Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
BTX

Plus ergonomique et facile d’emploi, une nouvelle trousse de soin va équiper les soldats en opération

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2020/07/26/plus-ergonomique-et-facile-demploi-une-nouvelle-trousse-de-soin-va-equiper-les-soldats-en-operation/

blessure-20200726.jpg

Généralement, on associe l’innovation avec la robotique, l’intelligence artificielle, la mise au point de nouveaux matériaux ou bien encore le Big Data.

Mais on peut innover en améliorant ce qui existe déjà, en faisant preuve d’esprit pratique et d’ingéniosité, sans avoir besoin de convoquer la science fiction.

C’est ce qu’a fait le caporal-chef Benny, de la 4e antenne médicale spécialisée de Bayonne, avec le soutien de la cellule innovation participative de l’Agence de l’innovation de défense [AID].

Actuellement, les soldats en opération sont dotés d’une Trousse Individuelle du Combattant [TIC], qui comprend notamment des pansements compressifs et deux syrettes de morphine. En effet, selon le Service de santé des armées [SSA], un combattant blessé doit savoir « se mettre à l’abri, participer au combat dans la mesure du possible et mettre en œuvre lui-même les moyens de contrôler ses hémorragies. ».

Plus la prise en charge d’un blessé est précoce, plus les chances de survie sont élevées.

Seulement, cette TIC est assez volumineuse.

D’où le projet START du caporal-chef Benny, qui a consisté à mettre au point une trousse de soins ergonomique et facilement utilisable sur le terrain. Le tout avec le concours de la PME lyonnaise Dimatex, spécialiste des tissus techniques.

start-20200726.jpgSelon l’AID, la trousse de soins START imaginée par ce caporal-chef est « moins volumineuse », « plus discrète » et « plus adaptable aux différents équipements des combattants » alors qu’elle contient les mêmes éléments que la TIC actuellement en dotation.

« Elle a été étudiée de façon à pouvoir être mise en place sur les porte-plaques, les ceinturons, les gilets, sur ou sous les sacs. Des velcros y ont été ajoutés pour permettre son port abdominal », précise-t-elle.

Mais disposer d’une trousse de secours moins encombrante est une chose… Encore faut-il être en mesure, le cas échéant, de l’utiliser facilement. Ce qui, en cas de blessure, avec la tension nerveuse du moment, n’est pas toujours facile. Aussi, la START n’a pas de fermeture éclair : elle s’ouvre d’une seule main, grâce à une languette. Ce qui permet au soldat blessé d’accéder à son contenue dans « un même mouvement ». Pour l’AID, c’est une « nouveauté » qui permet au combattant blessé de « plus facilement s’appliquer les gestes de premiers secours » s’il se trouve isolé.

Pour le moment, 9 prototypes de cette trousse START ont été réalisés. Selon l’AID, ce nouveau dispositif « est en cours de valorisation pour un déploiement à plus grande échelle dans les mois à venir. »

Photos : 1/ Légion étrangère 2/ AID

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...