Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Balrog

Diverses questions sur mes souvenirs du service militaire

Messages recommandés

Bonjour,

je pense être dans la bonne section ayant vu la mention dans les règles de cette section : "Discuter ou échanger des expériences , raconter vos souvenirs militaires"

Avant de commencer je précise que ce sont mes souvenirs d'il y a maintenant plus de 20 ans et qu'il est possible que je me trompe dans les termes employés notamment en comparant a aujourd'hui, ceci dit je pense avoir quand même une bonne mémoire de ces 2 année superbes, en tout cas n'hésitez pas a me reprendre si je dis une grosse bêtise;) j'espère que ce petit récit fera renaître des souvenirs a ceux qui comme moi ont eu la chance de faire leur service militaire :)

Alors voila ayant fait mon service militaire (VSL +14 mois) comme maître chien, bien que peu de personnes ont compris ma passion pour les chiens ayant était sévèrement mordu au visage étant enfant (chirurgie esthétique et une belle balafre qui avais son charme, oui elle a hélas disparu ^^), et peu de personnes ont aussi compris pourquoi après mes classes j'ai voulu aller au peloton cynophile sachant que je devrais aller dans la batterie (j'était dans l'artillerie) ou personne ne voulait aller de part sa réputation et aussi vu qu'on bloqué 1 week-end sur 3 voir sur 2 en base, et la discipline largement plus sévère que dans tout le régiment (avec d'autres régiment aussi, quand je racontais ce que les chefs de sections nous faisaient faire on m'a souvent dit que c'était particulièrement sévère pour un régiment d'artillerie, bon après tous nos chefs de sections venaient de régiments opérationnels parachutiste et se tiraient la bourre entre section, nous on suivait :D ), Les autres batteries hormis celle de l'instruction durant les classes tout les 2 mois, toutes les autres se rendaient a l'ordinaire a pied ou pas cadencés mais sans chanter.

Dans ma Batterie, c'était pas cadencés et en chantant (ce qui est normal mais bon), "ceux du liban", "le chant des marais", "kyrie des gueux" et un autre mais je ne me souviens pas.

BREF tout d'abord j'ai passé le CTE conducteur canin, puis ayant déjà signé VSL et étant visiblement un bon élément et un bon maître chien (3eme au championnat régional 3 mois après mon CTE, j'était super fier a l'époque on était peu nombré comme appelés du contingent a être présenté au concours), mon adjudant m'a choisi pour aller en 1998 a Suippes au 132eme GCAT pour groupe cynophile de l'armée de terre (qui est après devenu le 132eme Bataillon Cynophile de l'armée de terre, et aujourd'hui le 132eme RIC Régiment d'infanterie cynotechnique) et y passer mon CT Aide dresseur-homme d'attaque.

Durant ces 2 stages donc j'ai côtoyés des militaires de régiments parachutiste (ainsi des transmission, Matériel, infanterie, troupe de Marine, etc je parle surtout des paras car c'est en rapport direct avec ma question) alors de mémoire au CTE beaucoup du 8eme RPIMA (qui donnais la vie dure a un appelé d'un régiment de train parachutiste car il n'avais pas eu a passer son BMP et porté le béret rouge, bon il était pour rien mais ils l'ont pas mal asticoté) et 2 autres paras mais je ne me souviens plus, pour sur c'était le "1er régiment de..." (non c'est pas le RCP car le CTE se faisait au camp de Souge a l'époque en 97 et le 1er RCP y était encore, on les croisés a l'ordinaire), le 1er RHP mais franchement je suis pas sur qu'il avais des cynos a l'époque ? ca me reviendra jamais je pense. Au 2eme a Suippes je suis sur qu'il y avais un du 1er RCP qui depuis était a Pamiers.

