Aller au contenu
Forum militaire

Sapeur de combat évolution


Messages recommandés

Bonsoir,

Le sapeur de combat EVAT peut passer plusieurs qualifications en plus de ses stages de cursus. Cela va dépendre des besoins des compagnies mais ils ont souvent la possibilité de passer la FOC voir la FOS pour ceux qui intégreraient la section dédiée. En section combat pure, les gars sont formés PL-VAB puis VAB U/revalo, ainsi que tireur 12,7 puis 12,7 TOP. Dans les sections appuis ou à la compagnie d'appuis, les sapeurs passent des qualif engin (EGRAP, EBG, grue, tracto...). Quelques rares privilégiés passent auxiliaires EOD (en tant qu'EVAT) donc en obtenant une qualif EOR et sont ainsi mutés en interne chez les démineurs.

Pour ce qui est des PCG, il y a des tests de sélection ouvert à tous chaque année au sein du régiment. Inutile de préciser que le niveau requis est assez élevé. Mais la grande majorité des PCG était sapeur de combat à l'origine, si c'était ça votre question.

Cordialement.

 

 

  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Uffholtz a dit :

Bonsoir,

Le sapeur de combat EVAT peut passer plusieurs qualifications en plus de ses stages de cursus. Cela va dépendre des besoins des compagnies mais ils ont souvent la possibilité de passer la FOC voir la FOS pour ceux qui intégreraient la section dédiée. En section combat pure, les gars sont formés PL-VAB puis VAB U/revalo, ainsi que tireur 12,7 puis 12,7 TOP. Dans les sections appuis ou à la compagnie d'appuis, les sapeurs passent des qualif engin (EGRAP, EBG, grue, tracto...). Quelques rares privilégiés passent auxiliaires EOD (en tant qu'EVAT) donc en obtenant une qualif EOR et sont ainsi mutés en interne chez les démineurs.

Pour ce qui est des PCG, il y a des tests de sélection ouvert à tous chaque année au sein du régiment. Inutile de préciser que le niveau requis est assez élevé. Mais la grande majorité des PCG était sapeur de combat à l'origine, si c'était ça votre question.

Cordialement.

 

 

D'accord ! déjà merci pour vos réponses claire et détaillée c'est exactement ce que je voulais savoir. 

Est ce que vous savez si le fait d'avoir une vue y4 (car daltonien / astigmate que je vais faire opérer si besoin) peut me rendre inapte pour les PCG?

 ps: je n'est pas besoin de porter de lunettes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum c'est possible. Je rencontre le problème actuellement avec un de mes caporal qui est Y4 et donc inapte à la conduite d'engin blindé. Pour les PCG il faudrait que je me renseigne..

Après l'opération et la convalescence est assez rapide mais encore très chère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour lever l'ambiguïté, l'examen est particulièrement "costaud" et ne concerne pas que (loin s'en faut) le volet ophtalmologique………...il y a tout le reste et ce n'est pas de la tarte =

" 3.2.3. Examen ophtalmologique.

La détermination de l'aptitude ophtalmologique est effectuée obligatoirement en milieu spécialisé (centre d'expertise ou service d'ophtalmologie d'un HIA).

L'examen porte sur l'analyse d'éléments fonctionnels et d'éléments anatomocliniques :

- une détermination de l'acuité visuelle ;

- un examen du fond d'oeil ;

- un examen du sens chromatique ;

- un examen de la vision nocturne pour certains plongeurs de la catégorie 2, qualifiés « intervention offensive » et nageurs de combat.

L'intégrité anatomo-clinique de l'oeil est requise. Toute chirurgie ou antécédent de traumatisme oculaire doit faire l'objet d'une vérification par un médecin des HIA certifié en ophtalmologie. L'épithélium pigmentaire ne doit pas révéler d'anomalie.

Peuvent être admises les suites de chirurgie réfractive par photo-ablation de surface [photokératectomie réfractive (PKR) et technique assimilées] et par photoablation sous volet stromal, sans complication ni séquelle à l’exclusion de toute autre chirurgie cornéenne ou intra-oculaire.

Ne sont pas éliminatoires :

- les anomalies vitréo-rétiniennes prédisposant au décollement de rétine, convenablement traitées par photocoagulation ;

- les décollements rétiniens d'origine traumatique opérés depuis plus de deux ans, avec résultat anatomique satisfaisant.

L'acuité visuelle ne devra pas être inférieure à 3/10 sans correction pour chaque oeil (ou 4/10 et 2/10 ou 5/10 et 1/10) sans correction avec un total de 8/10 au minimum (ou 7/10 et 9/10 ou 6/10 et 10/10) en vision corrigée, avec absence de diplopie. Le degré d'amétropie toléré ne sera pas supérieur à trois dioptries.

Pour les nageurs de combat et plongeurs qualifiés « intervention offensive » et l'acuité visuelle sera d'au moins 8/10 pour chaque oeil (ou 9/10 et 7/10 ou 6/10 et 10/10) sans correction, avec 10/10 en vision corrigée. Le degré d'amétropie toléré ne sera pas supérieur à deux dioptries.

Pour le travail en milieu hyperbare, le degré d'amétropie toléré ne sera pas supérieur à 8 dioptries.".

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas toubib. Vous verrez ce qu'il en est.

Le daltonisme est un sérieux écueil pour le parachutisme comme pour la plongée subaquatique.

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...