Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Zeph

Peut on rentrer dans la police avec une peur du vide?

Messages recommandés

Bonjour tout le monde 

Bref je suis super motivé pour rentrer dans la police nationale (ou même la gendarmerie) j'adorerai y aller mais quelque chose me bloque j'ai une peur du vide et de tombé en hauteur assez énorme et ces la ou je pose une question es que je ne serais pas éliminé a cause de cette phobie , car aussi ce que j'adorerai faire ces rentrer dans une de ces unité spéciale comme le RAID ou le BRI tout ces qui est globalement dans le FIPN ou unité d’élite de la gendarmerie ,et en m'informent sur le recrutement j'ai vue que il y avait des test de hauteur...

 

Ducoup puis-je rentrer dans la Police ou la gendarmerie avec une peur du vide ? 

devrais-je essayait de battre cette peur du vide ?

ou même existent t'il des unité spéciale qui n'intervient pas en hauteur (corde,Hélicoptère,etc) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je n'en sais fichtre rien. Mais si on les qualifie de "spéciales" c'est logiquement parce qu'elles sont entraînées et rompues aux interventions "hors normes". Donc tout naturellement, la grappe est maîtrisée. Les tyroliennes et autres câbles aussi, comme les gouttières. Sans oublier les descentes "schuss" sur les façades d'immeubles, jambes perpendiculaires et tête tournée vers le sol (= donc, le vide).

spacer.png

BTX

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Scientifiquement, le vide n'existe pas sur Terre... Il est généralement composé de différents gaz comme "l'air".

Donc aucune raison d'avoir peur, non ?

Le meilleur moyen de vaincre sa peur du vide c'est de l'affronter... Je reste persuadé que comme beaucoup de phobie, on ne l'a perd vraiment jamais mais on l'outrepasse !

Pour le reste BTX a très bien résumé le terme "spéciale" ahaha !


«Celui qui tient les hauteurs, tient les vallées»

 

 

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Merci de vos réponse sa m'aide beaucoup je pense que je vais essayer de dépassé cette peur du vide et la peur de tomber dans le vide et un peu plus m'informer sur les recrutement  

 

 

Modifié par Zeph
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

No stress...

La "peur du vide" n'est rien d'autre que l'expression de l'instinct de conservation.

Lors de votre instruction, vous apprendrez à surmonter en toute confiance des parois, coupures, passages "aériens", et autres descentes en rappel...

Ayez confiance en vos instructeurs et en vos capacités... (Que vous ne soupçonnez sans doute même pas !)

En avant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a 17 heures, Zeph a dit :

Merci de vos réponse sa m'aide beaucoup je pense que je vais essayer de dépassé cette peur du vide et la peur de tomber dans le vide et un peu plus m'informer sur les recrutement  

 

 

Tu n'as que 16 ans, tu as le temps de vaincre cette peur tout à fait sans motif.

Je sais que ce n'est pas avec des arguments raisonnables qu'on t'aidera, alors je te conseille de la vaincre, cette peur, en l'affrontant volontairement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il ne faut pas avoir honte d'aller voir un psychologue pour régler le problème,  des programmes sur le comportement donnent de bons résultats pour vaincre cette phobie car c'est handicapant dans la vie. C'est encore facile (quoi que) d'esquiver les situations dans une vie classique mais que se passera t'il en situation de police ? Attention,  je ne parle pas d'être en situation comme sur une intervention au RAID parce que là c'est sûr que vous serez confronté à votre phobie rien qu'aux tests, mais sur des interventions comme il y en a dans un service classique. Bien que rien ne vous empêchera de rentrer dans la police si vous ne dites rien lors du concours (ce qui voudra  dire que vous devrez mentir aux questionnaires et vous mettre en faute), il faut bien se rendre compte que vous pourrez vous mettre personnellement ainsi que vos futurs équipiers en danger si vous ne pouvez pas gérer cette peur. Comme je ne vais pas énumérer toutes les situations que peuvent rencontrer les policiers "lambda" je vous invite à  gérer votre soucis avant le concours. La solution évoquée par certains de régler le problème soi même, ce qui implique souvent de se mettre en situation de sur-exposition volontaire n'est pas sans risques  la plupart du temps contre-productif. Je ne dis pas que ce n'est pas possible puisque je suis passé par là mais l'adolescence et tous ses profonds changements physiques et psychologiques aussi,  ce qui change pas mal la donne je pense. En tous cas, même si cela ne s'est pas fait en un jour,   croyez bien qu'on peut bien passer de la peur de monter sur une chaise (oui oui vraiment) à une gestion lucide au dessus du vide pour parlementer avec un suicidaire en équilibre à 40 m de haut.  Et je pourrai aussi évoquer de multiples situations clairement parfois limites qui n'existaient même pas dans mes rêves de gosses. En conclusion rien n'est grave mais je vous conseille une approche progressive et accompagnée par un professionnel qui est la solution la plus adaptée. Bon courage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :