Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Le général Lecointre présente un plan pour « permettre à la France de tenir son rang par l’excellence opérationnelle »

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2019/03/27/le-general-lecointre-presente-un-plan-pour-permettre-a-la-france-de-tenir-son-rang-par-lexcellence-operationnelle/

7794084418_le-general-francois-lecointre

Après avoir exposé sa « vision stratégique pour une singularité positive« , en septembre, le général François Lecointre, le chef d’état-major des Armées [CEMA], vient de présenter un nouveau Plan stratégique pour les années 2019-21, lequel s’articule autour de trois axes principaux et trois stratégies transverses.

L’enjeu, est-il expliqué dans ce plan, est de préparer les armées « aux défis de demains » tout en créant les « conditions d’un emploi optimisé des ressources allouées à la défense » [en clair, chaque euro doit être dépensé utilement]. « Il s’agit d’être en mesure, à l’horizon 2025, de développer des armées puissantes, agiles et connectés », fait encore valoir le document.

Pour atteindre cet objectifs, ce plan définit donc trois axes : « Garantir l’efficacité opérationnelle » pour « gagner aujourd’hui », « Renforcer les armées » pour « gagner demain » et « Assurer la performance globale » pour gagner ensemble, ce qui renvoie au slogan « à hauteur d’homme » de la Loi de programmation militaire 2019-25.

Le premier axe se décline en cinq priorités. La première souligne la nécessité d’ajuster en permanence les dispositifs déployés sur l’ensemble des théâtres [y compris sur le territoire national], via l’élaboration de stratégies militaires opérationnelles [SMO] selon une « logique de découpage géographique ». Et, au coeur de ces dernières, « il y a l’aptitude à différencier et à ciseler en permanence les dispositifs déployés pour répondre au juste besoin opérationnel et à nos ambitions en matière d’influence », est-il expliqué.

S’agissant plus précisément des forces de présence et de souveraineté déployées dans les territoires d’outre-Mer, le plan souligne qu’elles « offrent à la France une capacité d’influence, d’autonomie, d’appréciation de situation et d’action dans les zones d’intérêt stratégiques. » Or, précise le plan, ce réseau a désormais « vocation à s’ouvrir aux Européens. »

Seconde priorité : disposer d’armées « robustes, résilientes et entraînées » afin qu’elles puissent être en capacité d' »absorber le choc inhérent à tout type de confrontation armée », y compris dans les nouveaux espaces de conflictualité [cyber, espace, etc]. Et le tout en prenant en compte les nouveaux enjeux comme ceux relatifs à l’énergie ou à lutte informationnelle. Sur ce point, « l’EMA proposera un référentiel de préparation opérationnelle sur les domaines interarmées pour une mise en place en 2019, avec pour objectif d’adapter l’offre au juste besoin », précise le plan.

Cette efficacité opérationnelle repose également sur un Maintien en condition opérationnelle [MCO] performant des équipements. Plusieurs chantiers ont récemment été ouverts afin de réorganiser le MCO. Toutefois prévient le plan, « il conviendra de veiller à ce que le transfert à l’industrie d’une partie des responsabilités en matière de MCO soit sécurisé par un niveau d’exigence raisonnable et par un contrôle efficace. » Et d’insister : « Les contraintes de nature opérationnelle justifient la conservation de certaines compétences-socle en interne et appellent un juste équilibre entre capacités étatiques et industrielles pour répondre à l’ensemble des enjeux. »

La logistique est aussi un élément clé pour l’efficacité opérationnelle. Il s’agit de pouvoir compter sur une « chaîne logistique » capable « d’évaluer les besoins, d’assurer une gestion adaptée des stocks et de leur positionnement pour réduire et garantir les temps de livraison et de recomplétement. » Aussi, la rénovation de cette dernière devra être « pensée afin de garantir la capacité des armées à continuer à opérer en situation hautement dégradée. »

Enfin, le plan insiste sur la nécessité pour les armées de continuer à développer, valoriser et diversifier leur réseau d’alliance avec des partenaires responsables, volontaires et capables en Europe et au-delà » afin de « démultiplier l’efficacité stratégique. » Pour cela, l’une des trois stratégies « transverses » souligne « le rôle d’entraînement et d’influence » que la France « à assumer au sein de l’Otan » ainsi que l’implication des armées françaises dans la défense européenne tout en insistant sur les coopérations « dynamiques » au-delà de l’Europe et l’importance du multilatéralisme.

Le deuxième axe du plan stratégique du CEMA indique que les « armées françaises ont la responsabilité d’anticiper les évolutions du contexte géostratégique et sociétal pour être prêtes à agir dans leur environnement futur. » Et d’ajouter : « Ce travail veillera à respecter la cohérence du modèle qui fait sa résilience. » Pour cela, trois priorités ont été définies : anticiper « dans tous les domaines », disposer d' »équipements modernes, robustes et interopérables » et maîtriser les nouveaux espaces de confrontation. À ce sujet, on apprend qu’un commandement de l’espace devrait succéder, d’ici peu, à l’actuel commandement interarmées de l’espace…

Enfin, le dernier axe, intitulé « gagner ensemble » considère que « l’augmentation des ressources oblige les armées ». Par conséquent, il s’agit, d’ici 2021, de « créer les conditions d’un emploi optimisé des ressources et d’être en capacité de démontrer [leur]performance. » Ce qui suppose de « conforter la place des armées au cœur de la Nation » et de « créer un nouvel équilibre respectueux des principes qui garantissent l’efficacité des armées », via une « plus grande subsidiarité au sein des organisations et une relation de confiance avec les chefs de proximité. »

Pour atteindre ces objectifs, il est question de renforcer le lien « armée-nation », de faire en sorte que le commandement soit très attentif à la condition militaire, de rapprocher les « soutenus des soutenants », en donnant plus de latitude aux premiers ou encore de simplifier les procédures.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :