Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Drone spécial Airsoft (enquête d'intéret)


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je viens de m'inscrire dans votre forum car j'ai vu que beaucoup d'entre vous pratiquez l'airsoft.

J'ai pour projet de fabriquer et de proposer à la vente un drone y étant dédié. Je fais donc une étude d’intérêt (de marché) afin de recueillir vos impressions, conseils et sentiments sur ce projet qui je l'espère vous intéressera.

Mon projet est donc la création d'un module "lanceur de billes" à co2 (sparclette) qui serait adaptable aux drones type DJI F550 ou S800.

Ce module serait équipé d'un lanceur de billes monté sur une nacelle deux axes (gauche/droite et haut/bas) et d'une mini caméra HD avec émetteur vidéo analogique ou numérique (pour la visée), le tout lié à des lunettes écran "FPV" équipées d'un module "Headtracking", permettant au lanceur de billes de suivre les mouvement de tête (lorsque que l'on regarde à droite, le lanceur de billes tourne à droite, à gauche , il tourne à gauche, etc...).

L'idée est de proposer à la vente :

- ce "module lanceur de billes" seul (fixations "adaptables" avec malgré tout un peu de bricolage au niveau du drone pour l'accroche, et sans les Lunettes FPV équipées Headtracking ni l'émetteur/récepteur 2,4ghz) 

ou

- Le "module lanceur de billes"+ Lunettes FPV équipées Headtracking + émetteur/récepteur 2,4ghz (pour le Headtracking)

ou

- Le pack complet: "module lanceur de billes"+ kit Lunettes FPV équipées Headtracking + émetteur/récepteur 2,4ghz + drone type DJI S800

J'attends donc vos retours et commentaires sur l'idée de la réalisation de cet accessoire HighTech qui vous permettra de faire un bon en avant dans vos stratégies de jeux. 

Merci à tous pour vos réponses qui, je n'en doute pas, me feront avancer dans ce projet (ou pas)... ;)

Et si ce post n'a pas sa place ici, je m'en excuse d'avance et prierais les modérateurs de m'indiquer ou le reconduire.

Merci et bon dimanche à tous.

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Réglementairement, si tu veux faire cela, il te faut une personne dédiée à la surveillance visuelle du drone, et avec une RC. Ce serait lui le télépilote officiel du drone.

Ensuite, le survol de personnes sera impossible. Compliqué donc à mettre en œuvre sur une partie d'AirSoft.

De plus, le largage de charges (ici, des billes) n'est autorisé que sur les sites d'aéromodélismes, ou sur des sites ayant fait l'objet d'une localisation d'activité. Et pour cela, il faut demander une autorisation au ministère de la Transition écologique et solidaire, en charge de l'aviation civile.

Bref, ton projet est très compliqué à mettre en œuvre d'une manière légale et réglementaire.

Edited by Gandalf
Link to post
Share on other sites

Bonjour, et merci pour ta réponse Gandalf. Ce drone serait effectivement piloté par un télépilote ayant passé son "Brevet" sur Fox Alpha Tango (obligatoire) et une autre personne serait l'opérateur "lanceur de billes". Un observateur extérieur n'est obligatoire uniquement si le télépilote n'a plus le visuel du drone (vol à vue impossible).

Dans un cadre professionnel , le survol de personnes est interdit sauf si ces derniers signent une décharge. Sinon, aucun tournages par drone ne pourraient avoir lieu. Dans un cadre privé, sur un terrain privé, je pense que cela doit être identique pour éviter les problèmes.

Pour le largage de billes (ou autres), es tu sûr de toi? Dans un cas d'activité particulière pro, je suis d'accord.  Mais dans un cadre privé, sur un terrain privé, avec l'accord signé du propriétaire, tu fais ce que tu veux avec ton drone. Il faut juste rester dans les limites du terrain concerné et respecter les hauteurs de vol.

Je suis télépilote de drone professionnel depuis 5 ans, et je ne crois pas me tromper. Mais je vais revérifier cela auprès de la DGAC pour en avoir le cœur net.

En tout cas, merci pour ta réponse!!

Amicalement,

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, visusky a dit :

Bonjour, et merci pour ta réponse Gandalf. Ce drone serait effectivement piloté par un télépilote ayant passé son "Brevet" sur Fox Alpha Tango (obligatoire) et une autre personne serait l'opérateur "lanceur de billes". Un observateur extérieur n'est obligatoire uniquement si le télépilote n'a plus le visuel du drone (vol à vue impossible).

Dans un cadre professionnel , le survol de personnes est interdit sauf si ces derniers signent une décharge. Sinon, aucun tournages par drone ne pourraient avoir lieu. Dans un cadre privé, sur un terrain privé, je pense que cela doit être identique pour éviter les problèmes.

Pour le largage de billes (ou autres), es tu sûr de toi? Dans un cas d'activité particulière pro, je suis d'accord.  Mais dans un cadre privé, sur un terrain privé, avec l'accord signé du propriétaire, tu fais ce que tu veux avec ton drone. Il faut juste rester dans les limites du terrain concerné et respecter les hauteurs de vol.

Je suis télépilote de drone professionnel depuis 5 ans, et je ne crois pas me tromper. Mais je vais revérifier cela auprès de la DGAC pour en avoir le cœur net.

En tout cas, merci pour ta réponse!!

Amicalement,

D'accord avec toi pour le télépilote, je pensais que ce serait un joueur qui pilotait le drone.

Pour l'accord des personnes, il me semble bien que cela ne concerne que les prises de vues. Et cela ne concerne que les vols en AP. Pas de dérogations pour les vols "loisirs".

EDIT : cela ne concerne pas que les prises de vues, mais cela n'est appliquable que pour les vols en AP. Et là, sur ce genre de vol, il te faudra faire une déclaration S3 en préfecture.

Pour le largage des charges, cela est clairement indiqué dans l'arrêté conception de 2015. L'accord signé du propriétaire n'est aucunement valable pour cela (vols loisirs). Pour les vols AP, tu dépends du SERA 3115 (en gros, cela doit se faire selon la législation nationale relative à cela).

Dans les fonctions que j'ai eu encore récemment, j'ai énormément géré les télépilotes sur les autorisations de survol, et sur ce qu'ils pouvaient faire ou ne pas faire. Les arrêtés de 2015, ainsi que le code des transport ont été mes livres de chevet pendant un bon moment, et je suis moi-même télépilote ;-).

Edited by Gandalf
Link to post
Share on other sites

ok collègue telepilote! ;)  Mais parler de largage de charges quand il s’agit de billes d'airsoft de moins d'un grammes, ca me fait mal... outre le survol des tiers (problème pouvant être contourné par la création d'une zone de vol dédiée et limitrophe à 10m de la zone de jeu), je pense qu'il y un flou pour cette pratique. A partir de quelle masse larguée parle t on vraiment de largage de charge... 0,20g est il une charge?

Sans t'offenser, la réponse de la DGAC sera ma bible... :) et si ce n'est pas faisable... et bien tant pis, je serai une nouvelle fois déçu de ce que nous permet de faire ou pas notre administration...

Bien à toi.

PS: Tant que j'y pense, connais tu parfaitement la législation pro sur les activités particulières des drones captifs? Au cas, j'aurai des questions à te poser la dessus si tu le veux bien. (en MP si possible).

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, visusky a dit :

ok collègue telepilote! ;)  Mais parler de largage de charges quand il s’agit de billes d'airsoft de moins d'un grammes, ca me fait mal... outre le survol des tiers (problème pouvant être contourné par la création d'une zone de vol dédiée et limitrophe à 10m de la zone de jeu), je pense qu'il y un flou pour cette pratique. A partir de quelle masse larguée parle t on vraiment de largage de charge... 0,20g est il une charge?

Sans t'offenser, la réponse de la DGAC sera ma bible... :) et si ce n'est pas faisable... et bien tant pis, je serai une nouvelle fois déçu de ce que nous permet de faire ou pas notre administration...

Bien à toi.

PS: Tant que j'y pense, connais tu parfaitement la législation pro sur les activités particulières des drones captifs? Au cas, j'aurai des questions à te poser la dessus si tu le veux bien. (en MP si possible).

Selon les arrêtés de 2015, on parle de charge pour tout ce qui est inférieur à 500gr. Pour ce qui est plus lourd, me pose pas la question, j'en sais rien (mais je comprend que ce qui est plus lourd n'est pas autorisé, et devra donc faire l'objet d'une demande et d'une dérog').

Pour les drones captifs, j'ai jamais eu le cas, mais pose toujours tes questions...

Edited by Gandalf
Link to post
Share on other sites

super, merci. Nous volons régulièrement avec notre drone (S900) en version captif (homologué S3 et S3 captif 8kgs). Pour cela, à chaque mission, je fais la déclaration de vol en prenant en compte les 5 jours ouvrés.

1- Un télépilote pro d'un groupe facebook m'a affirmé qu'en captif, la déclaration de vol n’était pas obligatoire car le drone (étant captif) sortait de sa catégorie initiale ... du coup, d'après lui, je pourrai répondre à des demandes de missions pour le lendemain... j'ai cherché sur le net pour me renseigner mais je ne trouve rien qui va dans ce sens. Qu'en penses? Peut être voulait il plutôt parler d'un scénario S1?

2 - On est d'accord qu'en captif, le parachute n'est plus obligatoire? (De toute facon, objectivement, à 20m de hauteur, le parachute ne sert a rien car il n'a pas le temps de s'ouvrir en cas de chute...)

Edited by visusky
Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, visusky a dit :

super, merci. Nous volons régulièrement avec notre drone (S900) en version captif (homologué S3 et S3 captif 8kgs). Pour cela, à chaque mission, je fais la déclaration de vol en prenant en compte les 5 jours ouvrés.

1- Un télépilote pro d'un groupe facebook m'a affirmé qu'en captif, la déclaration de vol n’était pas obligatoire car le drone (étant captif) sortait de sa catégorie initiale ... du coup, d'après lui, je pourrai répondre à des demandes de missions pour le lendemain... j'ai cherché sur le net pour me renseigner mais je ne trouve rien qui va dans ce sens. Qu'en penses? Peut être voulait il plutôt parler d'un scénario S1?

2 - On est d'accord qu'en captif, le parachute n'est plus obligatoire? (De toute facon, objectivement, à 20m de hauteur, le parachute ne sert a rien car il n'a pas le temps de s'ouvrir en cas de chute...)

Un aéronef captif doit tout aussi bien faire l'objet d'une déclaration pour un vol S3 qu'un aéronef non captif. D'ailleurs, le CERFA 15476*02, dans sa partie 4 relative aux aéronefs, demande à cocher une case pour savoir si celui-ci est captif ou non.

Par contre, les aérostats (les ballons donc) captifs évoluant à une hauteur inférieure à 50m sont hors du champs d'application de l'arrêté conception de 2015, et n'ont donc pas de déclaration S3 à faire.

Pour le parachute, je ne maîtrise pas, il faudrait creuser...

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...