Aller au contenu
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Orientation au sein de l'Armée de Terre


Messages recommandés

Bonjour à tous, 

 

Âgé de 17 ans, je souhaite intégrer l’armée de terre depuis que j’en ai 15 ; ayant des facilités au niveau scolaire, je me tournais vers une carrière d’officier, mais le travail loin des zones de combats (et donc de l’action pure), m’a fait changé d’avis et je me suis orienté vers une carrière de sous-officier.

Étant très préoccupé par tous les imprévus qui peuvent apparaître sur cette voie, je suis allé au CIRFA de ma ville pour des informations concernant mon avenir que je vois comme tel : Intégrer l’ENSOA pour devenir sous-officier en infanterie ; faire les tests de sélection pour le 1er RPIMa ; et donc intégrer cette unité.

Mais on m’a vite fait comprendre que les places pour l’infanterie étaient très limitées à l’ENSOA et que sans une carrure de rugbyman (une image bien sur), mes chances pour intégrer le 1er RPIMa étaient fortement réduites. 

De plus, le 1er RPIMa recruterait uniquement parmi les militaires du rang, ce qui est en désaccord avec ce que je pensais.

En clair, il m’a dit d’avoir en tête un plan B pour mon avenir parce que je n’aurais pas forcément le meilleur dossier pour candidater à cette unité.

Autant vous dire qu’en 30 minutes d'entretien , je me suis pris une "baffe" qui m’a motivé à faire encore plus de sport en dépit de mon temps consacré à mes études, afin d'optimiser mes chances pour parvenir à mes objectifs (cités à la ligne 5).

Je voulais donc savoir si quelques uns d’entre vous aviez eu des échos sur les places disponibles en infanterie à l’ENSOA (ou à l’EMHM, ou à une autre école de sous-officier), et si le fait de commencer militaire du rang augmenterait mes chances d’avoir le meilleur dossier pour cette arme ?

Et je voulais aussi savoir si c'est vrai que les sous-officiers n’ont aucunes chances de devenir membre du 1er RPIMa ?

 

Cordialement

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez eu à faire à une quiche.

Au préalable dire que le travail de l'officier l'éloigne des champs de bataille est une totale absurdité. Le bilan des pertes de l'opération Barkhane, voire les opérations menées en Afghanistan témoigne du contraire.

Que l'officier, dès lors qu'il dépasse le grade de capitaine et la fonction de CDU, soit davantage accaparé par les études et la préparation de concours, a contrario, est une évidence. Mais pour peu qu'il réussisse et soit admis à l'EG à Paris, alors dans ses fonctions ultérieures que lui ouvre ce passage à l'EG, il reprendra contact avec le terrain..............et les champs de bataille.

Si vous voulez le DS "combat de l'infanterie" pour pouvoir servir au 27e BCA par exemple ou dans une unité TAP, porte d'entrée potentielle pour rejoindre ultérieurement le 1er RPIMa, alors donnez vous en les moyens = préparation sportive, preuves d'amour du type PM ou ESR.

De manière à obtenir les meilleurs résultats possibles au CSO afin qu'en commission, votre dossier satisfasse vos souhaits.

En gros "Aide toi et le Ciel t'aidera".

BTX

Ya Rab Yeshua.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci BTX pour vos réponses toujours rapides

Mais alors du coup pour rentrer au 1er RPIMa il faut nécessairement être militaire du rang ?

Et les places pour l'infanterie à l'ENSOA sont-elles vraiment limitées ? Le conseiller que j'avais en face de moi m'a parlé de 80 places...

On m'a remis des papiers à remplir pour une PM et j'ai une candidature à la réserve opérationnelle, la motivation n'est vraiment pas ce qui me manque, dès à présent, je me focalise sur mes aptitudes physiques.

Je vous remercie de votre expertise.

R_134222

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons pour simplifier que dans le cadre d'engagés "initiaux" (c'est à dire qui n'étaient pas militaires auparavant), le 1er RPIMa engage presque exclusivement des EVAT, il n'y a quasiment jamais de poste(s) prévu(s) pour des engagés sous-officiers "initiaux" (c'est à dire sortant de l'ENSOA en ayant commencé comme civil)

Pas mal de sous-off du 1er RPIMa sont donc d'anciens EVAT du même 1er RPIMa, mais il existe aussi chaque année un recrutement "transverse" pour certains profils de sous-officiers qui sont déjà actifs dans l'AdT depuis plusieurs années.

Ainsi des sous-offs disposant de plusieurs qualifs "particulières" ou pointues (par exemple Montagne & guidage artillerie & très bonne maitrise de l'anglais) peuvent intéresser le 1er RPIMa, bien entendu seulement si le sous-officier en question répond aussi aux exigences de mutation.

Sinon oui, les places de sous-officiers directs Infanterie sont assez limitées et il y a souvent pléthore de candidats, vous risquez donc de vous retrouver en compétition avec des gars assez péchus au niveau physique, ayant souvent un Bac +2 voir plus, et une expérience dans la réserve ou comme pompier volontaire

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si j'ai bien compris, militaire du rang est une entrée à privilégier pour intégrer le 1er RPIMa et que l'entrée à l'ENSOA pour l'infanterie est une bataille au niveau scolaire et physique... Merci pour votre réponse.

En claire, j'ai 4 ans pour me tailler un physique digne de ce nom pour prétendre à ce que je veux faire, et dans le cas contraire je penserai à un plan B.

Merci encore, et bonne journée à vous

R_134222

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/11/2020 à 21:46, Clairon a dit :

Sinon oui, les places de sous-officiers directs Infanterie sont assez limitées et il y a souvent pléthore de candidats, vous risquez donc de vous retrouver en compétition avec des gars assez péchus au niveau physique, ayant souvent un Bac +2 voir plus, et une expérience dans la réserve ou comme pompier volontaire

80 places pour une promo de 300 pax, j'appellerais pas ça limité ^^ 

Mais effectivement c'est dans ce domaine qu'il y a le plus de volontaires et donc de concurrence... Bon courage!

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Uffholtz a dit :

80 places pour une promo de 300 pax, j'appellerais pas ça limité ^^ 

Euh, vous êtes sûr des proportions ? Il n'y a toujours que 3 promotions ENSOA de directs par an ? Le Covid a certes bousculé les calendriers.

Je crois que Ponix avait donné les chiffres 2016, 3 promos (+ EMHM), un peu plus de 900 volontaires et max 125 pour l'infanterie (de 20 à 45 par promo + EMHM)

Donc ici le CeR n'évoquerait-il pas plutôt près de 80 candidats pour 900 postes ? plutôt que 240 (3x80 )

  • Like 1

Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...