Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Ecole d'officier pour un outsider ?


Recommended Posts

Bonjour à tous et bonne année,

Je préfère prévenir à l'avance, ce message va être assez long (enfin ça se voit de toutes façons).

Je suis un étudiant en classe prépa civile et je passe les concours cette année. Les dernières années ont été assez difficiles au niveau personnel bien que je m'en sorte plutôt bien du point de vue académique. Etant fils d'immigrés, j'essaie de construire mon identité, vivant désormais séparé de ma famille.

Je ne ressent pas de goût prononcé pour les sciences et les écoles d'ingénieur classiques ne m'attirent en fait pas spécialement et ayant jusqu'à présent fait des choix d'orientation "par défaut", je me commence sérieusement à me demander que faire de ma vie. Cela fait quelques mois que j'envisage la possibilité d'intégrer une école militaire (avec une préférence pour l'armée de terre) plutôt qu'une école d'ingénieur. Pourquoi cela ? Parce que je me suis rendu compte que cette voie pourrait s'accorder plusieurs aspirations personnelles : prendre ma vie en main, servir ma patrie - et par là prouver aux autres mais surtout à moi-même que je suis autant français que n'importe quel autre -, faire partie d'un groupe très soudé, se dépasser physiquement et mentalement.

Toutefois malgré moult recherches - y compris ici -, je doute encore sur la pertinence d'un tel revirement du civil au militaire en quelques mois.

Ne faisant pas du tout partie du monde militaire, ne m'étant jamais réellement intéressé avant cette année, j'avais jusqu'alors en tête l'image d'un univers assez fermé avec ses règles implicites où les individus sont militaire de père fils depuis plusieurs générations. Cette image me semble renforcée par le fait que de nombreux admis à ces écoles sont en fait directement issus de cet univers de par leur famille. Ainsi en tant qu'outsider j'ai un peu peur d'être mis à l'écart tant pour mon inculture militaire... que pour mes origines (asiatiques je précise). Et ce d'autant plus pour l'ESM en me fiant à ce que je lis dans la presse à défaut d'avoir un interlocuteur connaissant le milieu - car il faut avouer qu'il y a bien peu d'informations disponibles sur Internet sur ces écoles, le détail des formations, les critères définissant le classement de sortie etc. 

D'autre part j'ai plutôt un bon profil académique, bon en sciences, intéressé par la géopolitique, l'histoire de France, l'histoire militaire, la stratégie et la tactique. Mais en revanche, côté physique j'ai des progrès à faire (autour de 9/20 à l'épreuve de sport de ESM, soit bien en deçà de la moyenne indiquée dans des rapports de jury) et je me demande si me retrouver avec d'autres personnes qui elles auront voulu intégrer cette école depuis leur plus jeune âge, connaissent les codes, les traditions et sont taillés comme des champions olympiques n'accentuerait pas une mise à l'écart, bien que je m'attacherais évidemment à rattraper ce retard.

Enfin j'ajouterais que je suis ambitieux dans l'âme, et pour les raisons évoquées précédemment je me demande si cela ne risque pas de me mettre un frein dans ma carrière éventuelle (j'entends par rapport à une carrière dans le civil où réside l'entièreté de mon réseau et de mes liens sociaux) - au sens où un certain niveau de copinage / élitisme serait prévalent.

Bref, je suis venu ici pour demander l'avis de personnes qui baignent dans ce monde : est-ce que mes craintes sont fondées ? Mes motivations sont-elles les bonnes ? Tout autre commentaire sur ce que j'ai écrit est le bienvenu bien sûr.

Merci de m'avoir lu !

Link to post
Share on other sites

Pense aux personnes qui ont quitte leurs pays pour rejoindre la Légion étrangère, partie de rien et maintenant ils ont fait carrière...

Cela représente une petite partie, pareil pour les autres branches de l armée.

Ils ne faut pas voir l armé comme la "dernière chance" car si vous n êtes pas pret a faire certains sacrifices vous risquez d etre déçu. L armée est vaste, il ne faut resumer a marché betement avec un sac... Le genie, le train, l ALAT. Beaucoup de possibilités pour beaucoup de profils

Ils sont morts pour notre liberté, malheureusement l avenir finira par les oublier, comme pour les prochains... 

1 RTP

 

Link to post
Share on other sites

Vous écrivez = "car il faut avouer qu'il y a bien peu d'informations disponibles sur Internet sur ces écoles, le détail des formations, les critères définissant le classement de sortie etc. ".

Vous plaisantez ou bien avez vous eu la paresse de chercher les informations là où elles se trouvent ? 

https://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/Les-Ecoles

Quand on désire ardemment qqchose, on s'accroche, on se prépare et on se bat pour être sûr de l'atteindre et de l'obtenir. J'ai l'impression que vous attendez qu'on vous déroule le tapis pour fouler les déambulatoires des Ecoles de Coëtquidan.

Un premier pas qui vous serait bénéfique = souscrire un contrat ESR (réserve opérationnelle) pour goûter aux joies du monde militaire. Puis, en lieu et place de vacances au soleil, une PMS pour caler les idées.

Après cela, vous pourrez mieux cerner votre projet de vie.

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Il y n'y a pas que l'ESM Saint Cyr, je te conseille de regarder :

 - Ecole de l'air

 - navale

 - ENSTA-Bretagne statut militaire

 - Arts et Métiers statut militaire

 - et Polytechnique

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, BTX a dit :

Vous écrivez = "car il faut avouer qu'il y a bien peu d'informations disponibles sur Internet sur ces écoles, le détail des formations, les critères définissant le classement de sortie etc. ".

Vous plaisantez ou bien avez vous eu la paresse de chercher les informations là où elles se trouvent ? 

https://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/Les-Ecoles

Quand on désire ardemment qqchose, on s'accroche, on se prépare et on se bat pour être sûr de l'atteindre et de l'obtenir. J'ai l'impression que vous attendez qu'on vous déroule le tapis pour fouler les déambulatoires des Ecoles de Coëtquidan.

Un premier pas qui vous serait bénéfique = souscrire un contrat ESR (réserve opérationnelle) pour goûter aux joies du monde militaire. Puis, en lieu et place de vacances au soleil, une PMS pour caler les idées.

Après cela, vous pourrez mieux cerner votre projet de vie.

BTX

J'ai effectivement déjà consulté ce site, il suffit d'aller sur n'importe quel autre site d'une école d'ingénieur pour se rendre compte que les informations sont en comparaison très très vagues...

Sont absents : les détails de la formation en 1A, 2A, 3A, emploi du temps type (répartition de la formation militaire/académique, différences entre les filières, critère du classement de sortie, différence concrète entre les différentes "armes" (cavalerie, train, infanterie..), importance du choix du régiment pour plus tard, durée réelle de l'engagement (on m'a dit qu'on signait pour une vingtaine d'année mais je lis parfois que c'est 10 ans) etc. 

Détrompez-vous, je n'attends pas à ce qu'on me déroule un tapis mais qu'on me laisse apercevoir ce qui se passe dans ce qui pour les non initiés s'apparente à une boîte noire. J'ai déjà visionné plusieurs heures de documentaires sur l'école. 

 

Mais ce qui me préoccupe c'est bien l'entre-soi et l'exclusion par les "tradis" comme j'ai pu lire dans certains journaux, journaux qui ne présentent certes souvent qu'une face de l'affaire et de l'école d'où le fait que je vienne chercher des infos ici par ailleurs sur l'ambiance réelle de l'école.

Il y a 17 heures, Magnum.0 a dit :

Pense aux personnes qui ont quitte leurs pays pour rejoindre la Légion étrangère, partie de rien et maintenant ils ont fait carrière...

Cela représente une petite partie, pareil pour les autres branches de l armée.

Ils ne faut pas voir l armé comme la "dernière chance" car si vous n êtes pas pret a faire certains sacrifices vous risquez d etre déçu. L armée est vaste, il ne faut resumer a marché betement avec un sac... Le genie, le train, l ALAT. Beaucoup de possibilités pour beaucoup de profils

Le sacrifice oui mais il faut qu'il ait un sens.

Link to post
Share on other sites

Vous vous posez beaucoup de questions...............rien d'anormal.

Ne faites pas de comparaison entre les écoles civiles et les écoles militaires, cela n'a ni intérêt ni sens en soi. Car les vocations sont radicalement différentes, parfois même, opposées. 

Si le culte de la tradition vous interpelle (je pense plutôt dans votre réaction à ses dérives condamnables et condamnées quand malheureusement elles aboutissent à la mort d'homme), je crains que vous ne soyez pas à l'aise dans l'institution militaire. La tradition ne vise pas à l'exclusion. Tout au contraire, elle renforce, dynamise et nourrit la cohésion. 

La couleur de peau, la religion, l'origine sociale, la pratique sexuelle, on s'en tape dès lors que l'attention est uniquement concentrée sur l'atteinte de l'objectif COMMUN et l'accomplissement de la mission.

Je vous donne en témoignage cette photo qui devrait vous "parler". A tous les soldats et aux membres de ce forum, elle "parle".

spacer.png

Vous aurez deviné la vraie différence = l'un porte le béret brun-marron propre au 2e Hussards de Chamborant, l'autre est nu-tête.

BTX

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas s'engager juste parce qu'on a vu la lumière et qu'on ne sait pas quoi faire d'autre...

Soit il y a un minimum de vocation, soit ça ne sert pas à grand chose, surtout en tant qu'officier de carrière. Le militaire, ce n'est pas le civil, il  a énormément de contraintes et on ne part pas du jour au lendemain car finalement la lumière ne plaît plus, ou alors il faudra rembourser beaucoup d'argent.

Il n'y a pas d'emploi du temps car l'emploi du temps dans le milieu militaire existe peu et en formation dans tous les cas on ne le connaît pas, on est aux mains des formateurs/instructeurs.

Pour officier de carrière il y a aussi une énorme composante études supérieures, des diplômes universitaires qui confèrent le grade de Master. En plus de ça, il y a toute la composante militaire à faire. Je dis bien, en plus. Certains sont aussi ingénieurs.

Dire qu'il y a peu d'informations, c'est de mauvaise foi. Il y a énormément et contrairement à la fac civile, il y a une tonne de reportages là dessus....... Il y a tellement de reportages sur l'ESM de Saint Cyr qu'on ne saurait pas où commencer. Je ne sais pas ce que vous voulez de plus, qu'on vous livre tout sur un plateau au gramme près?

Et non, pas tous les militaires officiers sont fils de papa ou maman.... Non, ce n'est pas que de l'élitisme.... je dirais même que la majorité des officiers ne sont plus fils ou fille d'un général ou colonel quelconque. Il semblerait que les fils de militaires à St. Cyr soit dans l'ordre de ...... 30%. Et pas que fils d'officier....

J'en connais quelques officiers d'origines asiatiques, je ne vois aucunement le rapport... à part quelques uns qui se trouveraient des excuses.

Personnellement j'ai fini la fac, j'ai décroché un très bon travail direct dans mon domaine, très bien payé, dans un pays qui n'était pas la France. ça ne m'a pas empêché de démissionner et venir en France pour servir mon pays car c'était vraiment ce que je voulais faire, sous-officier pour le coup car dans l'armée de l'air, pas de maître chien officier. Je ne parlais pas très bien français et ça ne m'a pas empêché d'être prise.... ça se voyait à mille lieux que je n'avais pas grandi en France, et je n'ai jamais caché mes origines étrangères... donc bon, encore une fois, les excuses.. et je ne regrette même pas une seconde mon choix. Par contre j'étais vraiment béton sur ce que je voulais faire.

