Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

HugoM16

ENSOA Renseignement État-Major

Messages recommandés

Bonjour, 

 

Je me permets d'ouvrir un nouveau sujet sur le thème. J'ai vu plusieurs sujets similaires mais aucun qui soit exhaustif. 

Je voulais tout d'abord en savoir un peu plus sur le poste de Renseignement État-Major. Mon conseiller m'a dit que cela consistait en gros à beaucoup de travail de synthèse car nous sommes supposés compiler des informations de différentes sources (renseignement humain, électromagnétique, satellite) et les traduire en une synthèse afin de la présenter à l'État-Major et ainsi appuyer sa décision. Pouvez-vous m'en dire plus là-dessus? 

Il semblerait également que la spécialité implique de partir en OPEX ou à l'étranger une fois par an minimum. Quid de la mobilité? 

Et enfin nous avons évoqué avec mon conseiller des postes ONU/OTAN possible. Je me dirai naturellement que ces postes sont très demandés et donc que la sélection y est rude, si quelqu'un en sait plus je suis également preneur! 

 

Merci pour vos réponses et n'hésitez pas à balancer ici tout autre renseignement sur la spécialité ou autre retex qui pourraient aider d'autres candidats ou moi-même. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah tu as bien résumer .. donc il y a pas grand choses a rajouté ! haha

Après tu peux aussi partir pour la DGSE suivant ta spécialisation et ton secteur .


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah d'accord haha. 

Je me méfiais un peu du portrait dessiné par mon recruteur car j'ai lu à plusieurs endroits qu'ils présentaient parfois les choses afin de nous pousser à nous engager dans telle ou telle voie. Mais je suis rassuré. 

En sais-tu un peu plus sur le genre de profil recherché? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut que tu sois fiable car tu va travailler en secret défense , donc déjà si l'enquête pue c'est mort !

Après non , rien de spécial , il faut être intelligent pour bien synthétiser donc des connaissances en géo-politique , langues rares ect ... sont un plus .

L'important dans ton profil , c'est que tu n'est aucune lacune de compréhension , c'est a dire pour faire simple , comprendre les subtilités des mots employées .

Après pour le traitement d'imagerie ect ... c'est pareil , avoir le soucis du détails , savoir être logique et précis . Mais dans les tests , ils arrivent a voir ta capacité de jugement , si elle est au dessus ou en dessous de la moyenne .

Après forcément , c'est comme partout , si tu est dans la limite haute , tu trouvera plus facilement des postes intéressant et ou tu le souhaite . Vue que tu est en compétition avec d'autre candidats , mais c'est pas typique de l'armée , c'est pareil dans n'importe qu'elle secteur !

 


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@HugoM16 tu as eu une très bonne synthèse de la spécialité. Je vais y apporter des petites précisions car, comme tu le dis, il y a très peu d'informations dessus et pour cause : avant c'était une 2ème voir 3ème partie de carrière. L'ouverture a des "jeunes" en primo activité date d'il y a seulement quelques années. Il faut donc être indulgent envers les personnels en CIRFA qui peuvent donner la sensation de ne pas en savoir des masses sur la spécialité ou de vouloir remplir des quotats.

Il va être très compliqué de te dresser une "journée type" ou une fiche de poste précise, les missions quotidiennes dépendront en grande partie de ton unité d'affectation. Mais il y a tout de même des récurrences.

Commençons par le sacro-saint point de situation. Il se fait généralement des suites d'une veille sur un théâtre / opération / mission donnée et se veut être une synthèse de cela que tu présente à l'oral. Cela demande une capacité de synthèse (voir d'ultra synthèse, le "Chef" est par définition très pris et doit avoir un aperçu rapide de la situation qui peut se résumer à 3 minutes de présentation des fois.Tout comme tu peux faire une présentation théâtre de plusieurs heures. Tout dépend de la demande), ensuite une bonne expression / assurance orale, tu pourra autant être amené à présenter ce dernier devant ton chef de section, des personnels bientôt projetés sur un théâtre  ... que des colonels voir des généraux. Ce qui me permet d'embrayer sur le point suivant : la rigueur. Il faut en faire preuve en "tout temps et en tout lieu" mais comme tu te doute, quand on présente à un Officier supérieur le rendu doit être quasi parfait. Ce qui nous amène à un des ingrédient précieux pour atteindre cet objectif : la curiosité. Un bon SOREM, c'est un SOREM curieux, qui a soif d'apprendre, qui se documente sur tout ce qui pourrait lui permettre de mieux maîtriser son objectif initial. C'est une spécialité extrêmement stimulante et enrichissante. Tu apprendra énormément de choses, tu aura toujours un sujet sur lequel plancher si tu t'en donne la peine. Power Point n'aura plus de secret pour toi.

Tu pourra être amené à produire des dossiers sur des thématiques précises aussi.

En effet le taux de projection OPEX est élevé. Le cheminement logique (bien que très souvent tu peux être amené à occuper des postes au-delà de ton niveau sur l'instant T, mais pas de panique, tu sera formé pour ça) est le suivant :

- Traitant En d'autre terme tu fera de la mise en base des informations récoltées. Cela demande de la patience et d'être méticuleux. 

- Superviseur : comme son nom l'indique, tu supervisera la mise en base et sera garant de la bonne tenue de cette dernière 

- Analyste : les choses serieux vont commencer, tu analysera en fonction des demandes. Tu pourra aussi être amené à être l'adjoint du Chef S2.

- Chef S2 : Poste officier / tu gérera toute la partie rens de l'unité ou groupement où tu sera. Ainsi que ton équipe. 

Plus tu sera bien classé à Saint Maixent, plus tu pourra obtenir une place intéressante dans un régiment intéressant. Raison de plus pour cartonner à l'ENSOA, ça déterminera ton début de carrière en qualité de SOREM. Et le fait de vouloir persévérer dans la spécialité. 

Je ne vois pas quoi te dire d'autre, c'est tellement vaste. Donc si tu as des questions plus précises n'hésites pas 👍

  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour RocketGG, 

Tout d'abord merci beaucoup pour cette réponse pleine de nouvelles informations qui m'aident à me projeter plus encore dans le métier. Ce que tu m'apprends là corrobore parfaitement l'idée globale que je me faisais du poste et confirme donc les dires de mon recruteur. 

Il avait insisté sur la partie stimulation intellectuelle et curiosité et je vois qu'il ne s'était pas trompé et c'est exactement ce que je recherche. 

Je n'ai pas vraiment de nouvelles questions mais je tenais à te remercier pour ton message et je te ferai signe si jamais d'autres interrogations me viennent! 

 

Merci encore, 

Hugo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Tout d'abord merci @HugoM16 pour ce sujet et merci @RocketGG pour cette réponse très complète et détaillée. 

Je me permets de rebondir sur ce sujet pour une simple question. On parle ici de renseignement état major, et en lisant la description faite par RocketGG de la fonction d'un analyste Etat Major, je me pose la question si c'est aussi valable pour l'analyste renseignement dans les régiments qui ne sont pas Etat Major (44 et 54 RT) ? 

(j'ai déjà lu bien des sujets à ce propos mais je profite de ce post pour avoir des infos actualisées)

 

Merci 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour @Armo.

Alors il ne faut pas s'arrêter au "EM" (Etat-Major) de "SOREM". Il ne s'agit que d'un intitulé. Un SOREM peut être employé dans tous les régiments, y compris le 44 ou 54 RT. Pour ces deux unités je ne pourrai pas te dire pour leurs missions ou travail au quotidien, mais je suppose que le fond du métier reste le même. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

44e et 54e déploient des capteurs, destinés à fournir du renseignement aux E.M. de l'échelon supérieur..

(Mais il y a bien évidemment déjà des traitants et analystes au sein de ces deux régiments).

Schématiquement : plus le niveau de l'état-major est élevé dans la chaîne de commandement, plus le travail de SOREM/OFREM sera "bureautique" et exigeant en termes de qualité/célérité.

Renseigner les opérations d'une Division ne souffre pas l'à-peu-près...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, RocketGG a dit :

Bonjour @Armo.

Alors il ne faut pas s'arrêter au "EM" (Etat-Major) de "SOREM". Il ne s'agit que d'un intitulé. Un SOREM peut être employé dans tous les régiments, y compris le 44 ou 54 RT. Pour ces deux unités je ne pourrai pas te dire pour leurs missions ou travail au quotidien, mais je suppose que le fond du métier reste le même. 

Bonjour RocketGG, 

D'accord, mais dans l'idée ou un Analyste "non-EM" fait du renseignement sur le terrain, penses tu que c'est le cas aussi pour le SOREM ? Ou fait-il une analyse de l'analyse ? Je ne comprends pas très bien s'ils sont complémentaires dans leur travail ou s'il s'agit de deux spécialistes qui rendent compte à des commandements différents ? 

Merci à vous deux pour vos réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...