Aller au contenu
Forum militaire

L'officier français mort en Egypte est le lieutenant-colonel Botta


Messages recommandés

http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2020/11/lofficier-francais-mort-en-egypte-est.html

EmqHWvuXEAMLphE.jpg
©Armée de l'air et de l'espace

 

Officier de l'armée de l'air et de l'espace engagé au sein de la "Force nationale et Observateurs" (MFO), Sébastien Botta est mort ce jeudi avec six autres militaires de différentes nationalités, dans le crash de l'hélicoptère dans lequel ils avaient pris place.

L'appareil s'est écrasé dans la région de Sharm-el-Sheik (Egypte).

Né en 1976 à Moissac, il s'était engagé en 1999. Sous-officier affecté sur la base de Cazaux (Gironde), ce tarn-et-garonnais avait ensuite réussi le concours de l'école de l'air et était devenu officier "exemplaire, loyal et dévoué" écrivait hier soir, le général Lavigne, chef d'état-major de l'armée de l'air et de l'espace.

Depuis août 2019, le lieutenant-colonel Botta, 44 ans, père de trois enfants, était chef de la division "personnels"  au sein de l'état-major opérationnel du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes.

More Majorum.

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En complément

http://www.opex360.com/2020/11/12/un-helicoptere-de-la-force-multinationale-dobservateurs-au-sinai-sest-ecrase-en-egypte/

Un hélicoptère de la Force multinationale d’Observateurs au Sinaï s’est écrasé en Égypte

 

uh60-mfo-20201112.jpg

Créée en 1982 en dehors du cadre des Nations unies, la Force multinationale d’Observateurs [FMO] est déployée dans le Sinaï avec la mission de contrôler l’application du traité de paix israélo-égyptien, conclu après les accords de Camp David. Pour cela, elle dispose d’un peu plus d’un millier de militaires, le contingent le plus important étant fourni par les États-Unis.

Or, ce 12 novembre, la FMO a été endeuillée par la perte d’un hélicoptère UH-60 Black Hawk, lors d’une mission de reconnaissance conduite dans la région de Charm al-Cheikh, dans le sud du Sinaï.

L’appareil transportait huit militaires, dont un officier français, sept militaires américains et un sous-officier tchèque [le sergent Michael Tichá, dont le décès a été confirmé, plus tard, par Prague, ndlr]. Un seul a survécu. Gravement blessé, il a d’abord été évacué vers la ville d’Eilat, avant d’être admis dans un hôpital militaire israélien.

Dans son communiqué, la FMO, qui a ouvert une enquête, insiste sur le fait que, « à ce stade, il n’y a aucune information indiquant » que la perte de cet hélicoptère serait due à « autre chose qu’un accident ».

L’hypothèse d’un acte hostile aurait pu être envisagée étant donné que des groupes jihadistes, dont une branche locale de l’État islamique, sont actifs dans le Sinaï.

Peu après la disparition de l’hélicoptère des écrans radar, les forces israéliennes ont proposé une assistance en mettant à la disposition des secours son unité IAF 669, spécialiste des mission CSAR [Combat Search and Rescue – Recherche et sauvetage au combat].

Jusqu’en 2010, les forces françaises disposaient d’un contingent assez important au sein de cette FMO, avec notamment l’engagement de moyens aériens. Actuellement, elles n’y comptent qu’un officier [un lieutenant-colonel], qui « exerce les fonctions de chef adjoint de liaison ».

Le dernier accident aérien ayant endeuillé la FMO avant celui de ce 12 novembre remonte à mai 2007, un DHC-6 Twin Otter de l’escadron français 3/62 « Ventoux s’étant écrasé près du village d’al-Thamad, avec neuf militaires à bord, dont huit français et un canadien.