Et au CT Aide dresseur, la y avais un gars du 1er RPIMA (un vrai pitre, dans le sens toujours a amuser la galerie, j'avoue que c'était assez loin de l'idée qu'un amis d'enfance qui y était parti la même année me décrivait ses collègue, de ce qu'il m'a dit il n'y ai pas resté longtemps ^^), un légionnaire du 2eme REP (qui aura la malchance absolue de se faire mordre durant son week-end au régiment, le tirage au sort avait voulu qu'il y reste avec 2 autres le week-end avant l'examen, sur 4 semaines on est resté 1 fois chacun pour nourrir les chiens et nettoyer les courettes, lui manque de bol il entre dans une courette d'un chien qui n'a jamais posé problème a personne, il ne fait rien de spécial, et le chien le "cartonne" a l'avant bras :default_sad: Du coup pas d'examen et de ce qu'il m'avais expliqué une punition l'attendais a sa rentrée a Calvi.

 je me rappelle encore comment j'écoutais avec passion ses histoire le soir jusqu'a l'extinction des lumières, j'avais la chance d'être son voisin de chambre, il était caporal ou caporal chef, d'origine polonaise, je pense que je peux donner son nom au pire n'hésitez pas l'effacer, il appelais Krakoviak ou avec un C, j'était comme un gamin qui devait surement le soûler a lui poser tant de question :D Bref j'ai cherché a voir si dans les reportage de la section cyno du 2eme REP je le voyais je ne l'ai jamais vu, j'espère qu'il a pu revenir passer son CT aide dresseur a Suippes et que sa blessure c'était bien remise, le chien lui avais quand même sectionné un tendon il me semble...)

Du coup j'en arrive a ma première question : je me rappelle que je portais mon brevet CTE au dessus de la bande patro et c'est la qu'a la remise du brevet on nous l'avait mise alors en tenus de de prise d'arme ou défilés treillis.

Mais je ne me souviens pas et c'est ce que j'aimerai savoir ou on le met si on déja le BMP (pour les paras donc) vu qu'il était lui au dessus de la bande patro sur les treillis.

Il me semble que l'on ne peux porter que 2 brevet de spécialité sur cette tenue, si un militaire d'un régiment parachutiste est breveté maitre chien et que cela deviens sa spécialité première, sur sa tenue treillis (F2 il me semble a l'époque ?) pour une prise d'arme, ou va le BMP ? et ou va son brevet CTE maître chien ? :default_huh:

Voila donc une question qui me taraude l'esprit depuis de nombreuses années, et j'ai cherché pendant de longue heures tant sur les forums qu'en regardant sur des photos ou des vidéos, je n'ai jamais rien pu discernés (d'autant que cela a pu changer depuis la fin des années 90 début 2000)

Pour ma 2eme question (oé les autres attendront je vais en poser que 2 pour le moment^^) c'est justement en rapport avec la batterie ou j'ai passé 2 superbes années dont je parlais en début de post ou aucun appelés ne voulait aller.

En fait c'était une "Batterie de Protection et Sécurité" (B.P.S), il y avais 3 sections, dont la 3eme celle cynophile mais qui remplissait ses missions conjointement avec soit des gens de la 1ere soit de la 2eme (les 2 se tirés la bourre, car toutes étaient dirigés par des anciens du 8eme RPIMA, 13eme RDP, 17 RGP, etc... Une section faisait une sortie terrain, l'autre en faisait une dans la foulée, une section avait dormi en tente, l'autre l'avais passé chaque nuit dans les trous de combats, une marche course, l'autre en faisait 2, puis après nos chefs de section a la 3eme section (les cyno) s'y sont mis, en 2 ans j'ai du faire presque 15 sortie terrain, on a même eu la chance d'en faire en dehors du régiment, Canjuers par exemple et "je crois" être passé a Caylus ? Quand je regarde la zone je ne vois que ce terrain de stage.

Bref du coup la raison pour laquelle on bloquait beaucoup c'était que notre batterie était la seule a faire la garde du régiment, on faisait également une sorte de GIAT, avec un EI15 (pour élément d'intervention 15min, on était sur le Centre d'essais des Landes site très sensible a l'époque et on devait pouvoir intervenir et sécuriser une zone en 15min), un EI5 (pour 5min, c'était uniquement sur le périmètre du régiment), du jeudi au jeudi un groupe partais a Captieux (une base de tir a presque 2h en voiture et 3h en TRM2000 :)), une garde sur un dépôt d'arme assez proche d'une ZMS, et je crois que j'ai fait le tour, ce qui faisait quand même pas mal et nous faisaient rester au régiment 1 week-end sur 3 GRAND minimum. 

