Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Comment rentrer dans une compagnie d'éclairage et d'appui ?


Recommended Posts

Bonjour, bonsoir,

 

Comme dit dans le titre, j'aimerais savoir comment on rentre dans une compagnie d'appui (dans un régiment d'infanterie, je ne sais pas si c'est important de le préciser). Est-ce que c'est possible direct en sortant de l'ENSOA ?

 

Et quel genre de mission on a dans une compagnie comme ça ? C'est si différent des compagnies de combat ?

Link to post
Share on other sites

La compagnie d'appui (et plus d'éclairage depuis la dissolution des SRR, Section de Reconnaissance Régimentaire) est une unité de "spécialistes" qui généralement n'est pas déployée comme telle, mais en plusieurs éléments qui sont rattachés à d'autres compagnies de combat ou qui combattent en groupe ou section autonomes.

La plupart des Sous-off directs de l'infanterie font la spécialité "Groupe de Combat" à l'Ecole d'Infanterie et vont donc très majoritairement dans les compagnies de combat classiques, c'est plus souvent les semi-directs issus de sections antichars ou TELD qui après leur passage à St Maix et à Draguignan reviennent en régiment au sein des sections spécialisées de la compagnie d'appuis.

Il s'agit bien sûr de généralité, les exceptions confirmant la règle ! 

  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to post
Share on other sites

Normalement a l'issue de l'ecole tu as le choix des régiments mais aussi celui du poste.

Par exemple :

1 RCP Chef de groupe zero zero (Cie de combat)

1RI Chef de groupe mortier (Cie de combat)

27 BCA Chef de groupe Milan (CA)

"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, NATHONZE a dit :

Ok donc si je comprend bien ça reste possible en sortant de la formation de rentrer dans cette compagnie. Il y a une spécialité en particulier à prendre pendant la formation ?

Oui mais c'est l'exception ... Il y a à la base nettement plus de postes comme chef de groupe de combat que comme chef de groupe AC ou TELD ... De plus les postes de chef de groupe "spécialiste" (AC, TELD, mortier, ...) sont plutôt laissé aux Sous-off semi-direct venant de cette spécialité (ex. le Tireur d'Elite qui après 7 ans de service devient sous-off) :

Je ne retrouve pas le doc, mais il y avait une circulaire qui stipulait bien que sauf exception, les sous-officiers direct de l'Infanterie étaient dirigés en priorité vers la specialité "Chef de groupe de combat", les semi-directs poursuivant la spécialité détenue durant la période MDR.

  • Thanks 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Link to post
Share on other sites

@YaYannick les postes ne sont pas toujours indiqué avec le régiment. Souvent c'est:

Spécialité combat de l’infanterie

-1er RPIMA

-35e RI

-RMT

Les régiments sont mentionnés mais pas les postes. Le régiment fait ce qu'il veut de ses nouveaux sergents

  • Like 2
"Si l'administration militaire était bien faite, il n'y aurait pas de soldat inconnu." Louis Jouvet
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, ponix a dit :

@YaYannick les postes ne sont pas toujours indiqué avec le régiment. Souvent c'est:

Spécialité combat de l’infanterie

-1er RPIMA

-35e RI

-RMT

Les régiments sont mentionnés mais pas les postes. Le régiment fait ce qu'il veut de ses nouveaux sergents

Ok niquel ! Car nous a l'EMHM, on avait le détail ! 
 

"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Link to post
Share on other sites

Je confirme ce qu'a écrit PONIX = l'affectation est laissée à l'initiative du chef de corps.

Il est évident que tout cela se fait "normalement" en totale transparence avec le bureau de gestion de la DRHAT pour le régime général et la DRHLE pour les régiments étrangers.

Il est tout aussi évident que le REO est l'indicateur des besoins. Que l'outil de formation (et le CAF ou calendrier des actions de formation, document de planification annuelle des stages dans les Ecoles de Spécialités) est particulièrement dimensionnant. Sans évoquer la planification opérationnelle qui oblige parfois le chef de corps à procéder à des aménagements et à des glissements de compétences.

Enfin, pour appuyer ce qu'a écrit CLAIRON, la circulaire relative au recrutement des sous-officiers d'origine semi-directe précise que la filière "combat de l'infanterie" n'est pas ouverte aux candidats ne possédant pas le CTE de la spécialité. Les sergents d'origine directe n'ont pas de CTE de spécialité.

Dans ce cadre, ci-dessous un extrait de l'INSTRUCTION N° 253/DEF/RH-AT/PMF/DS relative au domaine de spécialités combat de l’infanterie et à la formation de spécialités du personnel militaire de carrière, sous contrat et volontaire du domaine du 21 avril 2015 =

« Les formations de spécialité de 1er niveau des sous-officiers (donc en sortie de Saint Maixent) sont classées selon six options :

 

- combat véhicule de l'avant blindé (VAB et bientôt GRIFFON) ;

- combat véhicule blindé de combat de l'infanterie (VBCI) ;

- ERYX ;

- MMP (= MILAN) ;

- TELD ;

- MO 81 mm. ».

 

On comprend dès lors que par souci, à la fois, de rentabilité et de reconnaissance professionnelle, on trouve davantage de sous-officiers d'origine semi-directe dans les fonctions de chef de groupe TELD, MMP et MO 81 de la compagnie d'appuis.

 

Et que a contrario, les fonctions de chef de groupe de combat VBCI et GRIFFON reviennent aux sous-officiers d'origine directe.

 

S'agissant de l'architecture de la CA, elle peut prendre des profils variables selon le régiment. Exemple d'un régiment étranger d'infanterie =

  • Section Anti-Char (SAC) ;
  • Section d’Appui Direct (SAD) ;
  • Section Tireur d’Elite (STE) ;
  • Section Aide à l’Engagement Débarqué (SAED).

BTX

 

  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Merci @BTX pour ce complément si complet !

Perso j'ai découvert une fois arrivée en unité un aspect de ma spécialité que je n'imaginais même pas. J'ai été affectée là où l'unité avait le plus besoin de moi dans ma spécialité.

@NATHONZE rassure toi je ne suis pas infanterie, je suis dans une spécialité nettement moins bien connue des cadres de St-Maixent. En infanterie ils sauront te donner de bonnes infos (idem en CIRFA).

"Si l'administration militaire était bien faite, il n'y aurait pas de soldat inconnu." Louis Jouvet
Link to post
Share on other sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...