Aller au contenu
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Repartir en formation après dénonciation de contrat


Messages recommandés

Bonjour et merci de nous permettre d’exposer la situation de notre fils et d’avoir vos avis.

Cette année 2020, notre fils s'est engagé dans l’armée de terre (dans les SIC) dans le nord. Ne s’étant pas préparé physiquement avant malgré nos recommandations, cela n’a pas été facile tous les jours. Mais la formation suivait son cours et il semblait avoir trouvé sa voie (ce qui n'était pas le cas auparavant).

Mais peu de temps avant la fin de sa formation, il a fait un parcours du combattant, s'est blessé, a eu un arrêt pour 15 jours, qui coïncident avec la période de tests de fin de formation … bref, formation annulée pour lui, ne pouvant pas passé les tests.

Déclaré inapte temporaire, il a dû faire une lettre de dénonciation de contrat avec pour raison « je suis quelqu’un ayant du mal avec le travail en équipe. De plus, je suis réfractaire aux ordres qui, à mon sens ne convient pas avec la mentalité d’un soldat. » Il est revenu au domicile familial en octobre 2020.

Nous avons quelques questions simples qui, nous l’espérons, pourront nous permettre d’avancer :

-      Avec une lettre de dénonciation de contrat qui contient de tels motifs (et qui, nous supposons, va aller dans son dossier), est-ce que notre fils peut prétendre un jour repartir en formation dans l’armée de terre en SIC ?

-       Quelles sont selon vous les prochaines étapes à mettre en place et les délais envisagés pour repartir si c’est possible ?

Merci pour votre aide.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S il a dénoncé c est de sont fait. Car un inapte pour cause médical est rattaché à une formation suivante.

Je peux dire que les motifs qu il a mit est loin d être anodin. Qu il attend au moins 3 ans pour jouer sur le fait qu il a bossé dans le civil et qu'il a pris en maturité depuis sa dénonciation et il aura peut être une chance

Modifié par Dani
  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Dani a dit :

non pas pour une inaptitude de 15 jours , c'est son choix ,

donc cela devait pas vraiment lui plaire .

 

Wow! Merci Dani tu me rassures parce que là j'ai lu "IL A DU FAIRE une dénonciation de contrat" ce qui sous entend quand même que c'était contre son gré...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, BlackSquad a dit :

ce qui sous entend quand même que c'était contre son gré...

On ne fait jamais un acte aussi grave (avec les motifs cités) contre son gré : soit on pense vraiment ce qu'on dit, soit on es trop faible pour résister aux "tendres" conseils des chefs et on n'a pas sa place au régiment.

Comme le dit Dani, une inaptitude de 15 jours ne justifie en rien une dénonciation de contrat !

Militaire d'active

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, BlackSquad a dit :

Wow! Merci Dani tu me rassures parce que là j'ai lu "IL A DU FAIRE une dénonciation de contrat" ce qui sous entend quand même que c'était contre son gré...

 le cher beau fils a dit ce qu'il voulait dire au beau père ,

je le connais pas  , mais je connais le système militaire . on ne vire pas un mec au bout de 6 mois de formation qui a un cout pour un bobo de quinze jours 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'était pas au bout de 6 mois mais au bout de 2 et demi en FGI.

Bon, il va falloir que j'ai une discussion avec lui pour comprendre. Lui a certifié qu'il devait attendre 1 mois et demi après son retour pour pouvoir refaire une demande.

Bref, donc, là ... 3 ans, une mise à l'épreuve sur sa capacité à accepter l'autorité et une chance de repartir ? ... s'il le souhaite vraiment ? c'est votre dernier mot ? ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les 1 mois 1/2 c était avant ou apres sa dénonciation ?

Car si c est avant qu on lui a dit cela. C était sûrement pour lui dire qu il devra attendre cette période pour aggriper une autre formation. En attendant il serait pas rester chez lui il aurait était au regt et fait OK de la m..... Pendant ce temps. C est peut être ce qui lui a fait peur.

Mais ce qui est fait est fait. A t il au
moins repris contact avec son recruteur ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Levy Pierre a dit :

On ne fait jamais un acte aussi grave (avec les motifs cités) contre son gré : soit on pense vraiment ce qu'on dit, soit on es trop faible pour résister aux "tendres" conseils des chefs et on n'a pas sa place au régiment.

Il nous dit qu'il a repris contact avec des supérieurs de son régiment. Il nous dit que sa lettre de dénonciation, datant du 30 septembre 2020, prenait effet au 30 octobre (puisqu'en fait, il est resté au régiment jusqu'à mi octobre, puis est rentré au domicile familial, mis en vacances par le régiment, ce qui fait qu'il a eu sa paye d'octobre entier)

Et au 1er novembre, il devrait attendre 1 mois 1/2 pour refaire une demande. Malheureusement, vous touchez du doigt la vrai problématique, ce que notre fils ne nous dit que ce qu'il veut (et trouve souvent les prétextes pour ne rien assumer). L'armée de terre, c'était LE projet qu'il avait envisagé, le truc de la dernière chance pour sauver une situation familiale compliquée.

Quand j'ai eu une discussion avec lui ce matin et que j'ai exposé ce que vous m'aviez dit, il n'a pas changé sa version, il dit vouloir retourner à l'armée (sans savoir quand) et certifie qu'on lui a demandé de faire cette lettre.