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/11/15/l-hommage-national-au-lieutenant-colonel-sebastien-botta-ser-21619.html

L'hommage national au lieutenant-colonel Sébastien Botta sera rendu ce lundi

 

lieutenant-colonel-botta.jpg

Les cérémonies d’hommage au lieutenant-colonel Sébastien Botta du Commandement de la défense et des opérations aériennes, mort pour la France, se dérouleront ce lundi 16 et demain mardi 17 novembre. Les honneurs funèbres militaires et l’hommage national se dérouleront dans la plus stricte intimité. 

Ce lundi 16 à 16h20 : hommage populaire sur le pont Alexandre III.
Le général de corps d’armée Christophe Abad, gouverneur militaire de Paris (GMP), invite à rendre un dernier hommage au militaire décédé dans un crash d'hélicoptère dans le Sinaï et à marquer un soutien à sa famille, à ses proches et à ses frères d’armes, au passage du cortège funèbre sur le pont Alexandre III.
Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur, tout rassemblement sur la voie publique est proscrit. Aussi, il est possible de s'associer, non pas en présentiel, mais en assistant en distanciel à cet hommage. Une retransmission en direct sera assurée par les médias et les réseaux sociaux du GMP https://frfr.facebook.com/GouvmiliParis/ .

Lundi 16 novembre 2020 à 16h30 : honneurs funèbres militaires
Les honneurs funèbres militaires seront rendus ce lundi, à 16h30, à l’Hôtel national des Invalides. Présidée par le général d'armée aérienne Philippe Lavigne, chef d'état-major de l'armée de l’Air et de l’Espace, la cérémonie sera organisée dans la plus stricte intimité.

Mardi 17 novembre 2020 à 10h30: hommage national
Un hommage national présidé par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées aura lieu sur la base aérienne 107 Sous-lieutenant René Dorme de Vélizy-Villacoublay à 10h30. 

La biographie du lieutenant-colonel Botta:
Né le 20 avril 1976 à Moissac, le lieutenant-colonel Sébastien Botta a servi la France pendant plus de 21 ans.

Engagé en tant que sous-officier spécialiste "météorologie" en 1999, il est affecté sur la base aérienne 120 de Cazaux où il délivre les prévisions météorologiques au profit des unités opérationnelles.

En 2003, il réussit brillamment le concours d’entrée à l’École militaire de l’air. Devenu officier des bases de l’air en tant que gestionnaire des ressources humaines, il se voit confier les postes de chef de bureau personnel militaire et conseiller chancellerie du commandant de la base aérienne 115 d’Orange.


Officier exemplaire, loyal et dévoué, ses compétences sont rapidement reconnues et il reçoit sa première lettre de félicitations en 2007.

Il est projeté au Tadjikistan, du 22 septembre 2009 au 13 mars 2010, au sein des opérations Héraclès et Serpentaire. Travaillant dans un contexte international et interarmées, il dirige avec efficacité l’administration du personnel, les services de la restauration et la gestion des achats.

En août 2011, il prend les fonctions de chef des services administratifs de la BA 102 de Dijon puis dirige, à partir de 2014, la formation des officiers des ressources humaines de l’armée de l’Air, sur la BA 701 de Salon de Provence.


Toujours performant, fort d’une belle clairvoyance et d’une remarquable intelligence de situation, il bénéficie de la pleine confiance de ses chefs.


Il est projeté en tant que casque bleu dans le Sahara occidental en 2016 au profit de la mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental à Awsard, puis au sein de l’état-major à Laâyoune.

Le 28 août 2017, il prend les fonctions de responsable de la filière de l’administration générale et du soutien à Paris.

Depuis août 2019, il était chef de la division "personnels" au sein de l’état-major opérationnel du CDAOA.
Titulaire de la médaille de la Défense nationale échelon or, de la croix du combattant, de la médaille des services militaires volontaires outre-mer, de la médaille commémorative française agrafe Afghanistan, le lieutenant-colonel Sébastien Botta s’est également vu décerner quatre lettres de félicitations.
Âgé de 44 ans, il était père de trois enfants.

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...