Aller au contenu
Forum militaire

Selon le ministère des Armées, Source Solde a été « déployé avec succès » dans la Marine nationale


Messages recommandés

http://www.opex360.com/2019/11/04/selon-le-ministere-des-armees-source-solde-a-ete-deploye-avec-succes-dans-la-marine-nationale/

 

bms-20120225.jpg

Si les nombreux dysfonctionnements du Logiciel unique à vocation interarmées de la solde [LOUVOIS] ont surtout affecté les militaires de l’armée de Terre, ceux de la Marine nationale n’ont pas été épargnés. Mais le phénomène a été contenu grâce au travail du Centre d’expertise des ressources humaines de la Marine [basé à Toulon ndlr].

En effet, selon le dernier rapport du député Jacques Marilossian, ce dernier a effectué, tous les mois, et en moyenne, « 3.000 analyses approfondies [en plus des analyses systématiques], 980 paiements partiels de sécurisation, 1 350 paiements particuliers de soutien sur demande des groupements de soutien des bases de défense, et 250 paiements annuels rectificatifs. »

Pour autant, même si la Marine « a su traiter les erreurs dans des conditions acceptables pour les marins, leur confiance envers l’administration du ministère en général s’est trouvée durablement érodée par suite de la crise de Louvois, ce qui ne peut pas être sans conséquences sur leur moral et, in fine, sur la fidélisation », a relevé le parlementaire.

Aussi, la « bascule » de la Marine nationale vers Source Solde, le successeur de Louvois, allait être regardée à la loupe. Pour rappel, ce logiciel a été développé par Sopra Steria sur la base du progiciel HR Access, sous l’égide de la Direction générale de l’armement [DGA].

Et sa mise en service a été décalée à plusieurs reprises. La Marine nationale aurait dû y être raccordée en 2017 : elle l’a finalement été deux ans plus tard, soit en juin 2019, avec des trésors de précaution.

« La ‘bascule de la Marine’ a été faite après 500.000 vérifications de solde », a indiqué M. Marilossian. Et Source Solde a « connu des tests et des opérations de vérification nettement plus poussées et plus intenses que les autres systèmes d’information », a-t-il ajouté.

En outre, avant la « bascule », Source Solde a été testé sur 250.000 bulletins de solde, que « le système traite toutes les nuits en huit heures seulement. » Il s’est aussi agi de le pousser dans ses limite, en simulant une revalorisation du point d’indice de la fonction publique avec effet rétroactif sur deux ans. Enfin des essais de « robustesse » ont également été conduits.

Lors de sa première audition au Sénat, en octobre, Isabelle Saurat, la nouvelle Secrétaire générale pour l’administration [SGA], fit part de « confiance » dans ce nouveau logiciel de paiement des soldes, tout en se gardant, toutefois, de crier victoire trop vite…

Finalement, les premiers pas de Source Solde ont été concluants. En effet, via un communiqué diffusé ce novembre, la ministre des Armées, Florence Parly, a salué la « bascule » de la Marine nationale vers le successeur de Louvois.

« Source Solde a été déployé avec succès dans la Marine nationale […] après différentes phases de vérification, de tests techniques. La solde de l’ensemble des 39.000 marins est désormais calculée par ce nouveau programme. C’est une première étape décisive dans le remplacement du logiciel Louvois », lit-on dans le communiqué de Mme Parly.

« La bascule vers le nouveau calculateur a été menée progressivement afin que la transition n’ait pas d’impact sur le versement et le montant des soldes des marins. Elle a bénéficié d’un dispositif d’accompagnement complet : ouverture d’un portail d’accès pour les militaires, information du personnel et formation des gestionnaires de ressources humaines de proximité », ajoute le texte.

Dans son rapport pour avis sur les crédits de la Marine nationale pour 2020, M. Marilossian a livré quelques précisions sur Source Solde. Ainsi, ce logiciel permet « aisément » de procéder régulièrement à des audits du système. Et sa « plus-value […] tient largement à sa base de contrôles et de rejet, mise en œuvre toutes les nuits lorsque le système intègre les données de gestion reçues dans la journée. »

Cependant, des reprises de soldes seront toujours d’actualité avec Source Solde… Mais seulement pour des cas bien particuliers et très peu nombreux. Le logiciel, explique le député, a été conçu « suivant une logique industrielle, avec des arbitrages pragmatiques assumés visant à s’assurer que l’immense majorité des cas est traitée de façon robuste. »

Ainsi, par exemple, la prime spécifique due aux militaires en poste au cabinet de la ministre est versée « manuellement » et non via Source Solde étant donné qu’il aura fallu « développer un module complexe pour peu de cas. »

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...