S'il est rentré, je ne sais pas ce qui lui a fait peur. Il nous a dit que s'il restait au régiment, il ne serait pas payé. Et comme il flambe tout son argent et qu'il ne savait pas combien de temps il serait resté, je pense que le manque d'argent a pu lui faire peur.

La phrase de Levy Pierre ci-dessus me met également la puce à l'oreille : le supérieur qui lui a demandé de faire cette lettre et aiguillé sur les motifs, c'est un supérieur qui possède le même nom de famille que mon fils et qui l'avait chopé en pleine nuit dès les premiers jours de formation pour lui dire que son nom avait une réputation dans le régiment et qu'il n'avait plutôt pas intérêt à le déshonorer. Tout ça mis bout à bout me fait penser que ce supérieur l'a joué finement pour l'évincer. Et comme mon fils ne maitrise rien administrativement parlant et donne une confiance aveugle à ceux qui le guident, ben, il s'est fait berner. (j'ai cru sentir l'étonnement et le désarroi quand je lui ai dit qu'il n'aurait pas du faire cette lettre !)

Bref, malheureusement tout ça ne sont que des hypothèses basées sur ce que nous dit notre fils. Les prochaines étapes pour lui et nous : mi-décembre, je le laisse appeler le CIRFA de notre ville pour voir ce qu'il en est. Et sinon, il va devoir se mettre au boulot (sans diplôme et en temps de confinement, pas simple).

Je reviendrais vers vous par la suite si besoin. En tout cas, merci pour votre écoute et votre temps.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Cedric03 a dit :

Je reviendrais vers vous par la suite si besoin. En tout cas, merci pour votre écoute et votre temps.

N'hésitez pas, que ce soit via ce post ou via MP

Je suis également triste pour vous, Monsieur, de cet échec de votre fils. Je crains que ce ne soit ni le premier ni le dernier. Il aurait besoin d'une bonne école de la discipline, extérieure à la famille toujours aimante bien sûr !

Militaire d'active

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Cedric03 a dit :

 

S'il est rentré, je ne sais pas ce qui lui a fait peur. Il nous a dit que s'il restait au régiment, il ne serait pas payé. Et comme il flambe tout son argent et qu'il ne savait pas combien de temps il serait resté, je pense que le manque d'argent a pu lui faire peur.

 

 

C'est totalement faux , il aurait eut sa solde entière ni plus ni moins .

a vous lire je pense qu'il faisait pas l'affaire , et qu'ils ont trouvés le moyen de la faire partir par lui même ce qui nous ait totalement interdit de le faire nous . nous sommes obliger de tous les gardés, même les boulets 

 ce que je craints c'est qu'ils l'ont très mal noté dans son dossier militaire , plus ce qu'il a écrit lui même dans son CR  .j'ai bien peur que quoi qu'il fasse il reviendra pas .  

Modifié par Dani
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Cedric03 Je crains fort que Dani ait raison pour sa dernière phrase :

il y a 8 minutes, Dani a dit :

ce que je craints c'est qu'ils l'ont très mal noté dans son dossier militaire , plus ce qu'il a écrit lui même dans son CR  .j'ai bien que quoi qu'il fasse il reviendra pas

Par contre je ne pense pas que ces chefs l'aient poussé "à la faute", car il a fait une gaffe en écrivant son CR. Ce n'est pas dans les usages de l'armée de pousser, même un "boulet" vers la sortie. Du moins pas là où je suis ! Mais je pense que votre fils s'est poussé tout seul vers la sortie, tout simplement parce que ça ne lui plaisait pas : il croyait avoir vu la lumière or ce n'était qu'un appel à l'effort permanent. Donc, je crains qu'il ait fait ce qu'il faut pour se rendre imbuvable pour l'armée.

Ce qui m'inquiète dans cette histoire, c'est que ce jeune risque de recommencer dans d'autres domaines et de se retrouver avec rien devant lui.

Je me permets de vous conseiller de le surveiller de près et de le faire travailler dur, qu'il aime ou qu'il n'aime pas. Un méchant truc : trouvez lui un boulot et récupérer sa paye pour couvrir ses frais de domicile et nourriture. Ne lui laissez qu'un petit peu d'argent de poche : il ne le claquera pas

Militaire d'active

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Levy Pierre a dit :

@Cedric03 Je crains fort que Dani ait raison pour sa dernière phrase :

Par contre je ne pense pas que ces chefs l'aient poussé "à la faute", car il a fait une gaffe en écrivant son CR. Ce n'est pas dans les usages de l'armée de pousser, même un "boulet" vers la sortie. Du moins pas là où je suis ! Mais je pense que votre fils s'est poussé tout seul vers la sortie, tout simplement parce que ça ne lui plaisait pas : il croyait avoir vu la lumière or ce n'était qu'un appel à l'effort permanent. Donc, je crains qu'il ait fait ce qu'il faut pour se rendre imbuvable pour l'armée.

 

mais bien sur que si , surtout depuis que les cadres peuvent foutre en l'air leur dossier en faisant sortir par eux même un boulet  ou faire morfler un evi  

. pierre tu n'as jamais mis les pieds dans un cfim donc ne dit pas ce que tu sais pas , tu es dans un milieu peut être militaire , mais qui a totalement un autre fonctionnement , donc tu ne sais pas comme cela fonctionne .

Modifié par Dani
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...