Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Shkval

Candidat OSCS Rens

Messages recommandés

Bonjour à tous, 

Pour donner un peu de contexte, j'ai été diplômé d'un master en sciences politique avec une spécialisation RI dans une université étrangère. Dans la foulée, j'ai eu une courte expérience pour la France avec un rôle de conseiller politico-militaire. C'est à travers cette dernière que j'ai découvert mon intérêt pour de l'analyse RENS et surtout une belle famille! Après plusieurs mois à travailler à l'étranger, je viens de mettre fin à mon contrat pour passer le concours OSCS RENS. Mon conseiller CIRFA m'a indiqué que les prochains postes RENS seront connus fin novembre. Donc en attendant je polis mon dossier de candidature et commence à m'entraîner aux épreuves. 

Cependant, plusieurs points restent à éclaircir: 

  • En ce qui concerne les étapes de sélection une fois le dossier soumis - Passe-t-on les épreuves CSO avant les entretiens avec les recruteurs ou est-ce l'inverse? . 
  • Pour l'orientation, je sais dans les grandes lignes ce qui m'intéresse - faire de l'analyse du renseignement, idéalement à la DGSE, DRM ou en EM. Ravi aussi d'avoir un poste de cette nature en ambassade. Mais est-ce suffisant pour être crédible dans mon projet pro, ou est-ce qu'il faut creuser davantage en donnant par exemple un régiment, un service précis au sein des institutions citées ci-dessus? 
  • Pour préparer les épreuves - j'écume l'internet pour trouver des sources d'infos (tout en essayant d'éviter les tutos youtube: "Passer de 0 à 25 tractions en 1 semaine!!") et je pense avoir trouvé ce qu'il me faut au niveau du sport. Il ne me manque plus qu'à être sérieux dans mon travail quotidien. En revanche, c'est un peu plus flou pour les tests psycho. J'ai vu les recommandations ici pour le livre de Marc Dalens sur les tests pour les sous-off. Je vais sûrement en faire l'acquisition mais juste pour être bien sûr: est-ce que ces tests varient entre selon que le concours est pour être sous-officier ou officier? Enfin, est-ce qu'il y a des spécificités supplémentaires liées à la spécialité RENS?
  • La lecture quotidienne de l'actualité, reprendre les principaux enjeux/acteurs des différents conflits et crises ainsi que les opérations en cours sont à l'ordre du jour. Cela dit, savez-vous à quelle étape du recrutement je peux être éventuellement testé sur ces connaissances? 
  • Enfin, sur mon niveau en sport en l'état: 6"45 LL, 6 tractions, 50 squats. Je sais que c'est très léger donc si vous pouviez me dire que je suis nul, ça m'aiderait beaucoup pour me mettre une claque dans ma préparation 😄

 

Merci à tous les courageux qui m'ont lus, et encore plus à ceux qui m'éclaireront!

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Candidat OSC/S c'est bien, mais un poste d'off. As tu fait une PMD ? une PMS ? de la réserve ?

 


Militaire d'active

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui et c'est un poste d'officier auquel j'aspire parce que c'est là où l'armée pourra probablement le mieux utiliser ce que j'ai appris dans le civil. Aussi, le forum est un espace public donc je ne peux pas m'étendre sur tous les facteurs qui m'amènent à candidater. Ravi d'en discuter avec toi autrement. 

Après une procédure de sélection qui s'est un peu étendue dans le temps, j'intègre la réserve ce mois-ci. En revanche, je n'ai pas encore fait de prépa militaire. Est-ce que ça te semble être un obstacle pour être crédible dans ma candidature d'OSCS?  

Modifié par Shkval

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue,

Ne pas avoir fait de PM ou servi dans la Réserve n'est pas rédhibitoire quant à l'étude des candidatures...

Mais connaitre a minima les réalités du monde militaire, et avoir déjà démontré son engagement à travers ces expériences, est "un plus" certain... Surtout lorsque l'on a vocation à postuler en tant que OSC/S..

§§§

Au niveau physique, vu le score annoncé, il est nécessaire de s'imposer un rythme d'entraînement sérieux, pour renforcer l'endurance et la tonicité générale.

Idéalement deux sorties de course à pied/semaine, d'environ une heure chacune. Une "allure libre", en s'imposant quelques petites accélérations en fin de cycle ; une de "fractionné" après échauffement de 20mn (multitude de programmes sur le net..). Et une troisième de type "sortie longue" de une à deux heures (voire plus à terme..), idéalement sur sentier forestier, pour faire travailler la proprioception, les appuis dynamiques, les relances, l'hydratation...

§§§

Pour la tonicité générale : les fondamentaux : pompes, abdos, squats, fentes, tractions (après avoir gagné un peu de capacité musculaire grâce aux pompes)..

Les règles d'or :

- la régularité (20min/jour plutôt qu'une grosse séance tous les dix jours..),

- l'engagement (pendant la séance, "on donne tout"..),

- le repos ! Travailler les mêmes groupes musculaires chaque jour est contre-productif : les fibres ont besoin d'une période de repos pour se reconstruire et "surcompenser" : c'est de là que vient le bénéfice de l'entraînement ! Un jour de repos mini entre chaque séance. (J'évoque là de vraies séances de travail, où on atteint le seuil de la douleur, pas de simples échauffements ou trottinettes de décrassage... :default_cool: )

§§§

Côté Rens, "pour rappel", DRM et DGSE recrutent aussi des civils, fonctionnaires ou sous contrat.

(Pour info, sur le concours d'Attaché de la DGSE : ratio de 50 candidats pour un poste... Et tous "armés comme des porte-avions, avec des profils de concours"...:default_cool: )

§§§

A vous de voir...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce commentaire étayé et les conseils que je prends volontiers. 

C'est certain que l'engagement militaire pur me manque et mon intégration à la réserve est sûrement trop fraîche pour avoir un impact décisif. Pour le dossier, c'est principalement sur mon cursus académique et professionnel ainsi que les langues que je mise. 

Pour le niveau physique, je fais des séances haut de corps une fois tous les deux jours. Principalement autour de plusieurs séries de tractions avec des variations, des DIPS, des pompes et plus récemment rajout de squats. Pour l'endurance, je suis un peu plus surpris de mes faibles résultats au LL car pendant mes courses, je n'ai jamais eu de gros problèmes de cardio. A titre d'exemple, cette après-midi pendant une sortie, j'ai un peu monté le rythme et couvert 8.2km en 37min. Même si les efforts sollicités sont différents, il me semble que je ne devrais pas être aussi bas en LL. Le problème vient peut-être des cuisses. Les quelques fois où j'ai tenté le LL en conditions d'examen, j'ai senti que ça chauffait beaucoup trop vite et durement les cuisses sur les changements de direction. Peut-être du travail à faire ici (squats? Insister sur du fractionné en navette) en plus d'un entraînement plus régulier et intense. 

En tout cas, retour très précieux. Merci Dragunov!  

Modifié par Shkval

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le plan académique : ne sous-estimez pas la pléthore, de postulants surdiplômés (et au-delà...) qui polluent de leur candidature de circonstance tous les concours de la fonction publique.

Profil-type au concours "Attaché DGSE" : Sciences-Po + Mastère de Relations Internationales/Défense/Intelligence économique + Maîtrise de deux langues internationales (Anglais, Espagnol), + compétence pro d'une langue tierce : Arabe, Chinois, Russe, Farsi, Hindi, Wolof, ...

La barre est haute...mais elle est trompeuse. La "vraie" sélection se fera, au-delà des exigences académiques minimales, sur le profil psychologique des candidats.

Et pas de "prépa" en cela... :)

§§§

Côté physique : mettez-vous au Trail... :default_thumbsup:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...