Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

L’armée de Terre a finalement obtenu une nouvelle tenue de sport pour ses soldats

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2019/06/23/larmee-de-terre-a-finalement-obtenu-une-nouvelle-tenue-de-sport-pour-ses-soldats/

tenue-sport-20190623.jpg

C’était l’une des priorités du général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT] : obtenir une nouvelle tenue de sport pour ses soldats.

Le sujet pouvait sembler anodin, au regard, par exemple, des enjeux du programme SCORPION, de l’innovation ou encore du Maintien en condition opérationnelle [MCO] des matériels. Mais pas pour le général Bosser, pour qui la tenue de sport était aussi une « tenue de préparation opérationnelle. »

« C’est celle avec laquelle on travaille l’endurance au quartier le matin, ou lors des séances de sport, celle avec laquelle on pratique les sports collectifs », fit valoir le CEMAT, lors de ses auditions parlementaires.

Or, avait encore fait remarquer le général Bosser, « la tenue de sport de l’armée de terre a plus de vingt ans » et elle est « décalée par rapport aux standards civils ».

« Tous les équipements sportifs actuels sont à l’opposé des nôtres, qu’il s’agisse de la matière ou de la coupe. En effet, 90 % des jeunes Français font aujourd’hui du sport avec des shorts arrivant à mi-cuisses. L’armée de Terre est la seule à avoir des shorts que je ne qualifierai pas et qui de surcroît ne conviennent absolument pas aux filles puisqu’ils sont fendus presque jusqu’à la hanche. Aussi les filles portent-elles des tenues différentes de celles des garçons, ce qui n’est pas une bonne chose », avait encore plaidé le CEMAT.

Et ses arguments firent mouche auprès des parlementaires. Ainsi, en octobre dernier, à l’occasion des débats portant sur le projet de loi de finances 2019, les députés Thomas Gassilloud et Sereine Mauborgne déposèrent un amendement pour financer, à hauteur de 15 millions d’euros, l’acquisition de nouvelles tenues de sport pour l’armée de Terre, en diminuant les crédits alloués à la communication.

« Contrairement à un fusil d’assaut ou à un treillis qui n’ont pas d’équivalents civils, le militaire peut comparer sa tenue de sport avec celles de la gamme commerciale. Renouveler les tenues de sport serait un signe supplémentaire, tangible, immédiat, de considération, pour l’ensemble des soldats de l’armée de Terre, quelle que soit leur ancienneté, leur grade, leur arme ou l’opération dans laquelle ils sont engagés », expliquèrent les deux députés dans leur exposé des motifs.

Seulement, lors des débats, cet amendement fut retiré après une réponse faite par Florence Parly, la ministre des Armées, laquelle prit l’engagement d’apporter une « réponse à cette question dès que possible », même si sa priorité allait aux équipements devant améliorer la protection et la sécurité des combattants.

Visiblement, le dossier a avancé plus vite qu’attendu. En effet, à l’occasion de la Journée nationale des blessés de l’armée de Terre, le 22 juin, Mme Parly a annoncé l’arrivée de ces nouvelles tenues de sport réclamées par le général Bosser.

« Les nouvelles tenues de sport arrivent bientôt dans l’armée de Terre! Plusieurs milliers livrées dès septembre », a assuré la ministre, via Twitter.

De son côté, y voyant une « réelle amélioration pour nos soldats », le CEMAT s’est félicité d’une « avancée simple mais à hauteur d’homme dans la lignée de la LPM [Loi de programmation militaire, ndlr] ».

Sur la photographie diffusée à cette occasion, ces « tenues de sport rénovées » [pour reprendre l’expression du CEMAT] sont fournies par l’équipementier italien Errea, qui, a priori, a dû faire une proposition plus intéressante que ses concurrents français, tels le Coq Sportif ou Hungaria.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :