni saisissable.

Les militaires ayant pris part à une opération extérieure pendant au moins 4 mois y ont droit. Mais d’autres critères peuvent être pris en compte, comme « avoir participé personnellement à 5 actions de feu ou de combat » ou « avoir appartenu à une unité ayant connu 9 actions de feu ou de combat pendant son temps de présence » ou encore « avoir été évacué pour une blessure reçue ou une maladie contractée pendant le service dans une unité reconnue comme combattante ».

Mais, visiblement, ce dispositif n’est pas du goût de tous, certains y voyant une possible piste d’économies. L’an passé, les crédits destinés à la retraite du combattant ont atteint 741 millions d’euros, soit 3,7 millions d’euros de plus qu’en 2016, sa revalorisation ayant plus importante que la baisse du nombre de bénéficiaires.

…..……./………...

« Il apparaît que Bercy et la Cour des comptes remettent en cause les justifications historiques de la retraite du combattant, devenues obsolètes selon eux, au prétexte que les armées sont composées de professionnels, qui y acquièrent des droits à retraite, que la carte du combattant, dont l’obtention permet de bénéficier de la retraite du combattant, est attribuée dès 120 jours d’OPEX, sans qu’il soit nécessaire d’avoir participé à des combats, ou encore que les blessures psychiques sont prises en compte par les pensions militaires d’invalidité. En d’autres termes, l’on nous explique que d’autres dispositifs existent… », a en effet affirmé M. Michel-Kleisbauer.

…..……./……...

« La Cour relève que les documents budgétaires ne permettent pas d’apprécier complètement la justification de fond de certaines des politiques mises en œuvre au profit des anciens combattants. Il s’agit plus particulièrement de la retraite du combattant, des rentes mutualistes et des dépenses fiscales associées », lit-on dans ce document.

Citant la direction du Budget [DB] de Bercy, cette note rappelle que « ces dispositifs ont été créés, dans les années qui ont suivies la fin de la Première Guerre mondiale et dans un contexte où les pensions n’étaient pas généralisées, pour indemniser ‘la fatigue’, ‘l’usure’, ‘la vieillesse prématurée et les blessures invisibles (psychiques, psychologiques)' » avant d’estimer que, « aujourd’hui, ces justifications historiques sont devenues obsolètes. »

…..……………/……..

Et même s’il n’est absolument pas question pour la ministre des Armées, Florence Parly, et la secrétaire d’État, Geneviève Darrieussecq, de remettre en cause la retraite du combattant, M. Michel-Kleisbauer estime qu’il faut néanmoins rester « vigilant face à cette idée qui s’insère sournoisement dans certains documents administratifs. »

http://www.opex360.com/2018/06/30/retraite-combattant-remise-cause-cour-comptes-direction-budget/


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant, merci pour l'info.

Rappel pour les camarades qui ont participé à une OPEX : n'oubliez pas de demander votre carte du combattant à l'ONACVG : http://www.onac-vg.fr/fr/

Il y a un petit dossier à compléter et à envoyer par courrier. Je viens juste de recevoir ma carte, 3 mois après envoi du dossier. (Cela faisait des années que je pouvais le faire, mais je n'étais pas au courant !)

Autre avantage (s'il n'est pas remis en cause d'ici là...) : vous obtiendrez une demi-part fiscale en plus quand vous aurez 74 ans, de quoi payer moins d'impôt sur le revenu.

  • Sad 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien n'interdit aussi, vous auriez pu le suggérer, aux détenteurs de la carte du combattant de souscrire à la RMC. Pour se constituer une retraite complémentaire le moment venu et en sachant que les versements opérés sont déductibles du calcul de l'impôt sur le revenu.

http://www.retraite-mutualiste-combattant.fr/

Perso, je me permets, en regard de l'évolution prévisible des régimes de retraite en défaveur des agents de la fonction publique (à laquelle le militaire est assimilé), de conseiller de souscrire à ce dispositif.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour avoir bien comparé, ce n'est pas terrible finalement. Un peu comme le PINEL, on pourrait croire qu'avec la défisc c'est génial.

Mais attention car c'est un « produit tunnel » parce que l’épargne est bloquée jusqu’à votre départ en retraite. Votre capital est donc indisponible durant toute votre vie active, sauf dans quelques cas exceptionnels (invalidité, décès de l’époux, fin des droits au chômage, surendettement, liquidation judiciaire).

Et en sortie (en rente seulement, on ne peut pas sortir en capital sauf exception), votre argent sera imposé à l’impôt sur le revenu (IR). Alors que si vous optimisez bien vos sorties en assurance-vie vous ne payez pas l’IR. (Mais en AV vous n’aurez pas de déductibilité de vos versements sur vos revenus imposables).

Finalement c'est un PERP avec abondement de l’État. J'ai préféré investir en assurance-vie : je connais le rendement, je sors quand je veux et en capital si je veux, et en sortant je ne suis pas imposé car assurance-vie de plus de 8 ans. Je préfère garder le contrôle.

En plus, sur la RMC il y a des frais sur versement de mémoire ? Alors que sur un bon PERP ou une bonne assurance-vie, pas de frais sur versement et je garde le contrôle. Pour moi, un produit tunnel sans  rendement affiché (on sait à l'instant T combien il y a dessus et la performance ? Sur mon assurance-vie je le vois de suite en ligne) et avec frais sur versement, je fuis, et c'est pas la carotte de la défisc qui me fera foncer dedans aveuglément. A la limite, un PERP (ou RMC, assimilé PERP) peut éventuellement être intéressant si on a ce profil.

Bref, avec la RMC on pourrait croire qu'on peut jouir d'un truc exceptionnel, juste pour nous, un privilège. Alors qu'en creusant, c'est loin d'être le cas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, BTX a dit :

l'AV rachetée au-delà de 8 ans n'est pas imposée ? Si vous le dites.

https://www.cbanque.com/placement/assurance-vie-2.php#cotisation-sociale

BTX

J'ai vulgarisé.

J'ai dit : "Alors que si vous optimisez bien vos sorties en assurance-vie vous ne payez pas l’IR."

Par optimiser, j'entends cela : Faire un rachat sur un contrat de plus de 8 ans permet une exonération d’impôts si on retire une somme qui comprend moins de 4 600 € « d’intérêts » (ce qui représente bien plus en capital retiré) par an pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.

https://avenuedesinvestisseurs.fr/av-assurance-vie/#menu3

Tous les ans, je retire 20 ou 30k€ de mes AV et je paie 0 IR car sous la barre des 9 200 € d'intérêts. (AV de plus de 8 ans, d'où l'intérêt de prendre date au plus tôt, ne serait-ce qu'avec 100 €).

C'est donc une "rente" défiscalisée (hormis les PS).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK.

Mais pas de PS pour la rente trimestrielle de la RMC entrant, c'est vrai, dans le calcul de l'IR.

Au final, je pense que les avantages et inconvénients de l'un et de l'autre sont comparables.

Car que conseillerez vous en termes de gestion à un candidat souscripteur d'une AV = gestion libre ou gestion sous mandat ? Et quels profils lui recommanderiez vous = prudent, équilibré ou dynamique ?

Il n'y a pas autant de contraintes avec la RMC même si les deux "produits" ne sont pas comparables et n'ont pas la même finalité.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 12 minutes, BTX a dit :

OK.

Mais pas de PS pour la rente trimestrielle de la RMC entrant, c'est vrai, dans le calcul de l'IR.

Au final, je pense que les avantages et inconvénients de l'un et de l'autre sont comparables.

Car que conseillerez vous en termes de gestion à un candidat souscripteur d'une AV = gestion libre ou gestion sous mandat ? Et quels profils lui recommanderiez vous = prudent, équilibré ou dynamique ?

Il n'y a pas autant de contraintes avec la RMC même si les deux "produits" ne sont pas comparables et n'ont pas la même finalité.

BTX

Tout dépends du risque que tu souhaite prendre , la base de la finance , c'est que plus cela va rapporter plus il faut prendre de risque !

Donc la bonne question est plutôt , jusqu’à combien je suis prêt a perdre pour tenter de gagner plus ?

Donc le prudent est pratiquement sans risque mais a faible rendement .

Sinon entre le dyn et equi , perso je préfère le dynamique qui a laisser pas mal de bon résultat depuis plusieurs années globalement .

Après la gestion libre et bien mais il faut avoir le temps et le nez pour trouver sois même les bonnes affaires ... donc utile pour une niche de personne , la pilotée est quand même plus adapter a la grande majorité de personne qui épargne .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, BTX a dit :

OK.

Mais pas de PS pour la rente trimestrielle de la RMC entrant, c'est vrai, dans le calcul de l'IR.