Je rejoins BTX sur le fait de faire de la réserve et une préparation militaire supérieure.

 

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, BTX a dit :

Vous vous posez beaucoup de questions...............rien d'anormal.

Ne faites pas de comparaison entre les écoles civiles et les écoles militaires, cela n'a ni intérêt ni sens en soi. Car les vocations sont radicalement différentes, parfois même, opposées. 

Si le culte de la tradition vous interpelle (je pense plutôt dans votre réaction à ses dérives condamnables et condamnées quand malheureusement elles aboutissent à la mort d'homme), je crains que vous ne soyez pas à l'aise dans l'institution militaire. La tradition ne vise pas à l'exclusion. Tout au contraire, elle renforce, dynamise et nourrit la cohésion. 

La couleur de peau, la religion, l'origine sociale, la pratique sexuelle, on s'en tape dès lors que l'attention est uniquement concentrée sur l'atteinte de l'objectif COMMUN et l'accomplissement de la mission.

Je vous donne en témoignage cette photo qui devrait vous "parler". A tous les soldats et aux membres de ce forum, elle "parle".

spacer.png

Vous aurez deviné la vraie différence = l'un porte le béret brun-marron propre au 2e Hussards de Chamborant, l'autre est nu-tête.

BTX

Ce ne sont pas les traditions en soi qui m'interpellent mais disons que du point de vue d'un civil peu familier avec le milieu on peut que se poser des questions. Mais si c'est une tradition qui soude comme vous le dites j'y adhèrerais volontiers.

J'avais effectivement vu cette photo. 

il y a 19 minutes, Malina a dit :

Il ne faut pas s'engager juste parce qu'on a vu la lumière et qu'on ne sait pas quoi faire d'autre...

Soit il y a un minimum de vocation, soit ça ne sert pas à grand chose, surtout en tant qu'officier de carrière. Le militaire, ce n'est pas le civil, il  a énormément de contraintes et on ne part pas du jour au lendemain car finalement la lumière ne plaît plus, ou alors il faudra rembourser beaucoup d'argent.

Il n'y a pas d'emploi du temps car l'emploi du temps dans le milieu militaire existe peu et en formation dans tous les cas on ne le connaît pas, on est aux mains des formateurs/instructeurs.

Pour officier de carrière il y a aussi une énorme composante études supérieures, des diplômes universitaires qui confèrent le grade de Master. En plus de ça, il y a toute la composante militaire à faire. Je dis bien, en plus. Certains sont aussi ingénieurs.

Dire qu'il y a peu d'informations, c'est de mauvaise foi. Il y a énormément et contrairement à la fac civile, il y a une tonne de reportages là dessus....... Il y a tellement de reportages sur l'ESM de Saint Cyr qu'on ne saurait pas où commencer. Je ne sais pas ce que vous voulez de plus, qu'on vous livre tout sur un plateau au gramme près?

Et non, pas tous les militaires officiers sont fils de papa ou maman.... Non, ce n'est pas que de l'élitisme.... je dirais même que la majorité des officiers ne sont plus fils ou fille d'un général ou colonel quelconque. Il semblerait que les fils de militaires à St. Cyr soit dans l'ordre de ...... 30%. Et pas que fils d'officier....

J'en connais quelques officiers d'origines asiatiques, je ne vois aucunement le rapport... à part quelques uns qui se trouveraient des excuses.

Personnellement j'ai fini la fac, j'ai décroché un très bon travail direct dans mon domaine, très bien payé, dans un pays qui n'était pas la France. ça ne m'a pas empêché de démissionner et venir en France pour servir mon pays car c'était vraiment ce que je voulais faire, sous-officier pour le coup car dans l'armée de l'air, pas de maître chien officier. Je ne parlais pas très bien français et ça ne m'a pas empêché d'être prise.... ça se voyait à mille lieux que je n'avais pas grandi en France, et je n'ai jamais caché mes origines étrangères... donc bon, encore une fois, les excuses.. et je ne regrette même pas une seconde mon choix. Par contre j'étais vraiment béton sur ce que je voulais faire.

