Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Lemardelé

Brevet parachutiste

Messages recommandés

A l’issu de quand passe on parachutiste ? A la fin des 6 mois de classes ou des premiers 3 mois de classes.

Et aussi une autre question quand est ce qu’on n’a la possibilité de passer le brevet de conduite militaire il faut faire la demande si oui à partir de quand?
 
Sinon est ce que des personnes présentes rentre début février pour faire ses classe à caylus? 

Merci pour vos réponses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vite, j'actionne le moteur "recherche" et obtiens illico presto 22500 réponses à cette lancinante question = où, quand, comment, avec qui et pour quoi ?

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si, c'est le but du forum de répondre aux questions mais le module recherche permet justement de trouver les réponses aux questions déjà posées et surtout de trouver plusieurs argumentations sans recréer de nouveaux doublons qui brouillent la lecture. 

Modifié par SG5375

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait de PIA – 3.2.1.2(A)1_1/2_ BCQ-PARA(2013)

INSTRUCTION RELATIVE À L’OBTENTION DES BREVETS INITIAUX, CERTIFICATS D’APTITUDE ET QUALIFICATIONS PARACHUTISTES DE SPÉCIALISATION (Livret 1/2)

N° D-13-004443/DEF/EMA/EMP.3/NP du 10 avril 2013

Amendée le 21 octobre 2015

 

Section VI − Formation au brevet militaire parachutiste EPI/EPC (pour les cadres, militaires du rang ou réservistes)

2087. Cette section a pour objet de préciser les conditions d’obtention du brevet militaire de parachutiste EPI/EPC (A TAP 3700 BVT MILI PARA).

Nature du diplôme

2088. Le brevet militaire de parachutiste EPI/EPC (BPM) est une qualification professionnelle qui consacre l’aptitude technique des militaires à effectuer des descentes en parachute à ouverture automatique avec l’EPI comme avec l’EPC lors des activités aéroportées.

 

Cycle de formation

2089. Le cycle complet de formation est composé d’une action de formation, d’une durée de deux semaines (11 jours) dispensée à l’école des troupes aéroportées, au 2°REP, au CASV d’Orléans.

2090. Selon les catégories, il peut s’agir de :

a. Formation des cadres d’active au brevet militaire de parachutiste EPI/EPC ;

b. Formation des militaires du rang au brevet militaire de parachutiste EPI/EPC ;

c. Formation des réservistes au brevet militaire de parachutiste EPI/EPC.

2091. Point particulier : les brevets parachutistes écoles continueront à être réalisés exclusivement sur EPI.

 

Programme du stage

2092. Le programme du stage s’organise autour de deux unités de formations (UF) distinctes :

a. UF1 : Phase EPI incluant une instruction au sol et aux agrès spéciaux (AIM et AS EPI), suivie de 3 sauts en EPI dont un premier saut en position, le deuxième avec ouverture du ventral et le troisième au numéro par les deux portes ;

b. UF2 : Phase EPC incluant une instruction au sol et aux agrès spéciaux (AIM et AS EPC), suivie de 3 sauts en EPC dont un saut au numéro par les deux portes, un saut en charge et un saut de nuit.

2093. Exceptionnellement, ce ratio peut être aménagé à 2 sauts EPI (incluant obligatoirement le saut avec ouverture du ventral) et 4 sauts EPC.

2094. Enfin deux sauts supplémentaires (un saut avec armement assujetti, un saut avec gaine type EL22) constituant l’UF3 de perfectionnement réservée aux cadres d’active affectés en unité parachutiste, pourront être exécutés.

2095. Le nombre de sauts en parachute à ouverture automatique ne peut pas excéder 4 sauts en 24 heures.

 

Interruption ou adaptation de la formation

2096. En cas de mauvaise météo ou d’indisponibilité prolongée d’aéronef et si aucune période en vol ne peut être suivie à l’issue de l’instruction au sol dans un délai inférieur ou égal à 21 jours, l’instruction au sol doit être reprise dans sa totalité.

2097. Si une interruption intervient après l’UF 1, pendant la période en vol, quelles qu’en soient les raisons (médicales, familiales, autres) :

a. Si une autre période en vol peut être suivie dans un délai inférieur ou égal à 90 jours alors :

(1) Un rappel d’équipement et de procédure de descente sous voile est effectué ;

(2) Un saut de remise à niveau est réalisé (de jour, sans gaine) ;

(3) L’instruction en vol pour l’UF 2 reprend ensuite là où elle a été interrompue.

b. Si une autre période en vol ne peut être suivie dans un délai inférieur ou égal à 90 jours, l’instruction au sol doit être reprise dans sa totalité.

2098. Si un minimum de 2 sauts EPI n’a pas été effectué le vendredi de la 1ère semaine de stage (inclus), la phase EPC (UF2) est annulée. Par conséquent, la promotion considérée sera uniquement brevetée EPI et les parachutistes seront remis à niveau sur l’EPC dans leurs formations d’origine.

 

Attribution du brevet - insigne

2099. Le brevet est attribué définitivement par le commandant de l'école des troupes aéroportées au personnel militaire ayant satisfait aux épreuves.

2100. Exceptionnellement, en cas notamment de mauvais temps ou d'indisponibilité des aéronefs, le commandant de l'ETAP peut accorder le brevet à cinq sauts à l’ensemble de la promotion concernée. Dans ce cadre, le ratio pourra être de 3 sauts EPI et deux sauts EPC.

2101. Le personnel breveté se voit remettre un diplôme et une attestation de brevet mentionnant spécifiquement la formation mixte EPI/EPC délivrée. Le personnel se voit également remettre un insigne métallique possédant les caractéristiques suivantes :

a. Dimensions : largeur 7 cm - hauteur 4,7 cm ;

b. Définition héraldique : « Au parachute déployé d'argent retenant par huit suspentes une étoile brochant sur fond, soutenue de deux rameaux de laurier à senestre et de chêne d'or à dextre ».

c. Le numéro d'homologation est gravé au revers de l'insigne.

d. Cet insigne est remis à titre gracieux.

d. Il est conservé par son titulaire et ne peut être cédé.

e. En cas de perte, seul un duplicata du diplôme pourra être demandé au commandant de l’ETAP. Le remplacement de l’insigne est à la charge du titulaire.

 

Dispositions administratives

2102. Les brevets délivrés sont répertoriés par l'ETAP sur une liste d'homologation établie en un seul exemplaire permettant les vérifications et la délivrance de duplicata.

2103. L'ETAP adresse aux formations d'appartenance du personnel breveté :

a. La fiche d'aptitude où figurent les résultats du stage et le numéro du brevet ;

b. Les extraits des OMA correspondants.

c. Les diplômes correspondant à chaque type de parachute.

2104. Au vu de cette fiche, la mention suivante est portée sur le livret matricule :

a. « Titulaire du brevet militaire de parachutiste n° .... délivré par l'Ecole des troupes aéroportées le.... » ;

b. L'ETAP établit une attestation de saut pour le personnel ayant effectué des sauts en parachute dont le nombre est insuffisant pour permettre l’obtention du brevet.

 

Le BMP est une formation complémentaire de spécialités qui entre dans le cycle de la FSI. Donc après la FGI à Caylus et selon la disponibilité des instructeurs à l'ETAP et surtout, des aéronefs.

 

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjJt67Yz6HnAhUL5uAKHSgWBNAQFjAAegQIBhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.aumilitaire.com%2Fcommunaute%2Ftopic%2F22511-brevet-para%2F&usg=AOvVaw3AgiqYoRgfJe6djbwwWGlg


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...