Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Série de questions - sous-officier chasseur alpin


Recommended Posts

Salutations,

j'aspire à m'engager dans un avenir relativement proche en tant qu'EVSO chasseur alpin (voie directe par l'EMHM), si possible en infanterie dans l'un des trois BCA. Pour l'instant je me concentre surtout à m'entraîner physiquement et à apprendre le maximum de choses pour mettre toutes les chances de mon côté. Je prévois aussi de réaliser une PMD et une PMS avant de m'engager officiellement.

Cela fait quelques mois que je fais beaucoup de recherches concernant l'armée en général, j'ai trouvé les réponses à la plupart de mes questions (notamment grâce aux posts de @YaYannick en ce qui concerne les chasseurs alpins). Cependant, certaines informations très précises sont difficiles à trouver, c'est pourquoi je crée ce post pour poser plusieurs questions (qui concernent surtout l'infanterie) :

 

1) Une fois que le nouveau sergent termine sa formation et incorpore son bataillon/régiment, comment les choses se déroulent-elles ? Je veux dire, la hiérarchie nous désigne un groupe de combat, on fait les présentations et voilà c'est tout ? J'imagine qu'après un change très rarement de groupe, on s'entraîne et part en OPEX/OPINT avec toujours le même groupe non ?

 

2) Je sais que lorsqu'on devient sous-officier par la voie semi-directe, on devient la plupart du temps sergent spécialisé dans ce quoi on a été formé précédemment. Par exemple, si on a été MDR/caporal dans une section d'appui direct en tant que servant mortier, et qu'on devient ensuite sous-officier, il y a de grandes chances qu'on commande un groupe de servants mortier. Mais qu'en est-il pour un sergent qui passe par la voie directe ? On est "juste" (entre guillemets) formé à commander un groupe de combat de mêlée sans aucune spécialité ? Ou au contraire il existe des spécialités pour les sous-officiers voie directe (en infanterie) ? Si oui, lesquelles sont-elles ?

 

3) Pour les OPEX, j'ai cru comprendre que dans certains cas on est envoyé sans que l'on demande notre avis et dans d'autres cas il faut candidater pour partir en OPEX, c'est bien cela ? Dans le cas où il faut candidater, comment ça se passe ? Ils vérifient notre condition physique et nos notations ? Il faut faire comme une sorte de lettre de motivation ?

 

4) Concernant la fréquence des OPEX/OPINT, je sais que cela dépend énormément de notre régiment/compagnie, notre spécialisation, notre niveau, etc. Mais pour un sous-officier chasseur alpin en compagnie de combat, quelle est la fréquence à peu près ? Je m'adresse surtout à @YaYannick, vu que tu as été toi-même sous-officier chasseur alpin 😄, tu es parti en OPEX/OPINT combien de fois en combien d'années d'activité ?

 

5) Le BASM (Brevet alpiniste et skieur militaire) est un passage obligé durant l'année de formation des sous-officiers à l'EMHM. Mais concernant les autres stages et brevets, c'est-à-dire CEHM, BQTM et CDHM, qu'en est-il ? Ils sont obligatoires et se font tout au long de la carrière du sous-officier, ou au contraire il faut candidater pour les réaliser ? Dans le cas où il faut candidater, comment cela se passe t-il ?

 

6) Enfin j'ai une dernière question, beaucoup plus générale cette fois-ci, qui ne concerne pas que les chasseurs alpins mais l'armée de manière générale : à toutes les personnes qui ont plusieurs années de bouteille en tant que militaire, auriez-vous des conseils pour un jeune qui souhaite s'engager en tant que sous-officier ? Outre les évidences telles que toujours donner le meilleur de soi, rester humble et etc. Je pense plus particulièrement à des conseils dont vous auriez aimé que l'on vous dise lorsque vous étiez vous-même débutant. Le genre de conseils et d'informations que l'on ne trouve pas sur le net ou les livres mais seulement à travers l'expérience personnelle des autres 😄... que cela soit des conseils sur le métier en lui-même ou plus largement sur la vie à l'armée de manière générale, la coordination entre la vie militaire et la vie civile/familiale, etc.

 

Merci d'avance pour vos réponses !

 

 

PS : question troll, pourquoi les commandos du GCM n'ont toujours pas la prime à l'air ?? 👿👿 Alors qu'ils font du parapente... c'est pas comme s'ils étaient nombreux en plus, ça ne coûterait pas beaucoup à l’État... 😂

Edited by Vilh32
Link to post
Share on other sites

1- C'est sensiblement comme ça, tu seras sûrement binôme au départ ou adjoint mais tu peux très bien être direct CDG.

Effectivement tu as une "architecture" constante de ton groupe mais il change en fonction des missions/blessure.

2- Si il y a des places dispo pour des spé mortier/milan etc... Un direct peut très bien y aller. Encore ça dépend des besoins RH.

3- Quand tu es en section organique tu pars quand ta section part. Pas de candidature. Après si vous êtes 3 groupes et que y a 4 sergent bah vous pouvez vous arranger ou pas. Pour les departs "solo", encore c'est plus de la magouille interne que de la candidature

4- Ça dépend du cycle opérationnel et de ta "chance". J'ai fait 2 OPEX en 4 ans de présence. Je devais en faire une troisième mais j'étais sur le départ. Mais cela dépend.

5- Tu n'es pas obligé de les passer, mais bon c'est con d'être dans les tdm et pas passer les stages nan ? Etre CDG puis des qu'on est en montagne être un rien du tout. Plus tu es qualifié plus tu feras des trucs. Oui il faut émettre le souhait a ta hiérarchie que tu veux passer certains stages.

6- Pas de conseils particuliers, faut de lancer et se donner a fond simplement.


Bonus : Pourquoi pas de prime Para ? On se respecte ahah

Plus sérieusement, il était envisagé que les GCM passe le brevet TAP mais c'etait juste une hypothèse ou une rumeur de couloir.

  • Like 2
  • Thanks 1

"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour tes réponses !

Pour revenir avec plus de précisions sur les stages et brevets, il faut faire la demande à qui exactement ? Ils acceptent toujours ou ça peut arriver qu'ils refusent ? Et il faut un certain temps d'ancienneté ou on peut les enchaîner ?

Et aussi pour ce qui est les qualifications comme instructeur TIOR, instructeur tir, etc. c'est sensiblement le même principe ? Il y a une prime lorsqu'on est instructeur ?

Merci encore !

Link to post
Share on other sites

Et oui concernant le GCM ça m'étonne qu'il ne soit toujours par breveté TAP alors que tout les autres commandos, que ça soit le GCP, les CPA et même les commandos marine le sont. Dans une armée qui cherche à tout universaliser (FGI identique pour tous, stage d’aguerrissement au CNEC de plus en plus généralisé, etc.), c'est dommage que le GCM soit le parent pauvre des commandos... d'autant plus que j'ai cru comprendre qu'ils ont du mal à recruter par manque de volontaires, c'est bien ça ?

Link to post
Share on other sites

Quel intérêt de breveter TAP le GCM ? Si ensuite il faut déclencher les secours, chiens d'avalanche et tout le toutim parce qu'un équipier "bien chargé" aura été avalé par la poudreuse, franchement, il y a d'autres priorités.

Et puis, la voile c'est bien repérable..............

Parent pauvre ? Essayez déjà d'être un bon chasseur alpin. Ensuite, il sera temps d'envisager la suite de votre parcours.

BTX

  • Haha 1

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Mdrrrr.... No comment.

A ce que je saches, toutes les unités que vous citez n'ont pas de qualif montagne... 

Du mal a recruter ? No comment non plus. 

Bref.

  • Haha 1

"What is dead, May never die"

SEM 77 / 499-7

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...