Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Entraînement opérationnel du Groupe Aéronaval (GAN)

Messages recommandés

Etape ultime avant le retour du groupe aéronaval (GAN) en opérations, l’exercice interalliés de grande ampleur Fanal 19, qui s’est achevé le 14 février, avait pour objectif de finaliser la remontée en puissance du porte-avions Charles de Gaulle et de l’ensemble de la force navale, baptisée Task Force 473, dans laquelle il est inséré. Commandé par le contre-amiral Olivier Lebas, le GAN y a confirmé sa capacité à remplir l’ensemble du spectre des missions qui peuvent être confiées à un groupe aéronaval de premier plan.

Le réalisme et la haute intensité ont constitué le « fil rouge » de ces deux semaines d’entraînement opérationnel. Le porte-avions français, la frégate espagnole Cristobal Colon, la frégate de défense aérienne italienne Caio Duilio, le destroyer américain USS Donald Cook, les FREMM française Provence et italienne Carabiniere, les BCR Marne et Var, un sous-marin nucléaire d’attaque et plus de 30 aéronefs ont été plongés dans des scénarii couvrant l’ensemble des domaines de lutte (projection de puissance, maîtrise des espaces aéromaritimes, luttes anti-sous-marine, anti-aérienne et anti-navires). L’équipage du Charles de Gaulle a directement contribué à la réussite de cet exercice réalisant près de 250 catapultages et appontages de Rafale Marine et de Hawkeye. L’entraînement de groupe a porté sur des thématiques complexes et variées, allant de l’entraiment au pistage d’un sous-marin, au sauvetage de combat, à savoir l’extraction d’un pilote éjecté dans une zone de combat. Ce dernier exercice a été réalisé dans un cadre interarmées avec la participation d’un Caracal de l’escadron 1/67 Pyrénées de l’armée de l’Air avec un groupe commandos parachutiste de l’air. Il s’agissait d’entretenir la capacité du GAN à s’intégrer dans n’importe quel dispositif de « combat Rescue ».

Cette force navale internationale opérait sous les ordres du contre-amiral Olivier Lebas, embarqué sur le porte-avions avec les 80 membres de son état-major, issus de la force aéromaritime française de réaction rapide. FANAL a donc également permis de qualifier cet état-major tactique au commandement d’une force aéronavale à la mer.

« Le programme de FANAL 19 a permis à l’ensemble des unités du GAN et à l’état-major embarqué de renouer avec le haut degré d’exigence requis en opérations. L’exercice a également démontré, une nouvelle fois, l’excellent niveau d’interopérabilité de la Marine nationale avec ses alliés », affirme le CA Lebas en cette fin d’exercice avant de conclure « Le groupe aéronaval est prêt à renouer avec toutes les missions qui pourront lui être confiées par le pouvoir politique.»

https://www.colsbleus.fr/articles/11237


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :