Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Premier vol d’un Rafale F3R avec des missiles air-air longue portée METEOR « bons de guerre »


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/03/05/premier-vol-dun-rafale-f3r-avec-des-missiles-air-air-longue-portee-meteor-bons-de-guerre/

spacer.png

En septembre dernier, le Rafale F3R de l’armée de l’Air & de l’Espace [aAE] a connu son baptême du feu au Levant, à l’occasion d’une frappe d’opportunité contre une position et des caches d’armes de l’État islamique [EI ou Daesh].

« Cette frappe est une étape importante dans la vie du Rafale car il s’agit du premier tir en opération de l’aéronef porté au standard F3-R », avait souligné l’État-major des armées [EMA], à l’époque.

http://www.opex360.com/wp-content/uploads/rafale-meteor-20210305.jpg

Par rapport aux précédentes versions du Rafale, le standard F3R permet notamment de mettre en oeuvre la nacelle TALIOS, qui accroît les capacités de détection et d’indentification des cibles terrestres dans n’importe quelles conditions, ainsi que les bombes guidées laser GBU-16 de 500 kg et les Armement air-sol modulaire {A2SM] Block 3.

En outre, des amélioration ont été apportées à la Liaison 16, à la suite de guerre électronique SPECTRA et au radar RBE2 AESA [à antenne active]. Sans oublier l’installation d’un interrogateur IFF compatible mode 5 / mode S et d’un système AGCAS [Automatic Ground Collision Avoidance System / système automatique d’évitement de collision avec le sol].

Mais l’une des capacités de premier plan du Rafale F3R concerne le missile air-air longue portée METEOR, décrit comme étant un « changeur de jeu » [« game changer »]. Jusqu’à présent, cet engin n’était pas encore déclaré « bon de guerre » par l’armée de l’Air & de l’Espace et la Marine nationale, les dernières qualifications devant être effectuées dans le courant de l’année 2020. C’est désormais chose faite, à en croire l’aAE.

« Dans le cadre de la montée en puissance du Rafale F3-R, l’armée de l’Air et de l’Espace vient d’effectuer son premier vol opérationnel avec un Rafale équipé de missiles METEOR bons de guerre », a-t-elle en effet annoncé, via Twitter.

« Ce vol a permis de valider les processus d’acheminement des dépôts de munitions vers la zone d’armement puis, de valider les savoir-faire lors d’une première mise en œuvre du missile par les armuriers, et de confirmer la préparation opérationnelle des équipages », a continué l’aAE, soulignant que sa capacité de missile air-air s’en trouve désormais « renforcée dans le cadre des missions de défense aérienne, d’assaut conventionnel ou nucléaire. » Et d’insister : « Le METEOR apporte un gain capacitaire considérable au Rafale, renforçant de façon inédite notre aptitude à ‘entrer en premier' ».

Pour rappel, de type BVRAM [Beyond visual range missile / air to air missile], le METEOR a été développé par MBDA, avec des contributions de Saab, Roxel et Thales, dans le cadre d’une coopération impliquant la France, le Royaume-Uni, la Suède, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.

D’une masse de 190 kg pour une longueur de 3,7 mètres et un diamètre de 178 mm, propulsé par un statoréacteur à propergol solide et à poussée régulée [Throttleable Ducted Rocket ou TDR], ce missile est doté d’un d’un autodirecteur électromagnétique actif. Associé au radar à antenne active RBE2 AESA, il donne la capacité au Rafale F3R d’engager des cibles évoluant à une centaine de kilomètres de distance.

Photo : J. Girardin / armée de l’Air & de l’Espace

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...