Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Kurt

FS et Sport de combat

Messages recommandés

Bonjour, comme précisé dans ma présentation j'envisage d'intégrer le 1er rpima et je pratique différents sports de combat en plus du crossfit depuis déjà deux ans maintenant. 

Globalement pendant la semaine je m'entraîne 2 ou 3 fois par jour sauf le dimanche, crossfit le matin pendant 1h30 environ et un type de boxe le soir pendant 1h30 ou 2h Dans la semaine, j'ai toujours 3 séance de boxe thaï, et 2 de chaque pour kickboxing K1 et anglaise) en plus de ça j'ai entre 3 et 4 séances de Luta Livre par semaine qui sont calés soit au milieu de la journée quand j'ai pas cours soit le matin surtout le week end d'ailleurs). Je suis conscient que ça peut paraître énorme en terme de volume mais je récupère très vite donc je ne me suis jamais blessé et j'ai toujours progressé plus ou moins rapidement. En l'espace de deux ans j'ai fait 9 combats amateurs (K1 et Muay thaï) et je n'ai perdu qu'une seule fois. 

Alors pourquoi je vous dis tout ça : j'espère un jour ou l'autre combattre professionnellement en MMA cependant je n'ai pas encore commencé l'entrainement spécifique pour cette discipline, c'est prévu pour dans 2 ans sachant que je m'engage l'année prochaine vers mars 2020 pour l'incorporation de septembre 2020 si possible et la formation dure presque 1 an je crois. Donc ma question est : selon vous est-il possible d'être un opérateur des forces spéciales et de faire des combats pro de MMA en même temps ? (sauf en cas de déploiement ou missions bien sûr). Je pense que hors déploiement il m'est possible de m'entrainer une fois tôt le matin puis faire le sport du matin avec le régiment et une fois le soir mais en déploiement je n'en ai aucune idée. Je suppose que la plupart des missions se déroule de nuit donc hors entrainement pendant la journée il me serait possible de bosser si j'ai accès à une salle avec matelas et matos ?

Tout ce que je dis là est purement théorique, je m'inspire de Tim Kennedy ancien combattant pro de L'UFC qui était un green beret (army sf) pendant son temps dans l'active même si il a fait la majeure partie de ses combats en étant instructeur dans la garde nationale.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Tu auras peu de temps pour toi les premières années et d'autres activités sportives a pratiquer. Les sports de combats sont loin d'être une priorité

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

C'est sûr que ce n'est pas un handicap d'être aguerri en sports de combat :), mais clairement il va falloir bien penser que la formation fs est très exigeante techniquement, physiquement et psychologiquement, et la suite aussi, alors l'entraînement et les compétitions va falloir les mettre de côté malheureusement pour un petit moment. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Kurt..

Votre motivation à parfaire vos capacités quant à l'éventualité d'un combat "corps-à-corps" est non seulement positive, mais aussi à encourager : persistez !

Au-delà..

Les compétences d'un "opérateur FS", vont bien au-delà, (très, très au-delà même...), de ces simples capacités d'assurer, 'a minima', son intégrité physique en situation hostile de basse intensité...

§§

Je ne saurais que vous encourager à maintenir et augmenter encore vos capacités physiques, qui sont la base de référence "toutes affectations confondues"..

§§

Au-delà..

Vous envisagez de postuler à une unité 'FS', et non des moindres : le 1er RPIMa !

Ayez conscience que là-bas "la barre est haute"...

(Très haute en fait, en raison de la pléthore de candidats 'FS'...)

 

Je réitère "l'éternelle question", (posée X fois/semaine aux postulants FS..)

Quelle est votre motivation à postuler aux F.S. ? :default_happy: ...

(Aucun tabou ici : que des camarades bienveillants, et attentifs aux espoirs de leurs jeunes homologues, quels que soient leur statut ou spécialité...)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Merci de vos réponses, je suis conscient de l'engagement conséquent que demande les forces spéciales qui plus est le 1er RPIMa et j'ai donc décidé de me concentrer sur cet objectif dans un premier temps en mettant de côté les sports de combat si nécessaire, je suis persuadé d'avoir ma place au sein des forces armées et je compte bien en faire mon métier. 

Il y a 17 heures, dragunov a dit :

Kurt..

Votre motivation à parfaire vos capacités quant à l'éventualité d'un combat "corps-à-corps" est non seulement positive, mais aussi à encourager : persistez !

Au-delà..

Les compétences d'un "opérateur FS", vont bien au-delà, (très, très au-delà même...), de ces simples capacités d'assurer, 'a minima', son intégrité physique en situation hostile de basse intensité...

§§

Je ne saurais que vous encourager à maintenir et augmenter encore vos capacités physiques, qui sont la base de référence "toutes affectations confondues"..

§§

Au-delà..

Vous envisagez de postuler à une unité 'FS', et non des moindres : le 1er RPIMa !

Ayez conscience que là-bas "la barre est haute"...

(Très haute en fait, en raison de la pléthore de candidats 'FS'...)

 

Je réitère "l'éternelle question", (posée X fois/semaine aux postulants FS..)

Quelle est votre motivation à postuler aux F.S. ? :default_happy: ...

(Aucun tabou ici : que des camarades bienveillants, et attentifs aux espoirs de leurs jeunes homologues, quels que soient leur statut ou spécialité...)

 

 

 

Pour vous répondre Dragunov, je ne saurais vous expliquez mes motivations avec des mots autre que le gout de l'effort et du risque, gout de la camaraderie tout cela additionné à une envie constante d'évolution et d'élitisme. Au delà de ça, certaines épreuves que j'ai pu traverser ont forgé ma personnalité, personnalité que je pense adéquate aux si prestigieuses forces spéciales. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Conscience du risque, volontarisme dans l'effort, souci permanent de la camaraderie ne sont pas spécifiques aux Forces Spéciales...

Ce qui les caractérise davantage serait: allant, combativité, intelligence de situation, adaptabilité, résistance au stress, endurance physique et psychique, souci absolu de l'exécution de la mission et de la préservation de ses camarades...

Ceci dans un contexte "no doubt, no fault, no fail".. On ne joue plus à ce niveau !

C'est pourquoi la sélection est si drastique : pas de touristes, pas de demi-convaincus, non plus que de "fragiles".. Juste "des hommes sûrs", sur qui compter.

Modifié par dragunov
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :