Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Raminier

Besoin de conseils

Messages recommandés

Bonsoir, 

Si ce post n'est pas sur le bon forum, merci de m'en excuser je suis nouveau.

Voilà je vous expose mon "problème" en espérant obtenir quelques conseils.

J'ai 18 ans et je suis étudiant à l'université. Depuis le lycée, j'ai cette envie de rejoindre la gendarmerie (le PSIG plus particulièrement). Envie que j'ai mise en sourdine pour passer le bac et obtenir ma première année de licence. J'étudie au sein d'une licence nommée "Langues Etrangères Appliquées" dans laquelle nous étudions les langues ainsi que le commerce, le droit et l'économie pour faire simple. Cela à pour but de pouvoir travailler dans une entreprise à l'étranger ou en relation avec. ( je dis cela pour que vous observiez le fossé entre les 2 mondes)  

Avec les vacances, cette idée de rejoindre les rangs est remontée à la surface (encore plus forte).  Lorsque j'étais au lycée, un gendarme (ami de la famille, étant gradé et en fin de carrière) m'avait fortement déconseillé de les rejoindre, en disant qu'il fallait mieux étudier. J'aimerai alors avoir d'autres avis, j'ai peur de regretter si j'abandonne mes études. Je sais très bien que seul moi pourra agir sur cette décision mais recevoir des conseils ne fait jamais de mal. Je m'imagine mal travailler dans un bureau toute la journée, même si je sais qu'il y a de la paperasse à faire en gendarmerie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, je répète ce que je t'ai dit dans ta présentation. 

Pourquoi ne pas t'engager une fois tes études terminées ?? 

Modifié par Mescalito

Croire et oser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, merci pour ton message

Si je continue dans ma voie actuelle j'aurai un diplôme concernant le commerce. Un diplôme pour lequel je dois passer encore 4 ans d'examens. Je ne vois pas bien en quoi ça pourrait m'aider à part à faire beau avec la mention bac +5. (à part viser un grade plus élevé sur concours). J'ai entendu comme quoi il fallait s'engager le plus tôt possible pour avoir une plus belle perspective de carrière. Ce qui me pousse à me décider le plus rapidement possible pour ne pas "perdre du temps" si jamais mon avis final me pousserait à m'engager. Je voudrais bien obtenir des conseils ici concernant ce choix (je considère ta réponse comme en étant un), afin de trancher en connaissance de cause.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne pas tout confondre !

S'engager jeune garantirait des perspectives de parcours (évitez le terme "carrière") valorisantes ? Oui et non.

Oui si vous avez en plus un bagage académique qui vous rend compétitif pour convoiter, occuper et gravir des échelons vers des postes à responsabilités.

Non si vous êtes "lisse" et si votre positionnement sur des postes à responsabilités induira appui et discussion et potentiellement, sera risqué. Car vous aurez tôt ou tard besoin de ce bagage sous peine de rester "scotché" et de voir vos camarades vous passer devant. Ce bagage est le fruit de votre assiduité aux études. Cette qualité vous saurez "la réveiller" le moment venu lorsque vous devrez vous remettre aux études. Plus facile quand le réflexe est acquis. Plus difficile lorsqu'on a tout laissé en plan.

Par ailleurs, au jour d'aujourd'hui, personne ne peut vous garantir que votre dossier de candidature sera retenu ! Inapte médical, tests foirés et entretiens de quiche. Bonjour le tableau du warrior !

Toujours se préserver une porte de sortie. Ce n'est pas à 50 ans, usé voire désabusé, père de famille nombreuse recomposée, qu'il faudra vous poser la question de la reconversion. Vous aurez un diplôme à réactualiser certes, mais vendable.

BTX

  • Like 2
  • Thanks 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assez d'accord avec BTX. On n'est plus en 1803. L'époque des fils de tavernier qui deviennent roi de Suède est révolue. Vos études vous permettront d'acquérir des connaissances théoriques, des modes de réflexion, un premier carnet d'adresse, etc. Ce n'est pas juste un macaron sur le CV. Sans oublier le fait que la gendarmerie peut ne pas vous plaire. Orientez vous dans un premier temps vers la réserve opérationnelle en parallèle de vos études et si vraiment vous avez le déclic, eh bien on en rediscutera !

Continuez ou ne continuez pas mais surtout ne vous précipitez pas. Et enfin : ce n'est pas grave de "perdre son temps" à 18 ans. C'est comme ça qu'on affine son projet si il n'est pas encore clair ;)

Modifié par Ayyur
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Posez vous la question: etes vous fait pour la.gendarmerie .cela vous plaira? Peut etre que le compromis serait de continuer les etudes et monter un dossier reserve? 

Monter en grade , faire sous off superieur ou officier n est peut etre pas forcement la voie qui vous conviendra. J avais un collegue gendarme jusqua sa retraite qui refusa l avancement , a cette epoque il fallait muter pour monter en grade. Par contre il etait opj et a 49 ans il apprenait l'italien ( il a appris seul l anglais et l espagnol) afin de partir a nouveau en opex . Il a dû en faire une bonne dizaine comme prevôt  en opex et ambassades . Il a meme refusé d aller en brogade de recherche et sr malgré un talent d enqueteur hors pair. Une carriere riche et passionnee . Des bruits courts qu a la retraite il a repris le chemin de la fac pour parfaire ses connaissances linguistiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...