Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

A Angers, le 6e RG expérimente la nouvelle doctrine de combat fluvial


Recommended Posts

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/03/25/a-angers-le-6e-rg-teste-la-nouvelle-doctrine-de-combat-fluvi-21995.html

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/00/00/1058322925.jpg

La 23e CAAF (compagnie d’appui amphibie et franchissement) du 6e régiment de génie a été désignée par l'armée de Terre pour accompagner la rédaction d'une nouvelle doctrine de combat fluvial (photos armée de terre/ 6e RG). 

Les fleuves, lagunes et lacs constituent des obstacles mais ce sont aussi des voies de communication, utiles pour se déplacer voire s’infiltrer, contrôler les flux qui y transitent, et plus généralement complémentaires des axes terrestres (dont ils permettent de s’affranchir) pour contrôler une zone. L’armée française a beaucoup pratiqué le combat fluvial en Indochine ; elle en met encore en œuvre les procédés, ponctuellement et localement en opex et, dans la durée, en Guyane.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/02/01/1171581581.jpg

Les modes opératoires étant divers, il a été décidé de pérenniser les bonnes pratiques, de capitaliser l’expérience acquise et de les compléter par une expérimentation. "Elle va permettre d’aller éventuellement plus loin en matière de principes d’emploi, de possibilités offertes, mais aussi ensuite de décliner cela en procédures pour les différents acteurs", explique l'armée de Terre.

La rédaction d’un document de doctrine est en phase finale, visant à définir et diffuser les principes généraux spécifiques aux opérations par voie d’eau. Elle décrit comment adapter les capacités existantes et à venir aux exigences inhérentes au déploiement d’une Force dans ce milieu ; il s’agit de "répondre à la question de la constitution d’une capacité fluviale à vocation extérieure, voire, apte à participer à la sauvegarde générale du territoire dans un cadre interministériel".

L'étude en cours est placée sous le mandat du Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC) mais elle est pilotée par le génie qui possède une expérience du franchissement et des équipements dédiés.

Il s’agit d’aboutir à un document validé dont la publication est prévue en mai  prochain.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/media/00/01/3175362108.jpg

Le 1er régiment étranger de génie (1er REG) et le 6e régiment du génie (6e RG) expérimentent actuellement des modes d’action et bientôt, une primo capacité, selon la doctrine provisoire et avec des équipements acquis à cette fin.

"C’est la raison pour laquelle le 6e régiment du génie, sous les directives de l’école du génie d’Angers, vient de conclure un exercice de combat fluvial", précise le Sirpa Terre. Une section de la 23e compagnie d'appui amphibie et franchissement y a pris part, avec 7 embarcations de type MLF (moyens légers de franchissement).

Sur ce sujet du combat fluvial, on lira un mémoire de master de 2016: Le renouveau de la doctrine fluviale dans les armées du XXIe siècle, par  Bertrand Lemonnier.

A lire aussi "Riverine Warfare", un article de 2018 paru dans la Naval War College Review (Rowlands, Kevin, "Riverine Warfare," Naval War College Review: Vol. 71 : No. 1 , Article 5).

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Après pour les fleuves, le MLF c'est bien pour les véhicules classique , mais rien ne vaux une pirogue ! C'est mieux la mobilité que le blindage pour ce type de terrain .

Bourgeois bohème ... Où bobo pour les intimes !

Link to post
Share on other sites


© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...