Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

ceintrey

CEINTREY

Messages recommandés

Bonjour,

Mon fils de 17 ans valide son bac cette année et ne démord pas de son projet d'engagement.

Il a fait un stage, une preparation militaire, est entré en relation avec Cirfa...et poursuis de s'informer avec un conseiller.

Nous insistons de notre côté pour qu'il privilégie l'école des sous officier.

Il nous oppose que militaire du rang est la meilleure voie pour intégrer les forces d'interventions qu'il convoite.

Sommes nous dans l'erreur?

Merci de vos informations pour nous expliquer la difference, à nous parents, militaire du rang/sous officier?

Bien cordialement

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MDR=militaire du rang

SO= sous-officier

CeR=conseiller en recrutement ( le monsieur du cirfa)

Bonjour , cela serait bien d'en savoir plus sur ses motivations et son souhait d'intégrer un régiment ou une école , quel régiment souhaite il rejoindre ? l'inciter à faire sous-off n'est peut-être pas la meilleure chose à faire , en soit si il pense que MDR est la meilleure voie je pense que ses motivations sont réelles et que son CeR appuie la dessus , vous êtes des parents il est normal de souhaiter le meilleur pour votre enfant , je ne veux pas vous influencer mais si il a fait son choix c'est que c'est son "rêve" , pour commencer entre SO et MDR la formation est différente et quand celles-ci arrive à terme , la fonction du militaire aussi , à la fin de la formation du MDR on termine 1ère classe qui est une distinction et pas un grade et à la fin de la formation de sous-officier on termine Sergent .

 

Un sergent "commande" : Le sous-officier joue un rôle clé dans l'armée de terre. Chargé d'encadrer les militaires du rang, il les forme techniquement, leur donne l'esprit d'équipe et le sens de la discipline. À ses débuts, un jeune sergent est formé pour diriger une dizaine de militaires.

Pour le militaire du rang je vous conseille de regarder les informations de ce liens pour mieux vous aider à comprendre son rôle et sa fonction : https://www.oriane.info/metier/militaire-du-rang-de-l-armee-de-terre/545

 


"Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité , un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté" W.C

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à vous.

 

Un sous-officier est sous un officier, comme le nom l'indique, et au-dessus d'un militaire du rang.
Il commande les militaires du rang selon les directives des officiers, il est, comme le fameux chant le dit, jeune chef.
Un sergent dans l'infanterie dirigera un groupe de soldats, de 9 à 12 hommes il me semble, et dans la cavalerie il dirigera un char, ce sont des exemples.

Il est possible que des postes dans des régiments des forces spéciales soient disponibles à la fin de l'ENSOA, je dis bien possible car je ne sais pas, mais la logique voudrait que pour intégrer ces unités comme sous-officier, il faille avoir de la bouteille, et donc être militaire du rang puis devenir sous-officier par l'avancement.

Pour synthétiser, pour devenir membre des forces spéciales dès le début de sa carrière, et en cas de  réussite des tests, il faudrait être militaire du rang.

Toutefois, gardez à l'esprit que bien que les forces spéciales soient le graal pour beaucoup de jeunes hommes, les régiments traditionnels ne sont pas lésés en matière d'action et d'opérations extérieures.
Le train, la cavalerie, l'infanterie, ne sont pas des voies à négliger, à mon sens.

N'hésitez pas à me corriger, n'étant pas militaire les renseignements que je peux vous donner peuvent s'avérer inexacts.

Bonne journée.

Modifié par Kodiak
  • Like 1

« On ne détruit réellement que ce qu'on remplace. »  
Napoléon III.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajouterais que qu'importe la voie , un militaire est avant tout un soldat qui doit servir son pays et remplir son rôle avec abnégation , cuisinier comme artilleur , informaticien comme pilote d'hélicoptère .


"Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité , un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté" W.C

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ajouterai à ce qui précède que votre fils n'a que 17 ans, au mieux il en aura 18 lors de son incorporation.

Il estime peut être qu'il manque de maturité pour devenir sous officier, poste à responsabilités qu'il n'est pas prêt à assumer maintenant. Par contre il ne veut plus être étudiant : c'est son choix et il faut le respecter, d'autant plus que dans quelques mois il sera majeur et pourra s'engager sans même vous en parler, si vous choisissez de le désapprouver.

Il faut savoir que s'il s'engage comme Militaire du Rang (MDR) immédiatement après avoir validé son BAC, il pourra devenir sous officier trois ans plus tard. Il pourrait même devenir officier s'il le souhaitait. 

Je sais ce que je souhaiterais que mon fils, si j'en avais un, fasse après son BAC. Mais je crois surtout qu'à presque 18 ans votre fils est un Homme. Actuellement il est presque majeur et il importe avant tout que vous le souteniez dans ses propres choix si vous ne voulez pas risquer qu'il rompe avec vous. Irrémédiablement.

  • Like 1

Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci à tous de vos précieuses réponses.

Nous ne faisons pas obstruction à ses ambitions.

Nous manquons toutefois d'information pour pouvoir le conseiller, discuter, ...jouer notre rôle en fait 🙂

nous voyons un jeune homme apte à l'encadrement autant que bon équipier. Toutefois des annees lui manquent pour tout bien discerner je pense des carrières et évolution.  

Pour synthètiser, et merci de me corriger, s'engager militaire du rang n'empêche pas de devenir sous officier...et son projet de fin de carrière en tant qu''instructeur serait tout autant possible en qualité de 1ere classe?

Merci encore à chacun des retours

Bonne journée

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fin de carrière, s'il est resté militaire jusque là, il sera sans doute Sergent-Chef ou même Adjudant. Il sera tout capable d'être instructeur. Il ne restera pas 1 CL (ce qui n'est qu'une distinction et pas un grade) sauf s'il est vraiment une cruche, or ça ne semble pas être le cas avec la volonté qu'il semble avoir !


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ceintrey a dit :

Pour synthètiser, et merci de me corriger, s'engager militaire du rang n'empêche pas de devenir sous officier...et son projet de fin de carrière en tant qu''instructeur serait tout autant possible en qualité de 1ere classe?

Que Nenni, l'armée encourage assez fortement "l'ascenseur social" ou la "promotion interne", plus de 60 % des sous-officiers en service sont d'anciens soldats, et plus de 50 % des officiers sont d'anciens sous-officiers.

Si il est doué, a le bac (ce qui est le cas), a de bons résultats en tant que soldat et est bien noté, il pourra assez vite passer concours/examens/épreuves lui permettant de progresser > Dès sa 3e année de service comme militaire du rang il pourra envisager passer sous-officier (appelé semi-direct) et donc devenir "encadrant" d'un groupe de 4 à 10 militaires, puis plus par la suite ... et même quelques années après, de nouveau en fonction de ses qualités et notations, il aura la possibilité si il le veux de devenir officier et de finir vers les 55-57 ans (c'est loin je sais ...) commandant voir Lt-Colonel .... Bien sûr, tous les militaires du rang ne terminent pas officiers supérieurs, mais ce parcours, certes ardu, n'est pas impossible ou totalement irréaliste, je crois qu'à l'heure actuelle environ 10 % des officiers de l'Armée de Terre (soit environ 1.500 officiers) ont commencé comme simple soldat

Modifié par Clairon
orthographe de décérébré
  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Afficher son patronyme sur un forum est imprudent. Je vous invite par le biais de la MP à contacter LION administrateur de ce forum pour lui demander de rectifier.

A tout ce qui a été écrit et réécrit, je souscris. Une simple observation = ces parcours professionnels envisagés en qualité de sous-officier ou de MDR.C sont initialement conditionnés par l'obtention de l'aptitude médicale d'abord au CSO puis, le dossier de candidature agréé, au moment de la visite d'incorporation dans l'organisme d'administration, Ecole ou régiment.

Cela va sans dire mais cela ira encore mieux en le disant.

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

INSTRUCTEUR ?  mais instructeur de QUOI ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en "vieux père" dont le fils avait au départ la même idée que le vôtre juste ceci

Nous l'avons "poussé" à devenir sous officier en entrant à l'ENSOA. Pour cela, mineur nous l'avons accompagné au CIRFA, puis son passage au CSO qui l'a jugé apte.

A partir de là nous l'avons poussé à effectuer un Préparation Militaire (21ème RIMA) qui l'a conforté dans son choix et ensuite plutôt que de multiplier les petits contrats en attendant son incorporation il a signé un contrat de VDAT tjs au 21ème RIMA où il a découvert bien des choses......

Ensuite enfin l'ENSOA où à la fin, lors de l'amphi il a loupé le régiment de "ses rêves" à Dieuze pour 10 centièmes de points et c'est retrouvé dans un régiment de chars (As de Champagne).

Dans tout ce parcours il ne faut pas se leurrer il y a eu des moments de grands doutes et c'est là que les parents doivent être présents MAIS juste pour écouter, -après cela va mieux-. Il faut juste qu'il se sache soutenu et, ne jamais le plaindre (maman)

A l'époque la vie des jeunes sergents n'était pas toujours trés simple!!!!et quand on a une assez haute idée de soi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!c'est encore plus difficile de rentrer dans le moule; mais cela a bien changé.

Et maintenant Chef de Peloton et heureux dans son métier

pour poursuivre

les doutes étaient souvent dû à son jeune âge, ses collègues étaient souvent beaucoup plus âgés que lui et avaient un passé d'étudiant ou d'actifs et donc une autre vision des choses. On ne ressent pas les choses de la même manière à 18 ans qu'à 24 ans.

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1er escadron dans lequel il est resté pratiquement 10 ans

 

j'oubliais il a commencé au PAD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, papamili a dit :

1er escadron dans lequel il est resté pratiquement 10 ans

 

j'oubliais il a commencé au PAD

c'est première compagnie  "première et fière" . D'avoir écrit escadron me dérangeait et je corrige

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faites confiance en votre fils..

Ses capacités, son aptitude à affronter les épreuves, son intelligence de situation, saisir les opportunités, s'épanouir pleinement dans ses choix successifs, comme nous le souhaitons tous à nos enfants...

Le bon choix, c'est celui qui correspond aux motivations d'aujourd'hui.

"Demain est un autre jour..."

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...