J'en arrive donc pour ceux qui sont encore la ^^ a ma deuxième question  est ce que quelqu'un aurait connaissance d'un autre régiment que le 17eme RA basé sur le centre d'essais des Landes la ou j'était de 97 a 99 ou il y aurait eu une "batterie de protection de sécurité" ou "Compagnie de Protection et Sécurité" ? :default_huh:

Personnellement j'ai cherchais et je n'ai vu mentionné quelque part un Compagnie ou Batterie avec ce nom la. Bon avant nous c'était la Gendarmerie qui s'occupais d'une partie de nos missions, par exemple début 90 a Captieux au poste de garde il y avais des Gendarmes, durant mon service il n'avait qu'un petit groupe (1 sous off, 2 brigadier chef, 6 grenadiers voltigeurs et 2 maître chien qui de la même manière que nos "EI" sur régiment tourné a différentes heures dans la nuit, d'autres s'occupait de l'entrée avec planton et sentinelle)

Enfin voila, merci a ceux qui m'auront lu (désolé pour les fautes d'orthographes qui doivent traîner), je pourrais continuer des heures tellement ces 2 années furent passionnantes, quand je repense a l'issue des classes au nombres de gens qui "quoi ? tu veux aller a la BPS mais t'es barjot !" ou bien "ohh je suis dégouté je suis affecté a la BPS" au final comme 80% de ceux qui ont fait le service au début ca y va a reculons, mais au moment de partir tous avaient passé de super moment.

En 2 ans, entre les classes, mes 2 brevets, mon CME (?) le stage pour passer caporal je suis plus sur du nom qu'on lui donné, les sorties terrains, les marches, et le tir ! Famas évidemment, le MAC 50, et la FN minimi :default_drool: (mine de rien aujourd'hui c'est pakm s donné a tout le monde de pouvoir en faire) , le peu d'explosif que j'ai pu faire péter (avec encadrement), les réveils a la grenade a plâtres :D Comme j'était Cyno chaque matin c'était footing, (10,15,20km faut bien les entretenir nos compagnons a 4 pattes ^^) et tout les militaire de carrière que j'ai rencontré, bref allez je m'arrête la.

Si quelqu'un a des infos sur mes 2 questions n'hésitez pas ;)

Amicalement.

Modifié par Balrog
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mine j'avais fait un "edit" mais j'ai du oublier de valider, j'ai perdu une partie...

Je voulais rajouter que si des membres souhaitent que je leurs racontent comment se déroulé les formation CTE conducteur canins, et CT aide dresseur-homme d'attaque (pour ce qui est militaire je n'ai fait que le service donc y a largement de quoi trouver sur le forum et surtout des personnes qui ont fait des carrières) mais pour tout ce qui est cyno si cela vous intéresse je peux faire un post, ce sera avec plaisir.

J'ai oublié aussi (je me demande comment j'ai pu oublier de le raconter) j'ai eu la chance pour un appellé du contingent de faire un hélitreuillage ? aérocordage ? (je me souviens pas du terme) quand on est accroché a une corde et on se fait sortir d'une zone par l'hélicoptère.

J'avais eu la chance de faire cela avec mon chien, un peu comme un saut en parachute, avec le chien collé avec un harnais ventral, puis un survol du C.E.L, l'hélicoptère aucune idée du modèle, il était venu de la BA de Cazaux. C'était vraiment un souvenir inoubliable.:default_drool:

D'ailleurs on avais fait le survol avec les portes ouvertes au sol il faisais pas froid, mais avec les portes ouvertes + le bruit, franchement respect a ceux dont la mission consiste a tirer depuis l'hélicoptère porte ouverte, y a vraiment pas mal de facteur déstabilisant, après avec le "drill" (c'est le bon terme il me semble) je pense que les soldats sont plus qu'OP :)

Et je voulais aussi rajouter, a quel point mon stage a Suippes (CT Aide dresseur-Homme d'attaque) fut compliqué, le stage en lui même est assez rempli, en 4 semaines y a énormément de choses a apprendre (pédagogie, technique au costume, psychologie canine, et des modules de dressage bien plus poussés que le CTE conducteur canins, mais surtout le dépaysement déjà, Suippes y avais 3 régiment (je crois que c'est inédit en France), le 40eme RA, le camp de Mourmelon et le 132.

Et par chance :D j'y suis aller en Février/Mars il me semble, une fois on avais eu -16°, les pauvres chiens le matin certain avaient la langue collé a leurs gamelle d'au congelés...

La encore j'avais vraiment était fier de l'avoir eu, logiquement (c'était la règle dans la section) a l'issu quand un VSL+14 passé ce brevet, il devait ensuite faire le stage pour passer sous-officier (d'ailleurs si quelqu'un peux me rafraîchir la mémoire sur le nom de ce stage, pour le service militaire le "CME" c'était pour passer caporal, mais y avais un stage d'un mois pour ensuite passer sergent et j'ai zappé le nom ...

Enfin bref voila j'ai surement oublié d'autre chose qui sont passé a la trappe mais tampis.

A bientôt et merci d'avance aux personnes qui pourront m'aider sur mes questionnements ;)

PS : Les photos (anonymisé bien entendu) sont autorisés ? 

 

Modifié par Balrog
oublie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite vidéo pour expliquer la description du treillis dit "de parade" avec les fourreaux de grade, la fourragère, les décorations dites "pendantes" (lors d'une cérémonie) et.............la répartition des brevets professionnels et techniques.

Pour le parachutiste, il portera son brevet parachutiste à droite et les brevets techniques et professionnels à gauche.

 

Extrait de https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=533

17e régiment d’artillerie Il est reconstitué en 1970 à partir du 701ème groupe d’artillerie installé à Biscarrosse (dont il reprend l’insigne).

  • En 2000, il prend l’appellation de 17ème groupe d’artillerie et assure le fonctionnement du Centre National d’Evaluation et de Formation à la lutte anti-aérienne toutes armes inauguré en 1996. Le 1er juillet 2007, le 17ème groupe d’artillerie se voit confier la création du Centre de Formation Cynotechnique, avant de rejoindre le Commandement des Centres de Préparation des Forces (CCPF) de Mailly-le-Camp en juillet 2008.

    Mission du 17ème Groupe d’Artillerie Le 17ème groupe d’artillerie a deux missions principales  :
  • La formation, l’entraînement et le contrôle des unités extérieures dans le domaine de la lutte anti- aérienne toutes armes au sein du Centre National d’Evaluation et de Formation pour la Lutte Antiaérienne Toutes Armes : le 17ème groupe d’artillerie dispense des stages de formation officiers et sous-officiers LATTA dans le cadre des formations de cursus et d’adaptation.
    Il entraîne et contrôle au tir aérien l’ensemble des formations de l’armée de terre. Ces tirs s’effectuent au canon de 20 mm sur affût 53T2 et VAB T20/13 à la mitrailleuse calibre 50 et au FAMAS. Ces stages s’effectuent principalement dans le cadre des métiers spécifiques, mais aussi lors de mise en condition avant projection.
    En parallèle, le CNEF LATTA forme depuis août 2011 tous les instructeurs et tireurs sur VAB TOP 12,7 et LGA 40, avant projection sur le théâtre afghan.
    Pour assurer ces missions et s’adapter de façon optimale aux besoins des formations stagiaires, le CNEF conçoit, réalise et pilote ses propres cibles : télé pilotées volantes SQ20 ou larguées et flottantes VAB TOP.

  • La formation des maîtres de chiens  : le groupe dispose d’un centre dédié, le centre de formation cynotechnique, qui forme les équipes homme/chien de l’armée de Terre et de la marine.
    Y sont dispensées, les formations de cursus pour les officiers (futurs chefs de section au 132ème RIC) ; les sous-officiers de recrutement direct (FSI/FSE/FS1), des sous-officiers de recrutement semi-direct (BSAT/ BSTAT) et les MDR (FSE) mais aussi, les FSI cyno au sein des PSC Nord et Sud. S’y ajoutent des formations d’adaptation (pistage), des stages de qualification en recherche d’explosifs, d’armements ou de stupéfiants.
    Enfin, une section de formation professionnelle du CMFP de Fontenay-le-comte, basée au 17ème GA, assure la formation des agents cynophiles de sécurité dans le cadre de la reconversion.
    Le 17ème GA assure également diverses missions secondaires  : participer au soutien des exercices sol-air annuels NAWAS, encadrer les PMD, les examens de langues, etc...

