Aller au contenu
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Problème CARAC


Messages recommandés

  • Réponses 146
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters de ce sujet

Top Posters de ce sujet

Posts populaires

Aujourd'hui j'ai fait ma déclaration de revenus. Aux résultats, grâce aux versements que j'ai réalisé sur ma RMC en 2019, les impôts vont me faire un remboursement de presque 5000€. Pas mal !

EDIT de mon message précédent : à titre de comparaison : le PERP que je détiens (qui est loin d'être le plus mauvais, voir dans les meilleurs), propose un fond en Euros avec un taux net de 2% net en 2

Bonjour Lil, Vous pourrez expliquer au médiateur de l'AMF que vous n'avez pas eu de récapitulatif non plus. Et que la "conseillère" n'arrive pas à répondre à vos questions. Il y a un gros défaut

Images postées

il y a 9 minutes, Levy Pierre a dit :

Vous m'inquiétez tous. Je viens de commencer à capitaliser, surtout en pensant à "bébé".

Et ça ne servirait à rien ? Il vaut mieux le faire en bourse ?

Mais là, je n'y connais RIEN

Si tu veux pouvoir transmettre quelque-chose à "bébé", si tu veux défiscaliser, si tu es imposé à 30%, et si tu veux bénéficier d'une rente non imposable à vie à partie de l'age de 50 ans, la RMC est une bonne affaire (dans la mesure où tu acceptes le fait de ne pas pouvoir toucher à ton capital).

Maintenant, comme cela a été dit plus haut, il est judicieux de mutualiser ton épargne avec une assurance-vie, qui te rapportera un peu moins, mais qui te permettra de racheter tout ou partie de ton capital en cas de coup dur.

Ce sont deux produits complémentaires, avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Modifié par Gandalf
  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est pour investir sur du long terme, la RMC investie en 100 % fonds euro est un non sens. A long terme, on investit sur des actifs qui ont eu historiquement la meilleure performance : les actions et l'immobilier.

En ce sens, un PER permet de défiscaliser tout en choisissant une allocation dynamique pour du long terme (ou une gestion pilotée). Tout en n'étant pas un produit tunnel, on peut sortir en capital et à plusieurs occasions notamment achat de résidence principale. Et on peut même ouvrir un PER au nom de l'enfant et défiscaliser dans le foyer fiscal : https://avenuedesinvestisseurs.fr/per-plan-epargne-retraite/

Toutes les solutions pour placer pour les enfants ici : https://avenuedesinvestisseurs.fr/comment-epargner-et-placer-pour-ses-enfants/

Comment diversifier et établir votre stratégie quand on commence de 0 : https://avenuedesinvestisseurs.fr/allocation-patrimoniale-repartition-allocation-ideale-actifs/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Nico_OSC a dit :

Si c'est pour investir sur du long terme, la RMC investie en 100 % fonds euro est un non sens. A long terme, on investit sur des actifs qui ont eu historiquement la meilleure performance : les actions et l'immobilier.

En ce sens, un PER permet de défiscaliser tout en choisissant une allocation dynamique pour du long terme (ou une gestion pilotée). Tout en n'étant pas un produit tunnel, on peut sortir en capital et à plusieurs occasions notamment achat de résidence principale. Et on peut même ouvrir un PER au nom de l'enfant et défiscaliser dans le foyer fiscal

Oui, tu as raison. Mais il faut aussi connaitre les inconvénients du PER par rapport à la RMC pour être complet :

- Le PER permet de défiscaliser. Oui, mais dans la limite de 10% de ton revenu annuel. La RMC  n'a pas de plafond de défiscalisation. Donc si tu veux placer plus que 10% de ton revenu annuel, la RMC est plus intéressante ;

- La RMC est revalorisée par l’État à 25%. Le PER non ;

- La RMC te permet d'avoir une rente non imposable. La rente du PER est soumise à l'impôt ;

- La RMC investi sur un fond euros. Ok. Mais un fond euros à 2.34% net actuellement (mon cas en 2019). C'est plutôt un très bon résultat, non ?? (La moyenne des fonds euro en 2019 est de 1.4%...). Donc pas mal pour une RMC 😉

- Le PER/PERP peut être transféré vers le PER/PERP d'un autre assureur (si ce qu'il propose est plus intéressant par exemple). La RMC ne le permet pas (et c'est dommage. Il faudrait qu'il soit possible de transférer sa RMC vers l'un des 2 autres assureurs).

- Le PER permet une sortie totale en capital, mais uniquement à l'age de la retraite (62 ans), ou pour des évènements particuliers (accident de la vie, achat d’une résidence principale, droits au chômage qui expire, liquidation judiciaire de ton entreprise, surendettement (et pris en charge), reconnu invalide par un médecin, décès du conjoint). La RMC permet maintenant un rachat total en capital n'importe quand (conditions à voir selon les assureurs).

