Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
BTX

Armée de Terre : la commande de 54 blindés Griffon dotés du mortier MEPAC a été notifiée par la DGA

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2020/01/24/armee-de-terre-la-commande-de-54-blindes-griffon-dotes-du-mortier-mepac-a-ete-notifiee-par-la-dga/

mepac-20200124.jpg

L’an passé, lors d’un Conseil ministériel d’investissement [CMI], il avait été décidé d’acquérir une cinquantaine de véhicules blindés multi-rôles « Griffon » équipés d’un mortier rayé embarqué de 120 mm de type 2R2M [Rifled, Recoiled, Mounted Mortar] pour les besoins des régiments d’artillerie de l’armée de Terre.

Finalement, la commande a été notifiée le 30 décembre dernier par la Direction générale de l’armement [DGA] au Groupement momentané d’entreprises [GME] « Scorpion », constitué de Nexter Systems, Thales et Arquus. L’annonce en a été faite ce 24 janvier.

Il s’agit du sixième avenant du programme SCORPION, appelé MEPAC [pour Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact]. « Celui-ci prévoit la livraison de 54 VBMR Griffon supplémentaires dans lesquels sera intégré le mortier […] 2R2M fourni par Thales », a précisé le GME Scorpion, via un communiqué. « Avec cette notification, le nombre de VBMR GRIFFON commandés atteint la cible de 1 872 véhicules prévue par la loi de programmation militaire 2019-2025 », a-t-il souligné.

Le 2R2M est déjà en service au sein de quatre armées étrangères. « Le mortier embarqué de Thales a construit sa réputation sur son système de chargement semi-automatique et sur la précision de son tube rayé, éprouvé sur de nombreux théâtres d’opération », fait valoir le GME Scorpion.

L’intégration de ce mortier suppose des modifications au niveau de la structure, de la mobilité et de l’optronique des Griffon qui en seront dotés. « Il s’agit d’aménager le compartiment arrière pour y faire entrer le système de défense, les servants du mortier, ainsi que le stock d’obus nécessaire à la manœuvre. Des trappes de toit permettront d’ouvrir et de refermer le haut du véhicule en fonction de la situation du groupe de combat », expliquent les industriels.

Le 2R2M peut tirer jusqu’à 10 coups à la minute. En outre, étant donné qu’il peut être mis en position de route aussi rapidement qu’en batterie, il permettra d’éviter les tirs de contrebatterie plus facilement, tout en assurant une meilleure protection aux servants.

Le magazine de l’Artillerie, ArtiMag, avait par ailleurs indiqué que le Griffon MEPAC serait « intégré dans ATLAS, le tir en mode dégradé restant possible : mouvement tube par pompe manuelle, orientation par goniomètre, chargement manuel depuis les trappes de toit et tir en commande manuelle. »

S’agissant des obus, ArtiMag précisait que les artilleurs s’attendaient à deux évolutions, avec la MURAT [munitions de 120 mm à risque atténuée], permettant de gagner 12% en portée maximale sans perte d’efficacité et une munitions à précision métrique, d’une portée de 15 km.

La livraison des Griffon MEPAC devrait commencer d’ici la fin de l’année 2023 et s’étaler jusqu’en 2027.

Photo : GME SCORPION


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://forcesoperations.com/le-griffon-mepac-rejoint-la-famille-scorpion/

L’aménagement de l’habitacle pour défi majeur

« L’aménagement est certainement un défi majeur. Il devra à son tour être totalement repensé pour répondre aux contraintes réglementaires d’ergonomie et de sécurité des équipements et de l’équipage, » établit Nexter. Quand un Griffon VTT Félin est conçu pour transporter 10 militaires équipés (7 combattants Félin, pilote, tireur, chef tactique), le MEPAC n’accueillera lui qu’un équipage réduit de quatre soldats, à savoir le pilote, le chef de pièce et deux servants. Le chef basculera du poste avant du véhicule lors des phases de roulage, à une position située à l’arrière pour commander la mise en batterie et le tir. À l’image du Griffon VTT, la communication directe entre l’avant et l’arrière du véhicule sera maintenue. De fait, les spécifications requièrent que « le chef de pièce puisse en toute logique conserver une visibilité ‘physique’ sur les deux servants lorsque le mortier fait feu ». La réduction de l’équipage de cinq à quatre membres aura par ailleurs permis de libérer un volume appréciable permettant l’emport de munitions supplémentaires. « Au final, le Griffon MEPAC sera en mesure d’emporter, à titre d’illustration, plus du double de la dotation d’un canon automoteur CAESAR, » annonce Nexter.

À charge également du GME de répondre à la question de la protection de l’équipage et des sous-systèmes, tant des effets du tir en espace semi-clos que vis-à-vis d’éventuels ennemis. « Une fois ouverte en phase de tir, la trappe de toit créera un échange avec l’extérieur, exposant quelque peu les servants au ‘monde extérieur’. L’évacuation des fumées de tir avait déjà été l’objet d’études préliminaires menées par la DGA. C’est une question qui se profile et qu’il faudra traiter impérativement pour respecter les standards. L’onde de choc créée lors du tir, enfin, aura été une problématique menée dès la phase d’appel d’offres par chacun des membres du GME, » énumère Nexter. Du côté de Thales et d’Arquus, l’accent sera mis sur le durcissement des boîtiers contenant l’optronique et les systèmes de communication, ainsi que d’une partie de la chaîne cinématique et du tourelleau. Un impact aujourd’hui modélisé sur base de calculs, phase théorique nécessairement suivie d’essais une fois le premier prototype livré.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.opex360.com/2020/09/22/scorpion-le-ministere-des-armees-commande-un-second-lot-de-blindes-griffon-et-jaguar/

SCORPION : Le ministère des Armées commande un second lot de blindés Griffon et Jaguar

spacer.png 

En avril 2017, la Direction générale de l’armement [DGA] commanda 319 Véhicules blindés multi-rôles [VBMR] « Griffon » et 20 Engins blindés de reconnaissance et de combat [EBRC] « Jaguar » dans le cadre du programme SCORPION [Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation] de l’armée de Terre.

Depuis, selon les chiffres clés de la Défense, 220 VBMR « Griffon » étaient entrés en dotation au 1er juillet 2020. En outre, l’armée de Terre attend, d’ici la fin de cette année, la livraison de ses quatre premiers exemplaires du Jaguar, lequel est destiné, avec son canon de 40 mm à munitions téléscopées, ses Missile moyenne portée (MMP) et son tourelleau téléopéré, à remplacer les chars AMX-10RC ainsi que les VAB HOT et les ERC-90 Sagaie, dont il ne reste plus qu’une quarantaine d’unités.

D’ici 2021, neuf régiments devront être équipés de Griffon, l’objectif étant de pouvoir déployer un premier groupement tactique interarmes [GTIA] « Scorpion » à cette échéance.

Cela étant, et sans attendre la fin des livraisons attendues, la DGA a lancé une deuxième tranche de production de ces deux types de blindés le 15 septembre dernier, en notifiant une nouvelle commande de 271 Griffon et de 42 Jaguar à Nexter Systems, Arquus et Thales, qui constituent le Groupement momentané d’entreprises [GME] « Scorpion ». Ces véhicules seront livrés entre 2022 et 2023.

Pour rappel, la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25 a revu à la hausse le nombre de blindés qu’aura à mettre en oeuvre l’armée de Terre, avec 1.872 Griffon et 300 Jaguar à l’horizon 2030. La moitié devra être livrée d’ici 2025.

« Via cette commande, c’est toute la Base industrielle et technologique de Défense [BITD] française du domaine terrestre qui est irriguée. Les trois maîtres d’œuvre vont en effet répercuter sous quelques jours les commandes à leurs sous-traitants et fournisseurs. On estime ainsi que le plan de charge des Griffon et Jaguar représente près de 2.000 emplois directs hautement qualifiés », a fait valoir le ministère des Armées, qui n’a pas bénéficié de mesures spécifiques dans le plan de relance de l’économie, hormis la commande d’hélicoptères pour l’armée de l’Air et de l’Espace et de drones aériens pour la Marine nationale. 

À noter que, en décembre 2019, une commande portant sur 54 Griffon dotés du mortier MEPAC avait été passée par la DGA pour les unités d’artillerie. Leur livraison doit commencer en 2023 pour s’étaler jusqu’en 2027. 

Photo : © Nexter


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La DGA reprend une tranche de véhicules Scorpion

Un EBRC Jaguar sur le site Nexter de Satory

Un EBRC Jaguar sur le site Nexter de Satory

Entre la commande de nouveaux véhicules auprès des industriels et la poursuite des expérimentations, le ministère des Armées parvient à maintenir la montée en cadence du programme Scorpion malgré les écueils qu’impose la crise sanitaire.

« Le renouvellement des équipements, du gilet pare-balles au blindé, fait partie des priorités de la loi de programmation militaire qui consacre 295 milliards d’euros à notre outil de défense entre 2019 et 2025 », déclarait ce matin la ministre des Armées sur son compte Twitter. Une semaine auparavant, la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié la commande de 271 VBMR Griffon et de 42 EBRC Jaguar aux industriels du GME Scorpion (Nexter-Arquus-Thales). Ces véhicules seront livrés aux forces entre 2022 et 2023.

Cette troisième tranche conditionnelle (TC3) entérine le plan de charge du GME jusqu’en 2023.

Elle comprend la livraison des premiers exemplaires de Griffon équipés d’un mortier rayé de 120mm 2R2M (MEPAC), de Griffon Véhicules d’Observation de l’Artillerie (VOA) et de Griffon Sanitaires (SAN) qui rejoindront les versions Véhicule de Transport de Troupes (VTT) et Engin Poste de Commandement (EPC).

Avec la tranche notifiée en avril 2017, 580 Griffon et 62 Jaguar ont désormais été commandés sur la cible de 1872 et 300 exemplaires attendus à l’horizon 2030.

En affermissant cette tranche, la DGA garantit par ailleurs la continuité de la production pour de nombreux fournisseurs du programme, dont certains ont été sensiblement affectés par le ralentissement de l’économie. « Via cette commande, c’est toute la Base industrielle et technologique de Défense (BITD) française du domaine terrestre qui est irriguée. Les trois maîtres d’œuvre vont en effet répercuter sous quelques jours les commandes à leurs sous-traitants et fournisseurs ». Durant trois ans, la TC3 consolidera près de 2000 emplois hautement qualifiés répartis sur cinq bassins industriels, estime le ministère des Armées.

Un Griffon envoyé à Djibouti pour une EVTO par temps chaud (Crédits : armée de Terre)

Un Griffon envoyé à Djibouti pour une EVTO par temps chaud (Crédits : armée de Terre)

Des Griffon au Mali en 2021

Les perceptions de Griffon n’ayant pas été affectées par la crise sanitaire, cinq régiments et bataillons de l’armée de Terre ont aujourd’hui basculé concrètement dans l’ère Scorpion. Ils seront neuf à la fin de l’année 2021. En dépit des difficultés, les industriels du GME Scorpion poursuivent quant eux à leurs objectifs de production pour 2020 avec 51 Griffon livrés jusqu’à présent sur les 128 unités devant être réceptionnées par la DGA cette année. Il faudra néanmoins attendre l’an prochain pour la livraison des premiers Jaguar.

Loin des lignes d’assemblage de Roanne, deux Griffon ont rejoint Djibouti le 10 septembre pour une évaluation technico-opérationnelle par temps chaud menée en coopération avec le 5e RIAOM. Durant 10 jours, les Griffon équipés d’un kit de blindage additionnel et de protections type « slat armor » y ont multiplié les séquences d’embarqué et débarqué de troupes, de tirs et de roulage. Les engins ont également réalisé leurs premiers tirs au départ des lance-pots fumigènes Galix disposés sur le tourelleau téléopéré T1.

« Lieu idéal pour l’entraînement et l’aguerrissement des équipements et des hommes dans un climat aride, Djibouti est une base avancée opérationnelle permettant de rencontrer des conditions de travail similaires aux théâtres d’opérations sur lesquels ils seront déployés dans un futur proche », commente-t-on du côté des Armées. Pour l’armée de Terre, l’objectif reste toujours de projeter un premier GTIA Scorpion en OPEX au second semestre 2021. Jusqu’à présent non-détaillé, le théâtre d’OPEX « inaugural » du Griffon sera bel et bien le Mali, confirmait avant-hier le ministère des Armées.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Griffon & Covid-19 : pas de retard dans l’appropriation par les forces

Les marsouins du 3e RIMa lors d'une récente phase de préparation opérationnelle opérationnelle au camp de La Courtine (Crédits : 3e RIMa)

Les marsouins du 3e RIMa lors d’une récente phase de préparation opérationnelle opérationnelle au camp de La Courtine (Crédits : 3e RIMa)

Après plusieurs mois d’incertitudes, la Direction générale de l’armement s’est dite rassurée par le retour au niveau nominal de la production de Griffon. Et si le retard dû la crise sanitaire empêche la livraison de la totalité des 128 exemplaires attendus en 2020, il « ne remet pas du tout en cause l’appropriation du véhicule par les forces », expliquait la DGA ce mercredi.

« La situation s’est grandement améliorée depuis le début de l’année », soulignait l’ingénieur général de l’armement Marc Howyan, directeur adjoint des opérations de la DGA, lors d’un point presse consacré au PLF 2021. La DGA est désormais confiante dans le fait que « l’industrie retrouve une capacité de production qui soit conforme avec la ligne de montée en puissance attendue et qui soit compatible, notamment, du premier GTIA [Scorpion] et, à plus long terme, de la brigade [Scorpion] »

Pour la DGA et les industriels, l’objectif premier reste de « rattraper les retards dus à l’effet Covid pour porter les livraisons à une centaine d’unités fin 2020 ». Aujourd’hui, la cible de livraison se trouve « dans une fourchette qui va de légèrement en dessous de la centaine à au dessus de la centaine pour tangenter le chiffre de début d’année [2021] ». Les 90 exemplaires repris dans le PLF 2021 correspondent donc à un seuil minimal qui sera dans tous les cas compensé par les 157 exemplaires attendus en 2021. « Ceux-là seront réalisés de toute façon », confirme l’IGA Howyan.

Des évaluations à Toulon à Djibouti aux perceptions par les régiments, le décalage des livraisons ne grippe pas la bonne marche du programme. « Ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est que nous sommes rassurés par rapport à la situation constatée il y a plusieurs mois sur l’état de maturité du véhicule. Certes, il y a encore des travaux à faire (…) et notamment sur l’interface avec SICS », annonce l’IGA Howyan. Et si le sujet Jaguar « reste sous tension », le Griffon se dirige quant à lui vers un « jalon important de qualification des versions poste de commandement et transport de troupes dans les semaines à venir ».

Largement médiatisée, l’évaluation menée en septembre à Djibouti par la STAT aura présenté des retours positifs. « Il reste toujours des choses à améliorer, c’est bien l’intérêt des évaluations. Le Griffon s’améliore de mois en mois, il a quand même obtenu de très bonnes performances à Djibouti dans un environnement exigeant, à la fois aride et rocailleux ». En parallèle, la STAT réalisait le 21 septembre des tests d’embarquement du Griffon sur un PHA Mistral de la Marine nationale, dans la lignée des essais menés sur EDA-S et EDA-R en novembre 2019. Cette nouvelle phase aura permis de « vérifier l’interopérabilité du véhicule avec un bâtiment amphibie amarré à un quai dépourvu de capacité Ro-Ro », précise la Marine nationale.

Le premier grand rendez-vous opérationnel, le déploiement d’un GTIA Scorpion au Mali au second semestre 2021, n’est dès lors pas menacé. Pionnier sur le sujet, le 3e régiment d’infanterie de marine de Vannes achevait il y a peu une nouvelle phase de préparation opérationnelle avec ses Griffon au camp de La Courtine (Creuse). Durant deux semaines, 300 marsouins renforcés d’un détachement du 6e régiment de génie et du 1er régiment d’infanterie de marine ont œuvré à une mise en situation poussée des nouveaux matériels dans un environnement Scorpion.

Les perceptions en régiment se poursuivent elles aussi, conformément au PLF 2020.

Le 4e régiment étranger de Castelnaudary (Aude) a à son tour reçu deux Griffon au début du mois de septembre, ce régiment de formation devenant la première unité de la Légion étrangère à basculer dans l’ère Scorpion. L’appropriation du véhicule par les légionnaires et jeunes cadres de la Légion débutera ce mois-ci.

Ces multiples jalons s’accompagnent de la montée en puissance de la radio CONTACT au sein de la bulle Scorpion. « À côté des radios portatives CONTACT, nous avons 275 postes radio véhicule CONTACT qui sont attendus d’ici la fin de l’année », ajoute l’IGA Howyan. Le premier lot de 50 postes véhicule a été réceptionné ce mardi par la DGA.

https://forcesoperations.com/griffon-covid-19-pas-de-retard-dans-lappropriation-par-les-forces/


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...