Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Corona virus: les armées françaises prêtes en cas de besoin

Messages recommandés

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/04/corona-virus-les-armees-20937.html

2014ecpa396a037_038.jpg

Officiellement, la situation est claire : le ministère des Armées est mobilisé aux côtés du ministère de la Solidarité et de la Santé dans le cadre des mesures adoptées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19.

D’abord, le ministère des Armées applique, dans toutes ses emprises, la stratégie définie par le ministère de la Santé pour combattre, limiter et freiner la transmission du virus. "Les consignes de prévention et d’hygiène sont diffusées et rappelées", précisent les services de communication des armées. Afin d’assurer la continuité des missions, des mesures complémentaires sont adoptées, comme, par exemple, le contrôle préalable des personnels embarquant sur des bâtiments de la Marine nationale ou la limitation des déplacements à l’étranger vers les zones à risques.

Ensuite, sur réquisition éventuelle et si les moyens civils s’avèrent inexistants, insuffisants, inadaptés ou indisponibles, les ressources humaines et matérielles militaires (transport, accueil, etc.) peuvent être mobilisées. Certaines le sont déjà.

Dans le détail, où en est-on ?

Les hôpitaux des Armées.
Le Service de santé des Armées (SSA) n’est pas en première ligne dans la lutte contre l’épidémie mais il s’inscrit dans le dispositif national.

Quatre des huit établissements hospitaliers des Armées sont mobilisés et figurent dans la liste des établissements référencés par le ministère de la Solidarité et de la Santé. Il s’agit des hôpitaux parisiens de Percy et Bégin, de Toulon (Sainte-Anne) dans le Var et de Marseille (Lavéran) dans les Bouches-du-Rhône.

À ces deux derniers établissements est rattaché le Centre d’épidémiologie et de santé publique des armées (CESPA). Le CESPA est chargé de mettre en œuvre la politique du service de santé des armées en matière d’épidémiologie, de veille sanitaire et de santé publique.Les missions du CESPA couvrent l’ensemble du champ de la pratique de l’épidémiologie et de la réalisation de programmes de santé publique appliqués à la communauté militaire. Il est particulièrement chargé de la collecte et de l’analyse des informations concernant la santé des militaires sur le territoire national et sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX) épidémiques.

Les Dragons de Fontevraud en réserve.

dragons.jpg

Plusieurs unités de l’armée de terre disposent aussi de compétences et de moyens qui pourraient être mobilisés. Il s’agit par exemple du 2e régiment de Dragons.Basé à Fontevraud-l’Abbaye (Maine-et-Loire), le 2e régiment de Dragons est l’unique régiment de l’Armée de terre dédié à la lutte contre les menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC). Il compte un millier d’hommes et de femmes. Ce régiment bien spécifique a notamment participé en 2015 à la lutte contre le virus Ebola en Guinée Conakry. Dans le cadre de l’opération Tamarin, 130 militaires, dont plus de 70 soignants volontaires des organismes relevant du service de santé des armées et une vingtaine de militaires du 2e régiment de dragons à la spécialité NRBC, avaient pris part à cette mission ; ils étaient soutenus par un détachement de commandement et de logistique. Actuellement, le 2e RD n’est pas sollicité pour faire face à la crise du coronavirus. Cette mission incombe aux professionnels médicaux et à ceux de la Sécurité civile. Le cas échéant, le 2e RD ne serait engagé qu’en cas d’une demande formulée par l’État.

Autre unité, le Régiment médical qui, lui, peut prendre en charge les contaminés blessés. Il est fort de 1 600 hommes et femmes et est basé à La Valbonne (Ain). Chacun de ses 5 compagnies médico-chirurgicales (CMC) dispose d’une section NRBC. Lui aussi pourrait être réquisitionné par les autorités civiles, mais "ce n’est pas à l’ordre du jour", précise-t-on au ministère des Armées.

Creil, nids de rumeurs.

La base de Creil a fait l'objet de toutes les attentions médiatiques et d'encore plus de rumeurs. La moitié des personnels de la base restent chez eux par précaution, selon Nathalie Guibert, ma consoeur du Monde. Cette base accueille 2300 civils et militaires.

Mardi matin, le ministère des Armées a décidé de tordre le cou à plusieurs rumeurs. Il a, en particulier, voulu rectifier des informations jugées erronées sur la transmission du coronavirus dans l’Oise et une éventuelle responsabilité de militaires de la base de Creil.