Si vous souhaitez reprendre contact avec des "Anciens" ayant comme vous servi au 17e RA, ce lien devrait vous le permettre.

http://www.ville-biscarrosse.fr/contacts/amicale-17-ra-et-701-gag/

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@BTX Merci beaucoup pour la vidéo ;) 

Donc si je prend mon exemple, un parachutiste va donc laisser son BMP au dessus de la bande patro.

Et si sa spécialité c'est d'être maître chien, son brevet ira au dessus du BMPE/BMP1, a la place (sur la vidéo) du brevet de tireur d'élite FRF1.

Si j'ai bien compris :)

Vidéo très instructive par exemple je n'avais jamais remarqué a l'époque d'insigne d'unité élémentaire sur les fourragère, j'ai surement du croiser des gens qui en avaient mais je ne m'en souviens pas.

Concernant le 17eme Groupe d'Artillerie je connaissais déjà tout ces changements. Et en ce qui concerne le fait qu'il soit devenu un lieu de formation cela ne m'a jamais étonné.

Déjà a l'époque ou j'y était nos installations et les innombrables possibilités que le Centre d'essais des Landes possèdes était déjà bien meilleures que celles du camp de Souge ou c'était labas que les régiments du Sud-Ouest envoyés leurs hommes pour passer le premier niveau de maitre chien.

D'ailleurs dès qu'il n'y a plus eu d’appelé (c'est a dire après mon départ, moi et un autre VSL+14 de 97 on s'est retrouvé a 2, les chiens avaient été laissés a leurs dernier maître, voir ceux d'avant, sinon c'était euthanasie (et hélas on a du en euthanasier...) car il était "DGA" et nos "armée de terre" et mon adjudant m'avais expliqué que par conséquent même ceux qui avaient 3 ans ne pouvais pas être envoyer au 132 pour y être re-déployés ailleurs.  

Sur 24 chiens, 5 euthanasié on a vraiment fait le maximum.

Et une fois qu'on était parti c'est le 132 GCAT (RIC aujourd'hui) qui avait repris les installations pour en faire une "plaque tournante" pour les OPEX de leurs régiments. Cela n'a pas duré longtemps a ce qu'il parait.

A mon époque le régiment était composé comme cela :

  • La 1ere batterie, chargée de l'organisation d'écoles à Feu (LATTA) pour tous les régiments, avec tir de canons de 20 et missiles SATCP Mistral ainsi que de la mise en œuvre expérimentale et opérationnelle des drones de l'armée française.
  • La 11eme batterie, chargée de la formation des militaires du contingent pour le 17eme RA (1ere et 2eme section), du CEL (3eme section en général) et (l'ENORSSA) de Bordeaux (4eme voir 5eme section) la 11eme batterie 2eme section était chargée de la formation initiale des VMF de la région sud ouest.
  • La batterie de commandent et de logistique (B.C.L), chargée d'assurer le fonctionnement matériel et pratique du régiment (ordinaire, véhicules…)
  • La batterie de protection et de sécurité (B.P.S), chargée de la protection du C.E.L en collaboration avec le gendarmerie

Moi j'était dans cette dernière la B.P.S, la seule (hormis la B11 quand 1 mois sur 2 y avais les classes des futurs nouveaux) ou on allez a l'ordinaire au pas en chantant ("Ceux du Liban", Kyrie des gueux", "Le chant des marais" et un 4eme mais je ne me souviens plus)

Pour ce qui est de l'amicale du 17, j'ai réussi a reprendre avec mon chef de section il avait été muté un peu avant la fermeture du chenil au 93eme RAM, et ensuite a fini sa carrière a la maison mère au 132 dans la compagnie de commandement et de logistique au service achat des chiens.

et tout mes anciens compagnons j'en ai retrouvé quelqu'un via les réseaux sociaux, y avais très peu d'EVAT au 17 a l'époque ou j'y était.