Je rejoins BTX sur le fait de faire de la réserve et une préparation militaire supérieure.

 

En effet je ne compte pas m'engager sur un coup de tête mais j'essaie de me renseigner le plus possible, c'est aussi l'occasion pour moi de découvrir un univers particulier. 

En ce qui concerne les informations sur l'école, si on compare aux établissements civils (grandes écoles notamment) elles sont toujours détaillées... Mais comme le dit BTX la comparaison a peut-être ses limites et il faut s'en doute recueillir soi-même les informations par-ci par-là. Je commence à découvrir les reportages effectivement mais disons que ça a l'air parfois assez enjolivé sans doute une manière de vendre l'école (et ça marche ça fait envie). Mais du coup effectivement je me doute bien que derrière ce rôle se cachent de lourdes contraintes et c'est justement pour cela que je m'interroge beaucoup.

Mon intérêt pour l'armée, bien que encore fraîche et récente, n'est pas du tout une voie par défaut pour moi, au contraire, la voie par défaut serait plutôt d'intégrer une grande école civile et finir ingénieur-manager ou consultant en cabinet de conseil, un train de vie bien plus confortable... Mais c'est bien pour sortir de cette zone de confort et servir son pays que j'envisage cette voie.

Merci de m'avoir répondu sur les autres points (sociologie des militaire, emploi du temps, etc) et pour votre témoignage personnel.

Link to post
Share on other sites

Le civil c'est beau, magnifique, détaillé, calme, qui suit une programmation qui ne peu pas dévier d'un pet sous peine de finir avec les élèves en train de hurler.

Il y a énormément d'informations sur les écoles militaires.

C'est sûr on va pas vous donner un planning "ok Lundi 4 janvier de 8h00 à 9h00 vous avez math, de 9h00 à 10h vous avez physique... mardi 5 janvier vous n'avez pas cours". Et non.... mais tous les détails existent.

C'est sûr ce n'est pas linéaire et détaillé comme dans le civil mais personne n'a envie qu'un militaire soit linéaire et détaillé.... car de toute façon ses missions ne le seront pas.

Effectivement si vous avez besoin à chaque fois de toutes les réponses au détail, d'être rassuré, à chaque fois qu'il faut prendre une décision... ça va être compliqué.

Je pense que parfois il faut accepter qu'il y a une composante X et même Y dans l'équation. 

Est-ce vraiment important d'avoir tous les détails déballés... personnellement je n'ai pas cherché à avoir un emploi du temps détaillé et toutes les matières au détail pour m'engager. Je savais que je voulais faire tel métier. Le reste j'ai découvert dans le tas. Ce n'est nullement stressant.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to post
Share on other sites

Excuse-moi de me répéter, en plus j'ai aucune légitimité à en parler, je ne suis même pas en prépa, mais as-tu regarder en détail l'ENSTA Bretagne militaire, ENSAM militaire, navale, air, (et polytechnique).

Je suis sûr que ça peut t'intéresser !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Si tu veux des détails sur l'ENSTA-Bretagne (à titre militaire) contacte moi par MP

Mais en te lisant je vois autre chose : tu as envie de faire quelque chose de ta vie mais tu ne sais pas quoi. Je te conseille avec énergie de faire de la réserve et ensuite, si ça te plait, de te diriger vers l'ENSOA : comme ss off tu seras très encadré et tu pourras bien progresser, voir plus clair en toi. Aucune porte ne te sera fermée.

Tu écris que tu ne viens pas d'une famille de militaires, moi non plus : ma famille est une famille d'antimilitaristes à 100%. Tu parles de tes origines : on dit que les miennes auraient dû me causer problème. C'est dans le monde civil que j'ai connu des problèmes, au Lycée !

Pose encore toutes les questions qui te viennent à l'esprit pour clarifier ce que tu souhaites faire à l'avenir !

Militaire d'active

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...