Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Sectumsempra

CPGE B/L, ESM de Saint-Cyr et Corps technique et administratif, des orientations compatibles ?

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Je suis actuellement en classe terminale de la série scientifique et je compte aller en CPGE B/L afin d'intégrer un IEP puis la haute fonction publique, mais l'Armée peut être une alternative intéressante car l'hypokhâgne B/L propose pour débouché l'ESM de Saint-Cyr. Mon objectif n'est pourtant pas de devenir officier de terrain car je n'en aurais ni les capacités ni la volonté, mais plutôt officier du Corps technique et administratif.

Ainsi, l'ESM de Saint-Cyr peut-il directement guider vers ce corps, et ce, sans passer par le terrain ?

La réponse à cette question m'est importante car en intégrant une CPGE B/L je ne compte pas poursuivre la pratique d'une deuxième langue vivante car j'ai un retard beaucoup trop grand en allemand qui ne me sera que préjudiciable, aussi bien sur le plan moral que scolaire. Or, si je compte rejoindre l'ESM, il est nécessaire de passer l'épreuve orale de LV2 qui a un coefficient de 6 sur 54 au total.

Est-ce donc un pari risqué de miser sur d'autres matières où je pourrais avoir un avantage grâce à un renforcement du niveau en anglais et aux mathématiques de la B/L, au détriment de l'allemand ?

 

Je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à mes interrogations.

 

Sectumsempra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>> Découvrez notre TOP 8 des meilleures chaussures de running !

Bonjour sectumsempra,

Depuis 2012, il n'existe plus de recrutement direct pour le corps des OCTA et l'ESM n'a pas vocation à former des officiers spécialistes, à l'exception du 4ème Bataillon qui  forme des officiers sous contrats spécialistes (assimilés CTA),

Au cours de la carrière et selon certaines exceptions (exemple: réorientation, inaptitude au COA...), certains cyrards basculent dans le CTA, mais cela ne peut s'envisager dans la très grande majorité des cas qu'après un premier parcours d'officiers des armes sur le terrain.

Si tu n'as "ni les capacités, ni la volonté" d'être officiers des armes, je te conseille de ne pas tenter le concours tout simplement, tu risques de mal vivre ta scolarité dans tous les cas, on a la vocation ou on l'a pas!

Par contre si tu ambitionnes une carrière militaire d'officier, opte plutôt pour le concours de commissaires des armées après  tes études supérieures (IEP, droit, finances...), ou éventuellement comme je l'ai souligné plus haut un recrutement d'OSC/S en espérant une activation derrière, certaines spécialités mènent à des contrats plus longs ou plus courts.

Il faut que tu tiennes compte quand même que même si être un officier spécialiste ou des services n'est pas en apparence plus dur "physiquement et moralement" qu'être officiers des armes, tes supérieurs, tes pairs et tes subordonnés te verront avant tout comme un "officier" que comme un "spécialiste", ce qui en somme exige le même engagement en terme de savoir-être que tout autre officier.

Bien cordialement.

 

 

 

Modifié par DUG-RH
  • Like 1
  • Thanks 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour votre réponse qui m'éclaire les réalités du métier d'officier de carrière et sous contrat, surtout au sortir de l'ESM.

Il est en effet bien plus judicieux de ne pas intégrer l'école au vu de mes motivations qui ne veulent en aucun affronter le danger sur le terrain, pour le bien des hommes et pour le mien.

Toujours est-il qu'une carrière dans les services m'attirent toujours et le concours externe des commissaires des armées me semble intéressant après les études que j'envisage. Certes la part de responsabilité est aussi grande dans ce type de poste, mais elle n'a pas la même dimension.

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/03/2019 à 21:57, Sectumsempra a dit :

Toujours est-il qu'une carrière dans les services m'attirent toujours et le concours externe des commissaires des armées me semble intéressant après les études que j'envisage. Certes la part de responsabilité est aussi grande dans ce type de poste, mais elle n'a pas la même dimension.

Bienvenue d'abord.

Ensuite il n'y a pas que l'ESM qui forme des officiers : d'autres écoles forment des officiers spécialisés dans certains domaines en apparence moins "mili" (mais en apparence seulement). Poursuis tes recherches !


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...