- Le PER permet d'ouvrir un compte pour son enfant. La RMC ne ne peut pas (le but du produit est de ne pas proposer ses avantages à tout le monde).

Voilà pour le comparatif. Le choix doit être fait surtout en fonction de sa situation fiscale, et du montant de pension que l'on estime percevoir  dans le futur.

Pour le long terme, je recommande personnellement les SCPI en assurance-vie. C'est, à mon sens, ce qu'il y a de mieux sur le rapport gains/risques. Ensuite vient la RMC (selon sa situation fiscale, sinon ne pas prendre ce produit), puis le PEA et assurance-vie classique. Ensuite vient le PER (selon sa situation fiscale, sinon ne pas prendre ce produit).

Je rajoute juste qu'il existe des PER/PERP comportant des SCPI. Pour ma part, j'avais un PERP classique, et j'en étais pas content. J'ai pu transférer mon PERP vers un PERP-SCPI, et j'en suis très content du coup ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

EDIT de mon message précédent : à titre de comparaison : le PERP que je détiens (qui est loin d'être le plus mauvais, voir dans les meilleurs), propose un fond en Euros avec un taux net de 2% net en 2019 (ce qui est pas mal).  Et ma RMC m'a offert 2.34% net en 2019 (comme mentionné plus haut).

=> J'observe donc que ma RMC a été plus compétitive que mon PERP sur le taux de rendement du fond en Euros.

Modifié par Gandalf
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui j'ai fait ma déclaration de revenus.

Aux résultats, grâce aux versements que j'ai réalisé sur ma RMC en 2019, les impôts vont me faire un remboursement de presque 5000€. Pas mal !

Si j'avais fait les mêmes versements sur mon PERP, ce remboursement n'aurait été que de 1600€...

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...

Bonjour Besoin d'aide CARAC ancien combattant .   Je souhaite faire un rachat total de ma retraite mutualiste du combattant , comme prevu dans les conditions generales .  Je precise je suis a jour des mes cotisations (  apparament il faut etre a jour de cotisation annuelle ) ;  Ayant des soucis financiers actuellement j'en aurait vraiment besoin .  Pourriez vous me communiquer les demarches a suivre ? Quelqu'un aurait-il une "lettre type" a me fournir ? Et  une adresse a me communiquer ,assez rapidement?    Le bureau qui était dans ma ville a fermé , il faut faire 50 kilometres pour en trouver un , et  mon conseiller de l'epoque qui m'a ouvert le contrat ( toujours conseiller Carac), est injoignable par telephone.  Merci pour vos reponses. CDLT

Le 21/11/2018 à 13:59, Lil83 a dit :

Bonjour,

Quelqu'un a t'il déjà eu des problème de rachat du contrat RETRAITE MUTUALISTE DU COMBATTANT de la CARAC ?

Bonjour Besoin d'aide CARAC ancien combattant .   Je souhaite faire un rachat total de ma retraite mutualiste du combattant , comme prevu dans les conditions generales .  Je precise je suis a jour des mes cotisations (  apparament il faut etre a jour de cotisation annuelle ) ;  Ayant des soucis financiers actuellement j'en aurait vraiment besoin .  Pourriez vous me communiquer les demarches a suivre ? Quelqu'un aurait-il une "lettre type" a me fournir ? Et  une adresse a me communiquer ,assez rapidement?    Le bureau qui était dans ma ville a fermé , il faut faire 50 kilometres pour en trouver un , et  mon conseiller de l'epoque qui m'a ouvert le contrat ( toujours conseiller Carac), est injoignable par telephone.  Merci pour vos reponses. CDLT

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Bonjour à toutes et à tous,

Après le drôle de passage de mon interlocutrice de la CARAC et étant de nature méfiante, me voilà arrivé sur ce sujet de discussion qui a tendance à me refroidir.

Je suis sur le point de passer le pas concernant la RMC, puisque je suis titulaire du TRN et d'une Carte du Combattant et quelle « belle » surprise lorsque je parcours ici ces quelques posts.

Quand je dis drôle, je veux dire par-là que son passage s'est fait de manière AGRESSIVE et que son seul argument était la baisse de mes impôts.

Soit, mais moi je veux savoir quelle serait ma rente si je cotise par exemple :

  • Jusqu'à 65 ans à hauteur de 1200.00€ par an (soit 30.000.00€ sur 25 ans).

Apparemment c'est « compliqué » pour elle d'avoir un montant.

Bref...

Quelqu'un serait-il en mesure de me confirmer (ou non) la différence entre :

 

  • Le réservé viager (Rente + Capital transmissible en cas de décès pendant la phase de cotisation)
  • Le régime aliéné (Rente uniquement mais pas de capital transmissible en cas de décès pendant la phase de cotisation)
  • Le régime réservé temporaire (Rente + Capital transmissible en cas de décès pendant la phase de cotisation) mais le capital passe en régime aliéné lors de la liquidation.

Et m'indiquer si je fais fausse route avec ce que je crois avoir compris :

  • Meilleure solution pour moi serait le régime réservé temporaire, que propose la Mutuelle Epargne Retraite, en y ajoutant une option de réversion de ma rente en cas de décès (Épouse et/ou enfants).

Est-ce intéressant pour moi sachant que la tranche de mon TMI (Taux Marginal d'Imposition) est de 11% actuellement (Déclaration impôts séparée) ?

Serait-ce plus intéressant si TMI à 30% (Déclaration impôts commune avec Madame) ?

Merci à celles et ceux qui sauront m'aiguiller avant le grand saut car ma compagne me dit quant à elle, de me méfier...

Cordialement,

 

Modifié par PITEDON
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GANDALF est actif sur le forum. Il vous donnera son point de vue.

Perso, je n'ai à la CARAC qu'un contrat d'assurance-vie.

Comme vous dès que j'ai reçu le TRN, j'ai cotisé à une retraite complémentaire, la retraite mutuelle du combattant (= la France Mutualiste). Qui désormais (je suis "à la retraite") me verse trimestriellement une rente. 

A l'instar de la Préfon, à laquelle j'ai cotisé dès mon engagement, et qui elle aussi me verse trimestriellement une rente.

L'avantage dont j'ai bénéficié, durant toute mon activité professionnelle (35 ans), a été la déduction fiscale liée aux versements mensuels effectués. Ma situation fiscale s'en est satisfait car je suis célibataire, donc lourdement imposé.

Je n'ai jamais eu aucun problème ni avec la Préfon ni avec la RMC.

Tentez de contactez par MP NICO OSC ou connectez vous à son site.

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Comme je te l'ai dit en MP, la RMC n'est intéressante que si tu es situé dans la tranche d'imposition à 30% (ou supérieure). Là, si tu es à 11%, ce n'est clairement pas intéressant (investir en assurance-vie sera aussi rentable et bien plus souple).

Mais pour te donner une idée, étant en réservé temporaire, tranche d'imposition à 30%, pour toucher la rente max non imposable (1835€ net d'impôts), il faut que je place 63000€.

Mais avec ce que vont me rembourser les impôts par rapport à mes versements RMC, je n'aurai versé effectivement que 43000€ (ils m'auront remboursé au total 20000€).

 

Modifié par Gandalf
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Gandalf,

Merci de ta réponse en MP et sur le post.

J'ai bien saisi la nuance s'agissant des tranches TMI (Taux Marginal d'Imposition) et justement, la commerciale de la CARAC me disait que ce serait plus intéressant pour moi, de prendre en compte les impôts de ma compagne (taux séparé actuellement), puisque ensemble nous serions dans la tranche des 30%.

Mariés depuis août 2020, nous devons faire le choix en janvier 2021, de notre volonté ou non, de se déclarer ensemble s'agissant des impôts.

Mais hônnetement, arrêtez-moi si je me trompe, passer de 11% chacun à 30% ensemble, le calcul est vite fait.

Non ?

En revanche, le représentant de la Mutuelle Éparge Retraite m'a envoyé quant à lui, par courriel, un fichier EXCEL de simulation de rente intéressant.

Je pourrai le mettre à disposition à celui qui le souhaite.

Je souhaite cotiser de 40 à 65 ans (pas besoin d'avoir la rente à 50 ans) en réservé temporaire et pour bénéficier du plafond de rente actuelle de 1835.00€, je « devrai » cotiser 1865.00€ annuellement et à priori, j' « aurai » un gain potentiel de 205.00€ par an  sur mon impôt (tranche à 11%).

Voir le résultat de cette simulation en photo ci-dessous.Simulation RMC

Alors oui ce n'est pas mirobolant mais ça semble sympa de se dire qu'à partir de 65 ans, je pourrai potentiellement toucher 1835.00€ + la retraite du combattant (763.36€ actuellement) = 2598.36€/an, net de cotisations et d'impôts, en plus de ma retraite de fonctionnaire.

Au final d'après le simulateur, j'aurai cotisé en 25 ans, 48 490.00€ et aurait eu un gain de 5 333.00€.

Donc j'aurai cotisé en réalité 43 157.00€.

Je trouve cela pas si mal en fait et je n'aurai pas pris trop de risques.

Qu'en penses-tu in fine ?

Il y a 15 heures, BTX a dit :

GANDALF est actif sur le forum. Il vous donnera son point de vue.

Perso, je n'ai à la CARAC qu'un contrat d'assurance-vie.

Comme vous dès que j'ai reçu le TRN, j'ai cotisé à une retraite complémentaire, la retraite mutuelle du combattant (= la France Mutualiste). Qui désormais (je suis "à la retraite") me verse trimestriellement une rente. 

A l'instar de la Préfon, à laquelle j'ai cotisé dès mon engagement, et qui elle aussi me verse trimestriellement une rente.

L'avantage dont j'ai bénéficié, durant toute mon activité professionnelle (35 ans), a été la déduction fiscale liée aux versements mensuels effectués. Ma situation fiscale s'en est satisfait car je suis célibataire, donc lourdement imposé.

Je n'ai jamais eu aucun problème ni avec la Préfon ni avec la RMC.

Tentez de contactez par MP NICO OSC ou connectez vous à son site.

BTX

Bonjour BTX,

Je vous remercie de votre disponibilité et de votre réponse.

J'ai conctacté la France Mutualiste ce-jour, afin d'avoir des informations de leur part également.

Je posterai sur le forum mon ressentie.

Pitedon.

Modifié par PITEDON
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Ce sujet m'intéresse car avec mon conjoint, on pense à investir sur une épargne retraite.
De ce que je vois, la RMC est plus avantageuse qu'une épargne retraite civile... Normalement.

Étant dans la tranche d'imposition 30%, ça ne peut être qu'une bonne chose aussi à ce niveau là.

Mais je suis un peu perdue dans tous ces calculs.

J'ai l'impression que le seul réel avantage est la déduction fiscale?

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Malina,

Personnellement, je suis à la tranche TMI à 11% avec 1.50 part. L'idée de me constituer une rente de 1835.00€ annuelle à 65 ans (pour ma part), me convient parfaitement même si je ne suis pas beaucoup défiscalisé (environ 205.00€ / an) pour le moment.

Dans le futur, mon fils de 17 ans 1/2 finira par quitter le foyer et je basculerai automatiquement à la tranche TMI à 30% et ma défiscalisation annuelle sera de 560.00€ contre 205.00€ actuellement.

Dans tous les cas, même aussi petit soit-il, le bénéfice que j'en retirerai sera très bien compte tenu que je ne sois pas très fan de prendre de gros risque de placement.

Cordialement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PS: Question

Pensez-vous que cela soit pertinent de demander la liquidation de la RMC à 50 ans (2030 pour moi), puis de continuer à cotiser en auto-alimentant une partie de mes cotisations avec ma rente perçue ?

(Une mutuelle proposant la RMC m'avait donné ce conseil, mais la MER me l'a déconseillé).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/12/2020 à 17:14, PITEDON a dit :

Bonjour Malina,

Personnellement, je suis à la tranche TMI à 11% avec 1.50 part. L'idée de me constituer une rente de 1835.00€ annuelle à 65 ans (pour ma part), me convient parfaitement même si je ne suis pas beaucoup défiscalisé (environ 205.00€ / an) pour le moment.

Dans le futur, mon fils de 17 ans 1/2 finira par quitter le foyer et je basculerai automatiquement à la tranche TMI à 30% et ma défiscalisation annuelle sera de 560.00€ contre 205.00€ actuellement.

Dans tous les cas, même aussi petit soit-il, le bénéfice que j'en retirerai sera très bien compte tenu que je ne sois pas très fan de prendre de gros risque de placement.

Cordialement.

Le souci que je vois c'est que si vous mettez cet argent de côté, vous êtes plus gagnant? 🤔 Pour 48.490 euros cotisés, vous gagnez que 1.835 euros par an, alors que si vous mettez ces 48.490 euros de côté vous même, sur 20 ans ça fait  2.424 euros par an sur 20 ans (ce qui est espéré, espérance de vie ronde les 85 ans).

Donc pour moi, largement perdant que de mettre cet argent de côté soi même ou sur une assurance vie qui fait des petits...? ou alors j'ai loupé quelque chose?

  • Thanks 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Malina a dit :

Le souci que je vois c'est que si vous mettez cet argent de côté, vous êtes plus gagnant? 🤔 Pour 48.490 euros cotisés, vous gagnez que 1.835 euros par an, alors que si vous mettez ces 48.490 euros de côté vous même, sur 20 ans ça fait  2.424 euros par an sur 20 ans (ce qui est espéré, espérance de vie ronde les 85 ans).

Donc pour moi, largement perdant que de mettre cet argent de côté soi même ou sur une assurance vie qui fait des petits...? ou alors j'ai loupé quelque chose?

Malina,

Je ne sais pas sur quelle base vous vous appuyez pour donner ce résultat de 2 424.00€ annuel sur 20 ans, mais effectivement cela pourrait paraître alléchant vu comme ça.


Ce qu'il faut comprendre me concernant, c'est que je ne suis pas un amoureux des placements financiers, car je n y connais rien et honnêtement, je n'ai pas plus que cela, envie de m'y plonger (certainement à tort vous me direz).

Maintenant, je suis devenu titulaire de la carte du combattant très récemment, alors que j'avais le TRN depuis 15 ans et il m'a été indiqué alors, qu'en plus de la retraite du combattant (763.36€ actuellement en 2020), je pouvais prétendre à cette fameuse RMC abondée par l'état, non soumise aux cotisations et défiscalisée.

(Chose qu'on m'avait dit il y a très longtemps déjà lorsque j'étais encore militaire et dont je me moquais éperdument à l'époque...Bref.)

En me replongeant dans mes documents pour y faire du tri il y a peu, je suis retombé sur un flyer de l'ONAC qui parlait de la RMC et je me suis dit, pourquoi pas finalement!

J'ai (maintenant...) des économies sur un pauvre Livret A qui à priori est à 0.50% et qui effectivement ne me sert à rien sinon, qu'à mettre des sous de côté rapidement depuis mon espace en ligne, en gardant une poire pour la soif mais toujours avec la tentation de le dépenser quand même.

Ensuite, j'ai AUSSI fait du "tri" sur mes dépenses et j'ai réussi à me redégager du pouvoir d'achat mensuel, que je pouvais réaffecter ailleurs.

La RMC me semblait donc à ce moment là et à mon niveau, une bonne idée de réaffectation de mes dépenses mensuelles mais également, de pouvoir utiliser une fraction de mon livret A vers quelque chose de plus utile pour mon futur.

J'ai donc souscrit à la MER pour la RMC et j'ai effectué mon 1er versement annuel afin de commencer mon cycle de cotisations.

J'ai choisi de faire des versements libres, de 40 à 65 ans, en régime réservé temporaire avec pour objectif dès que possible, de désigner un réservataire pour la réversion de ma rente (quand elle aura 50 ans).

Ce qui veut dire que : En fonction de mon choix à l'adhésion.

1- Pendant toute la période de cotisations (avant liquidation de la rente), si je décède, ma compagne reçoit le capital versé (ou mes enfants à défaut).

2- Pendant le versement de la rente (après liquidation donc), si je décède, ma compagne perçoit la réversion de ma rente, car désignée réservataire (dès l'âge de 50 ans).

3- Cette rente sera non soumise aux cotisations, non soumise à l'impôt et mes versements défiscalisés tout le long de ma période de cotisations.

Donc oui, le capital se retrouve aliéné au moment de la liquidation, mais au moins et dans tous les cas, que ce soit moi ou elle (ou mes enfants à défaut), quelqu'un touchera quelque chose.

Peut-être est-ce une erreur pour certain, inintéressant ou au contraire intéressant pour d'autres, mais ce plan me paraît convenable pour quelqu'un comme moi, qui ne cherche pas à faire du boursicotage dans tous les sens.

La seule interrogation que j'ai sur la RMC finalement c'est :

Est-ce pertinent de demander la liquidation de la RMC à 50 ans (plutôt qu' à 65 ans), puis de continuer à cotiser en auto-alimentant une partie de mes cotisations avec ma rente perçue ?

(Une mutuelle proposant la RMC m'avait donné ce conseil, mais la MER me l'a déconseillé).

Dans l'attente de vous lire vous ou tout autre intervenant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, PITEDON a dit :

Malina,

Je ne sais pas sur quelle base vous vous appuyez pour donner ce résultat de 2 424.00€ annuel sur 20 ans, mais effectivement cela pourrait paraître alléchant vu comme ça.


Ce qu'il faut comprendre me concernant, c'est que je ne suis pas un amoureux des placements financiers, car je n y connais rien et honnêtement, je n'ai pas plus que cela, envie de m'y plonger (certainement à tort vous me direz).

Maintenant, je suis devenu titulaire de la carte du combattant très récemment, alors que j'avais le TRN depuis 15 ans et il m'a été indiqué alors, qu'en plus de la retraite du combattant (763.36€ actuellement en 2020), je pouvais prétendre à cette fameuse RMC abondée par l'état, non soumise aux cotisations et défiscalisée.

(Chose qu'on m'avait dit il y a très longtemps déjà lorsque j'étais encore militaire et dont je me moquais éperdument à l'époque...Bref.)

En me replongeant dans mes documents pour y faire du tri il y a peu, je suis retombé sur un flyer de l'ONAC qui parlait de la RMC et je me suis dit, pourquoi pas finalement!

J'ai (maintenant...) des économies sur un pauvre Livret A qui à priori est à 0.50% et qui effectivement ne me sert à rien sinon, qu'à mettre des sous de côté rapidement depuis mon espace en ligne, en gardant une poire pour la soif mais toujours avec la tentation de le dépenser quand même.

Ensuite, j'ai AUSSI fait du "tri" sur mes dépenses et j'ai réussi à me redégager du pouvoir d'achat mensuel, que je pouvais réaffecter ailleurs.

La RMC me semblait donc à ce moment là et à mon niveau, une bonne idée de réaffectation de mes dépenses mensuelles mais également, de pouvoir utiliser une fraction de mon livret A vers quelque chose de plus utile pour mon futur.

J'ai donc souscrit à la MER pour la RMC et j'ai effectué mon 1er versement annuel afin de commencer mon cycle de cotisations.

J'ai choisi de faire des versements libres, de 40 à 65 ans, en régime réservé temporaire avec pour objectif dès que possible, de désigner un réservataire pour la réversion de ma rente (quand elle aura 50 ans).

Ce qui veut dire que : En fonction de mon choix à l'adhésion.

1- Pendant toute la période de cotisations (avant liquidation de la rente), si je décède, ma compagne reçoit le capital versé (ou mes enfants à défaut).

2- Pendant le versement de la rente (après liquidation donc), si je décède, ma compagne perçoit la réversion de ma rente, car désignée réservataire (dès l'âge de 50 ans).

3- Cette rente sera non soumise aux cotisations, non soumise à l'impôt et mes versements défiscalisés tout le long de ma période de cotisations.

Donc oui, le capital se retrouve aliéné au moment de la liquidation, mais au moins et dans tous les cas, que ce soit moi ou elle (ou mes enfants à défaut), quelqu'un touchera quelque chose.

Peut-être est-ce une erreur pour certain, inintéressant ou au contraire intéressant pour d'autres, mais ce plan me paraît convenable pour quelqu'un comme moi, qui ne cherche pas à faire du boursicotage dans tous les sens.

La seule interrogation que j'ai sur la RMC finalement c'est :

Est-ce pertinent de demander la liquidation de la RMC à 50 ans (plutôt qu' à 65 ans), puis de continuer à cotiser en auto-alimentant une partie de mes cotisations avec ma rente perçue ?

(Une mutuelle proposant la RMC m'avait donné ce conseil, mais la MER me l'a déconseillé).

Dans l'attente de vous lire vous ou tout autre intervenant.

Je le base simplement par ce que vous avez donné comme simulation.

48.490 euros/20 = 2424€/an sur 20 ans sachant que l'espérance de vie est environ de 85 ans et que vous prenez cette retraite à 65 ans (donc 20 ans), et ceci sans même compter les intérêts, à ce que je comprends.

Une assurance vie lambda en fonds euro (sans risque) vous apporte 2% annuels en moyenne. Le risque est le même que pour une RMC, qui est de zéro. Il n'y a aucune bourse ou quoi que ce soit. Ce ne sont pas des titres.

L'argent n'est jamais perdu car en cas de décès vous désignez un bénéficiaire qui touche cet argent sans entrer dans la succession.

Donc si vous gardez vos 48.490 et vous les récupérez à 65 ans, vous avez les fonds direct dans votre poche et si vous gérez vous même cet argent, ça vous fait les 2424€ par an à utiliser à votre guise.

Moi personnellement si je cotise 48.000 euros et qu'on me donne que 1.800 euros par an, sachant que je risque de ne pas vivre plus de 85 ans, ça me semble une perte d'argent brut. Ça me semble une perte de 600 euros par an. 

Seule façon de compenser cela, arriver à vivre 90 ans pour ne perdre que 100 euros par an, ou vivre jusqu'à 95 ans pour être gagnant, ça semble une gros pari à prendre.

La retraite du combattant de 700 euros annuels vous est due que vous cotisez pour une RMC ou pas. 

Voilà les raisons qui me font buter sur la RMC.

Si vous, votre seule question est si vous devez la demander à 50 ans ou pas, heureusement pour vous. Perso, je calcule un peu les choses autrement et je demande à voir si j'ai tort ou pas.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous,

suite à différents problème avec la CARAC voici ce que j'ai trouvé sur une autre discussion ; si j'avais su cela quand j'étais plus jeune, je n'aurais très certainement pas souscrit à la CARAC qui se moque ouvertement de ses adhérents : Lisez bien.

"Pour avoir pas mal étudié le sujet avant de souscrire, la plus intéressante pour moi est la Mutuelle Épargne retraite.

Tout d'abord, concernant les frais, la Mutuelle Épargne Retraite n'a pas de frais de gestion. Alors certes elle a les frais de versement les plus élevés, mais si on fait une simulation sur 10 ans, c'est elle qui revient la moins chère :

France Mutualiste : 2.1% de frais de versement / 0.5% de frais de gestion ;

CARAC : 2.91% de frais de versements / 0.55% de frais de gestion ;

Mutuelle Epargne Retraite : 3.85% de frais de versement / 0% de frais de gestion.

=> Sur 10 ans, pour un même capital versé (disons 65000€), La france Mutualiste coutera 3415€, la CARAC coutera 4146€, et la Mutuelle Epargne Retraite coutera 2502€.

Il est donc plus intéressant d'avoir des frais de versements élevés et pas de frais de gestions annuels, que l'inverse."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/12/2020 à 23:48, Malina a dit :

Le souci que je vois c'est que si vous mettez cet argent de côté, vous êtes plus gagnant? 🤔 Pour 48.490 euros cotisés, vous gagnez que 1.835 euros par an, alors que si vous mettez ces 48.490 euros de côté vous même, sur 20 ans ça fait  2.424 euros par an sur 20 ans (ce qui est espéré, espérance de vie ronde les 85 ans).

Donc pour moi, largement perdant que de mettre cet argent de côté soi même ou sur une assurance vie qui fait des petits...? ou alors j'ai loupé quelque chose?

Je te donne mon cas :

je vais verser au total sur ma RMC 65000€ pour toucher le montant max de rente non imposable (1835€/an). Cette rente sera liquidée à l’age de 50 ans.

En prenant une espérance de vie de 85 ans, ça fait une durée de versement de rente de 35 ans.

Sans passer par la RMC, on pourrait dire que 65000€/35 ans=1857€/an.

Cela reviendrait donc à peu près au même que je souscrive à la RMC ou alors que je mette cet argent de côté pour me faire une rente moi-même.

Par contre, en faisant des versements sur ma RMC, je vais économiser 20000€ d’impôts sur le revenu. C’est donc comme si j’allais verser non pas 65000€, mais 45000€ sur ma RMC.

Si j’avais gardé ces 45000€ sur mon compte pour me faire moi-même une rente sur 35 ans, ça ne m’aurait fait que 45000€/35 ans=1285€/an.

Me concernant, pour une même somme engagée, la RMC me fait donc gagner presque 600€ par an par rapport à une rente faite par moi même. Et si jamais je vivais au-delà de 85 ans, je serais encore plus gagnant.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Malina a dit :

Je le base simplement par ce que vous avez donné comme simulation.

48.490 euros/20 = 2424€/an sur 20 ans sachant que l'espérance de vie est environ de 85 ans et que vous prenez cette retraite à 65 ans (donc 20 ans), et ceci sans même compter les intérêts, à ce que je comprends.

Une assurance vie lambda en fonds euro (sans risque) vous apporte 2% annuels en moyenne. Le risque est le même que pour une RMC, qui est de zéro. Il n'y a aucune bourse ou quoi que ce soit. Ce ne sont pas des titres.

L'argent n'est jamais perdu car en cas de décès vous désignez un bénéficiaire qui touche cet argent sans entrer dans la succession.

Donc si vous gardez vos 48.490 et vous les récupérez à 65 ans, vous avez les fonds direct dans votre poche et si vous gérez vous même cet argent, ça vous fait les 2424€ par an à utiliser à votre guise.

Moi personnellement si je cotise 48.000 euros et qu'on me donne que 1.800 euros par an, sachant que je risque de ne pas vivre plus de 85 ans, ça me semble une perte d'argent brut. Ça me semble une perte de 600 euros par an. 

Seule façon de compenser cela, arriver à vivre 90 ans pour ne perdre que 100 euros par an, ou vivre jusqu'à 95 ans pour être gagnant, ça semble une gros pari à prendre.

La retraite du combattant de 700 euros annuels vous est due que vous cotisez pour une RMC ou pas. 

Voilà les raisons qui me font buter sur la RMC.

Si vous, votre seule question est si vous devez la demander à 50 ans ou pas, heureusement pour vous. Perso, je calcule un peu les choses autrement et je demande à voir si j'ai tort ou pas.

Malina 

Bonjour,

Je suis d'accord avec votre raisonnement si je le prend tel quel en effet.

Cependant, vous oubliez de prendre en compte dans votre exemple, les divers frais qui peuvent s'appliquer à une assurance vie, ainsi que la défiscalisation qu'apporte la RMC.

Mais pourquoi pas...

Laissons ensuite de côté la revalorisation annuelle de l'état (pour moi 25%), ainsi que les redistributions annuelles de la Mutuelle MER (intérêts), puisqu'ils ne sont pas compris dans ma simulation et continuons à suivre votre exemple ;

  • 1865.00€ X 26 ans (de mes 40 ans à mes 65 ans) = 48 490.00€.

Jusqu'ici, nous sommes d'accord.

En gardant le principe que l'espérance de vie est de 85 années, on partirait donc sur un versement de la rente pendant 20 années (de 65 à 85 ans).

  • 48 490.00€ / 20 = 2 424.50€  (si on suit toujours votre exemple) contre 1835.00€ par an avec la MER.

Vu comme cela, ça paraît effectivement un très mauvais plan mais pour être plus juste envers les 2 exemples et ne pas faire de raccourci, il faudrait comme je l'ai écrit plus haut, connaître également tous les frais (Souscription, versement, gestion, etc...qu'engendre un placement sur une assurance vie et en l'état, il me paraît du coup assez difficile, de bien comparer les 2.

