Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

RETEX FMIR


Eric 03
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous.

Après un marathon administratif d'environ un an, j'ai pu finalement m'engager dans la réserve de l'armée de terre, dans un régiment d'infanterie. J'ai réalisé ma FMIR il y a un mois et j'ai pensé intéressant de faire un court retex de ces deux folles semaines:

1er jour: Convocation au régiment un matin à 7h où un caporal nous guide jusqu'au bâtiment d'accueil. Là petit discours des cadres, découvertes des camarades et petit café. J'ai 35 ans, je suis le plus vieux. Il manque deux personnes convoquées. Probablement positif covid. Il est à savoir que nous devions tous envoyer par mail le résultat d'un test PCR dans la semaine précédent l’incorporation. Puis direction visite médicale surprise, toute la matinée, avec test détection stupéfiants. Et là, première élimination pour l'un d'entre nous...

Ensuite après le repas nous percevons notre (énorme) paquetage. Trois sacs complets, mélange de matériel neuf et d'occasion, mais globalement de grande qualité je trouve. Puis direction l'armurerie, où nous percevons notre HK 416 qui ne va plus nous quitter. Surprise, je m'attendais au Famas, surtout que les cadres, eux, perçoivent le clairon.

En fin d’après midi, après nous être mis en treillis, nous montons tous dans un bus qui, au bout d'un trajet de plus d'une heure, arrive jusqu'au vaste camp militaire, perdu au milieu des bois dans l

Nous prenons possession des chambres dans un bâtiment sinistre des années 30, visiblement non rénové. J'ai bien l’impression d’être aux arrêts...

Nous sommes séparés en deux golfs et là: concours de tractions Golf 1 vs Golf 2! Ensuite tondage de crâne qui va bien, pour ceux dont les cheveux sont jugés trop longs, dont votre serviteur....

 

En bref, je ne vais pas vous faire tous les jours, mais je vais plutôt vous résumer mes impressions, remarques, conseils, sans ordres d'importance:

Les journées ont très intenses, 6h-22h avec 3 pauses de 10 min pour les repas à l'ordinaire (hors bivouac). C'est un rythme difficile, la quantité d'infos à avaler étant énorme en si peu de temps. Il faut percuter et s'entraider. Tout est fait dans l'urgence constamment.

L'encadrement est très présent et exigeant; Pour nous, le CDS est un ancien GCP, et les sergents un ancien du 13RDP et un ancien légionnaire, donc bon...Concernant les caporaux, il y a de tout, du très bon au très mauvais, du très bienveillant au parfaitement malveillant. De toute façon il faut faire avec. Personnellement, c'est une de mes plus grande difficulté, se faire hurler dessus et rabaisser par de mecs et filles beaucoup plus jeunes, c'est pas simple. Surtout quand dans la vie civile, tu fais partie des cadres. Mais bon, rien d'insurmontable, faut prendre du recul.

Comme activité, nous avons fait de la MOAL, beaucoup d'OS (très important pour les cadres! image de la compagnie oblige!), du tir, module bravo plus tir de nuit, le PSC1, de la course d'orientation, du PO, les actes réflexes du combattant, du combat en forêt, bivouac, pas mal de marche, transmission, topographie, footing... Test écrit pratiquement tous les jours, sur les cours de la veille.

Concernant le physique, il n'y a pas de sélection par le sport. Cependant, nous en avons fait pratiquement tous les jours, donc si on ne veux pas subir et passer pour une brêle faut être prêt. On a fait deux footing matinaux d'environs 7 et 9km. Le premier tranquille, le deuxième beaucoup moins.

D'ailleurs une fille a abandonnée la formation car elle ne pouvait pas suivre. Personnellement j'ai eu pas mal de difficultés sur le parcours d'obstacles. J'étais rincé, vidé après. Pareil, après le PO, deux abandons, une blessure et un qui n'arrivait plus à suivre. Le niveaux physique est très disparate dans le groupe, de fille qui ne fait pas de sport à pompier professionnel.

