Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Futurosc36

Différence entre deux spécialités

Messages recommandés

Bonjour à tous après avoir rencontré un Conseiller en recrutement qui m'a présenté les métiers du renseignement qui m'intéressent énormément je voulais savoir tout simplement quelle étaient les différence entre la spécialité renseignement état-major et analyste ? Et où est-il possible de trouver une liste des possibilités d'affectation pour ces deux spécialité ? Bonne journée à tous. Cordialement, Futurosc36. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>> Découvrez notre TOP 8 des meilleures chaussures de running 2020 !

Très schématiquement :

"Rens Etat-Major" : niveau tactique. Assurer en temps réel à l'échelon de commandement, un "point de situation" sur les opérations en cours, et leur évolution probable à court terme. Maîtrise des capacités opérationnelles des unités AMI/ENI, et de leur modes d'engagement connus ou potentiels...

"Analyste" : niveau stratégique. Apporter au commandement une expertise géo-stratégique sur l'environnement des opérations, incluant les aspects géographiques, historiques, sociaux, économiques, politiques...

§§

Dans les deux cas : pas de place pour l'approximation, l'idéologie, ou l'amateurisme.

Le "Rens", c'est la source de la décision. Qui induira ensuite l'engagement des unités sur le terrain...

L'exigence, c'est l'excellence obligée.

 

Modifié par dragunov

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, dragunov a dit :

Très schématiquement :

"Rens Etat-Major" : niveau tactique. Assurer en temps réel à l'échelon de commandement, un "point de situation" sur les opérations en cours, et leur évolution probable à court terme. Maîtrise des capacités opérationnelles des unités AMI/ENI, et de leur modes d'engagement connus ou potentiels...

"Analyste" : niveau stratégique. Apporter au commandement une expertise géo-stratégique sur l'environnement des opérations, incluant les aspects géographiques, historiques, sociaux, économiques, politiques...

§§

Dans les deux cas : pas de place pour l'approximation, l'idéologie, ou l'amateurisme.

Le "Rens", c'est la source de la décision. Qui induira ensuite l'engagement des unités sur le terrain...

L'exigence, c'est l'excellence obligée.

 

D'accord merci de votre réponse, savez-vous si les affectations hors régiments de transmissions pour les analystes différent beaucoup ? Savez-vous vous aussi si les analystes sont placés au niveau stratégique ils officient en régiment alors les personnels du renseignement d'état major eux officient en état major alors qu'il se trouve au niveau tactique. 

Modifié par Futurosc36

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma succinte description ci-dessus des fonctions d' "Analyste" ne concerne pas le volet "technique", (tel que "analyse signal", "analyse image", "analyse sat", etc..), mais plutôt le niveau d'expertise géo-strat', qui ne concerne évidemment pas de jeunes postulants..

De vous a-t-on présenté au juste ? Avez-vous rencontré ce "conseiller en recrutement" dans un CIRFA ?

Modifié par dragunov

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, dragunov a dit :

Ma succinte description ci-dessus des fonctions d' "Analyste" ne concerne pas le volet "technique", (tel que "analyse signal", "analyse image", "analyse sat", etc..), mais plutôt le niveau d'expertise géo-strat', qui ne concerne évidemment pas de jeunes postulants..

De vous a-t-on présenté au juste ? Avez-vous rencontré ce "conseiller en recrutement" dans un CIRFA ? 

La plupart des métiers du renseignement en insistant sur renseignement état-major étant celui qui en description m'attire le plus. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Q. " quelle étaient les différence entre la spécialité renseignement état-major et analyste ?".

R. Sujet déjà traité.

Extrait de l'INSTRUCTION N° 731/DEF/RH-AT/BPMF/DS relative au domaine de spécialités renseignement et à la formation individuelle de spécialité du personnel militaire du domaine de spécialités renseignement du 21 mai 2015 =

" Les métiers du renseignement d’état-major concernent le personnel chargé de la planification de la manoeuvre du renseignement, de l’exploitation des informations, de la production et de la diffusion du renseignement.

 Pour ce qui est de la fonction d’ « analyste » (terme générique) on peut la retrouver tout aussi bien dans le  renseignement d’origine électromagnétique et guerre électronique, dans le traitement de renseignement de sources humaines, dans les métiers de l’imagerie et de la géographie, comme dans les métiers relatifs aux relations internationales.".

 

Perso, j'ai le plus souvent croisé des sous-officiers analystes, à l'exception du domaine des RI, que des officiers.

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...