Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Pour recruter, le Service de Santé des Armées propose aux étudiants des bourses de 5000 à 15000 euros par an


Recommended Posts

http://www.opex360.com/wp-content/uploads/ssa-20190910.jpg

Quand elle dévoila la nouvelle feuille de route du Service de Santé des Armées [SSA], en octobre 2020, la ministre des Armées, Florence Parly, annonça la création de 100 nouveaux postes de médecins et, en conséquence, la hausse de 15% du nombre d’élèves praticiens à l’Ecole de Santé des Armées [ESA].

Une telle mesure était bienvenue, le plan SSA 2020, qui prévoyait une réduction importante de son effectif, ayant été beaucoup trop loin, de l’avis des parlementaires et du Haut comité d’évaluation de la condition militaire [HCECM]. D’autant plus que ses moyens ne suivirent pas la remontée en puissance des armées, amorcée dès 2015. Aussi, il ne pouvait qu’être sous-dimensionné par rapport à ses missions de suivi médical des militaires et à ses engagements opérationnels.

Ainsi, comme l’avait souligné un rapport du HCECM publié en 2019, le SSA était alors  "sur-engagé par rapport à son contrat opérationnel […] : les médecins généralistes sont à 110 ou 120 % des objectifs assignés et les chirurgiens à 200%. »

Cependant, créer cent nouveaux postes est une chose. Mais encore faut-il du temps pour former de futurs médecins et autres personnels de santé. D’où, sans doute, la raison pour laquelle le SSA a désormais recours à un dispositif mis en place en 2018, à savoir l’Allocation financière spécifique de formation [ASFS].

Cette dernière a été créée pour faciliter le recrutement des armées pour des spécialités sous tension car exigeant des compétences également très prisées par le secteur privé. Il s’agit ainsi de « lier au service de l’institution militaire des élèves ou des étudiants bénéficiaires d’une allocation financière spécifique au titre d’une formation déterminée et répondant à des besoins du ministère des Armées. »

En clair, un étudiant ayant pris l’engagement de servir au sein des armées à l’issue de ses études reçoit une bourse d’un montant allant de 4.000 à 15.000 euros par an.

Cette somme varie en fonction des diplômes qu’il a déjà obtenus et des compétences acquises au cours de sa formation. Sauf erreur, l’armée de l’Air & de l’Espace a été la première à utiliser ce dispositif. Récemment, le Service de l’énergie opérationnelle [SEO – ex-Service des Essences des Armées, ndlr] a fait savoir que, cette année, il a ouvert de dispositif pour recruter des sous-officiers et des militaires du rang « dans les métiers nécessitant des qualifications techniques [maintenance].

Le SSA a donc également recours à cette ASFS afin de favoriser son recrutement dans des « domaines critiques. »

« Au sein du service de santé des armées, ces allocations sont attribuées aux étudiants en médecine [phase 2 du 3e cycle des études médicales], aux étudiants masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs en électroradiologie, infirmiers de bloc opératoire et techniciens d’installation en matériel de santé », explique-t-il. Et de préciser que « le montant de l’allocation varie de 5000 à 15000€/an durant 1 à 4 ans d’études. »

« Les étudiants bénéficiant de cette allocation terminent leurs études dans leurs instituts, écoles, universités et s’engagent, une fois diplômés, à servir au sein du service de santé des armées pour une durée égale au double des années financées », poursuit encore le SSA.

Cela étant, il y a une obligation de résultat à la clé. En cas d’échec ou s’il décline le poste qui lui sera proposé à l’issue de ses études, il devra rembourser les sommes versées. En outre, une année redoublée ne donne pas lieu au versement de l’allocation.

Une autre moyen de recruter pour le SSA passe par la mise en place d’une unité d’enseignement optionnelle « médecine militaire » au sein des facultés de médecine. Là, l’objectif est de « valoriser les missions du Service, auprès d’un public potentiellement intéressé par les perspectives de carrières proposées : parcours d’active, de réserve ou sous contrat. »

http://www.opex360.com/2021/04/10/pour-recruter-le-service-de-sante-des-armees-propose-aux-etudiants-des-bourses-de-5000-a-15000-euros-par-an/

En savoir plus : https://www.defense.gouv.fr/content/download/611228/10240684/file/Flyer_ASFS(2021).pdf

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...