Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Une école de formation initiale des officiers sous contrat va voir le jour à Coëtquidan

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2020/09/08/armee-de-terre-une-ecole-de-formation-initiale-des-officiers-sous-contrat-va-voir-le-jour-a-coetquidan/

spacer.png

À l’époque où le service militaire était encore obligatoire, le 4e bataillon de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan avait la charge d’assurer la formation militaire des élèves officiers de réserve [EOR]. La conscription étant désormais suspendue, sa mission a été réorientée vers l’instruction des officiers contractuels de l’armée de Terre, ces derniers étant recrutés directement parmi les civils, âgés de moins de trente ans et au moins titulaires d’une licence [ou d’un niveau bac+3].

Trois filières existent pour ces officiers sous contrat : encadrement, spécialiste [droit, finances, ressources humaines, communication, etc] et pilote de l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT].

En outre, le 4e bataillon de l’ESM propose également des stages et des formations courtes destinés aux officiers de réserve ainsi qu’à ceux de la Gendarmerie nationale, aux élèves de l’École polytechnique devant effectuer une formation militaire initiale durant leur première année d’étude ou encore à des étudiants d’autres grandes écoles.

« Chaque année, près de 1.000 élèves officiers reçoivent au 4e bataillon de l’école spéciale militaire une formation courte et dense, d’une durée pouvant aller d’une semaine à six mois », résume le site des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan [ESCC]

Dans le cadre du projet « ESCC 2030 », qui vise à moderniser l’éduction [combativité et intelligence] et à mettre l’accent sur la maturité [autorité et humanité] des futurs officiers de l’armée de Terre, il est question de faire de ce 4e Bataillon une école à part entière. L’annonce en a été confirmée par Florence Parly, la ministre des Armées, lors d’un déplacement à Coëtquidan, le 7 septembre.

La « feuille de route École Saint-Cyr Coëtquidan 2030 propose également la création d’une école de formation initiale d’officiers à Coëtquidan qui accueillera les élèves-officiers sous-contrat, troisième école pour mieux préparer ces officiers dont le rôle est essentiel. Je vous annonce aujourd’hui que cette école sera créée », a en effet déclaré Mme Parly.

« Je m’en réjouis, car les officiers sous contrat ont des parcours de vie qui apportent une richesse considérable à l’armée de Terre. Ce projet d’école, c’est reconnaitre que toutes les portes leur sont ouvertes pour faire une carrière identique à ceux de leurs camarades de Saint Cyr et de l’École militaire interarmes », a ajouté la ministre. 

Au sujet de cette nouvelle école, le projet « ESCC 2030 » précise que la formation des élèves officiers sous contrat sera « rallongée » afin de « leur permettre de mûrir et d’acquérir plus sereinement les bases du savoir-être militaire.

En outre, comme il s’agira également de « valoriser tous les recrutements », en portant une attention particulière sur la population des élèves officiers sous contrat, cette nouvelle école se verra définir un « socle de traditions propre ». Ayant déjà une devise [« L’audace de servir »], avec un parrain pour chaque promotion, cette dernière devrait probablement avoir ses propres uniformes, insigne et drapeau.

Cela étant, outre le projet « ESCC 2030 », motivé par l’évolution de la conflictualité et l’éventualité d’un conflit de haute intensité, l’armée de Terre a également fait évoluer le recrutement interne de ses officiers pour améliorer son attractivité et prendre en compte les évolutions technologiques inhérentes au programme Scorpion.

Ainsi, les recrutements officiers « rang » et « semi-direct tardif » ont laissé la place à un concours professionnel appelé « Voie des officiers de domaines de spécialités », ouvert aux militaire comptant dix ans de services et âgés, au plus, de 45 ans. En cas de succès, ceux qui sont titulaires Brevet de technicien supérieur de l’armée de Terre [BSTAT] rejoindront l’École militaire interarmes pour un an tandis que les titulaires des Épreuves de sélection professionnelle [ESP] iront directement en école d’application pendant quatre à six mois.

Photo : © ESCC / DIRCOM


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le sujet fait beaucoup débat au sein des écoles, bien que peu de choses ont été annoncé pour le moment. Je suis curieux de voir le contenu de la formation et le futur positionnement de cette école parmi l'ESM et l'EMIA.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...