Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

RoxFox

Accident, casse, possibilité de retour ?

Messages recommandés

Bonjour à tous/toutes et merci de prendre le temps de me répondre pour ceux qui penseront pouvoir m'aider ! 

Je vais essayer d'être concise, mais il n'est pas impossible que ça finisse en roman, désolé d'avance ! 

 

Alors voilà, j'ai intégré l'armée il y a environ deux ans, j'ai fais mes classes, et apparemment je me débrouillée bien : au top à l'écrit, en pratique, sans histoire, etc. Grosse faiblesse en sport, mais au dire des cadres, ce n'était pas si mauvais et si grave, au vu de ma motivation,mon acharnement, etc. Biensur pour moi ce n'était que des paroles pour rassurer mais bon, là n'est pas le sujet. 

L'armée avait une enoooorme place dans ma vie, bien avant l'engagement, et ça a toujours cette enoooorme place. 

Sauf que voilà, après les classes, je dirais 15 jours après, j'ai eut un accident. Du genre gros accident. Du genre double fracture ouverte tibia/fibula, multiples fractures du bassins, avec ascension, pneumothorax, TC, etc etc. 

Alors ma première question va sembler simple : si je n'ai aucune séquelle, est-ce que je peux garder espoir de réintégrer l'institution un jour ? Même s'il me faut encore 3 ou 4 ou 5 ans avant d'être à nouveau en forme, tout ça je m'en tape. Mais d'un point de vu objectif, pensez vous qu'un dossier médical de ce type, avec ces antécédents, puisse passer, si on l'accompagne d'une énorme motivation, et d'un dossier pas mauvais des quelques mois déjà passé là bas ? 

Honnêtement, je pense qu'au fond je dois me douter que la réponse est non, mais impossible pour moi de sortir du déni, même aujourd'hui à plus d'un an de l'accident. Alors soyez honnête et cash s'il le faut. Mais seulement si vous êtes sûr de vous quant à mon cas ! 😅

 

Deuxième question : suite à l'accident, j'ai eut un problème nerveux, qui m'a d'abord fait perdre l'usage de la cheville (pour faire simple). Je récupère peu à peu, de façon rapide d'un point de vue médical mais longue d'un point de vue "extérieur". Le reste est déjà entre guillemet réparé, reste à renforcer le tout. Mais du coup, dans l'hypothèse où je ne pourrais récupérer entièrement, existe-t-il des postes au sein de l'armée, qui soit réservés entre guillemet, ou qui soit possible, avec un handicap ? 

Je ne parle pas du ministère des armées, des civils de la défense etc, je commence malgré moi à me renseigner à ce sujet, mais ce n'est pas ce que je cherche.. 

Je vous parle là d'un emploi, n'importe lequel, dans les bureaux par exemple (oui c'est vaste..) mais surtout d'un emploi où l'on porte l'uniforme, où l'on se salue, où l'ont est régit par les textes TTA, etc.. Existe-t-il ce genre de poste ? 

 

À savoir que bien évidement, mon contrat a été rompu pour raison médical durant la période probatoire. J'avais, à l'époque, eut au téléphone un commandant, de la direction, qui me disait qu'il s'agissait d'une dénonciation et pas d'une réforme, ce qui me permettrait "de retaper à la porte des armées" si je le voulais.. Mais je ne peux m'empêcher de croire qu'il s'agit là de paroles rassurante, mais ce dernier étant aussi dans le domaine médical, j'ai peur qu'il n'en ai pas pensé mots.. 

 

Voilà, merci à tous de m'avoir lu, et merci d'avance à ceux qui me répondront ! 

Désolé pour le dérangement, bonne soirée à tous ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout dépends de ta récupération . 

Mais oui c'est possible , mais tu t'en doute bien dans une spécialité de soutiens et un régiment pas trop demander ... donc il faudra que tu accepte d'être mobile car forcément tu n'aura pas trop le choix de choisir .

Après tu a des bonnes notations d'après t'est dire , ce qui peut être un gros plus .

La ce qui m'inquiète un peu c'est ta cheville , tu dit qu'elle est gênante ... donc a voir si sa peux passer .

