Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Une RFI pour remplacer les moyens de franchissement du génie


Recommended Posts

https://www.forcesoperations.com/une-rfi-pour-remplacer-les-moyens-de-franchissement-du-genie/

spacer.png

Renouveler les moyens de franchissement de coupures humides de l’armée de Terre ? Aucune acquisition n’est à l’ordre du jour, mais la Direction générale de l’armement (DGA) a bel et bien décidé de répertorier les candidats potentiels au remplacement des Ponts flottants motorisés (PFM) et autres Engins de franchissement de l’avant (EFA).

 

C’est un fait : à l’exception des Systèmes de pose de travures (SPRAT), les engins dont disposent les unités du génie pour franchir les lacs et rivières ne sont plus tout jeunes. Le parc d’EFA atteint aujourd’hui 25 ans d’âge moyen. Celui des PFM, bien qu’en cours de régénération (PFM F2), affiche 31 ans au compteur. Tous deux présentent un taux de disponibilité relativement bas, autour de 40%.

Les technologies, matériaux et porteurs qui constituent ces systèmes ont considérablement évolué en trois décennies. Le besoin aussi, dicté en France par des véhicules Scorpion plus lourds que leurs prédécesseurs et par un retour au combat de haute intensité. L’acquisition d’une nouvelle génération de systèmes de franchissement s’avèrerait pertinente, motivant la DGA à explorer le marché existant.
 

Pilotée par le site DGA Techniques Terrestres de Bourges, cette demande d’informations (DI, ou RFI en anglais) vise principalement à fournir « des informations sur la capacité des opérateurs économiques à fournir un système de franchissement de brèches humides ». Il s’agit donc de sonder le marché existant et non de l’étape initiale d’une procédure d’achat. Les éléments récoltés pourront néanmoins servir de base documentaire pour orienter d’éventuelles consultations ultérieures.

Une-RFI-pour-remplacer-les-moyens-de-fra Un PFM F2 manoeuvré par les sapeurs du 6e régiment du génie lors d’une démonstration dynamique en juin 2020 (Crédits : Cellule communication/6RG)
 

À en croire le document, PFM et EFA céderaient leur place à un système unique mais modulaire. Hormis l’augmentation des capacités de franchissement, la DGA accorde une attention toute particulière à « la capacité du porteur à transporter en sécurité et à mettre en œuvre, selon des caractéristiques variées des berges et de courant, le moyen de franchissement ».

Côté performances, le produit recherché doit être capable de constituer indifféremment une portière de classes MLC 40* ou MLC 85C (chenilles)/100R (roues) ou un pont de classe MLC 85C/100R. Seule la quantité de matériel change, signale la DGA. À ce stade, l’accent est uniquement mis sur la mise en œuvre du moyen de franchissement et sur la mobilité du porteur. Certains éléments clés, tel que le délai de déploiement, ne sont pas requis.
 

Hasard (ou non) du calendrier, le groupe français CNIM vient de dévoiler une nouvelle génération de PFM. Modulaire et interopérable, il offre une capacité de franchissement MLC 90C/100R. Ses modules de 10m ou 6,75m sont équipés de moteurs intégrés et sont pilotés par une commande unique, réduisant l’empreinte logistique et le personnel nécessaire. Soit un candidat pertinent si la DGA décide de poursuivre la démarche avec une

*Selon le standard STANAG 2021 de l’OTAN, MLC 40 = 36,3 tonnes sur roues et 42,6 tonnes sur chenilles

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/05/06/quatre-systemes-renoves-du-pont-flottant-motorise-livres-a-l-22122.html

Quatre systèmes rénovés de pont flottant motorisé livrés au 6e RG d'Angers

spacer.png

 

Suite de mon post du 2 mai sur la RFI de la DGA portant sur "un système de franchissement de brèches humides".

La Direction générale de l’armement (DGA) a réceptionné et livré à l’armée de Terre les quatre premiers systèmes de série du programme de pont flottant motorisé (PFM) rénové. 

Le premier système de présérie composé de 2 modules avec rampes courtes a été livré en juillet 2020 et a été testé avec succès par l’armée de Terre en Côte-d’Ivoire entre août 2020 et mars 2021. Les huit autres modules de série avec rampes courtes viennent d’être réceptionnés par la DGA et livrés au 6e régiment du génie et à l’école du génie d'Angers (Maine-et-Loire). Les dix derniers modules rénovés ainsi que les quatre rampes longues rénovées seront livrés à l’été 2021, toujours au 6e régiment du génie.

Le marché de rénovation comprend la rénovation de 20 modules et quatre rampes longues, et la réalisation de 10 rampes courtes. Le marché permet ainsi de composer cinq bacs de deux modules avec rampes courtes MLC40 et permet à l’Armée de terre de disposer d’équipements rénovés (modules et rampes longues) pour composer bacs et ponts de capacités supérieures. La mise à jour du système de soutien, la fourniture de rechanges et la rénovation des outillages sont comprises dans le marché.

Lire les détails ici.

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...