En revanche (bon j'arrive a me souvenirs de la ou ca a était tourné quand je le vois en vidéo) j'adorerai pouvoir revisiter le chenil, je sais de source sure qu'ils ont conservé le système de courette qu'il y avais a mon époque, la zone de dressage obéissance également, ainsi qu'une zone de mordant. La zone de pensage (ou il brosse le chien) ca en revanche il l'ont bien amélioré avec ce petit toit qui fait de l'ombre pour le chien après exercice.

Dans la dernière vidéo la zone avec le lac, et les bâtiments a vitres cassés c'est les "hourtiquet" (c'est le nom que la ville de Biscarrosse a donné a ce coins du lac) et les bâtiments c'était également un vieux centre aérés ou allez les fils et filles de militaire ou civil travaillant au CEL.

A mon époque y avais des portes ouvertes l'été, la je n'en voit pas mais bon toute facon c'est évident que ce que je voudrais revoir, on y aurait pas accès :D

Et puis l'année prochaine j'espère ne pas louper celle du 13eme RDP, ils sont juste a coté et j'ai toujours un empêchement... :default_sad:

En tout cas merci @BTX pour la vidéo et n'hésite pas a me dire si ma déduction (brevet cyno a la place la ou dans la vidéo il y a le brevet de tireur d'élite) est incorrecte ;)

A bientôt 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La référence = INSTRUCTION N° 10300/DEF/EMAT/LOG/ASH - DEF/DCCAT/LOG/REG relative aux tenues et uniformes des militaires des armes et services de l’armée de terre du 13 juin 2005.

https://rescue18.fr/wp-content/uploads/2020/02/INSTRUCTION-N-10300_DEF_EMAT_LOG_ASH-DEF_DCCAT_LOG_REG.pdf

Allez à l'annexe page 131 / 153, vous trouverez le descriptif.

BTX


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci,

du coup pour mon exemple (un parachtiste qui devient maitre chien en tant que specialité) le BMP reste au dessus de la bande de patro, et le brevet maitre chien 1cm au dessus du BMP donc ?

Vu qu'il est dit :

"Insignes de spécialité (limités à deux) : le premier se porte dans l’axe vertical médian du support auto-aggripant
velours et le bord inférieur affleure la bande patronymique, le second à 1 cm au-dessus du premier."

cela veut dire que sur la vidéo le brevet de tireur d'élite (qu'on voit porté au gauche au dessus du BMPE/1) n'est pas considéré comme "insigne de spécialité" ? 🤔

en tout cas je garde le pdf il est bien complet, merci ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Q1. (un parachtiste qui devient maitre chien en tant que specialité) le BMP reste au dessus de la bande de patro, et le brevet maitre chien 1cm au dessus du BMP donc ?

R1. Il est d'abord PARACHUTISTE le brevet est donc à droite au-dessus de la bande ou de la plaquette patronymique. Et si ce parachutiste n'est pas titulaire du brevet militaire professionnel élémentaire (BMPE), le brevet maître de chien pourra harmonieusement se porter à gauche au-dessus de la barrette de décorations. DE façon à équilibrer de part et d'autre.

Mais si ce parachutiste est titulaire du BMPE, ce brevet se placera en effet à gauche au-dessus de la barrette de décorations, le brevet maître de chien se fixant à droite au-dessus du brevet de parachutisme.

Q2. cela veut dire que sur la vidéo le brevet de tireur d'élite (qu'on voit porté au gauche au dessus du BMPE/1) n'est pas considéré comme "insigne de spécialité" ? 🤔

Le brevet de tireur de précision (et non d'élite) est bien un brevet de spécialité. Il aurait du conformément à l'annexe VI de l'instruction supra citée être porté à droite au-dessus du BAM. Mais l'annexe II de l'instruction dispose " Les insignes de spécialité peuvent continuer à être portés après la disparition de la spécialité". Ce qui peut expliquer que le brevet TP soit placé à cet endroit.

Au final, hors l'insigne régimentaire, on limite à trois le port des insignes métalliques sur la tenue. Il y a donc des choix à faire pour éviter de sombrer dans le grotesque

spacer.png

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super ! Merci pour le complément d'info ;)

Haha ils sont pas mal sur la photo 😄

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sont des colonels réservistes de 784e brigade de lance-boulettes du ptit'gros.

spacer.png

  • Haha 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...