Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Rôle du Sous-Officier en régiment du Train


Recommended Posts

Bonjour,

Malheureusement, on trouve difficilement des infos sur l'arme du Train, probablement parce qu'elle intéresse un public moins large que d'autres armes. Et du coup c'est peu évident pour moi de me représenter et me projeter dans la réalité du métier.

J'ai premièrement du mal à voir la limite entre le rôle de l'escadron de transport, et celui l'escadron de ravitaillement. En lisant les descriptions j'ai l'impression que leurs missions se recoupent un peu.

Au delà de ça, j'aimerais en savoir plus sur le rôle du sous-officier dans le train. Par exemple, un chef d'équipe dans un escadron de ravitaillement est-il sédentaire, ou prend-il part aux convois (en France ou en OPEX) ?

J'entends qu'il a pour rôle de commander une équipe, mais passe-t-il les permis PL, SPL ?

 

Merci !

Edited by Allobroge
Link to post
Share on other sites

Tu pars dans chaque opex , car partout il faut du carburant et de la bouffe ect .... du coup le train est partout ou l'armée va .

La planque , oui est non , disons que ce n'est pas un métier physique comme peux l'être un combattant par exemple , mais le stress est ailleurs , sous forme d'obligation de servitude des unités déployée .

Quand une unité a besoin d'un truc, c'est dans des délais courts , donc forcément il faut aller vite et bien .

Par exemple , une unité en poste avancé va avoir besoin de carburant pour faire le courant , l'eau chaude , les missions ... si tu est a 20% de réserve , il faut faire vite sinon c'est dangereux pour la suite des ops .

Pareil pour la bouffe , le matos mobilier , les munitions ... bref c'est très important .

Pour ce qui est du contact , c'est plutôt rare , le gros risque ce sont les IED .

  • Like 1

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Link to post
Share on other sites

https://www.emb.terre.defense.gouv.fr/IMG/pdf/almanach_14-15.pdf

1. Le chef de patrouille circulation dirige une patrouille de circulation. Il met en œuvre les procédés techniques et tactiques pour remplir toutes les missions élémentaires concourant à l’exécution des missions de renseignement (viabilité des itinéraires), d’« appui au mouvement » (aide à la circulation) ou de sûreté.

Formation militaire = La formation du futur chef de patrouille circulation se déroule sur huit mois à l’ENSOA, l’École nationale des sous-officiers d’active, de Saint-Maixent. A l’issue, la formation de spécialité comprend un tronc commun de sept semaines et une formation de spécialisation appui-mouvement de cinq semaines dispensée aux écoles de Bourges. Pour les chefs de patrouille circulation, la formation comprend la préparation des permis moto, VL et PL ainsi qu’une formation mouvement-transits (procédures douanières, SILCENT, embarquement sur voie ferrée).

Compétences acquises = Les compétences acquises par le chef de patrouille sont variées car il est amené à exercer des responsabilités techniques et humaines qui le rendent polyvalent. Dès ses premières années de service, le chef de patrouille bénéficie d’une formation continue qui lui permet de s’investir dans un parcours en fonction de ses goûts et aptitudes. Il peut, par la suite et s’il le souhaite, présenter des concours pour devenir officier. Tout sous-officier ayant au moins cinq ans de service peut en outre bénéficier de dispositifs d’aide à la reconversion.

 

2. Chef de la cellule élémentaire d’arrimeurs largueurs, le chef d’équipage livraison par air effectue les opérations de conditionnement et de mise à terre des charges emportées par un avion. Ce métier est exercé prioritairement au sein de formations parachutistes sous réserves de répondre à des critères physiques, psychologiques et moraux.

Formation militaire= La formation du futur chef d’équipage livraison par air se déroule sur huit mois à l’ENSOA, l’École nationale des sous-officiers d’active, de Saint-Maixent. A l’issue, la formation de spécialité comprend un tronc commun de sept semaines aux écoles de Bourges et une formation de spécialisation livraison par air de sept semaines et demie dispensée à l’école des troupes aéroportées de Pau. Pour les chefs d’équipage livraison par air, la formation comprend la préparation des permis VL et PL ainsi qu’une qualification parachutiste et livraison par air et enfin une formation d’adaptation du second degré mouvement-transits (procédures douanières, SILCENT, embarquement sur voie ferrée).

Compétences acquises = Les compétences acquises par le chef d’équipage livraison par air sont variées car il est amené à exercer des responsabilités techniques et humaines qui le rendent polyvalent. Dès ses premières années de service, il bénéficie d’une formation continue qui lui permet de s’investir dans un parcours en fonction de ses goûts et aptitudes. Il peut, par la suite et s’il le souhaite, présenter des concours pour devenir officier. Tout sous-officier ayant au moins cinq ans de service peut en outre bénéficier de dispositifs d’aide à la reconversion.

3. Le chef d’escouade poids lourd commande un groupe de conducteurs poids lourd afin d’exécuter une mission de transport de fret. Il peut exercer dans divers domaines spécialisés : porte-char, citerne… Formation militaire La formation du futur chef d’escouade poids lourd se déroule sur huit mois à l’ENSOA, l’École nationale des sous-officiers d’active, de Saint-Maixent. A l’issue, la formation de spécialité comprend un tronc commun de sept semaines et une formation de spécialisation régulation ravitaillements de cinq semaines dispensés aux écoles de Bourges ou en régiment pour ce qui concerne les chefs d’escouade porte engins blindés.

Pour les chefs d’escouade poids lourd, la formation comprend la préparation des permis VL, PL et SPL ainsi qu’une qualification en transport marchandises dangereuses, une formation d’adaptation pilote ensemble porte blindé ou une spécialisation « citerne », et enfin une formation mouvement-transits (procédures douanières, SILCENT, embarquement sur voie ferrée).

Compétences acquises = Les compétences acquises par le chef d’escouade poids lourd sont variées car il est amené à exercer des responsabilités techniques et humaines qui le rendent polyvalent. Dès ses premières années de service, le chef d’escouade poids lourd bénéficie d’une formation continue qui lui permet de s’investir dans un parcours en fonction de ses goûts et aptitudes. Il peut, par la suite et s’il le souhaite présenter des concours pour devenir officier. Tout sous-officier ayant au moins cinq ans de service peut en outre bénéficier de dispositifs d’aide à la reconversion.

4. Le chef de groupe portuaire commande une équipe pour exécuter des opérations de manutention ou de transport nécessaires au chargement ou au déchargement d’un navire. Formation militaire La formation du futur chef de groupe portuaire se déroule sur huit mois à l’ENSOA, l’École nationale des sous-officiers d’active, de Saint-Maixent.

A l’issue, la formation de spécialité comprend un tronc commun de sept semaines aux écoles de Bourges et une formation de spécialisation transbordement maritime de sept semaines. Pour les chefs de groupe portuaire, la formation comprend la préparation des permis VL et PL ainsi qu’une qualification en manutention de chariots élévateurs lourds et grues routières portuaires et enfin une formation mouvement-transits (procédures douanières, SILCENT, embarquement sur voie ferrée).

Compétences acquises = Les compétences acquises par le chef de groupe portuaire sont variées car il est amené à exercer des responsabilités techniques et humaines qui le rendent polyvalent. Dès ses premières années de service, le chef de groupe portuaire bénéficie d’une formation continue qui lui permet de s’investir dans un parcours en fonction de ses goûts et aptitudes. Il peut, par la suite et s’il le souhaite, présenter des concours pour devenir officier. Tout sous-officier ayant au moins cinq ans de service peut en outre bénéficier de dispositifs d’aide à la reconversion.

  • Like 2

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Stvn, BTX, merci pour les infos !

Malheureusement le site des EMB est visiblement buggé ou en construction, il m'est impossible d'y accéder.

 

Concernant ces 4 postes différents, s'agit-il de DS différents, pour lesquels il faut émettre des voeux avant même le passage au CSO ? Ou la sélection s'opère-t-elle une fois en formation ?

 

Link to post
Share on other sites

Un même domaine de spécialités mais des filières différentes.

Pour votre information, voici ce à quoi vous aurez accès si vous embrassez le DS SOUT MVT-RAV (2009) (la liste n'est pas complète) =

Appui mouvement (APP)

Livraison par air (LPA)

Régulation ravitaillement (REG)

Récupérez sur Internet l'INSTRUCTION N° 835/DEF/RH-AT/PMF/DS relative au domaine de spécialités « mouvements-ravitaillements » et à la formation individuelle de spécialité du personnel militaire de carrière, sous contrat, volontaire ou de réserve ainsi que du personnel civil du domaine du 10 février 2012. Vous pourrez y lire ceci =

" Le domaine comprend cinq natures de filière dont l'articulation est détaillée au point 3.1. :

- MVT ;

- appui-mouvement (APP) ;

- régulation-ravitaillements (REG) ;

- livraison par air (LAE) ;

- instruction élémentaire de conduite (IEC).".

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...