Au final, je pense que les avantages et inconvénients de l'un et de l'autre sont comparables.

Car que conseillerez vous en termes de gestion à un candidat souscripteur d'une AV = gestion libre ou gestion sous mandat ? Et quels profils lui recommanderiez vous = prudent, équilibré ou dynamique ?

Il n'y a pas autant de contraintes avec la RMC même si les deux "produits" ne sont pas comparables et n'ont pas la même finalité.

BTX

Vaste sujet. Comme le dit Zante, tout dépend du risque qu'on est prêt à prendre  (ce qu'on appelle l'aversion aux risques) et de son horizon de placement. C'est donc très personnel, il n'y a pas d'allocation type pour tout le monde.

L'allocation "référence" c'est celle-là, que je représente sous forme de pyramide : https://avenuedesinvestisseurs.fr/introduction-a-lepargne-et-aux-placements/bien-debuter/#menu1

Avec ça on dégage environ 4% de rendement en choisissant les bons produits (bon fonds € de bonne AV, PEA dans la bonne banque avec trackers...) et en gardant le mental sur le long terme (c'est à dire pas de vente en panique si la bourse ou l'immo baisse).

Après, il faut jouer sur l'allocation en fonction du profil. En faisant une analogie foot : êtes-vous adepte de la formation 4-4-2 (allocation défensive) ou 2-3-5 (allocation offensive : plus de performance potentielle mais choix plus risqué) ?

Si vous êtes très prudent : AV en gestion libre en allouant 100% fonds €. Objectif rendement annuel 2%.

Si vous êtes offensif et long horizon de placement : AV en gestion pilotée dynamique et/ou PEA avec trackers. Objectif long terme 7% par an.

Entre les 2, il y a 50 allocations différentes. Plus ou moins en fonds €, en immo, en actions.

Perso je suis plutôt bon père de famille, je vise 4% de rendement annuel lissé dans le temps : j'ai 40% en fonds € d'AV + 30% immo (SCPI) + 20% actions (PEA) + 10% monétaire (PEL 2,50% et 4k€ sur livret A). Mais c'est mon allocation pour mon profil et mon horizon de placement, chacun le sien, il faut doser.

Dans tous les cas, il ne faut pas un seul produit en guise d'épargne. Il faut diversifier et bien choisir les produits et limiter les frais. Ça, c'est la constante.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une discussion intéressante sur la RMC avec du pour comme du contre

https://www.devenir-rentier.fr/t6708

Pour celui qui aura tout lu, on se rend compte qu'il est très difficile de comparer ce placement à une AV classique... sans doute du fait de l’opacité des règles de ce placement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est très difficile de comparer ce placement à une AV classique...

Nous sommes d'accord. Ni la finalité ni le fonctionnement ne sont comparables.

Il y a lieu de prendre en compte, au-delà de multiples considérations, la situation personnelle de l'épargnant en devenir = célibataire, marié, pacsé, etc. car le raisonnement peut s'en trouver modifier.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il va falloir que je m'y intéresse... Car bon si je commence à cotiser maintenant c'est sûrement "rentable"....

C'est compliqué tout ca :(


"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/07/2018 à 15:20, Nico_OSC a dit :

Et en sortie (en rente seulement, on ne peut pas sortir en capital sauf exception), votre argent sera imposé à l’impôt sur le revenu (IR).

Alors non, pas du tout.

La rente de la RMC est nette d'impôts (jusqu'à 1821.25€ de rente).

Le 30/07/2018 à 15:20, Nico_OSC a dit :

En plus, sur la RMC il y a des frais sur versement de mémoire ? Alors que sur un bon PERP ou une bonne assurance-vie, pas de frais sur versement et je garde le contrôle. Pour moi, un produit tunnel sans  rendement affiché (on sait à l'instant T combien il y a dessus et la performance ? Sur mon assurance-vie je le vois de suite en ligne) et avec frais sur versement, je fuis, et c'est pas la carotte de la défisc qui me fera foncer dedans aveuglément. A la limite, un PERP (ou RMC, assimilé PERP) peut éventuellement être intéressant si on a ce profil.

Mais les produits qui n'ont pas ou peu de frais de versements ont en général des frais de gestion. Et il n'y a rien de pire que les frais de gestion.

Il vaut mieux des frais de versement élevés et pas de frais de gestion. Cela revient moins cher.

Modifié par Gandalf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...