Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Zeph

Peut on rentrer dans la police avec une peur du vide?

Messages recommandés

Bonjour tout le monde 

Bref je suis super motivé pour rentrer dans la police nationale (ou même la gendarmerie) j'adorerai y aller mais quelque chose me bloque j'ai une peur du vide et de tombé en hauteur assez énorme et ces la ou je pose une question es que je ne serais pas éliminé a cause de cette phobie , car aussi ce que j'adorerai faire ces rentrer dans une de ces unité spéciale comme le RAID ou le BRI tout ces qui est globalement dans le FIPN ou unité d’élite de la gendarmerie ,et en m'informent sur le recrutement j'ai vue que il y avait des test de hauteur...

 

Ducoup puis-je rentrer dans la Police ou la gendarmerie avec une peur du vide ? 

devrais-je essayait de battre cette peur du vide ?

ou même existent t'il des unité spéciale qui n'intervient pas en hauteur (corde,Hélicoptère,etc) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
>> Nouveau : Comparatif barres de traction !!!

Je n'en sais fichtre rien. Mais si on les qualifie de "spéciales" c'est logiquement parce qu'elles sont entraînées et rompues aux interventions "hors normes". Donc tout naturellement, la grappe est maîtrisée. Les tyroliennes et autres câbles aussi, comme les gouttières. Sans oublier les descentes "schuss" sur les façades d'immeubles, jambes perpendiculaires et tête tournée vers le sol (= donc, le vide).

spacer.png

BTX

  • Haha 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Scientifiquement, le vide n'existe pas sur Terre... Il est généralement composé de différents gaz comme "l'air".

Donc aucune raison d'avoir peur, non ?

Le meilleur moyen de vaincre sa peur du vide c'est de l'affronter... Je reste persuadé que comme beaucoup de phobie, on ne l'a perd vraiment jamais mais on l'outrepasse !

Pour le reste BTX a très bien résumé le terme "spéciale" ahaha !

  • Like 2

"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de vos réponse sa m'aide beaucoup je pense que je vais essayer de dépassé cette peur du vide et la peur de tomber dans le vide et un peu plus m'informer sur les recrutement  

 

 

Modifié par Zeph
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

No stress...

La "peur du vide" n'est rien d'autre que l'expression de l'instinct de conservation.

Lors de votre instruction, vous apprendrez à surmonter en toute confiance des parois, coupures, passages "aériens", et autres descentes en rappel...

Ayez confiance en vos instructeurs et en vos capacités... (Que vous ne soupçonnez sans doute même pas !)

En avant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Zeph a dit :

Merci de vos réponse sa m'aide beaucoup je pense que je vais essayer de dépassé cette peur du vide et la peur de tomber dans le vide et un peu plus m'informer sur les recrutement  

 

 

Tu n'as que 16 ans, tu as le temps de vaincre cette peur tout à fait sans motif.

Je sais que ce n'est pas avec des arguments raisonnables qu'on t'aidera, alors je te conseille de la vaincre, cette peur, en l'affrontant volontairement


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas avoir honte d'aller voir un psychologue pour régler le problème,  des programmes sur le comportement donnent de bons résultats pour vaincre cette phobie car c'est handicapant dans la vie. C'est encore facile (quoi que) d'esquiver les situations dans une vie classique mais que se passera t'il en situation de police ? Attention,  je ne parle pas d'être en situation comme sur une intervention au RAID parce que là c'est sûr que vous serez confronté à votre phobie rien qu'aux tests, mais sur des interventions comme il y en a dans un service classique. Bien que rien ne vous empêchera de rentrer dans la police si vous ne dites rien lors du concours (ce qui voudra  dire que vous devrez mentir aux questionnaires et vous mettre en faute), il faut bien se rendre compte que vous pourrez vous mettre personnellement ainsi que vos futurs équipiers en danger si vous ne pouvez pas gérer cette peur. Comme je ne vais pas énumérer toutes les situations que peuvent rencontrer les policiers "lambda" je vous invite à  gérer votre soucis avant le concours. La solution évoquée par certains de régler le problème soi même, ce qui implique souvent de se mettre en situation de sur-exposition volontaire n'est pas sans risques  la plupart du temps contre-productif. Je ne dis pas que ce n'est pas possible puisque je suis passé par là mais l'adolescence et tous ses profonds changements physiques et psychologiques aussi,  ce qui change pas mal la donne je pense. En tous cas, même si cela ne s'est pas fait en un jour,   croyez bien qu'on peut bien passer de la peur de monter sur une chaise (oui oui vraiment) à une gestion lucide au dessus du vide pour parlementer avec un suicidaire en équilibre à 40 m de haut.  Et je pourrai aussi évoquer de multiples situations clairement parfois limites qui n'existaient même pas dans mes rêves de gosses. En conclusion rien n'est grave mais je vous conseille une approche progressive et accompagnée par un professionnel qui est la solution la plus adaptée. Bon courage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ayez en tête que "la peur", est d'abord l'expression animale de votre instinct de conservation, de la conscience d'un risque par votre intelligence... (Sans intelligence ou conscience, pas de peur : juste des actions irraisonnées ou aveugles.. Donc dangereuses eu égard à la mission !)

Pour dominer cette peur paralysante, il est nécessaire de vous confronter à l'élément en question. Dans le cas d'une "peur du vide", les ateliers de corde, escalade, rappel, sont une bonne thérapeutique : appréhender "physiquement" l'élément permets de court-circuiter l'éventuel "psychotage" du mental, et de se libérer des appréhensions irraisonnées.

Modifié par dragunov
Explicitation..
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé de n'avoir pas répondu plus tôt mais j'avais besoin de réfléchir du-coup merci pour vos réponse elle m’apporte beaucoup j'avais peur que c’était une peur impossible a battre ou même que au recrutement si tu signalé ta peur bah il te fessait partir comme ça voir même que c’était pas normale d'avoir peur comme ça du vide,du-coup je vais tenté de battre cette peur.

Aussi une autre question ces a la gendarmerie ou la police que les instructeurs m'aideront a battre cette peur 

Modifié par Zeph

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Zeph a dit :

Désolé de n'avoir pas répondu plus tôt mais j'avais besoin de réfléchir du-coup merci pour vos réponse elle m’apporte beaucoup j'avais peur que c’était une peur impossible a battre ou même que au recrutement si tu signalé ta peur bah il te fessait partir comme ça voir même que c’était pas normale d'avoir peur comme ça du vide,du-coup je vais tenté de battre cette peur.

Aussi une autre question ces a la gendarmerie ou la police que les instructeurs m'aideront a battre cette peur 

Travaillez avant car il faut du temps et ce n'est pas une fois rentré qu'il faudra y penser,  ensuite tout dépend de ce qu'on vous demandera d'y faire. Pensez quand même qu'on ne combat pas une phobie en 5'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, SG5375 a dit :

Travaillez avant car il faut du temps et ce n'est pas une fois rentré qu'il faudra y penser,  ensuite tout dépend de ce qu'on vous demandera d'y faire. Pensez quand même qu'on ne combat pas une phobie en 5'

Pourquoi ne pas consulter un ou une psy "avant" : c'est eux les spécialistes des peurs sans raison !
Ce n'est pas une honte de les consulter


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Levy Pierre a dit :

Pourquoi ne pas consulter un ou une psy "avant" : c'est eux les spécialistes des peurs sans raison !
Ce n'est pas une honte de les consulter

Voir mon premier message, c'était mon 1er conseil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, SG5375 a dit :

Voir mon premier message, c'était mon 1er conseil

J'ai été trop rapide à réagir ! Mille excuses !


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Levy Pierre a dit :

J'ai été trop rapide à réagir ! Mille excuses !

Pas de problèmes. Mais la légitime défense ne sera pas retenue pour ce tir trop rapide:):). Bonne soirée 

Modifié par SG5375

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/04/2019 à 20:40, Zeph a dit :

Bonjour tout le monde 

Bref je suis super motivé pour rentrer dans la police nationale (ou même la gendarmerie) j'adorerai y aller mais quelque chose me bloque j'ai une peur du vide et de tombé en hauteur assez énorme et ces la ou je pose une question es que je ne serais pas éliminé a cause de cette phobie , car aussi ce que j'adorerai faire ces rentrer dans une de ces unité spéciale comme le RAID ou le BRI tout ces qui est globalement dans le FIPN ou unité d’élite de la gendarmerie ,et en m'informent sur le recrutement j'ai vue que il y avait des test de hauteur...

 

Du coup puis-je rentrer dans la Police ou la gendarmerie avec une peur du vide ? 

devrais-je essayait de battre cette peur du vide ?

ou même existent t'il des unité spéciale qui n'intervient pas en hauteur (corde,Hélicoptère,etc) ?

Yop,

au recrutement non, ensuite en ce qui concerne la gendarmerie en tout cas tu as un passage à Saint Astier avec un petit parcours aérien, c'est pas le CNEC non plus. Mais c'est pas éliminatoire, tu as aussi le monté de corde (5m) et le parcours du combattant et donc quelques obstacles hauts et tu as une note sur ces épreuves.

Tu peux travailler sur ta peur, limite tenter l’hypnose. Sinon si c'est vraiment une peur incommensurable, la Police ça sera moins traumatisant niveau scolarité, mais si tu as la pétoche à faire le Hussard sur le toit à 5 mètres du sol, tu peux faire une croix sur les unités que tu cites.

 

Modifié par Asta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est bien une peur ou une appréhension du vide ( différente du vertige qui lui est d'origine physique ) ça se travaille .perso j'avais des appelés fusiliers qui avaient la pétoche aux séances de rappels et cordes lisses . On les a pas poussé de l'helico ou sur la paroi à 100m comme ça . Le premier rappel était a deux m du sol.on leur faisait un "sec " a un mètre du sol pour tester l'efficacité des différents moyens de sécurité .petit a petit on montait de m en m .et tous ont fini par réaliser les rappels a grande hauteur et autres cordes lisses (qui étaient la carotte ). 

Franchis les portes d'un club d'escalade et explique leur ton souci . 

Pour le côté psy oui car certainement quelque chose t'a bloqué un jour . Perso j'avais deux phobies : l'eau et voir un mort ..j'ai fini fusilier marin et infirmier ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je pense que je vais essaye de travailler sur ma peur du vide mais après plus je réfléchir plus je pense que ces unité ne sont peut être pas fait pour moi (BRI,RAID,GIGN)ou tout les autre unité utilisant le rappel mais je vais continué a bossé sur ma peur du vide 

 

aussi merci des réponse 

Le 19/05/2019 à 11:32, sako a dit :

Si c'est bien une peur ou une appréhension du vide ( différente du vertige qui lui est d'origine physique ) ça se travaille .perso j'avais des appelés fusiliers qui avaient la pétoche aux séances de rappels et cordes lisses . On les a pas poussé de l'helico ou sur la paroi à 100m comme ça . Le premier rappel était a deux m du sol.on leur faisait un "sec " a un mètre du sol pour tester l'efficacité des différents moyens de sécurité .petit a petit on montait de m en m .et tous ont fini par réaliser les rappels a grande hauteur et autres cordes lisses (qui étaient la carotte ). 

Franchis les portes d'un club d'escalade et explique leur ton souci . 

Pour le côté psy oui car certainement quelque chose t'a bloqué un jour . Perso j'avais deux phobies : l'eau et voir un mort ..j'ai fini fusilier marin et infirmier ...

 

Le 01/05/2019 à 21:37, Asta a dit :

Yop,

au recrutement non, ensuite en ce qui concerne la gendarmerie en tout cas tu as un passage à Saint Astier avec un petit parcours aérien, c'est pas le CNEC non plus. Mais c'est pas éliminatoire, tu as aussi le monté de corde (5m) et le parcours du combattant et donc quelques obstacles hauts et tu as une note sur ces épreuves.

Tu peux travailler sur ta peur, limite tenter l’hypnose. Sinon si c'est vraiment une peur incommensurable, la Police ça sera moins traumatisant niveau scolarité, mais si tu as la pétoche à faire le Hussard sur le toit à 5 mètres du sol, tu peux faire une croix sur les unités que tu cites.

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tâchez de vous rapprocher d'un club de votre région équipé d'un mur d'escalade.

Et exposez vos appréhensions, toutes naturelles, aux animateurs.

Nul doute que le contact du matériel, l'apprentissage de la sécurité, la découverte des techniques élémentaires feront disparaître une grande part de vos appréhensions.

Tot dret !  :default_happy:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Zeph : où en êtes-vous de vos réflexions et "appréhensions" bien naturelles ?

Affrontez-vous désormais du 7+ les doigts dans le nez ? 😀

 

(Je plaisante à dessein, sachant que 95% des psychotages face au vide sont résolus par l'expérience, et un petit boost de confiance en soi : le rôle des instructeurs, des cadres, et de tous les camarades ! Tous unis pour le bien commun...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...