Il faut dans tout les cas l'avis d'un toubib , car il va devoir regarder partout si tout est bien remis correctement en place .

Mais si tu est apte médicalement , tu peux tout a fait intégrer dans une spécialité plus soft niveau sport .

Après tu est capable de courir un minimum ect ?

 


Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord je vois, 

La mobilité ne me pose aucun problème, je ne suis plus en mesure de faire la difficile, que ce soit pour la spécialité ou pour le lieu d'affectation. Avec ce qui s'est passé, tout ce qui compte pour moi c'est d'avoir la possibilité de retourner dans l'institution... 

Actuellement non, je ne peux pas encore courir, mais j'espère vraiment pouvoir le faire avant la fin de l'année, je me battrai pour en tout cas. Mais je ne peux pas faire de véritable estimations, je n'étais déjà pas censé remarcher, en tout cas pas aussi vite et aussi bien, alors tout ça c'est du bonus pour l'instant, donc impossible d'estimer.. 

Désolé ! 

Et merci beaucoup pour les réponses ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au-delà de ces considérations d'ordre médical auxquelles seul un médecin pourrait apporter un début de réponses plausibles, il vous restera à franchir l'obstacle du recours administratif. Je m'explique.

Exfiltrée de l'armée pour inaptitude médicale définitive, le moment venu (càd celui où vous vous sentirez prête, physiquement, mentalement et moralement et tout cela APPUYE par des éléments probants - certificat médical, compte-rendu d'opération, etc. - ), il vous faudra faire sauter cette décision et recourir à une surexpertise médicale qui risque de prendre du temps (cette obligation administrative a été maintes fois abordée dans la rubrique).

Avec son lot d'aléas.

Réfléchissez bien.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, 

Merci pour ces détails dont je n'avais en effet aucune connaissance. 

Toutefois, je ne trouve le terme définitif mentionné nul part, sur mes différents papiers. Il s'agissait d'une dénonciation de contrat pour raison médical, durant la période probatoire. La même qu'avait eut certains de mes collègues s'étant par exemple fait les ligaments, une fois sur pieds, ils ont dû recommencé le parcours usuel du CIRFA, mais rien de plus. Pensez-vous que cela puisse être différent pour moi, peut-être à cause de la gravité des blessures ? 

 

Merci d'avance ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non car tu n'a pas était radier des cadres pour inaptitude définitive mais tout simplement car tu était encore en probatoire .

Tu n'a pas reçu le papier de RDC avec marquer dessus pour inaptitude définitive ?

Modifié par Stvn

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu le tableau que décrit ROXFOX, inaptitude définitive ou pas, elle devra se soumettre AU PREALABLE à une visite médicale poussée sous peine de ….

Qu'elle n'hésite pas à prendre contact par MP avec EDMOND84120 s'il peut lui apporter une réponse.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La oui je suis d'accord il faudra être clean .

  • Like 1

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui,

Ça je m'y attendais biensur, je suppose que le parcours de recrutement sera bien plus long, avec sûrement de nombreux rdv médicaux pour vérifier l'aptitude, radiologue, chir ortho, etc. Mais ce n'est pas un problème pour moi.. Même s'il faut que le parcours dure deux ans, alors sans soucis, il faut ce qu'il faut 😅

Merci beaucoup en tout cas ! 

Pour répondre à la question posée plus haut, j'ai sous les yeux le document principal  "décision portant dénonciation de contrat". 

Il est simplement écrit que le contrat souscrit le XXX par le soldat XXX, est dénoncé à la date du XXX pour le motif suivant : inaptitude médicale. 

 

Il n'est fait mention nulle part d'une inaptitude "définitive". 

De plus, dans le dossier chômage qui m'a été envoyé par la suite, la case correspondant au motif de la rupture du contrat de travail est la suivante : fin de période d'essai à l'initiative de l'employeur. 

 

Voilà, j'espère que ça répond à la question, merci d'avance 😊

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Levy Pierre a dit :

Bon courage et bonne chance pour ce long parcours

Merci beaucoup, 

Bonne continuation également. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clair.

Tant mieux.

BTX

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...