Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

"Où va la Gendarmerie": dualité police-gendarmerie et militarité en question


Recommended Posts

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/01/14/ou-va-la-gendarmerie-21796.html

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/01/01/4045165733.jpg

"Encore un livre sur la gendarmerie… et en plus, un livre sans photographie mettant en scène des cavaliers de la garde républicaine, un hélicoptère lors d’un secours en montagne ou encore des « super-gendarmes ». Un livre sans évocation de ses huit siècles d’histoire et des prouesses de ses formations spécialisées… Et ce qui est encore pire, un livre qui ne fait pas, plus ou moins discrètement, l’apologie de la gendarmerie, mais en propose, ce qui est plus austère, une approche sociologique." Que les premières lignes du livre de François Dieu, "Où va la Gendarmerie?", n'arrête aucun lecteur!

D'abord l'auteur sait de quoi il parle.

François Dieu est professeur de sociologie à l’université Toulouse 1 Capitole. Il est l’auteur de nombreuses publications sur les systèmes policiers et les politiques de sécurité. Sur la gendarmerie, il a publié déjà trois autres ouvrages de synthèse : Gendarmerie et modernité (1993), La gendarmerie. Secrets d’un corps (2002) et Sociologie de la gendarmerie (2008).

Ensuite, l'auteur estime que la gendarmerie est un objet de recherche à la fois "méprisé" et "valorisé dans une perspective historique" (souvent avec des résultats remarquable, comme en témoignent les travaux réalisés ou initiés par Jean-Noël Luc).

En cela, François Dieu n'a pas tort. Il consacre donc tout son premier chapitre à cette "redoutable banalité de la gendarmerie" qui "demeure étrangère au monde de sciences sociales en général et de la sociologie en particulier" du fait, entre autres, de son mode de recrutement et de ses formations qui sont loin de faire la part belle aux sciences sociales .

Or, comme l'assure François Dieu (lui-même ancien gendarme auxiliaire et réserviste opérationnel), "la gendarmerie, elle demeure, pour la sociologie, un formidable terrain d’investigation pour lui permettre d’affûter ses méthodes et ses concepts, mais aussi et surtout un authentique « événement analyseur », c’est-à-dire un objet, en apparence, pratique, mais, en réalité, lorsqu’il est appréhendé de manière construite et systématique, porteur d’interrogations pertinentes sur le système social."

Cette gendarmerie est un objet à explorer de l'intérieur pour "demeurer en phase avec la réalité sociale". Une telle "immersion  nécessite, il est vrai, un investissement personnel considérable, ce qui n’est pas toujours compatible avec le poids des ans et des égos, avec de multitudes tentations de se détourner d’un travail de terrain qui peut être, à la longue, harassant et fastidieux." (les coups de griffes sont nombreux dans les 228 pages de ce livre qui ne suscitera pas que des éloges à l'auteur).

L'auteur qui commence sur un état argumenté de la situation actuelle de la gendarmerie, préalable à toute réflexion objectivée sur son devenir, aborde ensuite les quatre dilemmes de la gendarmerie: "polyvalence-spécialisation, militarisation-policiarisation, territorialité-rationalité, atypisme-banalisation"; il se penche aussi sur la militarité, la production de sécurité dans les territoires ruraux où l'on constate une érosion tendancielle de l’action policière de proximité de la gendarmerie, la dispersion géographique des 3100 brigades "facteur d'inefficacité et d'inertie"...

Après cet état des lieux sévère, l'auteur répond à la question initiale: "où va la Gendarmerie? La réponse tient sur la dualité police-gendarmerie qui devient, dans les faits, de moins en moins marquée; cette réponse est aussi "inévitablement connectée à celle de la militarité de la gendarmerie et donc à celle de son existence même".

"Vers une fusion ("programmée?", s'interroge l'auteur) ou tout du moins un "rapprochement institutionnel et socioculturel entre la police et la gendarmerie"? Mais, comme l'auteur le note pertinemment, "le système policier français ne se limite plus à la dichotomie police-gendarmerie, le développement du secteur de la sécurité marchande conduisant à l’émergence d’un acteur, certes de nature privée, mais contribuant à l’effectivité de la fonction policière".

Vers une démilitarisation? "Le statut militaire des personnels, avec notamment l’obligation de résider en caserne,... n’est pas à l’abri d’adaptations, de changements et de remises en cause", avertit l'auteur.

"Où va la Gendarmerie?", paru chez L'Harmattan, 22,50€.

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...