Voici le texte de la mise au point du ministère dont la teneur a été confirmée, ce mercredi, par la ministre des Armées:

Une enquête épidémiologique est toujours en cours sur cette base, où plusieurs civils et militaires ont été testés positifs. Mais le ministère a apporté des précisions sur trois points.
NON, les militaires de l’escadron Estérel qui ont réalisé l’opération de rapatriement Wuhan-Paris le 31 janvier 2020 n’ont pas ramené le coronavirus de Chine.
Le personnel ayant participé à cette opération était équipé de masques de type FFP2, offrant un très haut niveau de filtration, habituellement destinés au personnel de soin.Arrivé à l’aéroport de Wuhan, l’équipage de l’escadron Estérel est resté à bord de l’avion pour accueillir les 193 ressortissants français, tous asymptomatiques et autorisés à embarquer après contrôle médical réalisé à Wuhan par des équipes spécialisées du ministère de la Santé.Aucun membre de l’équipage n’est entré sur le territoire chinois. Au retour de l’avion, l’équipage a bénéficié du protocole de surveillance durant 14 jours passés à domicile. Leur température a été prise deux fois par jour. Après 14 jours de surveillance : aucun n’a présenté de symptôme.Des incertitudes ont porté sur une membre de l’équipage et son conjoint qui, d’après l’enquête épidémiologique, ont potentiellement été en contact avec le cas de l’ouvrier civil de Creil. Tous deux ont été testés et sont négatifs. Une précaution qui confirmait un constat : aucun des personnels militaires ayant participé à la mission de rapatriement entre Wuhan et Istres ne présente des symptômes du Coronavirus.

NON, il n’y a aucun lien entre ce vol Wuhan-Paris et la transmission du coronavirus dans l’Oise.
Les 193 passagers du vol, asymptomatiques, ont été confinés durant 14 jours dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône. Chaque passager a fait l’objet d’un suivi clinique étroit et s’est soumis à un test diagnostic du coronavirus Covid-19 avant la sortie du centre où ils étaient confinés. Les 193 tests biologiques sont revenus négatifs. Aucun des passagers n’était donc malade.L’enquête épidémiologique en cours dans l’Oise a conclu qu’il n’y avait aucun lien entre le vol de retour de Wuhan et le « patient 0 » de l’Oise.
NON, aucun personnel de l’Escadron Esterel n’a fait d’intervention au collège ou au lycée de Crépy-en-Valois (Oise) au mois de février.
Contrairement à des affirmations qui circulent sur les réseaux sociaux, aucun personnel de l’Escadron Esterel de la base aérienne de Creil ayant participé au rapatriement de ressortissants français entre Wuhan et Istres n’a donné de conférence ni au collège ni au lycée de Crépy-en-Valois au cours du mois de février.


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est ce que quelqu'un sait jusqu'à quand la base de creil doit rester en confinement ? Si il y a une date à laquelle ils vont reprendre des contact avec l'extérieur de l Oise ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il suffit d'écouter l'EI !

200315075359861634.jpg

Si même les islamistes font de la préventions ... on est pas dans la merde ! 🤣


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grand rasso demain pour la situation des écoles gendarmerie... 

Y a des chances que les promos "anciennes" soit ventilé prématurément en unité.


"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai surement des vacances de 1 mois environs ... façon c'est le confinement , donc tout ce qui n'est pas essentiel est voué a disparaître le temps d'arriver au stade 4 .


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, YaYannick a dit :

Y a des chances que les promos "anciennes" soit ventilé prématurément en unité.

Tu en es ?


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, a voir maintenant les modalités.

Promo de plus de 6 mois ventilation dans les unités.

Entre 4-6 mois, stage en unité + retour en école.


"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bravo , tu va être a moitié former est en unité ... branleur va 😛 ! haha 


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assez flippant... Dans deux semaines je vais faire la chasse au zombie ahah.

Wait & See :)


"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si il te ventile direct c'est que c'est possible , puis de toute façon tu va être babysit le temps que tu t'adapte !

Dont worry !

Par contre cela va être différent de l'armée !

  • Like 1

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce nest pas nouveau que les soldats seront brevetés avant lheure par nécessité opérationnelle 

Oui ca va lui changer ..l'esprit gendarmerie est différent ...

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/16/le-ssa-a-la-rescousse-et-les-modules-morphee-de-l-armee-de-l-20964.html

Le SSA à la rescousse et les modules Morphée de l'armée de l'Air aussi

Suite aux annonce du président Macron (lire plus bas), le ministère des Armées a précisé que "le Service de santé des armées(SSA) va créer et mettre à disposition un Elément Militaire de Réanimation du SSA (EMR-SSA). Cette structure médicale modulaire sous tente dédiée à la prise en charge de patients COVID-19, sera armée par du personnel médical des armées, et sa capacité sera de 30 lits de réanimation. Le lieu de déploiement de ces modules sera décidé en coordination avec la Direction générale de la Santé".

Il a aussi été précisé que les armées vont également mettre en alerte immédiate un (ou plusieurs) Module de réanimation pour patient à haute élongation d’évacuation "Morphée", qui permet de transporter dans des conditions de prise en charge adaptées, entre six et douze patients en fonction de leur état. Ce module est mis en œuvre sur les avions de l’armée de l’Air." Ces modules seront utilisés tant sur le territoire métropolitain qu'en outre-mer.

Résultat de recherche d'images pour "photo du Module de réanimation pour patient à haute élongation d’évacuation "Morphée","

Les annonces du PR:
Un hôpital de campagne du service de santé des armées (SSA) "va être déployé dans les jours à venir en Alsace", a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée consacrée à la lutte contre le coronavirus en France. Les armées "apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades des régions les plus affectées", a aussi précisé le président de la République.

 


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Minarm affirme avoir une dizaine de cas atteint du COVID19 dans les rangs .

A voir ce que cela peux donner pour la suite ...

C'était a prévoir de toute façon , un peu tout le monde risque de l'attraper dans tout les secteurs .


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Stvn a dit :

La Minarm affirme avoir une dizaine de cas atteint du COVID19 dans les rangs .

A voir ce que cela peux donner pour la suite ...

C'était a prévoir de toute façon , un peu tout le monde risque de l'attraper dans tout les secteurs .

La blague "une dizaine de cas". Sachant qu'on ne teste que les gens avec les symptômes graves déclarés,  comment peut on donner un chiffre pareil. Rien qu' avec les unités que je vois passer, le nombre de confinés est bien plus grand. Sans compter les demandes d'application des gestes barrières tout en confinant 2 malades avec tout le reste de leur section. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, SG5375 a dit :

La blague "une dizaine de cas". Sachant qu'on ne teste que les gens avec les symptômes graves déclarés,  comment peut on donner un chiffre pareil. Rien qu' avec les unités que je vois passer, le nombre de confinés est bien plus grand. Sans compter les demandes d'application des gestes barrières tout en confinant 2 malades avec tout le reste de leur section. 

Je sais bien , mais je pense qu'il parle de cas plus ou moins grave qui justifie des soins importants .

Car il ne faut pas oublier que pour certain , la maladie a pas ou presque pas de symptôme .


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Stvn a dit :

Je sais bien , mais je pense qu'il parle de cas plus ou moins grave qui justifie des soins importants .

Car il ne faut pas oublier que pour certain , la maladie a pas ou presque pas de symptôme .

Je sais bien que tu sais🤣. Mais c'était pour relever l'inutilité d'une communication comme celle là. Dire qu'il y a 10 cas. Si c'est juste pour parler des cas graves testés parce qu'hospitalisés, qu'est ce que cela apporte en terme opérationnel. Çela rassure moins que ça  ne décrédibilise la parole. Chaque militaire dans son entourage voit vite que cette info est partielle. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, SG5375 a dit :

Je sais bien que tu sais🤣. Mais c'était pour relever l'inutilité d'une communication comme celle là. Dire qu'il y a 10 cas. Si c'est juste pour parler des cas graves testés parce qu'hospitalisés, qu'est ce que cela apporte en terme opérationnel. Çela rassure moins que ça  ne décrédibilise la parole. Chaque militaire dans son entourage voit vite que cette info est partielle. 

Après tu connais la population ... c'est un jeu d'explosif !

Si tu dit rien , on va imaginer des choses et si tu en dit trop on va dire que tu est incompétent ! haha

C'est un bon métier de merde de s'occuper de la masse !

M'enfin je ne t'apprends rien papy 😄 ! :default_hug:


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On sait très bien que la communication est le nerf de la guerre, mais c'est là qu'il faut être bon. Et tu as raison, la difficulté c'est la masse avec toutes ses différences de niveaux dans tous les domaines de capacité d'analyse et de compréhension. Donc très dur à gérer voir impossible. Mais annoncer le nombre de cas sachant qu'on ne dépiste quasiment personne en France c'est inutilement décrédibilisant. L' étude des chiffres scientifiques sur la Chine qui a déjà un retour d'expérience depuis décembre est interessante et très instructive. ( les vraies études hein pas BFM TV) et encore décembre c'est la com officielle chinoise. On voit bien la différence entre cas officiels et la réalité à l'instant t. Mais pour s'en rendre compte c'est l'analyse à posteriori soit environ 10/15 jours qui montre la minimisation des cas. C'est comme communiquer sur les images de contrôle de prises de température dans les aéroports par exemple . Vu la période d'incubation et le fait que le porteur est contagieux sans symptôme ou avant d'en avoir, c'est beau pour rassurer le peuple mais en terme d'efficacité sanitaire c'est bidon. Un autre exemple, à Menton le français est bloqué pour aller en Italie mais l'italien lui peut venir. On sait bien qu'en Italie tout va bien. Ah ça on me dit dans l'oreillette qu'on ne communique pas trop la dessus. Et le top en matière de communication ce sont les "15 jours de confinement", alors qu'on sait très bien qu'au ninimum nous avons entamé le pont du 1er mai (mauvaise blague j'avoue). Je ne critique pas, c'est juste un constat. Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends (dédicace à notre regretté coluche) je pense que j'ai raison de penser qu'en France nous ne sommes pas prêts à entendre la vérité sur la situation. Le non respect du confinement en est la preuve. Et sur cela il y a beaucoup à dire. On peux déjà écrire un recueil sur la connerie humaine. Donc oui la com c'est dur et c'est un métier. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma défense , Mme Parly a dit sa hors conférence de presse , du coup , aucune prétention politique dedans ... juste du brut sans chercher a l'analyse . 😄 

Je sais , c'est rare un politique qui ne contrôle pas sont aura mais sa existe ! hahaah 

Sinon pour revenir sur le sujet de gestion politique  , j'ai un petit message qui m'a fait rire ... comme quoi tout peux arriver en temps de crises ... 

Je cite Mme Bachelot : Je reçois beaucoup de messages de sympathie, de reconnaissance ... et même des excuses ! Soyez-en remerciés et pardon de ne pouvoir répondre à tous. Fille de résistants, je n’ai eu qu’un seul but dans mes fonctions publiques : servir les français.L’heure n’est pas à la rancoeur.

 

Petit rappel , a l'époque tout le monde c'était moqué d'elle pour sa gestion du virus H1N1 . Les dépenses superflue de l'époque avait était épingler par la cours des comptes ect ... bref elle c'était fait défoncer par l'opposition .

Comme quoi même la masse arrive a comprendre ... c'est juste le temps que sa monte au cerveau ! Il doit y avoir des nœuds en fait c'est tout la haut 😄 ! hahaah 

Modifié par Stvn

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Stvn a dit :

Pour ma défense , Mme Parly a dit sa hors conférence de presse , du coup , aucune prétention politique dedans ... juste du brut sans chercher a l'analyse

Il n'y a pas de défense à avoir. Il n'y a aucune attaque du chaton😂. Et puis ce n'est  pas l'heure de la polémique. Si tant est qu'elle existe parce que c'est toujours plus facile quand ce sont les autres qui doivent prendre les décisions. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/24/l-emr-20981.html

L'ouverture de l'EMR SSA à Mulhouse est imminente mais une "personnalité" va communiquer

emr ssa.jpg

Quand l'EMR SSA, installé ce week-end à Muhouse, va-t-il accueillir ses premiers patients?

Dès qu'une autorité aura communiqué!

Eh oui, il faut qu'une "personnalité" l'annonce pour que ce secret de polichinelle soit enfin officiellement révélé. 

En attendant le SSA communique sur les capacités de cette structure (voir l'infographie ci-dessous) et rappelle que 5 de ses 8 établissement (deux en Ile de France, deux en PACA et un à Brest) accueillent des patients lourds et les prennent, éventuellement, en réa.

Les trois autres hôpitaux des armées accueillent eux des patients de médecine générale aux pathologies moins critiques. 

 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/03/24/6-aptients-evacues-de-mulhouse-vers-best-et-quimper-20982.html

6 patients évacués de Mulhouse et Colmar vers Brest et Quimper (actualisé)

mrtt.jpg

Selon le ministère des Armées, deux établissements civils bretons vont accueillir 6 malades du corona virus ce mardi. Le MRTT va se poser à Brest Quipavas vers 14h15, avant le transfert des patients vers les deux établissements concernés (photo tout en bas de ce post).

L'A330 MRTT spécialisé dans le ravitaillement en vol, a déjà effectué en fin de semaine dernière deux missions identiques concernant des patients à évacuer de Mulhouse.

Le premier vol a été réalisé le 18 mars entre Istres et Mulhouse, pour transférer six patients vers les hôpitaux militaires Laveran et Saint-Anne. C’est la première fois qu’il était utilisé pour des patients civils.

mrtt indide.jpg

Un deuxième vol a été réalisé le samedi 21 mars entre Mulhouse et Bordeaux. 

L’A330 MRTT Phénix est équipé du module « Morphée » qui permet l’évacuation de blessés de guerre nécessitant une réanimation. 

guipavas.jpg

A noter que Brest abrite aussi un hôpital militaire. L’hôpital militaire de Brest est l’un des cinq hôpitaux militaires qui sont susceptibles d’accueillir des patients lourds, selon le Service de Santé des Armées.

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ET4nNQmUUAMYv6a?format=jpg&name=900x900

A Mulhouse, l’hôpital de campagne accueille cet après-midi son premier patient. Il est désormais pris en charge par les équipes mixtes de médecins civils et du service de santé des armées.

 


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.opex360.com/2020/03/25/covid-19-le-president-macron-lance-loperation-resilience-et-mobilise-les-pha-mistral-et-dixmude/

Le président Macron lance l’opération « Résilience » et mobilise les PHA « Mistral » et « Dixmude »

pha-mistral-20190117.jpg

……….……../……………….

Mais il est désormais question d’aller encore plus loin, ce qui ne manquera pas de poser quelques interrogations…

Ainsi, ce 25 mars, lors d’un déplacement à Mulhouse où il a rencontré le personnel du SSA mettant en oeuvre l’hôpital de campagne dont il avait annoncé le déploiement quelques jours plus tôt, le président a annoncé un effort accru des armées.

« Face à ce qui se profile, ce pic de l’épidémie qui est devant nous, j’ai décidé, sur proposition de la ministre des Armées et du chef d’état-major des armées, de lancer l’opération Résilience », a annoncé le chef de l’État.

« Cette opération, distincte de l’opération Sentinelle, qui continue de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme, sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien aux populations ainsi qu’à l’appui aux services publics pour faire face à l’épidémie de covid-19, en métropole comme en outre-Mer, en particulier dans les domaines sanitaire, logistique et de la protection », a précisé M. Macron.

S’agissant de la protection, il n’est pas clair, à ce stade, si les militaires renforceront leurs camarades de la gendarmerie et les policiers pour faire respecter les mesures de confinement de la population. A priori, on peut supposer que, pour ce qui concerne la ce domaine, que ce seront les spécialistes NRBC [nucléaire, radiologique, biologique, chimiques] des armées, comme ceux du 2e Régiment de Dragons par exemple, qui seront mobilisés [cela étant, ils l’ont été et/ou le sont déjà…].

Mais cette opération « Résilience » concernera aussi la Marine nationale. « J’ai d’ores et déjà décidé de déployer immédiatement le porte-hélicoptères amphibie Mistral dans le sud de l’océan Indien et, à partir de début avril, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles-Guyane, en soutien de nos territoires ultra-marins », a en effet annoncé Emmanuel Macron.

Pour rappel, le PHA Mistral est déjà en mer, dans le cadre de la mission « Jeanne d’Arc 2020 », laquelle permet aux élèves officiers de la Marine nationale d’effectuer leur stage d’application. Normalement, ce bâtiment devait être engagé au sein de la Force opérationnelle combinée 150 [Combined Task Force 150 ou CTF-150], qui vise à lutter contre les trafics dans l’océan Indien. À Mayotte, selon les derniers chiffres disponibles, 35 personnes ont été testées positives au coronavirus, le niveau d’alerte du département étant actuellement maintenu au stade 2.

En outre, les PHA de la classe Mistral mettent en oeuvre à leur bord un hôpital de rôle 3, équivalent à celui d’une ville de 20.000 habitants. D’une surface de plus de 950 mètres carrés, il compte une  vingtaine de locaux, dont deux blocs opératoires, un plateau technique, un scanner, des installations de télémédecine et 69 lits médicalisés, dont 50 dédiés aux soins intensifs.

MàJ – Dans un communiqué, le ministère des Armées a précisé que les missions effectuées dans le cadre de l’opération « Résilience » seront « adaptées aux contextes locaux et seront le fruit d’un dialogue avec les autorités de l’État sur place, dans le respect des règles d’emploi des armées sur le territoire national et en mobilisant les ressources disponibles »


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...