Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
BTX

L’Escadron électronique aéroporté 1/54 « Dunkerque » va récupérer trois avions Transall C-160R

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2020/08/23/lescadron-electronique-aeroporte-1-54-dunkerque-va-recuperer-trois-avions-transall-c-160r/

transall-20200823.jpg

Le 5 août, le ministère des Armées a annoncé que l’armée de l’Air venait de recevoir son premier Avion léger de surveillance et de renseignement [ALSR], c’est à dire un Beechcraft King Air 350 modifié par Thales et Sabena Technics afin de lui permettre de collecter du renseignement d’origine électromagnétique [ROEM] et du renseignement d’origine image [ROIM].

Ce premier ALSR, appelé « VADOR » [Vecteur aéroporté de désignation, d’observation et de reconnaissance], va rejoindre les deux Transall C-160 « Gabriel » de l’Escadron électronique aéroporté [EAA] 1/54 « Dunkerque », de la base aérienne 105 d’Évreux. Un second est attendu en novembre prochain.

Pour rappel, les C-160 « Gabriel » sont des avions de transport Transall qui, dotés d’antennes, de radômes et de nacelles pour la collecte du renseignement d’origine électro-magnétique, sont entrés en service en 1989. À noter que ce ne sont pas les seuls Transall à « faire du renseignement ». En effet, l’escadron 3/61 « Poitou », unité dédié aux opérations spéciales, utilise un module de C3ISTAR [Command, Control, Communications, Intelligence, Surveillance, Target acquisition and reconnaissance] à bord de l’un de ses Transall C-160R depuis 2008.

Quoi qu’il en soit, ces deux « VADOR » ne seront pas immédiatement envoyés sur les théâtres où sont actuellement engagées les forces françaises. Dans un premier temps, le « Dunkerque » va procéder à des expérimentations avec l’appui du Centre d’expertise aérienne militaire [CEAM] de Mont-de-Marsan, avec l’objectif de les déclarer pleinement opérationnels d’ici l’été 2021.

Au passage, l’équipage d’un ALSR se compose de deux pilotes, d’un officier renseignement [responsable tactique de la mission] et deux spécialistes, le premier pour l’interception des signaux électroniques, le second pour utiliser la boule optronique.

Cela étant, les VADOR ne devraient pas se limiter à recueillir du renseignement lors d’opérations extérieures. Ces appareils participeront également à la mission de posture permanente de sûreté aérienne [DPSA] en France, voire être engagés dans des missions de renseignement stratégique dans les zones dites « d’intérêt » pour la France, à l’instar des deux C-160 « Gabriel ».

C’est d’ailleurs l’usage que les forces américaines de leurs avions légers de renseignement. En avril, deux RC-12X « Guardrail » [des Beechcraft King Air bardés de capteurs] appartenant au 204th Military Intelligence Battalion de l’US Army, furent repérés à proximité de l’enclave russe de Kaliningrad.

En clair, les VADOR vont épauler les C-160 « Gabriel », qui, ces dernières années, ont connu une « augmentation exponentielle » de leur engagement opérationnel, selon le lieutenant-colonel « Édouard », le commandant de l’escadron 1/54 Dunkerque.

Plus généralement, cette unité va s’étoffer dans les semaines à venir. L’arrivée des deux VADOR va se traduire par la création [ou la réactivation] d’une nouvelle escadrille dédiée. Mais ce n’est pas tout : la mise en sommeil de l’escadron de Transport Anjou, ses Transall C-160R, va profiter au Dunkerque.

« Au-delà des missions opérationnelles du C-160G et la mise en service opérationnelle du VADOR, nous avons la chance d’accueillir plus d’une vingtaine de personnels venant de l’ET 2/64 « Anjou », mis en sommeil cet été. Ainsi, nous pourrons disposer de trois [Transall] C-160R, qui nous permettront d’accompagner le C-160G dans ses missions à l’étranger et d’assurer le ravitaillement en vol à son profit, notamment lors des missions extérieures, en appui direct aux forces engagées », explique en effet le lieutenant-colonel « Édouard » dans les colonnes du dernier numéro d’Air Actualités.

Ce mouvement de personnel fera que le Dunkerque va accueillir en son sein l’Escadrille d’instruction des équipages [EIE], laquelle sera chargée de la formation des équipages de Transall C-160R/G ainsi que de l’instruction et de la standardisation de ceux appelés à mettre en oeuvre les VADOR.

Cela étant, d’ici 2025, les deux C-160 « Gabriel » céderont la place à trois Falcon 8X « Archange » [Avions de Renseignement à CHArge utile de Nouvelle GEnération], dont les deux premiers exemplaires ont été commandés le 30 décembre dernier auprès de Dassault Aviation et de Thales. Ce qui signera la fin de l’histoire du Transall au sein de l’armée de l’Air.

Photo : EMA


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...