En revanche ce que je sais ;

La défiscalisation que m'apporte la RMC sur 26 ans (5 330.00€) m'oblige à voir un autre angle dont vous ne tenez pas compte.

  • 48 490.00€5 330.00€ (205.00€ tous les ans sur 26 ans) = 43 160.00€.

Au final, 43 160.00€ sont réellement sortis de ma poche sur les 48 490.00€ initiaux, puisque j'en récupère une partie.

Donc de mon point de vue, j'aurai théoriquement cotisé 48 490.00€ sur 26 ans mais en réalité, je n'aurai réellement sorti que 43 160.00€ ou plus précisément, 1660.00€ par an au lieu de 1865.00€ par an, afin de recevoir une rente de 1835.00€ / an pendant le reste de ma vie aussi courte sera-t-elle (de 65 à 85 ans donc 20 ans).

Je peux ainsi constater que mes versements auraient augmentés de 12.35% en passant de 1865.00€ théorique, à 1660.00€ versés réellement.

Il est assez facile d'avancer tout un tas d'arguments, de chiffres ou de taux, lorsqu'on veut être certain d'avoir fait le bon choix, mais au final, vous et moi sommes convaincus d'avoir raison, l'un comme l'autre.

Tout est une question de point de vue.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gandalf

 

Penses-tu que cela soit pertinent de demander la liquidation de la RMC à 50 ans (2030 pour moi) plutôt qu'à 65 ans (2045 pour moi) comme je l'avais prévu, puis de continuer à cotiser en auto-alimentant une partie de mes cotisations avec ma rente perçue ?

(Une mutuelle proposant la RMC m'avait donné ce conseil, mais la MER me l'a déconseillé).

Quel est ton point de vue à ce sujet ?

Merci de ton retour.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

je me suis remémoré les propos d'un courtier d'assurance pour les militaires qui me disait à l'époque concernant la RMC qu'il était possible de transférer un contrat CARAC vers la France Mutualiste (pour laquelle il travaillait).

Avez-vous eu connaissance un jour de ce type de transfert ?

En ce qui me concerne je voudrais transférer de CARAC vers la Mutuelle Épargne Retraite.

Merci pour vos réponses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le souci n'est pas combien de temps on a cotisé mais combien de temps on va en profiter. Certes vous avez cotisé 1600 euros pendant 26 ans, mais vous allez en profiter hypothétiquement que 20 ans. Bien entendu celui qui vit 95 ans est largement gagnant, et celui qui ne vit que 75 ans largement perdant. Quand on sait que les assureurs calculent la rentre pour une espérance de vie de 92 ans pour une femme...

Le cas de Gandalf me semble très avantageux surtout pour son avantage fiscal et parce qu'il récupère son capital à 50 ans donc il va en profiter 10 ans de plus, et au vu de ses impôts, son gain en impôts est extrêmement important.

Donc effectivement on a quelqu'un qui va cotiser 65.000 euros effectifs et en profiter théoriquement jusqu'à 85 ans environ, il gagnera à quelque chose près la même chose qu'en faisant la rente lui même (donc pas de perte) mais il aura gagné 20.000 euros en impôts. Donc en rajoutant cet avantage c'est sûr il est gagnant et c'est super intéressant. Car comme dit 45.000/35 = dans les 1.200 euros alors qu'il touchera 1.600 euros, le gain à long terme est clair.

Par contre celui de Pitedon ne me semble absolument pas du tout avantageux, même 5.000 euros d'avantages fiscaux ne compensent pas la perte.

Vous avez cotisés 48.000 euros, même avec les 5.000 euros de "gagnés" sur 26 ans d'impôts, 43.000/20 = 2150 euros. On est encore loin des 1800 euros. Vous êtes perdant même en gardant cet argent de côté sur un compte courant sans rémunération. 

Les frais d'une assurance vie sont quasiment les mêmes que pour une épargne retraite.

L'avantage de l'État est dérisoire, 25% sur les intérêts annuels même sur 26 ans ce n'est quasiment rien sauf à avoir des énormes sommes dessus.

Personnellement je vais analyser le pour et le contre, je serais probablement plutôt plus dans le cas de Gandalf au vu de mon taux d'imposition de 30%, ça sera peut-être avantageux pour moi, faut que je calcule bien.

Sinon j'opterai pour mettre l'argent sur mon assurance vie en fonds euro, je ne prendrai pas le risque. 

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour donner une idée, pour mon cas, et tout pris en compte, j'ai calculé que la RMC me donne un rendement d'environ 4,5%, ce qui est très bien. Mais chaque situation personnelle est différente, et comme cela a déjà été dit, la RMC n'est pas forcément intéressante pour tout le monde.

Il est par contre certain qu'il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. La souscription d'une assurance-vie en parallèle de la RMC est, selon moi, indispensable (surtout que certaines peuvent rapporter aussi dans les 4,5% (assurances-vies avec des SCPI par exemple)).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...