Le bivouac a été violent. Certain n'avaient pas de bâches, donc on s'est entassé sous plusieurs bâches les unes a coté des autres. Il a fait très froid et il a plu pendant la nuit, c'est là que nous avons eu le bonheur de constater que certaines bâches n'étaient pas étanches..! Par pitié, n'achetez pas de chinoiserie amazon ou alibaba!

Au final ceux qui sont restés ont tous été brevetés. 18 sur 24 il me semble.

Globalement, j'ai été assez surpris du rythme et du niveau général, dans tout les domaines. Il est élevé, et c'est tant mieux, ont a pas du tout a rougir d'être réserviste, croyez moi.

La très grande majorité des stagiaires étaient des étudiants en études supérieures, ingénieur, math sup ou langues étrangère. Ceux dans la vie civile des profs, cadres et agents de maitrise. Dans l'active, la plupart auraient pu prétendre au minimum aux postes de sous off.

Nous avons encore 3 très denses weekend de formations afin de valider la distinctions 1ere classe. (encore du tir + secourisme, CO, TIOR etc)

Voilà, merci d'avoir lu, en espérant que ce retex puisse servir à certains.

 

 

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

@Eric 03Merci beaucoup pour ce RETEX, j'ai l'impression qu'en cette période creuse de pandémie, forcément ils se font plus rares.

Vraiment très intéressant, ça me servira beaucoup personnellement :)

Je me permets de poser qqs questions / partager des remarques :

- Dans quel régiment d'infanterie êtes-vous exactement ?

- Vous avez cette chance d'avoir eu le HK416 ! Impressionnant, dans mon esprit, la réserve était vouée qqsoit le régiment à travailler avec FAMAS pendant un long temps.. J'espère avoir également le HK ;

- Pourquoi y a t-il eu des abandons pour ceux qui n'arrivaient pas à suivre ? Etait-ce dû purement aux exercices physiques à un niveau très supérieur (niveau global du groupe j'entends)? Dans ce cas était-ce un choix volontaire de leur part d'abandonner, ou est-ce un cadre qui "proclame" l'abandon..? En effet, perso je trouve cela dommage d'abandonner (de décider par soi même) et par conséquent de ne pas persévérer. A mon sens, un manque de forme peut arriver à n'importe qui, que l'on soit préparé ou non (d'où mes questions ici). Autrement, on peut imaginer que des personnes du groupe restent avec le retardataire pour l'encourager etc...

- Concernant le bivouac, en cette période de covid, est-ce toujours une tente individuelle par personne?

Merci,

Comex

 

il y a 54 minutes, Eric 03 a dit :

Nous avons encore 3 très denses weekend de formations afin de valider la distinctions 1ere classe. (encore du tir + secourisme, CO, TIOR etc)

 

- Dernières questions : concernant ces w-e, sont-ils programmés à 1 week-end de formation par mois, si vous avez déjà connaissance du planning ? Et seront-ils de 2j seulement, ou prolongés avec le vendredi précédent ?

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce retex ! Très intéressant, d’autant plus qu’un certains nombre de FMIR font de faire en avril... Ça permet d’avoir un aperçu assez récent.

 

Avez-vous pu indiquer vos disponibilités pour les week-ends directement à la fin de la FMIR, ou cela se passe en ligne? Merci d’avance !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour , Oh super moi qui voulait des info c'est top ! 

Bon je suis que a l'étape visite médicale du médecin traitant, mais comme ça je peut me préparé. 

7 et 9 kilomètres ouaaa bas on va bossé ça. Et euh y a t'il des pompes ? 

Et merci beaucoup 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Comex a dit :

@Eric 03Merci beaucoup pour ce RETEX, j'ai l'impression qu'en cette période creuse de pandémie, forcément ils se font plus rares.

Vraiment très intéressant, ça me servira beaucoup personnellement :)

Je me permets de poser qqs questions / partager des remarques :

- Dans quel régiment d'infanterie êtes-vous exactement ?

- Vous avez cette chance d'avoir eu le HK416 ! Impressionnant, dans mon esprit, la réserve était vouée qqsoit le régiment à travailler avec FAMAS pendant un long temps.. J'espère avoir également le HK ;

- Pourquoi y a t-il eu des abandons pour ceux qui n'arrivaient pas à suivre ? Etait-ce dû purement aux exercices physiques à un niveau très supérieur (niveau global du groupe j'entends)? Dans ce cas était-ce un choix volontaire de leur part d'abandonner, ou est-ce un cadre qui "proclame" l'abandon..? En effet, perso je trouve cela dommage d'abandonner (de décider par soi même) et par conséquent de ne pas persévérer. A mon sens, un manque de forme peut arriver à n'importe qui, que l'on soit préparé ou non (d'où mes questions ici). Autrement, on peut imaginer que des personnes du groupe restent avec le retardataire pour l'encourager etc...

- Concernant le bivouac, en cette période de covid, est-ce toujours une tente individuelle par personne?

Merci,

Comex

 

- Dernières questions : concernant ces w-e, sont-ils programmés à 1 week-end de formation par mois, si vous avez déjà connaissance du planning ? Et seront-ils de 2j seulement, ou prolongés avec le vendredi précédent ?

je suis au 92Ri. Le HK c'est le présent et surtout l'avenir de l'armée de terre surtout des régiments d'infanterie, je suppose que c'est pour ça que nous avons eu la formation. de toute façon les anciens ne se bousculent pas forcément pour laisser leurs Famas.

Les abandons étaient causés par le fait que les gens se sont demandés ce qu'ils faisaient là je pense + par des blessures. Discipline, rythme, physique. Il faut de la maturité et un peu de solidité mentale, même si attention c'est pas les FS! Comme je l'ai dit, pas de sélection par le sport. En tout cas les cadres ne poussent personne à abandonner, mais ils n'encouragent personne a rester s'ils ne sont pas trop motivés.

Concernant le covid, ont a tous dû ramener un test PCR négatif avant de venir, c'était la condition.

 

Il y a 14 heures, Angèle.45 a dit :

Bonjour , Oh super moi qui voulait des info c'est top ! 

Bon je suis que a l'étape visite médicale du médecin traitant, mais comme ça je peut me préparé. 

7 et 9 kilomètres ouaaa bas on va bossé ça. Et euh y a t'il des pompes ? 

Et merci beaucoup 

j'ai l'impression que les formations varient pas mal en fonction des régiments et des cadres, mais oui le footing et la marche c'est la base. Des pompes oui, un peu un jours sur deux, mais c'était surtout des punitions collectives.

Il y a 17 heures, Mount a dit :

Merci beaucoup pour ce retex ! Très intéressant, d’autant plus qu’un certains nombre de FMIR font de faire en avril... Ça permet d’avoir un aperçu assez récent.

 

Avez-vous pu indiquer vos disponibilités pour les week-ends directement à la fin de la FMIR, ou cela se passe en ligne? Merci d’avance !

Non les cadres nous les CDS nous a informé qu'ont avait 3 wkend de formation de fin mars a début avril, une semaine sur deux...Les convocs se passent pas mails, après tu réponds oui ou non.

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce Retex ! Faisant ma FMIR en Avril c'est assez rassurant d'en voir un qui est assez récent ?, petite question : Gardiez-vous le masque pendant les périodes de "cours" Et d'entraînement ? (Car j'ai vu que vous avez du fournir un test PCR) 

Link to comment
Share on other sites

Le 21/03/2021 à 14:45, Bilou83 a dit :

Merci beaucoup pour ce Retex ! Faisant ma FMIR en Avril c'est assez rassurant d'en voir un qui est assez récent ?, petite question : Gardiez-vous le masque pendant les périodes de "cours" Et d'entraînement ? (Car j'ai vu que vous avez du fournir un test PCR) 

Non pas de masque a part a l'ordinaire. Des fois dans certaines salles de classe a l'initiative de certains cadres. C'est l'intérêt d'avoir eu un test pcr.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...