Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

kent30

Montre connectée à l'ENSOA

Messages recommandés

Bonjour,

Je ne sais pas si le sujet est dans la bonne rubrique, les montres GPS type Garmin multi-sport sont elles autorisée, conseillée ou même interdite à l'ENSOA ?

 

Merci d'avance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
>> Nouveau : Comparatif barres de traction !!!

Hello,

Réponse "à multiples détentes"...

1 - Le système GPS, est "comme chacun sait", basé sur une constellation de satellites géostationnaires, situés à...36 000 kms d'altitude, (pour être "géo-statio"...).

2 - Ce système est basé sur le basique principe de "triangulation" (amélioré par la multiplicité des satellites, en augmentant la précision "physique" (latitude, longitude, altitude) ; mais aussi sur la "base de temps", définie par une horloge atomique embarquée dans chaque satellite de la constellation GPS, qui coordonne l'ensemble de ceux-ci dans une même unité de temps. (Cela peut sembler anodin au fantassin : çà l'est beaucoup moins à l'intercepteur ou au missile de croisière...)

3 - S'agissant d'un signal radioélectrique, il est sensible aux conditions de propagation atmosphériques, de météo, de masques (reliefs, zones urbaines, couverture forestière), de perturbations (orages, neige, lignes THT), de brouillage (volontaire ou non), de puissance d'émission et de capacité de réception.. (en sous-sol, çà reçoit moins bien... :default_grin:)

4 - Comme tout greffon électronique, celui-ci exige sa pitance permanente d'électrons : si plus de piles ou de batterie, plus de GPS... (Et ce système de fait s'avère particulièrement gourmand, par sa propension à rechercher en permanence les satellites, ou les relais au sol pour optimiser sa position...) D'où une interdiction absolue de ne serait-ce qu'imaginer une panne de batterie...

:default_grin::):)...

Et c'est là où le Fantassin se marre...

Car avec une simple boussole Silva à dix balles, une carte de la zone, et 30mn de formation, n'importe quel mili digne de ce nom est en mesure de guider son unité, sans risque d'erreur, panne ou brouillage..

C'est là l'essence même, le concret, l'indéfectible, bref : toute l'âme et l'excellence pragmatique de l'ENSOA.

(Constamment citée en modèle à Saint-Cyr... C'est dire !)

§§

En tant que "vieux mili", et "ultra-trailer" du même accabit :

En cadre mili, l'intérêt supposé d'une montre GPS est de pouvoir afficher "en temps réel" la position de station, en coordonnées UTM de préférence, pour éviter les conversions hasardeuses en conditions difficiles...

En cadre sportif type ultra-trail, la donnée essentielle est celle des kilomètres parcourus/restant à parcourir... Etant mobile par essence, le trailer se moque de la position "instant T"...

§§

Je vous déconseille absolument le port d'une "montre GPS", quelle qu'elle soit, lors de votre formation à l'ENSOA !

Elle serait antinomique avec votre statut futur de Sous-Officier, commandant au plus près de la troupe sur le terrain, quelles que soient les conditions d'environnement.. (Autant dire que seulement imaginer devoir dépendre du GPS... C'est "échec mission" potentiel... Donc évidemment inacceptable. D'où formation "tradi" carte-boussole.. Insensible aux perturbations ! :)

Et dans le domaine sportif, rares sont les montres assurant une autonomie GPS de plus de 20h sans rechargement annexe par usb... (Mais bon, objectivement, vous ferez bien une petite pause de 20mn à un ravito sur un ultra... :default_happy:)

§§

En synthèse :

Tactiquement : c'est un parasite à votre formation militaire.

Sportivement : intérêt potentiel sur la distance parcourue, si dans les limites d'autonomie. (Sachant que, en ultra, quasi-personne n'emmène de carte, les coordonnées UTM ne sont d'aucun intérêt. Sauf appel de secours...)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de vos réponses ! J'ai compris le message : une montre incassable qui affiche l'heure suffira le reste je l'apprendrai 😉

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En somme, une montre gps simple pour le sport et la formation type garmin forerunner. Ca permettra un suivie et une évolution physique plus efficace.

Et plus tard en fonction de ta spé et de tes missions une montre GPS avec coordonnées etc...


"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, 

Je ne suis pas entièrement d'accord, nombreux sont ceux qui progressent grâce à leurs montres connectées. Je ne pense pas que le fait d'avoir une montre GPS empêche de s'appliquer et d'être bon en topo classique. Si vous vivez avec votre temps, vous serez un élément plus intéressant que le "vieux" qui refuse de s'adapter.

Il n'y a pas encore de politique officielle sur ce type d'appareil dans les écoles, donc ne vous gênez pas. Pour ma part je n'ai pas la force d'apprendre, je suis resté à la bonne vieille Casio G-Shock!

Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme les montres connectées font progresser : moi qui pratique pas mal la course a pied les données collectées sont super utiles pour comprendre et progresser.

Je pense aussi qu'il est important d'apprendre les méthodes "à l'ancienne" mais si on peut s'aider de ces nouvelles technologies c'est un plus.

Est-ce que certains on des retours d'expérience de comment sont équipé les militaires en régiment niveau horloge portative ? 😉

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins un peu tout le monde, il faut apprendre en mode dégradé. Car on sait jamais panne de batterie etc... Il faut savoir faire.

En compagnie de combat, on utilise du gps mili mais aussi du civil. 

Par contre le civil, reste soumis éventuellement au brouillage ou aux leurres.

Apres dans mon unité suivante, on etait beaucoup avec les montres gps qu'on complétait avec différents outils.

Encore une fois tout dépend de la mission et du théâtre. 

 

  • Like 2

"What is dead, May never die"

SEM 77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GPS a évidemment son utilité, et je suis le premier à l'utiliser !

MAIS : il s'agit ici de l'opportunité de l'utiliser lors d'un cursus ENSOA...

Dans ce cadre précis, il ne peut que parasiter l'apprentissage des fondamentaux de la topo, (orientation de la carte, observation du terrain, triangulation, navigation jour/nuit..)

Le GPS doit être "plus de confort, de rapidité, de source de données potentiellement utiles". Pas un substitut ou une béquille sans laquelle le soldat est démuni..

(Ce qui peut arriver très vite : simple panne de batterie, vallée encaissée masquant une partie du ciel, voire orage ou tempête de neige...qui dégradent sérieusement le signal)...

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui à la technologie et il ne faut pas opposer les jeunes qui seraient connectés aux anciens qui ne le seraient pas. Les outils modernes permettent de progresser et il n'y a pas que les jeunes qui s'en servent, par contre la différence énorme ce fait  souvent sur la connaissance des fondamentaux parce qu'à une époque les facilités informatiques n'existaient pas. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...