Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
Greg01

Un objectif deux chemins

Messages recommandés

Bonjour ,

J'espère ne pas me tromper de catégorie de post...J'en serai confus .

Alors voilà l'affaire . Aussi loin que je  puisse me rappeler , j'ai toujours voulu devenir légionnaire . j'ai  16 ans je rentre en terminale et les inscriptions parcour sup se font en décembre vous comprendrez pourquoi je dit ca bientôt .

L'Aventure  avec un grand A , le prestige ,le métier des armes , de la camaraderie et des valeurs voilà les principales raisons. Et puis une certaine envie de "quitter" la société civile sans pour autant jouer au misanthrope chevelu...Bouger quoi . Et paradoxalement je ne suis absolument pas hermétique a l'idée d'un engagement éventuel dans l'armée régulière dont certains régiments font rêver  comme le 8 RPIMA , le 27 BCA ou le 2 RH .

Bon après , l'aventure peut être remplacé par un balai et une serpillière , je ne me fais pas d'illusions non plus ...Le temps des canons de Navarrone est terminé...

Niveau physique je pratique la musculation (je préfère dire cross training je laisse le culturisme à d'autres ) , de la boxe anglaise ( 3X par semaine) et je m'entraine personnellement en natation et en course à pied a raison de deux fois par semaine . Entrainé par un pompier de Paris à la section des jeunes sapeurs pompiers courir devient très vite plus facile!

Bref.Je songe sérieusement à un engagement a la légion étrangère après le bac .

Mais avec un bac STMG (que j'ai choisis par passion pour les matières économiques )et niveaux zéro en étude est ce prudent   pour une éventuelle reconversion ou un rattage complet au recrutement ? Peut ont espérer accéder au corps des officier à la légion ?

Mais paradoxalement , par passion de la culture et de l'école ( bon , hors scientifique ) si je poursuivais sagement des études j'irai au bout d'un master qui me permettrai alors de passer OST et rejoindre la légion .Enfin ca c'est sur le papier . Même si une double licence histoire-science po avec un master en relations internationales pourrait être réellement avantageux...Je ne songe pas à cette voit de concours par hasard car cet projet me semble très sérieux .

Voilà je m'en remet à vos avis  et à vos questions , pardonnez moi ce long récit  .

Greg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.legionetrangere.fr/

Cérémonie du 13 juillet 2019 au Sénat

14_07_2.jpg

Cérémonie du 13 juillet 2019 au Sénat avec le futur Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre (CEMAT) le général Thierry Burkhard. Sur la photo prise dans le jardin du Sénat, de gauche à droite: le lieutenant-colonel Raphaël Oudot de Dainville, le général Thierry Burkhard, l’adjudant (er) Antoine Garcia, le médecin-chef Luc Aigle (fait chevalier de la Légion d’honneur), le général (2s) Rémy Gausserès, le général Hervé Gomart, le général (2s) Bruno Dary et le chef de bataillon Tanassiou (futur dircab du COMLE).

 

PS. Cristi TANASOIU était sergent à la CAC en 1995 et adjudant en 2000 au 2e REI. Après avoir réussi le concours OAEA, muté au 2e REP, il a commandé une compagnie et a été promu chef de bataillon (TE).

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Simple et efficace je comprend l'idée que vous avez en avançant  cet article. J'ai d'ailleurs vue un autre de votre commentaire sur cette même rubrique traitant sensiblement des études :) 

merci!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La légitimité d'un Chef, repose à 10% sur son grade, à 30% sur ses compétences techniques, et à 60% sur la confiance de ses subordonnés, plus axée sur l'expérience opérationnelle et les actions au quotidien..

Confiance des subordonnés qui découle des capacités d'empathie, d'intelligence de situation, de soutien positif, et de juste sévérité, pour l'élévation de tous, et avant tout le bien commun.

Un diplôme de Master abondera potentiellement les "10 et 30%"...

Restera à conquérir auprès de vos hommes, au travers d'épreuves partagées, votre légitimité de Chef.

Noble et gratifiante expérience, soyez-en convaincu !

 

 

("Lâchez-vous", sans questions existentielles sur vos capacités, est sans doute le meilleur conseil à suivre !)

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne peux que vous conseiller de continuer vos études et d'aller le plus loin possible. Ensuite libre à vous de faire valoir vos diplômes ou non lors d'un éventuel engagement à la LE (dans un premier temps).

On ne sait de quoi la vie est faite donc avoir ne nuit pas au contraire.

Je vais vous citer mon cas. J'ai bac +7. Mes diplômes m'ont permis de continuer dans l'armée dans le cadre de la réserve avec des opportunités de postes.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement mon parcours à été différent. Je n'ai atteint que le grade d'adjudant et dans le civil un bac +3 ..atteint après ma carrière militaire .ce jeune doit passer son bac pour être tranquille par la suite il est vrais .en plus il a le temps . Après son rêve est d'être légionnaire .Avoir un master le fera pas entrer dans la légion , les places sont chères a la sortie des écoles d'officiers .Et l'aventure légion doit commencer par Aubagne puis Castelnaudary.Comle l'a montré Btx on peut aussi monter en grade honorablement avec du travail et du courage . D'autant que le système de formation continue en France est tel qu'on peut suivre des études par la suite . De moins en moins nous verrons des gens faire quelques années d'études et faire le même métier toute leur carrière.  

je prend exemple de ma carrière a mes débuts . j'ai commencé matelot dans ma spécialité , et rien que ceux qui ont commencé maistrance ont loupé quelque chose pour moi .même s'ils font carrière par la suite ils n'auront pas le vrais parcours ;)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde n'arrive pas au grade d'adjudant, c'est un parcours tout à fait honorable.

Notre ami peut très bien rentrer à la légion comme étranger, et faire valoir par la suite si il le désire son diplôme. Après c'est un choix de vie.

Le travail de MDR, sous off et officier est différent, qu'elle est celui qui vous tente le plus? (question difficile). Si vous avez une idée foncez.

Votre choix sera le bon, car ce sera votre choix.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle que soit l'option choisie au départ, tâchez de ne pas la faire "par défaut"...

Et encore moins "de ne pas choisir", et laisser temps et opportunités vous échapper..

Décider, c'est vivre. Au risque de se planter ? Et alors ? On recommence sur une autre piste..

Comme le dis très justement Sako, avec du travail, du courage, et de l'intelligence de situation, on peut de nos jours en France progresser dans sa vie professionnelle, tant dans les Armées qu'en dehors.

Mais aussi se recycler, voire aborder un métier complètement différent..

Ecoutez vos aspirations du moment : ce sont celles qui vous conviennent aujourd'hui.

 

Demain est un autre jour...

 

Modifié par dragunov

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...