Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

La Marine prend possession de sa première frégate multimissions à capacité de défense aérienne renforcée


Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/04/16/la-marine-prend-possession-de-sa-premiere-fregate-multimissions-a-capacite-de-defense-aerienne-renforcee/

http://www.opex360.com/wp-content/uploads/fremm-da-20210416.jpg

Deux ans après avoir été mise à flot, la frégate multimissions [FREMM] à capacité de défense aérienne renforcée [DA-R] Alsace a officiellement été livrée à la Marine nationale, lors d’une cérémonie organisée ce 16 avril à Toulon, en présence de Florence Parly, la ministre des Armées. Ce nouveau navire, construit par Naval Group, remplacera la frégate anti-aérienne [FAA] Cassard, retirée du service en mars 2019.

Si elle est la septième FREMM réceptionnée par la Marine nationale, l’Alsace est donc la première de la série à disposer de capacités renforcés dans le domaine de la défense aérienne. La seconde, la FREMM DA Lorraine, est en cours de construction à Lorient.

« Nous sommes très heureux d’être ici à Toulon pour la livraison, dans les délais malgré la crise sanitaire, de cette première frégate multimissions dotée d’une capacité de défense aérienne renforcée. Je tiens à exprimer la gratitude de Naval Group à nos clients, qui nous ont fait confiance et qui travaillent avec nous au quotidien pour construire ces frégates polyvalentes », s’est félicité Pierre-Éric Pommellet, le Pdg de Naval Group.

Les différences entre l’Alsace et les FREMM précédentes ne sautent pas aux yeux, si ce n’est qu’elle est dotée d’un mât plus fin pour réduire l’effet de masque sur l’arrière pour le radar Herakles +, plus puissant, avec une portée de 250 km. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. En effet, cette frégate dispose de moyens de communications renforcés, d’une nouvelle conduite de tir radar et électro-optique et de consoles supplémentaires au niveau du « central opérations » du système de combat SETIS, pourvi de fonctions propres à la défense aérienne.

Autre différence : l’armement. Si la FREMM DA Alsace aura les mêmes capacités de lutte anti-sous-marine et anti-navire que les six autres qui l’ont précédée, elle n’emportera pas de missiles de croisière navals [MdCN]… mais deux fois plus de missiles surface-air Aster 15 ou Aster 30 [32 au total, ndlr].

À ce propos, il n’a pas été précisé si l’Alsace pourra emporter le missile Aster Block 1NT, appelé à équiper les deux frégates de défense aérienne [FDA] de la classe Horizon. Pour celui, il faudrait qu’elle puisse disposer du radar de surveillance à longue portée SMART-S, dont était équipée la frégate Cassard.

Avant d’être officiellement mise en service, la FREMM DA Alsace devra effectuer un « déploiement longue durée » [DLD], dont l’objectif est de vérifier l’ensemble de ses capacités militaires, via des tests et des exercices planifiés par la Commission permanente des programmes et des essais [CPPE], qui relève directement du chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM].

Illustration : Naval Group

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...